[Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Le Forum des passionnés de rail et de caténaires...

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 30 Jan 2019 12:05

Bonjour ,
merci pour ce témoignage. Assez rare de prendre un train avec beaucoup de militaires.
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 101
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 15 Fév 2019 15:01

Bonjour ,
je déterre ce sujet. Je crois qu'il y avait un Intercités de nuit Francfort-Nice. Par ou passait-il ? Strasbourg , Lyon ? Ou bien peut-être par la Suisse , l'Italie ?
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 101
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar jean umber » 15 Fév 2019 23:41

Si je prends l'année 1972, il existait deux relations directes entre Frankfurt et le sud de la France :

- "Hispania Express" avec des voitures directes en place assise Frankfurt 13h50 - Basel - Genève - Lyon-Brotteaux 23h30 - Valence - Avignon - Nîmes- Montpellier - Narbonne - Perpignan - Portbou

- des voitures directes places assises acheminées par le 1581/0 : Frankfurt 18h07 - Strasbourg 23h00 - ... - Lons le Saunier - ... Lyon Perrache 6h27/7h3 - ... - Marseille 10h37/51 - ... - Nice 13h35

et la même chose au retour
jean umber
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 254
Inscription: 10 Avr 2013 7:57

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 16 Fév 2019 17:54

Bonsoir ,
merci pour cette réponse.
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 101
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar cisalpin » 17 Fév 2019 7:55

Rappelons aussi , on l'a peut être déjà évoqué , la voiture DB directe de jour Munich - Lyon , (dans les années 1975 ) , qui circulait via Zurich et Genève ;
Lyon était aussi relié à Venise par une relation directe de jour , très lente (plus de 11 heures de mémoire ) , dans le créneau 7h30 -18h30 environ dans le sens aller ...
pour revenir aux relations Allemagne - Sud , il y a eu pendant très longtemps une relation de qualité Saarbrücken -Metz vers Nice , avec couchettes et voiture lit …
on a aussi déjà évoqué les très lentes relations Marseille - Munich et Marseille -Wien , via Milan , en place assise uniquement ; on devait pas être loin de 24 h de durée pour Marseille -Wien ….
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 924
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 17 Fév 2019 10:19

Bonjour ,
merci pour ces réponses.
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 101
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar OCCITAN » 18 Fév 2019 18:18

Bonsoir,

... L'été uniquement, il existait une relation "quadritranches" précise, de jour, entre d'une part, les deux points frontières espagnoles que sont Cerbère et Hendaye, et d'autre part, Genève et Marseille.
Sur le tronc commun entre Narbonne et Nîmes, ce train constituait l'un des plus longs convois de la transversale sud, puisqu'il ne comprenait jamais moins de 20 voitures.

De longues manoeuvres étaient nécessaires à Narbonne pour reformer la partie Genève, en tête sens Espagne-Genève, et Marseille en queue. Détricotage équivalent au retour, sachant que Nîmes devait réunir les deux trains en provenance de Marseille et de Genève, alors qu'à la montée, il suffisait de ne procéder qu'à une simple coupe.

La partie Genève passait par Valence, Grenoble et Chambéry. Ils étaient numérotés HG/GH (Cerbère-Genève et retour), et AR/RA (Hendaye-Marseille, et retour).

J'ajoute, anecdotiquement, que ce train, souvent plein, cabotait tout le long du parcours.
Des voyageurs montés entre Nîmes et Narbonne, dans une voiture à la destination bien identifiée, pouvaient être amenés à progresser le long du train jusqu'à trouver une place assise.
Il n'était pas rare que certains s'apercevaient, trop tard, s'être orientés, du fait d'avoir changé de tranches, dans une mauvaise direction.
Ceux qui connaissaient un peu les lieux, tiraient le siglal d'alarme, dès qu'ils s'apercevaient de leur méprise, notamment devant le dépôt des locomotives à Narbonne, qui marquait l'endroit où les deux branches du Y se séparaient....
A l'époque, pas de sono pour lancer les annonces nécessaires....
OCCITAN
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1048
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Pithou » 18 Fév 2019 22:23

Le "Direct Orient" partant vers 23h50 de Paris Gare de Lyon et se rendait à Istambul n'était pas mal non plus. En fait la tranche "stambouliotte" se composait en tout et pour tout de ... deux voitures : une voiture lits ... et une voiture de seconde ... places assises ... Le train arrivait à destination vers midi le troisième jour (il atteignait Lausanne vers 7h après avoir desservi Sens et Laroche-Migennes, et était pratiquement omnibus sur tout son parcours helvète ... ce n'était pas un prodige de rapidité). Les odeurs dans la voiture place assises en provenance de Turquie étaient redoutée des contrôleurs qui souvent s'abstenaient de la visiter (on racontait dans le monde des "roulants" que des contrôleurs suisses s'étaient évanouis dans le couloir tellement le fumet sortant des compartiments était violent ... souvent trois jours sans se laver ... mmmmh !!!)
Pithou
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 269
Inscription: 21 Déc 2011 23:23

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar cisalpin » 19 Fév 2019 7:10

Le Direct Orient n'était pas précisemment omnibus sur le parcours suisse , mais il effectuait les multiples arrêts des ''directs '' : 10 sauf erreur entre Lausanne et Brig !
ce qui est 'extraordinaire ' , c'est que ce pêle mêle de voitures hétéroclites , certaines provenant de Calais , avec des destinations telles que Venise , Triestre , Belgrade , Sofia , Istambul , Athènes … acheminait à la fois des voyageurs intrépides autres long court , et des ''banlieusards ' , par exemple sur Lausanne -Vevey , à une époque ou le cadencement à la suisse n'existait pas encore ...
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 924
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar cisalpin » 19 Fév 2019 13:10

A propos du Hendaye -Nice /Genève relaté par Occitan , je rajouterai que la tranche Genève a selon les époques , également transité par Lyon plutôt que Grenoble ; ce train acheminait des voitures directes pour Zurich , et aussi des tranches saisonnières Hendaye -St Gervais et Hendaye -Evian ;

habitant depuis 1987 dans la région d ' Evian , j'ai le souvenir d'avoir vu passer à cette période , en tout début de soirée , (vers 19h00 ? ) au passage à niveau du centre ville de Thonon , la voiture couchette UIC Evian - Irun attelée à un train régional pour Bellegarde (de mémoire , mais c'est à vérifier , une seule voiture , couchette , circulait sur Evian -Irun et Hendaye -Evian ) ;
n'était ce pas merveilleux de monter à bord le soir dans une petite gare locale du Chablais (Evian , Thonon , Bons …) et de se retrouver le lendemain matin au pied des Pyrénées, à Biarritz ou à la frontière espagnole ??
un gain de temps extraordinaire et de très loin inégalé par les TGV et vols aériens actuels ….
c'est un exemple type parfait de l'immense régression constatée sur certaines liaisons en l'espace de 30 ans ...
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 924
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar OCCITAN » 19 Fév 2019 19:09

Bonsoir,

...Effectivement Cisalpin, les AP/PA, plus récemment identifiés par les n° 5479/4578 Genève-Irùn, et variantes numériques étaient des trains de nuit, dont la fréquentation dépassait souvent la capacité, et ce, malgré les mises en circulation de trains temporaires d'été, et de trains supplémentaires.
Entre Lourdes et Tarbes, ils étaient empruntés par les nombreux personnels saisonniers de l'hotellerie Lourdaise, comme il a été précisé pour le "Direct Orient" en Suisse, mais pas que.

Le quadritranches dont je relatais le scénario de circulation, était un train de jour, mais contrairement au train de nuit, je ne me souviens pas d'un éclatement multidirectionnel une fois arrivé dans les Alpes.

A bientôt !
OCCITAN
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1048
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Train-Corail » 19 Fév 2019 19:32

Et pour bien massacrer le train Hendaye - Genève, l'arrêt à Bellegarde a été supprimé dans les années 2000. Ensuite vint le dérégularisation. Puis ont été supprimées fin 2007 les voitures sièges inclinables rajoutées en gare de Toulouse Matabiau. Et histoire de faire agoniser la relation, SNCF faisait circuler qu'une seule rame à partir du SA 2012 (comme pour l'IC Nuit Bordeaux - Nice).
Train-Corail
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1106
Inscription: 13 Fév 2013 18:25

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar gilles74 » 19 Fév 2019 19:44

J'ai connu la fin de ces trains. Le Genève Nice, souvent appelé GR par certains cheminots jusqu'au bout, prenait la tranche Saint Gervais Nice à Aix les Bains, puis à Chambéry. Il acheminait une voiture lits T2 trois fois par semaines. Un jour de départ d'un grand week-end de mai, il y avait une telle affluence à Cornavin que ça commençait à tourner vinaigre sur le quai, d'autant plus que la WL était absente! Quelques palabres plus tard, la petite machine de manœuvre à refoulé sur la rame 2 Bpm CFF à places assises! Elles sont revenues la nuit suivante. En tout cas les CFF ont vite réagit, mais n'avaient rien d'autre à offrir. Les voyageurs de la T2 se sont retrouvés à passer la nuit dans ces voitures places assises à couloir central! :xx:
L'Hispania, je l'ai toujours connu passant par Lyon. C'est ce train qui a acheminé un temps la voiture lits russe Madrid Moscou. Cette voiture restait une grande partie de la journée à Genève, au butoir d'une voie, juste devant le bâtiment du poste directeur. Je ne sais pas sur quel train elle repartait.
gilles74
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 429
Inscription: 10 Juin 2016 6:19

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar cisalpin » 19 Fév 2019 21:45

Ah oui , la voiture Lit Moscou -Madrid , c'était quelque chose !! prés d'une journée de stationnement à Genève et le lendemain , après circulation dans le Genève -Irun de nuit sus nommé , une journée de stationnement à Hendaye , ou elle changeait de boggies pour la seconde fois avant de circuler sur un train de nuit Irun -Madrid !! un parcours de plus de 4000 km en 4 jours ! sans doute l'apothéose en matière de montage complexe (et un brin alambiqué ) !
je me suis toujours demandé si il a existé des voyageurs effectuant le parcours de bout en bout ???

j'ai plusieurs fois emprunté la voiture lit T2S Genève -Vintimille , ensuite limitée à Nice ...une praticité et un plaisir désormais disparu ;
quel plaisir après une journée de travail de se coucher dans le petit compartiment douillet et intime et de se réveiller le lendemain au bord de la méditerranée ...
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 924
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar cisalpin » 20 Fév 2019 7:11

OCCITAN a écrit:
Le quadritranches dont je relatais le scénario de circulation, était un train de jour, mais contrairement au train de nuit, je ne me souviens pas d'un éclatement multidirectionnel une fois arrivé dans les Alpes.



à propos de l'acheminement des voitures Hendaye -Evian /St Gervais , il s'agit bien du train de nuit Hendaye Genève de nuit , train régulier et quotidien mais qui a circulé sous plusieurs variantes ;
la relation de jour Hendaye -Genève était saisonnière , et je ne me rappelais pas qu'elle était accouplée à une tranche Nice , avec en plus des voitures de Cerbère /Port Bou …

c'est clair que cette époque ''seventies '' est un âge d'or pour les amateurs , en matière de complexité des montages , de diversité hétéroclite , de tranches de voitures directes improbables , de composition des rames ...
complexité qui ne rimait pas toujours avec ''rationalité ''... une réorganisation ''moderne '' était inévitable , mais on n'a pas imaginé à l'époque que ce serait un tsunami dévastateur laissant des vides béants ...
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 924
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 21 Fév 2019 8:18

Bonjour ,
merci pour ces informations très intéressantes ! Moscou-Madrid :shock:
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 101
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar OCCITAN » 21 Fév 2019 9:57

Bonjour,

Beaucoup voient dans ces trains du passé une forme de nostalgie, bien peu en prise directe avec les réalités et les exigences du moment.

Soit. Mais sauf pour ceux, aux extrémités de la ligne qui se sont tournés avec soulagement vers l'avion, (C'est vrai que, lors des jours d'affluence notamment, ces voyages en train au long cours étaient particulièrement éprouvants), pour les autres, ces relations ferroviaires n'ont pas encore été remplacées.

J'en veux pour nouvelle preuve le fait qu'encore une fois, un couple pourtant pas très âgé de mon village est descendu vendredi dernier en car à Montpellier où leur fils vint, à leur rencontre, les chercher, en voiture pour un séjour chez lui.
Plutôt bien installé dans la vie, et visiblement pas trop contraint, il dût néanmoins s'affranchir de 280 km (560 A/R), d'autoroute pour parer à l'absence d'une alternative correcte de transport public.

Cet état de fait que je signale souvent, (pardon pour les lecteurs assidus), renforce l'impression que décidément, la voiture est le seul moyen de déplacement plébiscité.
Si c'est vrai pour une grande partie de la population, c'est bien "par force" pour cet autre frange transparente de provinciaux, (essentiellement).
OCCITAN
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1048
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 25 Fév 2019 20:51

Bonsoir ,
merci pour ces infos.
Malheureusement , le train de nuit a presque disparu… Au profit du sacro-saint avion et du TGV ( bien que je sois fasciné par cet engin ! ) .
Quoique … Des relations TGV ont été aussi supprimées… Par ex: J'ai l'impression que Nice devient enclavée d'un point de vue ferroviaire: On ne peut plus aller de manière directe en Belgique , Nord-Pas-de-Calais , Occitanie , Nouvelle-Aquitaine , Loire-Atlantique , Bretagne , Grand-Est , Allemagne , Suisse...

Vos témoignages sont très interessants ! Peut-on avoir l'espoir de revoir des liaisons disparues ( Genève-Nice ( TGV et Intercités ) , Bruxelles/Lille-Nice (TGV) , Munich-Marseille , Bordeaux-Nice , Venise-Lyon , Marseille-Rome , Barcelone-Milan , Lyon-Milan ... ) Que ce soit à très court , court , moyen , long ou très long terme ?

PS: Quelle était la fréquentation du TGV Montpellier/Nice-Genève ?
Le TGV Bruxelles-Nice était trèèèèèès fréquenté (jusqu'à Marseille en tout cas , je ne sais si c'était la même chose jusqu'à Nice ).
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 101
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar cisalpin » 26 Fév 2019 7:09

Ferro19 a écrit: J'ai l'impression que Nice devient enclavée d'un point de vue ferroviaire: On ne peut plus aller de manière directe en Belgique , Nord-Pas-de-Calais , Occitanie , Nouvelle-Aquitaine , Loire-Atlantique , Bretagne , Grand-Est , Allemagne , Suisse...



C'est plus qu'une impression !!
la Côte d'Azur , région dont la démograhie , l'activité économique et touristique sont au premier plan en France , est devenue une presqu'ile presque totalement inacessible en train direct , TGV ou pas , à part les TGV depuis Paris et quelques trés rares autres villes ;
les correspondances sont devenues la norme , avec emprunt de TER dont la fiabilité et les performances médiocres ne sont guère incitatives , surtout dans le sens Nice -Marseille où il convient de prévoir une marge de sécurité générereuse pour les correspondance ; ce qui augmente d'autant plus un trajet déja long …

Mais des petites touches de couleur existent encore ; si il n'est plus possible de rallier directement Nice à Montpellier , Toulouse ou Genève…, on peut aller à Moscou sans descendre du train !
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 924
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar OCCITAN » 26 Fév 2019 8:01

Bonjour,

Celà parait incroyable, c'est peu de le dire !
Supposerait on, en effet, que du moment que les Parisiens accèdent directement à Nice, la France aussi ? (Un peu comme la météo qui affirme assez facilement que la France grelotte quand il gèle à Paris !).
Ou bien alors pense-t-on que la position excentrée de la Côte d'Azur la prédestine uniquement à l'aérien ?

On se répète, mais compte tenu, et de la clientèle relativement agée, et des familles avec bagages et enfants, qui utilisaient ces trains directs, je ne suis pas certain que ces correspondances obligatoires soient si indolores pour elles.

Les Tarbais, par exemple, et autres Pyrénéens sont contraints à deux changements, alors qu'ils étaient reliés, de jour, comme de nuit à Nice, en train direct... Pas les seuls sacrifiés certainement..

Curieux également, ce sentiment diffus de ringardiser le chemin de fer, alors que j'ai plutôt l'impression que les jeunes ne le boudent pas tant que ça sur les longues distances.
Est ce ponctuel et insignifiant, mais cette Suédoise égérie de la "grève écologique du vendredi" a pris soin de descendre à Paris en train...

Il y aurait matière, me semble t il, (?), à valoriser et à déployer "tout ça" plutôt qu'à réduire, (géographiquement), replier, fractionner...
OCCITAN
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1048
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar cisalpin » 26 Fév 2019 13:17

Paris a néanmoins aussi été victime de cette hécatombe , avec la suppression incompréhensible du train de nuit pour Nice ;
train qui avait toute sa pertinence vu la longueur du trajet et le marché très important entre Paris et la côte d'Azur , marché dont une fraction (de niche comme on dit ! )aurait pu continuer à être séduit par ce mode de transport ; (la présence de voitures lits aux normes d'aujourd'hui auraient certainement pu attirer entre autre une clientèle du 3 ième age nombreuse sur cet axe et nostalgique des trains d'antan … )
cette suppression accroit par ailleurs la fragilité de la tranche Paris -Briançon désormais bien seule entre Paris et Valence , et dont la dérégularisation semble probable à terme ...
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 924
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Train-Corail » 26 Fév 2019 13:26

Dé-régularisation, oui mais laquelle ? :mrgreen:

Un A/R VE-DI et quotidien pendant les vacances ou un aller Paris - Briançon le vendredi et un retour le dimanche Briançon - Paris ? Bon après on peut avoir les deux: le Hendaye - Genève fut dé-régularisé en 2005 mais avait un A/R les week-ends (et tous les jours pendant les vacances) puis il devint un train fantôme avec une seule rame faisant Genève - Irun le vendredi puis Hendaye - Genève le dimanche.
Train-Corail
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1106
Inscription: 13 Fév 2013 18:25

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 26 Fév 2019 17:34

Bonsoir ,
oui effectivement , que de suppressions incompréhensibles .

D'ailleurs pourquoi le Lyria Genève-Nice/Montpellier a été supprimé ? Quelle était sa fréquentation ? Ainsi que le Marseille-Lille (départ 14h environ de Marseille ) ?
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 101
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar rail45 » 26 Fév 2019 19:38

J'avais pris le train de nuit de Paris à Nice environ deux mois avant sa suppression, dans l'une des deux voitures-lits russes.
Elles affichaient quasiment complet et à l'intérieur de ces deux voitures la plupart des clients étaient en fait des jeunes ou des hommes d'affaires qui allaient voir leurs clients sur la Côte d'Azur et revenaient la nuit suivante par le même train de sens contraire.
On était un mardi soir en octobre et je me souviens qu'au départ d'Austerlitz le contrôleur m'avait dit qu'il y avait, comme à l'habitude, environ 350 voyageurs à bord.
rail45
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1187
Inscription: 01 Avr 2011 8:15
Localisation: orléans

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 26 Fév 2019 19:50

Merci pour ce témoignage intéressant.
C'est vrai que depuis Nice , on peut aller en Russie sans changer de train. Ce ne devrait alors quand même pas être compliqué d'aller dans toutes les régions de France + pays limitrophes en train , directement , depuis Nice !

A-t-on une chance de revoir des liaisons comme ( à court / moyen / long terme ).
Genève-Nice/Montpellier/Vintimille ( TGV et Intercités ).
Bruxelles/Lille-Nice/Vintimille (TGV et Intercités).
Munich-Marseille.
Wien-Marseille.
Francfort-Nice.
Bordeaux-Nice.
Marseille-Rome.
Lyon-Venise.
Nice-Quimper.

Et tant d'autres…


EDITE: Pourquoi ne pas prolonger le train Nice-Moscou jusqu'à Marseille ?
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 101
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum Transport Ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: arflhn, Bing [Bot], chris2002, Google [Bot], mathpascal313


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia