Hommage aux bus et cars Chausson

COTRA, AnjouBus et TER Pays de la Loire :: www.snoirigo.net

Modérateurs: Latil 22, FLG

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net. Ce forum dispose d'une charte spécifique, merci d'en prendre connaissance.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 11 Jan 2020 13:15

C'est vrai que l'arrière de ce n° 85 n'est pas avéré, la photo est trop floue mais surtout on ne voit que peu de choses de l'arrière.

À vrai dire la partie basse de l'arrière (en crème) semble plus saillante que l'angle arrière gauche et l'amorce du pavillon (en vert foncé), ce qui serait compatible avec un cul rond.

Ce qui m'avait fait surtout penser à un cul plat est la forte probabilité d'un poste de receveur à l'arrière (à cause du cadre porte-plaque). C'était extrêmement inhabituel à Rouen un receveur à l'arrière, bien qu'une autre photo de Jean Capolini, en noir et blanc, montre un nez-de-cochon en portes 222 correction : en portes 202, vu sans doute place de Gaulle, dont la porte arrière est restée ouverte et semble être l'entrée : à côté de cette porte arrière on voit une silhouette assise, avec une grosse tête. Deux hypothèses : ou bien sa chevelure était ornée d'une banane comme celle d'Elvis, ou bien il portait une casquette, comme un receveur.

S'il s'agissait d'un bus de démonstration, acheté d'occasion, on comprendrait que la CTR n'a fait aucun frais et a utilisé ce bus avec le poste de receveur existant à l'arrière, sans rien modifier.
Dernière édition par Terminus le 12 Jan 2020 1:18, édité 1 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1809
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 11 Jan 2020 17:12

85 : je n' avais pas osé envisager publiquement l' hypothèse d' un simple cul rond en 442 (cf Metz,...) mais puisque terminus en parle... De plus ce serait le seul Apu ainsi équipé de ces custodes "proto"... Et je pense que Jean Capolini aurait usé du terme habituel d'Apu53.

En vérité je vous l' écris, je ne suis pas convaincu par un arrière plat d' Apu, bien que la fuyante sur ce cliché de plus que 3/4 avt ne soit pas convaincante. J' éspérais qu' en cas d' Apu, les pare-chocs laisseraient voir un retour en angle, mais rien de clair, même sur d' autres réseaux (T-Fensh ou STCRC)

Les Apu sont de 1954 de mémoire, et les fameuses custodes doivent depuis lgts alors être les "normales".

Je viens d' avoir une réponse de Jean quant aux receveurs. Il me dit que sur les Chausson CTR, toutes portes confondues, si receveur arrière = plaque à l' arrière et Lycée de Versailles.
Sinon, le plus fréquent semble-t-il, plaque à l' avant = agent unique.
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 523
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 11 Jan 2020 19:31

PHEBUS-171 Wrote:85 : je n' avais pas osé envisager publiquement l' hypothèse d' un simple cul rond en 442 (cf Metz,...) mais puisque terminus en parle... De plus ce serait le seul Apu ainsi équipé de ces custodes "proto"... Et je pense que Jean Capolini aurait usé du terme habituel d'Apu53.

En vérité je vous l' écris, je ne suis pas convaincu par un arrière plat d' Apu, bien que la fuyante sur ce cliché de plus que 3/4 avt ne soit pas convaincante. J' éspérais qu' en cas d' Apu, les pare-chocs laisseraient voir un retour en angle, mais rien de clair, même sur d' autres réseaux (T-Fensh ou STCRC)

Les Apu sont de 1954 de mémoire, et les fameuses custodes doivent depuis lgts alors être les "normales".

Je viens d' avoir une réponse de Jean quant aux receveurs. Il me dit que sur les Chausson CTR, toutes portes confondues, si receveur arrière = plaque à l' arrière et Lycée de Versailles.
Sinon, le plus fréquent semble-t-il, plaque à l' avant = agent unique.


1. Qu'appelles-tu « custodes » ?
Sur le site du dictionnaire Larousse on lit, au sujet des carrosseries de véhicules :

    custode, nom féminin (latin custodia, garde)
    Partie d'une carrosserie automobile située latéralement, à l'aplomb des roues arrière, entre le toit et la ligne de ceinture.

    custode n.f.

    Définitions :
    Partie d'une carrosserie automobile située latéralement, à l'aplomb des roues arrière...
    Lunette de custode

    Expressions :
    Lunette de custode, baie ou lunette arrière.

2. Receveur à l'arrière : à Rouen les véhicules ainsi équipés étaient rarissimes.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1809
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 11 Jan 2020 19:51

comme certains, j' ai repris ce terme pour désigner les baies placées en voussoir ou arrondi de toiture (ou de pavillon). Erreur pt-être en effet.
Le terme "voussoir" étant aussi souvent utilisé pour désigner ces baies d' arrondi.

A propos de dénomination, j' ai de même relevé plus haut des "faces plates ". Sur un Chausson, je ne vois pas bien où et comment, mais s' agirait-il en fait de la face avant, bien rondouillarde, livrée à partir de 1952 , après les nez de cochon des 1° années ?
Par contre, pour l' arrière, il est fréquent sinon d' usage de parler de cul rond ou de cul plat (Apu et Apv vraiment urbains). Valable aussi sur Renault-Saviem R4210/31 et sc2/105, bien qu' officiellement pour les 2 derniers ,on distingue alors C et L (court et long) selon le cas.

Pour les receveurs à la CTR, je n' en sais rien, n' ayant pas connu Rouen si jeune. Mais il est qd-même à peu près certain que certaines lignes étaient alors exploitées à 2 agents, surtout sur des 422/442 (le self n' existait pas!).

Bordeaux, grande ville, roulait néanmoins à agent seul, bien qu' équipée de qqs R4210 333 et de Chausson 222. Ses sc10 rouleront lgts une 1/2 porte avant condamnée, les PCM-R étant des 042.
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 523
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 11 Jan 2020 20:50

Jean Capolini vient de me répondre, en complément, sur la 85 CTR...
Selon lui, tous les clichés à Rouen sont des "culs ronds", donc bien AHH5231 comme légendé sur ses photos et d' ailleurs ainsi repris dans la liste consultée et citée hier pour Rouen.
Donc pas d' Apu au sens strict du terme (cul plat 442).
Pour les receveurs, Jean semble laisser supposer qu' il y en a bien eu, d' où la plaque de ligne placée à l' arrière ou à l' avant dans son cadre-support.
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 523
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 11 Jan 2020 21:52

J'avais passé quelques jours à Lyon en 1968, j'avais été extrêmement impressionné par le réseau de l'OTL. Hormis un métro et des trams on trouvait alors tous les modes de véhicules urbains : trolleybus, autobus, funiculaires. Sans le savoir j'avais pris sur la ligne 2 un trolley VA3, un très beau trolleybus, le dernier jour de la dernière ligne (Gare de Vaise – Montchat). Le lendemain, un dimanche, cette ligne était exploitée avec des autobus Berliet PH85 à un seul agent (les VA3 étaient bien sûr à deux agents). Les VA3 étaient comme des VBRh mais avec un troisième essieu, ils étaient désuets mais splendides. Les bétaillères étaient en service sur la ligne 7. Des SC10 et des Berliet PCM tout neufs prenaient la relève, tous à un seul agent. Je m'étais inquiété, près d'un conducteur ou d'un receveur, de ce déclin du service à deux agents. Il ne me laissa pas d'espoir : tout le réseau passerait progressivement à l'agent unique. Pas de bol, c'était mieux avant…

Chez Lafond (dont la raison sociale prétendait avec emphase désigner les Transports Urbains Lyonnais) je n'avais vu que des Brossel, du moins un garé le long du Rhône, en livrée café au lait et chocolat. Je crois bien que c'était la première fois que je voyais un bus de cette marque que je ne connaissais pas. J'avais aussi aperçu un autobus des cars Philippe, un Chausson blanc et bleu vif, genre APU ou APV, à deux agents qui filait vers Saint-Priest.

À Lyon le funiculaire de la rue Terme était déjà fermé, on en démolissait la station haute. J'avais cherché et plus ou moins trouvé les vestiges du funiculaire Saint-Paul — Fourvière aussi bien en haut qu'en bas (à Fourvière par une voie privée, appelée aujourd'hui chemin du Viaduc, à laquelle une longue grille grand ouverte sur la rue Nicolas de Lange donnait accès et, en bas, près de la gare Saint-Paul, à l'angle de la montée Saint-Barthélemy et de la rue Juiverie). Le funiculaire de la Croix-Paquet était d'un pittoresque invraisemblable, moyennant quelques modestes aménagements (percement d'un canal, construction d'une écluse, d'une passerelle et d'un hôtel minable) on aurait pu y tourner Hôtel du Nord. La station basse de la Croix-Paquet avait le charme d'une petite gare de chef-lieu de canton, dans un décor verdoyant, écrasé par les hauts immeubles de la Croix-Rousse qui la surplombaient. Cette ficelle ayant récupéré les deux rames de la rue Terme, les rames initiales se décomposaient lentement sous la marquise. Sur la ficelle Saint-Jean — Fourvière les voitures rouges avec des boiseries vernies et des barres d'appui en laiton avaient un charme exceptionnel. La ficelle de Saint-Just était, je crois plus moderne et helvétique. La gare Saint-Jean était étonnante. La rue Tramassac était un décor de film, avec ses deux petits viaducs portant les voies des deux ficelles se terminant en fourche. J'avais aussi, sur le trolley n° 6, exploré les sites privés de l'OTL : le viaduc montant depuis le jardin des plantes (rue des Tables Claudiennes, au raz de l'école des beaux-arts), ainsi que le passage au travers de l'angle d'un immeuble situé entre la rue Neyret et le viaduc. À quelques mètres du viaduc on voyait la bouche d'un puits d'aération qui ventilait la défunte ficelle de la rue Terme ; défunte mais promise à un avenir contemporain : une courte voie routière, rapide et à sens unique. Pas si bonne que ça, l'idée : de nos jours le lieu est désaffecté… De telles ambiances époustouflantes disparaissent de plus en plus, hélas : on les trouve moches, on les détruit ou on les normalise, personne ne sait plus créer de tels lieux, aussi magiques, mais à vrai dire plus bricolés qu'aménagés. À Lyon l'OTL était une sorte de machine à voyager dans le temps.

J'étais allé aussi à Saint-Étienne voir les PCC (les rames articulées venaient d'arriver), et aussi les trolleys Vetra type C et Berliet ELR. Presque tout le réseau était électrique et à deux agents, les autobus étaient relégués en périphérie ou sur des lignes très subalternes. Des trams et des trolleys, il y en avait plein, les fréquences étaient pantagruéliques. Et pourtant la CFVE était bon marché, quand l'OTL de Lyon avait des tarifs chers, peut-être une tradition (prix en 1968 d'un trajet au tarif unique : Lyon = 1 franc, Saint-Étienne = 0,40 franc).

Puis à Grenoble j'avais pris des trolleys VBF ex-RATP, encore à deux agents (malgré les oblitérateurs automatiques Camp, sur la plateforme arrière), ils étaient abimés par ce 3e vantail rajouté de force à la porte avant. Il restait encore un ou quelques Vetra VBRh et aussi ce trolley recarrossé comme un caisse, un probable VBRh réparé après un accident. À Grenoble il y avait aussi quelques standards Berliet PCM, flambant neuf. Comme un coup de vent, un Chausson APH-A (portes en 444, mais avec un avant normal, sans l'horrible capot saillant) m'était passé sous le nez.

Tout ça pour dire que, dans les véhicules de l'OTL j'avais vu une affichette au-dessus des baies, indiquant que le règlement était placardé « dans les voussoirs » des voitures. Des voussoirs ? Mais qu'est-ce que c'était un voussoir ? J'avais cru comprendre, grosso-modo, qu'il s'agissait de l'arrondi formant le bord du toit quand il vient mourir au-dessus des baies. Vérification faite, c'était ça.

Toujours sur le site Larousse :

    voussoir, nom masculin, (ancien français vous, voûté, du latin populaire *volsus, du latin classique volvere, rouler)
    Définitions :
      • Synonyme de claveau (d'arc, de voûte).
      • Élément courbe préfabriqué en béton ou en fonte, assemblé par compression, pour former le revêtement d'un tunnel.
      • Élément de structure d'un pont en béton précontraint.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1809
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar citaro27 » 11 Jan 2020 22:13

Rouennais d'origine je confirme que le 85 avait un arrière plat et des sièges estampillés RATP (lire ce que j'ai déjà écrit sur le sujet ayant été utilisateur de ce bus)
citaro27
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1490
Inscription: 16 Avr 2009 7:11

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 11 Jan 2020 23:31

PHEBUS-171 Wrote:Jean Capolini vient de me répondre, en complément, sur la 85 CTR...
Selon lui, tous les clichés à Rouen sont des "culs ronds", donc bien AHH5231 comme légendé sur ses photos et d' ailleurs ainsi repris dans la liste consultée et citée hier pour Rouen.
Donc pas d' Apu au sens strict du terme (cul plat 442).
Pour les receveurs, Jean semble laisser supposer qu' il y en a bien eu, d' où la plaque de ligne placée à l' arrière ou à l' avant dans son cadre-support.


• LES RECEVEURS DE ROUEN.
Ainsi, hormis les Chausson SC4b — c'étaient des SC4 modifiés à avant plat, arrière plat, pavillon rehaussé, porte-à-faux avant rallongé pour placer une porte avant double (ils étaient en portes 444 comme ceux de Strasbourg-CTS), enlaidis d'un horrible capot saillant — on peut sans doute considérer que tous les Chausson de Rouen-CTR, nez-de-cochon ou avant plat, étaient des culs ronds.

Lors de mon 2e voyage à Rouen, vers 1985, à moins que je confonde avec mon premier voyage en 1971 (?), je n'avais vu aucun bus à deux agents, sauf un Chausson SC4b de la ligne 12, stationné en pause à la gare RD. Il était vide, mais j'avais pu l'inspecter et j'avais vu le poste du receveur adossé au flanc droit, entre les portes AV et ML. Je pense que la ligne 12 était probablement la plus grosse du réseau, c'était une très forte ligne nord-sud, de la gare RD vers le champ de courses, via le rond-point de Trianon, et sous réserve que mes souvenirs soient exacts, elle était la seule ligne restant exploitée avec deux agents, à cette époque de la fin de la transition vers la généralisation du service à un seul agent. Il y avait beaucoup de SC10, tous à un seul agent. Ces SC4b auraient eu, grosso modo, une vingtaine d'années en 1985 (j'en avais vu un semblable à Strasbourg en 1965). 20 ans ! Auraient-ils raisonnablement pu tenir jusque là ? C'est pourquoi j'ai un doute : était-ce en 1971 ou en 1985 ? Je n'ai pas trop de souvenirs des bus de Rouen : peut-être parce que c'est une très belle ville et que ça attirait mon regard, peut-être aussi parce que, pour une ville de cette taille, on ne voyait pas rouler d'autobus en grand nombre ; de plus j'étais en voiture en 1971 et j'ai sans doute moins fixé mes souvenirs. Mais tout ça est vieux et la mémoire peut être floue ici et là. De toute façon une ou plusieurs photos de Jean-Henri Manara montrent un Chausson SC4b rouennais, on y aperçoit le dossier du siège du receveur. Cela démontre que des receveurs ont existé à Rouen.

Mais il n'y en eut pas que sur la ligne 12 et sur les SC4b : notre ami citaro27 a déjà abordé, dans ce même forum, la question des receveurs rouennais. Il semble que seule une partie du parc (dont les trolleybus, sauf un) était apte à deux agents. Malheureusement c'est quasi impossible à voir sur les photos car le siège du receveur n'était sans doute pas surélevé, on ne le voit donc pas et comme il n'y avait aucun cloisonnement pour cette cabine on ne perçoit donc rien de significatif depuis l'extérieur, il n'y a pas de différence apparente avec des bus à un seul agent.

Je joins un dessin de Chausson AP52 de Rouen-CTR que j'ai reconstitué à partir d'un document trouvé sans doute sur Delcampe. Il était très mal scanné, mais il atteste de l'existence d'un poste de receveur adossé au flanc droit, entre les portes AV et ML :

Voici ce document publicitaire de Chausson en 1954, le modèle rouennais est en 222, on voit un bureau de receveur entre les portes AV et ML (au-dessus de la flèche rouge), le siège est adossé au flanc droit, il y a une tablette pour la perception, le bus contient 21 places assises (non compris le conducteur et le receveur) ; la banquette de 3 places sur le passage de la roue AV gauche paraît très, très serrée. En haut de l'image il s'agit d'un bus AP52 de Bordeaux à un seul agent, de 26 places (voyageurs seulement), les portes étaient en 222 :

Image


Essai de reconstitution à partir du document de 1954 :

Image



Et là c'est le modèle AP52 de Bordeaux à un agent :

Image


Ce document publicitaire de Chausson, de 1954 montre aussi :
    – un Chausson AP52 de Lille-ELRT à deux agents, portes en 402, avec poste de receveur à l'arrière ;
    – un Chausson AP52 de Lyon-OTL à deux agents, en portes 422 et poste de receveur à l'arrière.

Par ailleurs, je ne me souviens pas de bus en ancienne livrée vert foncé/crème que j'aurais aperçus lors de mes voyages à Rouen, tous ceux que j'ai vus, je crois, étaient gris/rouge/gris, ou, en 1985, blancs avec filets horizontaux rouges pour les plus récents.

En 1971, au Havre aussi il n'y avait plus de trolleybus, je ne me souviens que des autobus, des SC10 à un agent, en portes 044. Y avait-il encore des Chausson à cette époque ? Je ne saurais le dire. Tout ou partie des SC10 était équipé d'une boîte semi-automatique à préselection à petit levier (à cause des fortes pentes), peut-être une Willison ? Mais l'ai-je vu de mes yeux ou lu dans une revue ?
À Clermont-Ferrand, en 1970, des Chausson avaient aussi une telle boîte, sur la ligne 1 (Montferrand — Royat, place Allard), exploitée à deux agents avec des Chausson APU53 (ou semblables) et au-moins un Berliet PLR.

• BUS CHAUSSON DE BORDEAUX.
J'ai l'impression qu'à partir des APU53, ou semblables, la qualité des Chausson avait progressé car les modèles précédents étaient bien moins frais en vieillissant. À Angers, chez Démas, un Chausson de Bordeaux-CGFTE (le n° 546, acheté par Démas en 1968), du réseau suburbain (crème et vert très foncé), faisait très fatigué. Les SC4 semblaient bien tenir le coup du vieillissement. Les nez-de-cochon ne vieillissaient pas si bien que ça non plus. C'est la tôlerie qui accusait son âge.

À propos du réseau suburbain de Bordeaux, le vert foncé du bas de caisse était tellement foncé qu'il en était presque noir. On avait du mal à discerner une nuance verte, on hésitait un peu aussi avec un bleu extrêmement foncé.
Dernière édition par Terminus le 12 Jan 2020 4:00, édité 3 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1809
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 12 Jan 2020 0:42

citaro27 Wrote:Rouennais d'origine je confirme que le 85 avait un arrière plat et des sièges estampillés RATP (lire ce que j'ai déjà écrit sur le sujet ayant été utilisateur de ce bus)


Le cadre porte-plaque situé au droit de la porte arrière atteste d'une entrée par cette porte dans le cas d'un service à deux agents. Cela implique que ce bus avait une cabine de receveur à l'arrière, ce qui était complètement à l'opposé de la pratique rouennaise qui avait opté pour un receveur placé vers le milieu de la voiture, du moins quand un bureau y avait été aménagé car une partie du parc était strictement à un seul agent, sans poste de receveur, parfois il n'y avait pas de porte arrière, à moins qu'elle ait été supprimée par la suite.
Cette cabine de receveur à l'arrière du n° 85 s'accorde bien avec un bus d'occasion acheté à un réseau qui aurait exploité ses bus avec deux agents et receveur à l'arrière. Le motif RATP sur le revêtement des sièges confirme cette hypothèse. À Grenoble les trolleybus Vetra VBF avaient aussi un revêtement estampillé RATP sur leurs sièges.

Le problème est qu'à part une photo, celle de Jean Capolini, il n'y a peut-être pas d'autres document sur ce bus. Et cette photo ne montre presque rien de son angle arrière, au point qu'entre la tôle située sous le jonc de ceinture et le départ du voussoir de toiture il y a un décalage non négligeable qui peut induire en erreur. Mais c'est très flou et à vrai dire on ne voit pas grand-chose.

Dans tes souvenirs de trajets sur ce Chausson n° 85 te souviens-tu de l'avoir pris en service à deux agents ? Mais si tu utilisais la ligne 19 (celle de Saint-Étienne-du-Rouvray, sauf erreur) l'exploitation était peut-être à un seul agent.

Le parc du réseau de Rouen n'est pas facile à lister car il y avait de nombreuses variantes de modèles (non compris les trolleys, les PCK, les SC10, SC50, CBM, etc.) :
– Chausson nez-de-cochon, portes en 202 (dont probable entrée à l'arrière avec receveur), 222, 242, 422 ;
– Chausson APH2-522 (dont certains avec receveur au milieu) en portes 042, 242, 422, 442 ;
– Chausson APU ex-RATP en portes 442 (éventualité d'un receveur à l'arrière) ;
– Chausson SC4b à deux agents (receveur au milieu), portes en 444 ;
– Berliet PLH8 en 042 (un seul agent) ;
– Berliet PH80 en 042 (un seul agent) ;
– PH100 en 044 (un seul agent).
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1809
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar citaro27 » 12 Jan 2020 10:29

Je vais essayer de refaire un historique et état de parc de ces Chausson de Rouen à partir de mes notes établies au fil des années (originaire de Rouen et usager jusqu'en 1972)
Certains Chausson avaient des postes de receveurs comme les premiers APH46 (cul rond une seule vitre arrière) utilisée sur la ligne 6 et je crois que la 2 avait aussi des receveurs.
Les premiers avaient des postes à l'arrière et par la suit comme les trolleys on été recarrossés par Le Bastard avec une caisse=à avant plat,et arrière plat (sauf le 165 qui a gardé son cul de CS60 Scemia) et un porte à faux permettant un montée avant l'essieu directeur, d'où un poste de receveur sur les CS60/TN4/TM6 à l'avant. (à noter que les petits CS35 et le proto Vetra RATP n'ont jamais eu de poste receveur)
A partir de là d' autres bus ont reçu un poste de receveur à l'avant comme les SC4.
Un peur de patience pou cet état de parc que je vais rentrer.
citaro27
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1490
Inscription: 16 Avr 2009 7:11

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 13 Jan 2020 16:15

Direction St-Brieuc, où les cars Michel, à Plérin, assuraient une liaison de 22000 à St-Laurent.
Sté reprise en 1974 par les Cars Rouillard (1963) , qui rouleront en affrétés pour le réseau briochin (un 0305 Hlz à la grande époque de cet extraordinaire autobus, qu' une fois de plus certaines centrales syndicales et politicardes, voir parti-zânes, auront torpillé...)

A en croire une photo,non datée, les cars Michel exploitaient un Chausson Apu53 sur une ligne R. Le cliché est si indigent, sombre et petit...
Les teintes foncées et leur disposition font penser à une photo en nb tout droit remontée des Cars Lafond, alias TUL, de Lyon...!Et les TUL avaient des culs ronds, avant des 442 en Apv-sc4.

En tous cas, sans date, il ne s' agit pas à mon avis d' un ex RATP (peu revendus) : bas nervurés (très vite supprimés à la Régie!), pas de cadre de pub latér. mais un motif ailé Chausson (pas à la RATP, même neufs) surmonté d' un petit bandeau latéral, façon Toulouse.
Et une galerie garnissait le toit...!

Il est réputé exploité à 2 agents, le patron assurant la recette (pas c... le boss !).

Alors soyons clairs (contrairement à la photo !) : on ne voit pas plus l' arrière que celui de certaine 85, ni la dispo des portes. 422/442 ou 222 ?
Voiture dotée d' un capot de ligne (R) et d' un pare-choc avant.

Avec des jupes plissées, soit c' était du neuf (et pourquoi pas ?), du genre ex démo, soit une occasion venue d' un réseau à Apu53 encore nervurés.
Alors ? St-Malo (comme Douarnenez ?), ou si 222,ex Brdx eux aussi (malgré la distance, et le fait qu 'il n' y a pas eu tant de Aph522 à Brdx - au moins 1 chez Robin Angoulême) ?
Pas Nantes (baies de pavillon, trop chers pour CNTC !
Clermont-Fd , les seuls à avoir eu du nervuré jusqu' au bout de mémoire ? Bon, y a bien un anglais qui leur avait racheté un PBR, qui a eu bien du mal techniquement et administrativement à parvenir en Normandie et dont la trace semble perdue outre-Manche...
Je serais surpris d' un ex Toulouse STCRT(loin et sans doute fatigués...et sans baies de toiture, trop chères ici aussi, ou là-bas...)

J' ai tjrs au moins un Apu53 mystère à Brest chez un transporteur local (avec une roue de secours arr. !), crème et ceinture bleue (façon Sarrebrück - mais warum nicht, la Sarre ayant vite tournée sa page française de 45 à 57...)... Lui aussi peut être un éventuel ex St-Malo ! La cité corsaire a eu ensuite des Apv et des Citroën comme ceux de la Rochelle et Poitiers...

Pour Rouen, à nouveau, la nomenclature que j 'en ai dans un ouvrage rédigé par des amateurs (au sens de...compétents!) ne fait nulle mention d' Apu. Soit c' est une lacune, vu leur nombre (2 ?), soit un abus de langage de la part de gens sachant ce qu' est un "vrai" Apu.. Mais si Citaro27 est monté à Rouen dans un Apu de source sûre...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 523
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar citaro27 » 13 Jan 2020 19:23

j'ai fait un tableau d'aprés mes relevés de l'époque des Chausson de Rouen
Bien sur j'ai appelé tous les modèles aprés les "nez de cochon" (A.H46/48/50) de A.H52, les variantes étant à préciser.
Alors le fameux APU que j'ai appelé AHH52 et bien quand même un modèle ex.démo ou autre avec ses équipements RATP l’appellation APU53 étant réservée à cette entreprise.
J'ai des doutes par contre sur les équipements où j'ai indiqué des postes de receveurs qu’en principe j'avais constaté mais au vu de photos il ne semble pas que ceux-ci soit existants.
Peut être y a t'il eu des conversions en service à 1 agent, ces photos sont avec des bus ayant le bas de caisse avec une bande verte qui est apparue plusieurs années après.
Dans le post précédant il est fait allusion à un état de parc fait dans un ouvrage de gens compétents et il me semble qu'il serait bon de le faire paraître car l'histoire des transports à Rouen paru en 1967 (FACS) est introuvable et je n'ai pu l'avoir étant au service militaire.

Image
citaro27
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1490
Inscription: 16 Avr 2009 7:11

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 13 Jan 2020 20:16

Ben ouaips, à force d' appeler chaque chose par plusieurs noms, on en arrive là...
idem sc10 L : pour moi c' est un chef- d' oeuvre flatteur valorisant le sc10 avec des coins tôlés, pour d' autres des sc10 équipés de 3 cabochons en guise de feux, même si leurs passages de roues sont équipés de baguettes...(sc10 SVTU par ex ?)
Pour d'autres, le sc10r est un 550 j'sai+koi,...

Du coup un 422/442 pt- être, tous culs confondus, ce qu' on veut bien en faire, toutes latitudes concernées...

Pour moi, sans me m...ber le cerveau, un Apu d' Athènes ou d' Israël, c' est comme son cousin de Paris ou de Clermont (voir de nantes ou Toulouse, sinon Saarbrûck...) mais bon... C' est une caisse avec un avant plutôt rond que plat, et un cul plat...et en général 422/442!

Un Facssimilé de Rouen , spécial 1966 donc sans sc10 et parc à priori encore intact, page 107...

3 x APH 1 = 23-25-26 de 12/49
6 x APH 1-48 = 28-31 à 35 de 5/50
1 x APH1 50 = 36 de 8/50
22 (!) x APH2-50 = 37 à 49 + 54 à 62 de 5/51 à 4/52
4 x ASH 50 = 52-53 - 64 -78 de 2/52 à 2/53
17 x APH2-52 = 63 (coucou !)- 65 - 67 à 69- 72 à 77 - 79 à 84 de 8/52 à 6/53
1 x AHH 521 U (U : qd y en apu y en a encore!) = 85 (salut les gars !je vous em... bien, hein?) de 2/55
1 x AHH2 52 U = 86 de 2/55 (hi, hi...!)
12 x APH 2-522 = 88 à 93 - 1 à 4 (sic!) - 10 - 12 de 1/57 à 12/60
4 x APH 48 = 15 à 18 de...1963 (tiens, curieux ?)
10 x AHH 2-522 = 201 à 210 de 8 à 9/64 (sc4b en fête ?)
t
Total = 78 ! Ce qui doit en faire le 5° ou 6° consommateurs en France, derrière Paris, Strasbourg , Toulouse, Nantes, et même pt-être Brdx,.. Clermont, Metz, Le Hâvre, Nancy,... étant encore loin derrière.

Pour les portes, faites des recoupements avec les photos Capolini et Manara, par ex !Y a de quoi faire et tout le monde y trouvera son cpte selon ses goûts !

Bon allez, soyons fous : les Berliet :

4 x PLH 8 U = 94 à 97 de 6/58
5 x PH80 = 5 à 9 de 1/60 à 12/60
3 x PH 8 = 11-13-14 de 4/62

On voit bien selon les livraisons, leurs importance et leur(s) délai(s), que la CTR roulait sur l' or...(comme d' autres d' - ailleurs...!!!) !

Oh, c' est quoi ces bus à pare-brise bombé, rouge et gris, 211 à 226 ??? C' est pour Rouen ? Ah ce n 'est pas raisonnable... Ou alors on va leur flanquer de la pub partout : voussoirs, coins arr., int., flancs et cul,...pour leur apprendre à (sur)vivre...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 523
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar b3su » 15 Jan 2020 18:04

Bonsoir

Pour Chalon sur Saône, Macon, Le Creusot et Autun il s'agissait de chausson de la RTSL, Lorsqu'elle est devenue RSL les chaussons avaient disparu. Le service urbain principal se situait surtout à Chalon.
b3su
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 356
Inscription: 03 Mar 2009 20:00

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 16 Jan 2020 22:36

PHEBUS-171 Wrote:Ben ouaips, à force d' appeler chaque chose par plusieurs noms, on en arrive là...
idem sc10 L : pour moi c' est un chef- d' oeuvre flatteur valorisant le sc10 avec des coins tôlés, pour d' autres des sc10 équipés de 3 cabochons en guise de feux, même si leurs passages de roues sont équipés de baguettes...(sc10 SVTU par ex ?)
Pour d'autres, le sc10r est un 550 j'sai+koi,...

Du coup un 422/442 pt- être, tous culs confondus, ce qu' on veut bien en faire, toutes latitudes concernées...

Pour moi, sans me m...ber le cerveau, un Apu d' Athènes ou d' Israël, c' est comme son cousin de Paris ou de Clermont (voir de nantes ou Toulouse, sinon Saarbrûck...) mais bon... C' est une caisse avec un avant plutôt rond que plat, et un cul plat...et en général 422/442!

Un Facssimilé de Rouen , spécial 1966 donc sans sc10 et parc à priori encore intact, page 107...

3 x APH 1 = 23-25-26 de 12/49
6 x APH 1-48 = 28-31 à 35 de 5/50
1 x APH1 50 = 36 de 8/50
22 (!) x APH2-50 = 37 à 49 + 54 à 62 de 5/51 à 4/52
4 x ASH 50 = 52-53 - 64 -78 de 2/52 à 2/53
17 x APH2-52 = 63 (coucou !)- 65 - 67 à 69- 72 à 77 - 79 à 84 de 8/52 à 6/53
1 x AHH 521 U (U : qd y en apu y en a encore!) = 85 (salut les gars !je vous em... bien, hein?) de 2/55
1 x AHH2 52 U = 86 de 2/55 (hi, hi...!)
12 x APH 2-522 = 88 à 93 - 1 à 4 (sic!) - 10 - 12 de 1/57 à 12/60
4 x APH 48 = 15 à 18 de...1963 (tiens, curieux ?)
10 x AHH 2-522 = 201 à 210 de 8 à 9/64 (sc4b en fête ?)
t
Total = 78 ! Ce qui doit en faire le 5° ou 6° consommateurs en France, derrière Paris, Strasbourg , Toulouse, Nantes, et même pt-être Brdx,.. Clermont, Metz, Le Hâvre, Nancy,... étant encore loin derrière.

Pour les portes, faites des recoupements avec les photos Capolini et Manara, par ex !Y a de quoi faire et tout le monde y trouvera son cpte selon ses goûts !

Bon allez, soyons fous : les Berliet :

4 x PLH 8 U = 94 à 97 de 6/58
5 x PH80 = 5 à 9 de 1/60 à 12/60
3 x PH 8-100 = 11-13-14 de 4/62

On voit bien selon les livraisons, leurs importance et leur(s) délai(s), que la CTR roulait sur l' or...(comme d' autres d' - ailleurs...!!!) !

Oh, c' est quoi ces bus à pare-brise bombé, rouge et gris, 211 à 226 ??? C' est pour Rouen ? Ah ce n 'est pas raisonnable... Ou alors on va leur flanquer de la pub partout : voussoirs, coins arr., int., flancs et cul,...pour leur apprendre à (sur)vivre...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 523
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar luckyrando57 » 19 Jan 2020 19:08

Bonsoir !

Deux photos qui semblent émaner des archives anciennes de la presse locale, car il en existe d'autres de la même tonalité. Des scènes de la vie messine qui rendent bien en noir et blanc :

https://www.dropbox.com/sh/8zstrftv7cdo ... E9Msa?dl=0
luckyrando57
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 300
Inscription: 09 Avr 2012 18:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Bbreteaub » 09 Fév 2020 10:34

Bonjour
Des versions des Chausson SC4 ont été réalisées par Chausson pour Saviem avec une porte à quatre vantaux.
La face avant n'a pas été changée concernant le bus de Lille,par contre comme on peut le voir pour ce SC4 de Strasbourg, l'avant est refait afin de pouvoir positionner le moteur.
Pourquoi avoir transformé l'avant des ces SC4 alors que ces bus pouvaient très bien avoir une porte à quatre vantaux (sans transformation) comme on peut le voir sur le bus Lillois.
Merci à vous pour vos explications car je suis nul en mécanique !! :stupid:
Bon dimanche à Tous.
Bernard
Image
Image
Image
Bbreteaub
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 73
Inscription: 20 Aoû 2019 8:02

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar luckyrando57 » 09 Fév 2020 19:06

Bbreteaub Wrote:Pourquoi avoir transformé l'avant des ces SC4 alors que ces bus pouvaient très bien avoir une porte à quatre vantaux (sans transformation) comme on peut le voir sur le bus Lillois.


Bonsoir !

Certes, la porte à 4 vantaux pouvait être installée, mais je crois me souvenir que l'objectif principal était de dégager quelque peu l'encombrement du bloc moteur, afin de faciliter l'échange entre le conducteur et le voyageur achetant un billet.
luckyrando57
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 300
Inscription: 09 Avr 2012 18:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 11 Fév 2020 23:34

oui, je pense que le but du sc4b était en effet de permettre d' avancer le bloc moteur pour créer vraiment 2 couloirs de montée.
On n' est pas loin du châssis-poutre du sc10, avec ce Chausson rondouillard et à 3 portes 444, le plus bas du marché en son temps, de 7 cm le plus bas des "3"...
Cette petite différence de hauteur et de conception, fera que la RATP ne signera pas de commandes avec Renault et Berliet, pour leurs R4231 (et sc2) et PLR/PH, aux moteurs centraux créant un emmarchement plus "raide".
Paradoxalement, les transfo de bus PLR, PBR et PH (et R4210/31 à Madrid) en trolleybus seront en fait un recul, comparés au Vetra VBRh, conçu "pour" d' emblée.
Mais quelle "gueule "! (vivement le PBR d' Hachette, après le "prochain" vbh85...)
Et même le PH a son charme !
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 523
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Bbreteaub » 16 Fév 2020 16:50

Bonsoir
Un Chausson Drouin avec une remorque.Est-ce que c'était courant à l'époque de voir des autocars avec une remorque comme celle-ci ? Sans doute et des voitures d'époque.
Une carte postale d'un Chausson version luxe,on dirait qu'il y a des enjoliveurs sur les roues.
Cette carte postale a dû être prise à un poste-frontière.Par contre, l'avant de l'autocar que l'on voit après,aucune idée de la marque.
Bonne soirée à vous.
Bernard
Image
Image
Bbreteaub
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 73
Inscription: 20 Aoû 2019 8:02

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar arflhn » 25 Fév 2020 15:12

Terminus Wrote:En repensant à Potsdam je me suis souvenu de bus Chausson à avant et arrière plats (APH, APV, SC4) et qui n'avaient que deux portes, mais aucune à l'arrière :

– Chausson APV ou SC4 des VFD (Voies ferrées du Dauphiné) aux portes en 042. À Grenoble, en complément des trolleys et bus de la SGTE (le grand réseau), il y avait aussi une ou des dessertes par les VFD, aux bus Chausson crèmes à bande verte (ceux de Démas à Angers en étaient extrêmement proches) ; à Lyon aussi il y avait au-moins une ligne VFD — peut-être plus ? — du côté de Meyzieu. Voir un Chausson SC4 restauré des VFD (je ne sais pas s'il était bien d'origine VFD) sur le blog Standard 216 de Grenoble : http://standard216.free.fr/journal/inde ... -moustache

– Chausson APH ou APV (?) de Lille-ELRT, aux portes probablement en 042 (mais on ne sait pas trop sur cette photo pour la porte médiane, le pronostic irait plutôt pour une porte double en raison de la vraisemblable main-courante placée dans l'axe de la porte) ; voir celui-ci, dont la carrosserie pourrait avoir été modifiée avec suppression de la porte arrière (mais c'est une supposition) sur la Grand-Place de Tourcoing :

Image ;


Petit déterrage de topic,

L'arrière plat correspond à un modèle APV mais je n'ai pas souvenir que l'ELRT a eu des APV, il n'y a pas de porte à l'arrière mais au milieu, il doit s'agir d'un APHA avec porte-à-faux avant avancé pour avoir une porte avant plus large à 4 vantaux.

Les Chausson de l'ELRT étaient probablement des AP52 et/ou AP521 et AP522
Image
En voici un des premiers sur l'ancien tramway G (suppression mai 1953).
Collection Ateliers Memoire de Roubaix

Si un administrateur nous lit, le topic étant généraliste, n'y a t'il pas moyen de le transférer sur le forum général pour une meilleure accessibilité ?
arflhn
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 43
Inscription: 10 Mar 2019 3:46

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 25 Fév 2020 20:15

L' ELRT a eu presque toute la gamme Chausson, du groin-groin à l' Apu, puis de l' Apv au sc4 (et sc4b2 vrais ou "faux"...)
En 402,422, à culs ronds et plats, dans une livrée un peu "médicale" aspirine...
Lille fait partie de ces réseaux qui auront eu ainsi pratiquement tout le catalogue de Chausson au fil des ans.
Partageant ce "privilège "avec en particulier Toulouse, Rouen, Metz, Le Hâvre,... Ca fera le bonheur des qqs rares photographes de l' époque, et celui de leurs admirateurs plus tard (merci à eux et à Flickr!)

beaucoup d' autres se cantonnaient dans une version ou 2, fut-elle déclinée au gré des millésimes d' années.

On aura Nantes, passé des 202/222 Aph aux 422 Apu/Apv.
Bordeaux, resté fidèle au 222.
Un peu + de variété à Grenoble et beaucoup de stabilité à Strasbourg : que des Ash 442 (sf suburb.), après les Apu de Clermont-Fd 442 éclipsant les qqs autres versions.
Nancy aura un peu décliné la gamme, avec des 402 en particulier.
Un peu de soleil avec Toulon, trolleybus inclus ?
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 523
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 12 Mar 2020 9:35

Hilfe, bitte !
Pouvez-vous me redonner les n° en 78 des Chausson d' occas venus chez Démas svp ?
J' ai une idée en tête...: il est possible que ces Chausson, crème et rouge, viennent des Cars Rose à 78/95 Eaubonne, qui avaient aussi ces couleurs. Dans le 78 de l' époque (avt 91-95)n je ne vois pas d' autres sociétés que STAVO, Jampierre, et Cars Rose.
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 523
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 14 Mar 2020 6:58

PHEBUS-171 Wrote:Hilfe, bitte !
Pouvez-vous me redonner les n° en 78 des Chausson d' occas venus chez Démas svp ?
J' ai une idée en tête...: il est possible que ces Chausson, crème et rouge, viennent des Cars Rose à 78/95 Eaubonne, qui avaient aussi ces couleurs. Dans le 78 de l' époque (avt 91-95)n je ne vois pas d' autres sociétés que STAVO, Jampierre, et Cars Rose.


Bonjour à PHEBUS-171, et à tous les autres, bien entendu,

Voici des renseignements sur les 3 bus Chausson, genre SC4, que les Transports A. Démas d'Angers avaient achetés d'occasion à un transporteur de Seine-et-Oise (78).

Code: Select All Code
MARQUE..   |   TYPE   |   RÉSEAU D’ORIGINE (ACHAT D’OCCASION)   |   ..ANNÉE IMMAT...   |   IMMATRICULATION   |   ACHAT   |   IMMATRICULATION.   |   DISPOSITION PORTES..
........   |   ....   |   ...................................   |   ..D’ORIGINE.....   |   D’ORIGINE (78).   |   DÉMAS   |   MAINE-&-LOIRE-49   |   ....................
CHAUSSON   |   SC4.   |   transporteur en Seine-et-Oise (78).   |   1963............   |   .....6403 EV 78   |   .1968   |   .......744 NQ 49   |   402 (certain)
CHAUSSON   |   SC4.   |   transporteur en Seine-et-Oise (78).   |   mi-1962.........   |   .....2547 EG 78   |   .1968   |   .......262 PA 49   |   442 (certain)
CHAUSSON   |   SC4.   |   transporteur en Seine-et-Oise (78).   |   2e semestre 1962   |   .....5971 EM 78   |   .1969   |   .......855 PL 49   |   402, OU 422 OU 442 ?


CARACTÉRISTIQUES COMMUNES AUX 3 AUTOBUS CHAUSSON (GENRE SC4) DES TRANSPORTS A. DÉMAS À ANGERS

• Tous trois étaient des Chausson, genre SC4 (avant et arrière plats, pavillon rehaussé).

• Tous trois étaient de type autobus urbain.

• Tous étaient d’occasion (même livrée) venant du même transporteur de Seine-et-Oise (78), avant la réforme départementale de la région parisienne.
Seine-et-Oise : préfecture à Versailles. Les Yvelines n’existaient pas.

• Tous avec 1 porte arrière double (4 vanteaux) et une porte avant simple (2 vanteaux), mais il y a une incertitude sur l’éventuelle porte médiane. Mais le 2547 EG 78 était en portes 442. L’un des autres bus (744 NQ 49) était en 402. Le troisième (855 PL 49) pouvait être en 402, ou en 422, ou en 442, faute de photo du flanc droit je ne saurais dire. Malgré le temps (52 ans) je pencherais plutôt pour 3 portes, mais sans me prononcer pour une disposition en 422 ou en 442.
Ce qui est certain :
- 1 bus en 442 (le 262 PA 49, ex-2547 EG 78) ;
- 1 bus en 402 (744 NQ 49, ex-6403 EV 78) ;
– 1 bus incertain : 402, ou 422, ou 442 ? (855 PL 49, ex-5971 EM 78)."

• Tous étaient dépourvus d’un capot de ligne, mais tous étaient munis d’une girouette frontale classique à l’avant.

• La calandre était une grille (genre grille de SC10), du moins je le suppose pour tous les trois, pour le 744 NQ 49 c'est certain (c'était le plus récent des trois).

• Tous portaient la même livrée :
    — du toit jusqu’au bas des vitres : crème ;
    — bande de ceinture grenat ou bordeaux sous les vitres ;
    — bas de caisse crème sous la bande de ceinture.

Attention : une confusion possible dans mes notes pourrait avoir interverti les immatriculations.

Voici, très approximativement, ce que pouvait être leur livrée en Seine-et-Oise :

Image

En haut c'est un peu plus bordeaux, en bas c'est un peu plus grenat.

Voici un des trois Chausson SC4 de Démas :

Image



Et là des dessins reconstituant un de ces trois Chausson SC4 de Démas, le 744 NQ 49, ex-6403 EV 78. Il est en portes 402. On le voit dans les deux livrées :
– livrée d'origine en Seine-et-Oise ;
– livrée Démas.
Attention : les couleurs des dessins sont approximatives, d'autant plus que la moulinette de Casimages les a modifiées au passage. Le bordeaux était un peu moins sombre et le vert Démas plus foncé. Le crème était moins pâle.

Il me semble avoir vu sur des photos que la bande de couleur des cars Jampierre était beaucoup plus large que celle de ces trois bus de Seine-et-Oise.

Les jantes des roues chez Démas étaient du même vert que la bande, pour la Seine-et-Oise, je ne sais pas.



Image

Image
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1809
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 14 Mar 2020 7:40

Au passage, remarquons la très bonne fréquentation de ce forum Chausson : il y a quelques jours il a dépassé le cap des 100 000 vues.

C'est un plaisir de voir qu'il intéresse et réunit des souvenirs et des documents pas faciles à trouver, même dans des livres sur les transports urbains.

Bravo à Bbreteaub d'avoir eu l'idée de créer ce sujet et de le faire vivre.

Il y a aussi des amateurs qui viennent d'ailleurs que Lineoz et qui apportent beaucoup de renseignements de grand intérêt, merci à eux.

On voit qu'il y a une nostalgie des Chausson, peut-être plus que des autres autobus de cette époque.

Le cap des 100 000 vues a été franchi dans la nuit du 9 au 10 mars, voici quelques jours.

Ce matin 14/03/2020 à 8 h 30 le compteur est déjà à 100 511 vues ! Environ 500 visiteurs de plus sur une durée d'à peine 4 jours de plus, c'est très encourageant !

Il y a encore bien des choses à dire sur les cars et bus Chausson… Et nous pouvons aussi parler de leurs réseaux…


Image
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1809
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

PrécédenteSuivante

Retourner vers ANGERS - Les transports de l'agglomération angevine

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], gerard arf, gilles74, Google [Bot], iwan, jojoker


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia