Angers : urgence attentat, le tram ne traversera plus le marché de Noël

COTRA, AnjouBus et TER Pays de la Loire :: www.snoirigo.net

Modérateurs: Latil 22, FLG

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net. Ce forum dispose d'une charte spécifique, merci d'en prendre connaissance.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Angers : urgence attentat, le tram ne traversera plus le marché de Noël

Messagepar Terminus » 15 Déc 2018 4:57

À la suite de l'attentat qui vient d'avoir lieu sur le marché de Noël de Strasbourg, le plan Vigie-pirate est porté pour l'ensemble du territoire en « urgence-attentat ».

Le tramway d'Angers va donc être interrompu dans la traversée du marché de Noël du Ralliement. La rue d'Alsace, la place du Ralliement et la rue de la Roë seront donc sans tramways l'après-midi de certains jours.
Le service sera assuré en deux demi-lignes :
    • Roseraie — Foch-Maison Bleue ;
    • Molière — Avrillé.

Le tronçon entre Foch-Maison Bleue et Molière, via le Ralliement, ne sera pas desservi, pendant toute la durée du marché, pendant ces périodes :
    • les mercredis, de 14 h à 19 h ;
    • les samedis, de 14 h à 19 h ;
    • les dimanches, de 14 h à 19 h.

Faute de précision dans la presse on peut supposer que cette interruption commencera dès aujourd'hui samedi 15 décembre.

C'est à partir du dimanche 16 décembre que la jonction entre Foch-Maison Bleue et Molière sera assurée par autobus (ligne A-bus), de 14 h à 19 h, mais seulement toutes les 20 minutes.

Cet autobus circulera via le boulevard Carnot. La jonction par autobus durera tant que le tramway ne sera pas rétabli.

Voir :
• le Courrier de l’Ouest (édition électronique) du 14 décembre 2018 :
https://www.courrierdelouest.fr/actualite/angers-urgence-attentat-le-tram-ne-traversera-plus-le-marche-de-noel-14-12-2018-382315
• et l'édition électronique de Ouest-France, du 14.12.2018 :
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/angers-vigipirate-le-tram-ne-circulera-pas-au-ralliement-certains-jours-6130310

Ces éditions datent d'hier vers 16 h et 17 h, il est vraisemblable que les éditions sur papier seront disponibles aujourd'hui samedi 15 décembre.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1630
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Angers : urgence attentat, le tram ne traversera plus le marché de Noël

Messagepar Terminus » 17 Déc 2018 0:25

Les mesures prises à Angers, du moins pour les tramways, semblent très inspirées de celles prises à Strasbourg dès 2015 où il y a aussi d’autres mesures contraignantes. L'année 2015 est probablement le point de départ de ce dispositif. Ce fut le 13 novembre de cette même année qu'eurent lieu en un même jour des attentats synchronisés :
    — au Stade de France ;
    — sur des terrasses de bars et restaurants des 10e et 11e arrondissements ;
    — au Bataclen.

Mais en 2018 France Bleu parle de 3e année du dispositif. Peut-être une erreur car il semble que ce soit la 4e année (voir le lien plus bas, pour 2015) ?
https://www.francebleu.fr/infos/societe/a-strasbourg-troisieme-marche-de-noel-sous-haute-surveillance-1542045050

Ces mesures strasbourgeoises, y compris celles relatives aux trams, concernent la totalité de la grande île (l’hyper-centre de Strasbourg qui est entièrement entouré par l’Ill) :

circulation : toute circulation de véhicule est interdite dans le périmètre de la grande île de Strasbourg, de 10h à 20h. Seuls les véhicules de secours ou pour les personnes à mobilité réduites sont autorisés à pénétrer l’ellipse insulaire ;

stationnement : tout stationnement sur la voirie est interdit dans l’enceinte de la grande île, pour tous les véhicules à moteur (scooters compris). Les parkings Kléber, Gutenberg, Tanneurs et Broglie ne sont pas accessibles pendant toute la durée du Marché de Noël, sauf pour les abonnés ;

livraisons : autorisées au centre-ville de 6h à 10h ; à 11h toutes les camionnettes doivent avoir disparu de l’ellipse insulaire ;

vélos : il est demandé aux cyclistes de limiter leurs déplacements à l’intérieur de l’ellipse insulaire. Les vélos qui seraient attachés aux barrières mobiles de sécurité seront emmenés en fourrière, après une destruction du cadenas par les agents municipaux ;

• tramways : ils continuent de circuler mais l’accès à certaines stations est restreint. La station de la place Broglie est fermée durant tout le Marché de Noël, en semaine, en soirée et les week-ends. Les stations Homme de Fer, Grand’Rue et Porte de l’Hôpital ne sont pas desservies les samedis et dimanches, de 10h à 20h.

• contrôles :
des points de filtrage sont installés aux accès à la grande île, pour empêcher les véhicules non autorisés d’y entrer et contrôler ceux qui peuvent y accéder. Les piétons sont également contrôlés : aux points de passage sans que ce ne soit systématique, mais aussi à l’intérieur du périmètre, par des patrouilles de policiers nationaux, municipaux ou par des militaires du dispositif Sentinelle ou même par des vigiles dans les magasins les plus importants.

À Strasbourg, pendant le marché de Noël, l'hyper-centre contenu dans la grande île devient une très vaste zone piétonnière.

Il semble, sauf erreur, qu’à Strasbourg les tramways continuent de traverser l’hyper-centre, mais sans s’arrêter dans les stations :
    – place Broglie : fermée tous les jours pendant la totalité de l’amplitude du service ;
    – Homme de Fer, Grand’Rue et Porte de l’Hôpital : non desservies les samedis et dimanches, de 10h à 20h.
C'est à vérifier mais il est probable que l'exploitation ne se fasse pas par demi-lignes comme à Angers : à Strasbourg les lignes entières restent parcourues, mais sans arrêt dans certaines stations de l'hyper-centre.

Ces mesures ont légèrement évolué au fil des années (voir les liens ci-dessous).

Toutefois, en cherchant sur internet, il semblerait que les seules villes à prendre de telles mesures soient Strasbourg (depuis 2015) et Angers (depuis cette année 2018).



STRASBOURG :

• En 2015 :
le tramway continue de circuler mais l’accès à certaines stations est restreint. La station de la place Broglie est fermée durant tout le Marché de Noël, en semaine, en soirée et les week-ends. Les stations Homme de Fer, Langstross Grand’Rue et Porte de l’Hôpital ne sont pas desservies les samedis et dimanches, de 10h à 20h.
https://www.rue89strasbourg.com/marche-de-noel-lensemble-des-mesures-de-securite-97306

• En 2016 :
https://www.20minutes.fr/strasbourg/1967591-20161124-strasbourg-comment-circuler-tram-durant-marche-noel

• En 2017 :
https://www.cts-strasbourg.eu/fr/Article/Marche-de-Noel-2017/

• En 2018 :
https://www.cts-strasbourg.eu/fr/Article/Marche-de-Noel-2018-00001/
Le plan de 2018 :
https://noel.strasbourg.eu/comment-acceder-grande-ile-strasbourg

Pour cette année 2018 les stations fermées aux trams sont :
    — place Broglie
    — Homme de Fer
    — Langstross Grand’Rue
    — Alt Winmarïk (qui n'était pas concernée en 2015)
La station Porte de l'Hôpital (hors périmètre mais d'une assez courte distance), affectée dès 2015, ne l'est plus en 2018, voire peut-être (?) avant.



ANGERS :

    — sur la place du Ralliement des blocs de béton sont utilisés depuis plusieurs années pour empêcher les véhicules-béliers ;
    — la station du Ralliement est fermée, les trams s'arrêtent aux stations précédentes en deux demi-lignes (Roseraie — Foch-Maison Bleue et Molière — Avrillé).
    — un service d'autobus relie les stations Maison Bleue et Molière (mais seulement toutes les 20 minutes avec probablement un seul véhicule).
La station Ralliement n'est même pas à quelque mètres du marché de Noël, elle le borde étroitement, il a fallu poser des barrières pour empêcher les piétons de descendre sur les voies. C'est peut-être aussi le cas de la place Broglie à Strasbourg.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1630
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Angers : urgence attentat, le tram ne traversera plus le marché de Noël

Messagepar Terminus » 23 Déc 2018 9:06

Et à Angers, par dessus tout ça, en plus des trams qui ne traversent plus l'hyper-centre à cause de Vigipirate, les animations des Soleils d'hiver entraînent, les samedis après-midi et sans doute aussi les dimanches, la fermeture de la rue Toussaint.

Et qui dit fermeture de la rue Toussaint dit aussi :
— fermeture du carrefour Rameau ;
— impossibilité de remonter depuis le pont de Verdun par la rue Baudrière et d'y descendre par la rue Plantagenêt.

Les lignes sont détournées par la voie des Berges entre Molière et le pont de la Basse-Chaîne, avec des rebroussements très pénalisants. Ces tracés remaniés pour quelques heures sont difficiles à comprendre et à retenir, on s'y perd. De plus cette voie des Berges est un repoussoir pour les piétons, lesquels sont bien mal traités à Angers. Pour compenser il y a un arrêt de déviation près du pont de Verdun, rive sud.

Les stations Ralliement et République, celles du cœur de l’hyper-centre, sont fermées. Il n’y a donc plus aucun autobus ni aucune station dans l’hyper-centre (le centre intra-muros des anciens remparts délimité en bas par la Maine).

Et hier après-midi samedi (22/12/2018) le Ralliement était noir de monde, rue Lenepveu on se bousculait pour se croiser, c’en était épuisant. On voit rarement autant de monde qu’il y en avait hier, c’était sans doute plus qu'un jour de grande braderie ou de passage du Tour de France.

Attirer la population en centre-ville, c’est bien, mais l’empêcher d’y venir en tram ou en bus, c’est absurde.

Par ailleurs les parkings souterrains du Ralliement et de la République étaient complets, probablement les autres aussi. Mais ils étaient tous accessibles, eux… Gros petit problème, tout de même : le carrefour Rameau était verrouillé par les voitures faisant la queue à l'entrée de la trémie accédant au parking du Ralliement : il était complet, la barrière était donc fermée et les voitures poireautaient devant pendant de longs moments qui se répétaient, la queue barrait le carrefour qui évacuait au compte-gouttes. Le carrefour Rameau rayonne de six rues : quatre y accèdent, deux seulement en sortent ; de la sorte les bouchons sont garantis car pour les éviter il aurait fallu plus de sorties que d'accès, c'est un problème de robinets et de cuvettes, impossible à résoudre dans la disposition actuelle, voulue pour faciliter l'accès des voitures, alors que celle-ci le verrouillent. On marche sur la tête…

Quand à la mesure de Vigipirate visant les tramways, elle n’est pas logique puisqu’à la différence de Strasbourg il n’y a aucun contrôle à Angers. Tandis qu’à Strasbourg où l’hyper-centre est bouclé il y a des fouilles de bagages, peut-être aussi d’éventuels autres contrôles (?), à chaque pont donnant accès à la grande île. C’est pour cela que les trams de Strasbourg brûlent les arrêts centraux, afin que des voyageurs ne puissent descendre en zone centrale en court-circuitant les contrôles.

Tandis qu’à Angers tout le monde peut venir au marché de Noêl, à pied, en vélo, en scooter, en voiture, et même s’y garer (à Strasbourg les parkings sont fermés). Enfin presque tout le monde, sauf les voyageurs des transports urbains.

C’est vraiment absurde.

Soit dit en passant, la station Molière sert, pendant la coupure de la ligne de tram, de station centrale vers Avrillé. Je doute que la clientèle apprécie. Cela préfigure le mauvais choix de faire passer la future ligne B de tramway par cette « station centrale » (la place Molière). Elle est bien loin du Ralliement où les foules s'entassaient, et on y va par une forte pente raide à remonter. Quant au trafic à en espérer pour la future ligne B du tramway, je souhaite me tromper mais j'appréhende qu'elle ne fasse du tort à cette ligne. D'ailleurs au temps des autobus, il y a peu, son trafic sur l'ancienne ligne 1 de la Cotra (Roseraie — Gare — bd Foch — Ralliement — Molière — Doutre — Belle-Beille) ne générait, grosso-modo que le 1/3 d'autres stations comme le Ralliement et Foch-St-Aubin.

Par ailleurs, quand on fait une recherche sur Marché de Noël + tramways, on voit que les seules villes ayant pris des mesures sont Strasbourg (depuis 2015, mais cette année il y a eu tout de même un très gros couac) et Angers, ville dans laquelle c’est mis en œuvre n’importe comment.

Je suis allé hier dans le centre et j’étais fourbu au retour en allant prendre un bus boulevard Foch. Coup de bol, je suis tombé sur un 10 alors qu’ils sont peu fréquents.

Voici un plan montrant la situation angevine :

Image
Dernière édition par Terminus le 23 Déc 2018 15:32, édité 1 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1630
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Angers : urgence attentat, le tram ne traversera plus le marché de Noël

Messagepar greg59 » 23 Déc 2018 9:37

Justement, avec le futur projet des lignes B et C, les tramways desserviront toujours le centre ville via Foch, Molière, la future ligne C fera le tour complet comme la ligne B, pendant les fêtes de Noel.
Au contraire, il faut faire en sorte que les trams puissent ne pas desservir le coeur du centre ville, mais prendre les boulevards ceinturant le centre ville, pour l'avoir visité, entre Foch et Molière; il y a pas plus de 10min de marche, facilement faisable pour le commun des mortels.
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 7260
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: Angers : urgence attentat, le tram ne traversera plus le marché de Noël

Messagepar Terminus » 23 Déc 2018 11:29

Bonjour Greg,

Merci de ta visite. Pour ce qui concerne les futurs trams lignes B et C je suis très sceptique pour ces raisons :

    — la ligne A actuelle va décliner sur sa moitié entre Avrillé au nord et le centre d’Angers : elle sera chassée du Ralliement, notre Grand-Place, et ses fréquences seront réduites bien que l’hôpital apporte une très forte clientèle ;

    — la ligne B future (Belle-Beille — Monplaisir) va tangenter l’hyper-centre mais sans le pénétrer, les voyageurs devront donc s’astreindre à plus de correspondances qu’ils ne le souhaiteraient. En heures de pointe il n’y aura guère d’attente mais il y aura sûrement un surcroît d’affluence, donc d’inconfort. En heures creuses ou très creuses il y aura des temps d’attente excessifs, et les gens détestent ça, en plus ça allonge le temps de trajet ;

    — la ligne C n’est pas une vraie ligne, c’est seulement une ligne de doublage car elle ne propose aucune destination supplémentaire : avec trois lignes il y aura seulement quatre terminus (Roseraie, Avrillé, Belle-Beille, Monplaisir) et non pas six comme on pourrait l’espérer. Mais ce n’est pas tout : le besoin de doublage ne sera pas permanent : pendant les vacances scolaires les deux campus seront très dépeuplés, et le dimanche, en soirée et même aux petites heures du matin et le samedi matin le doublage sera peut-être superflu. Que se passera-t’il alors ?

Je crains que ces périodes creuses ne justifient des interruptions de service sur la ligne C : seules les lignes A et B fonctionneraient toute l’année, mais la ligne C ne serait que saisonnière ou pire. Dans ce cas le service ne serait pas permanent entre Molière et Foch-Maison Bleue et alors le Ralliement ne serait pas desservi en permanence, ce serait très possible en juillet et août. Or cette place du Ralliement est le cœur de l’hyper-centre, à la rencontre des deux plateaux piétonniers (St-Aubin et St-Laud/Lenepveu). Jadis le Ralliement était le point central de la plupart des anciennes lignes de tramways, et quand le réseau fut entièrement converti à l’autobus toutes les lignes y passaient.

Par ailleurs, quand il fut question de construire un nouveau tramway à Angers il y eut beaucoup de controverses, avec les habituels fantômes utopiques de tramways sur pneus. Le maire qui en lança l’idée voulait un tramway  « sans rails et sans fils électriques », c’est dire ! Angers fit équipe un moment avec Caen pour ce projet, mais quand le TVR fut écarté nous fumes tout de même à deux doigts, voire moins, de passer commande à Translhor, qui avait ses entrées dans les services municipaux et dont on voyait couramment dans la presse des photos et articles sur ses représentants en visite à Angers, où ils étaient fort bien reçus. Ouf ! Nous y avons échappé. Je me demande pour quelle raison, mais, sans la moindre preuve, je suppose volontiers que le bel aspect des voies gazonnées d’un tramway sur fer pourrait avoir joué un rôle décisif contre le Translhor dont les triples longrines de béton sillonnant les pelouses faisaient tache. À quoi tiennent donc parfois les choix décisifs ? Peut-être à une pelouse…

Mais ce n’est pas tout : dans la perspective des municipales les listes adverses qui briguaient la mandature avaient pris position contre le tramway, même sur pneu. Bien sûr un BusWay n’aurait pas du tout été pestiféré : ces listes étaient radicalement hostiles à un tramway, mais pas à un trambus !

Et ce n’est pas terminé : la municipalité qui avait lancé l’idée du tramway avait, après des années de réflexion, décidé qu’il traverserait l’hyper-centre par la place du Ralliement, tandis que les concurrents, quant à eux, étaient définitivement hostiles à ce tracé, préférant que la ligne emprunte les boulevards (boulevard Foch, Bessonneau, des Martyrs de la Résistance, jusqu’à la place Mendès-France, puis les boulevards Carnot et Ayrault). Ils proposaient aussi d’autres variantes d’itinéraire, pas forcément rationnelles, dédaignant Avrillé au profit de Belle-Beille et son campus. Mais la mairie d’Avrillé, pourtant d’une tendance adverse à celle d’Angers, était favorable au tram, ce qui fut décisif. Son maire, soit dit en passant, une fois que sa commune fut servie, se prononça en faveur du busway pour les lignes futures…

Et il y a encore autre chose : la municipalité actuelle d’Angers, quand elle était dans l'opposition, avait jadis refusé le passage des tramways par le place du Ralliement. Cette idée ne pourrait-elle pas resurgir ?

Je me souviens de tout ça et c’est pourquoi je suis sceptique au sujet de cette ligne C : s’agirait-il d’une façon discrète de préparer, pour plus tard et à petits pas, la suppression de la desserte de la place du Ralliement par les tramways ? Cette ligne C paraît tout de même un peu fragile et, dans quelque ville que ce soit, les revirements municipaux ne sont pas à écarter.

Je rêve peut-être, mais il n’en reste pas moins que cette ligne C n’est pas une véritable ligne, c’est une ligne de supplémentaires, et rien que ça ; à Bâle par exemple, un réseau formidable, il y a de telles lignes, mais elles ne roulent qu’en heures de pointe, et c’est tout, quant au dimanche je ne suis pas sûr qu’elles fonctionnent. À Angers la ligne C passera au Ralliement, c’est certain, mais le fera-t’elle 365 jours sur 365, et même pendant toute la journée des jours où elle roulera ?

Les dimanches sont mortels partout, à Angers c’est très mortel et les transports urbains sont très rares, il s'agit d'un service minimal. C’est autour du Ralliement et le long du boulevard Foch que se situe l’animation : l'absence de tram C le dimanche au Ralliement serait un rude coup pour le centre-ville. Quand aux gens de Belle-Beille et Monplaisir il leur faudra une belle trotte à pied pour aller au cinéma des 400 coups (à un jet de pierre du Ralliement) ou pour prendre un verre dans une brasserie.

Justement, la marche à pied est un mode de déplacement de plus en plus déconsidéré : quand on est suffisamment aisé et qu'on suit les tendances de la mode on ne roule qu'en voiture (mais pas dans une poubelle) ou bien à vélo (mais pas à mobylette), de toute façon on roule, c’est le triomphe de la roue. Tandis que les transports urbains et la marche à pied sont de plus en plus considérés comme bons pour les prolos et les marginaux. Il y a là une véritable ségrégation sociale. D’ailleurs le domaine des piétons est continuellement taillé en pièces au profit des automobilistes et des cyclistes. Qui aujourd’hui accepte de faire 500 mètres à pied ? Très peu de monde car beaucoup préfèrent les parcourir en voiture, à vélo, sur une planche à roulettes, une trottinette, un monocycle électrique, ou un segway pour les snobs, etc. La paupérisation de la population étant en marche, les transports urbains ont tout de même de belles perspectives d'avenir…

Le centre d’Angers est tout en pentes. Ce n’est pas le Mont-Saint-Michel, mais c’est souvent bien pentu, donc pénible à la montée. Aller à pied de la place Molière au boulevard Foch, lors de correspondances entre les lignes B et A, est long, incommode et ça tire à la montée, ce serait le meilleur moyen de décourager l’usage du tram. Il ne faut pas sous-estimer l'importance du temps : pourquoi les automobilistes et les cyclistes seraient-ils à bon droit si pressés, tandis que les voyageurs des trams et bus disposeraient d'un temps inépuisable (ils leur faut déjà marcher pour aller de leur domicile à l'arrêt de bus) ? Bien sûr il y aura la ligne C, mais je la vois un peu comme une arlésienne assez versatile, capable de nous laisser en plan.

Deux lignes auraient parfaitement suffi, avec d’éventuels services partiels :

    — A. Roseraie — Gare — Foch — Avrillé avec un possible service partiel entre la Roseraie et l’Hôpital ;

    — B. Belle-Beille — Ralliement — Monplaisir. Un éventuel service de renfort de Belle-Beille à la Gare ou de Monplaisir à la Gare, à certaines heures, n’aurait pas été à exclure, en utilisant les actuelles voies en attente mais qui ne serviront pas.
Un tel programme, plus simple, aurait été moins fragile et aurait bien mieux assuré la pérennité de la desserte du Ralliement par les tramways.

Bien sûr je préférerais me tromper.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1630
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Angers : urgence attentat, le tram ne traversera plus le marché de Noël

Messagepar greg59 » 23 Déc 2018 16:23

Oulà, tu te lâches dans ton ressenti ! :o

Tout d'abord, pour avoir visité Angers à l'été 2017, je peux dire que le centre ville est par endroit pentu, mais le centre ville est très petit, peut être même plus petit que Dunkerque, le centre ville se fait aisément à pied.

Simple question, dans le dossier d'enquête publique la ligne B & C sera toujours en service, ou bien en fonctionnement sur la période scolaire ?

Je pense très sincèrement que la ligne C fonctionnera tout le temps, je vois mal faire une ligne de tram juste pour les heures de pointes, à voir la vidéo de présentation et du site du projet, on parle bien d'un réseau de tramway à 3 lignes, au contraire, c'est une bonne chose, cette ligne C était là pour combler la non desserte de Belle Beille par la Gare de St Laud et de renforcer l'offre vers Roseraie.

Les habitants d'Angers n'accepteront pas la suppression du tram entre Molière et Foch, après de telle dépense de plus de +200M€ il y a à peine 10ans ! Casser pour enlever les rails, pour satisfaire son égo, relève du suicide politique !
Les commerces de la place du Ralliement ne voudront pas de la non desserte de la place par le tramway, elle est bien fréquentée cette place je trouve ! Le tramway a permis à cette place de retrouver son rôle de place centrale, et refaire complètement en enlevant les rails relève de la stupidité !

Pour ce que tu dis, sur la possibilité de la desserte en période universitaire de la ligne C, je ne le pense pas, Angers suit dans un sens le modèle de Strasbourg, à sa manière, je pense même qu'une ligne D est envisageable vers Trélazé, et une ligne E entre Monplaisir et Trélazé pourraient aussi voir le jour, on peut même imaginer une boucle du centre ville complète, notamment du coté du château vers la Gare St Laud et la Rue Harras (entre Molière et Harras, par la place République, Promenade Turc sur APS, De Gaulle sur APS, Puis Marceau et Gare St Laud, on peut même imaginer un bout de rail entre De Gaulle et Harras par Roi René sans desservir la gare par une ligne propre).
Je pense que l'idée à long terme est de se constituer un réseau fort en tramway, et le réseau de bus sera en complément du tramway, desserte plus souple, plus fine, etc....

Franchement, sur la politique, je remarque que le plus dur, c'est la première ligne, dès cette ligne mise en service, le débat est plus sur le secteur à desservir sur la ligne suivante, au point d'être fortement demandées par les habitants (ce qui est le cas du quartier de Monplaisir).
Après avoir virer de bord politique, les élus restent finalement fidèle à l'idée de départ, de poursuivre le projet de tramway, (Strasbourg, Tours, etc... Ont basculé politiquement sans nuire au projet de développement du tramway)

Personnellement, il faut une ligne de rocade qui ceinture le centre ville en France, et non en étoile, dans toutes les villes à tram dans le centre et l'Est de l'Europe, il y a des dessertes en boucle du centre ville, ce qui permet en cas de manifestations, ou autres du même genre de dévier les lignes de tramway sur les boulevards extérieurs et permet plus de souplesse dans la desserte du tramway y compris le centre ville.

Les métropoles comme Strasbourg, Bordeaux notamment, n'ont pas de ligne de rocade ceinturant le centre ville, et dès qu'il y a manifestation, le réseau est planté, et coupé en deux, rendant les usagers sur le cul, et écœuré, et se déplacent à pied.

Au contraire, plus on offre de souplesse à un réseau de tramway, plus il est attractif, car on peut dévier les lignes comme on veut, sans perturber le réseau, Montpellier le fait, parfois, ces lignes sont détournées, sans compromettre les déplacements des usagers ! ;)
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 7260
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: Angers : urgence attentat, le tram ne traversera plus le marché de Noël

Messagepar Jojo » 27 Déc 2018 20:31

greg59 a écrit:Les métropoles comme Strasbourg, Bordeaux notamment, n'ont pas de ligne de rocade ceinturant le centre ville, et dès qu'il y a manifestation, le réseau est planté, et coupé en deux, rendant les usagers sur le cul, et écœuré, et se déplacent à pied.

A Strasbourg justement il y en a une partiellement. Mais elle passe loin du centre et ne touche que 3 des 5 grandes directions du réseau...

Terminus a écrit:Quand à la mesure de Vigipirate visant les tramways, elle n’est pas logique puisqu’à la différence de Strasbourg il n’y a aucun contrôle à Angers. Tandis qu’à Strasbourg où l’hyper-centre est bouclé il y a des fouilles de bagages, peut-être aussi d’éventuels autres contrôles (?), à chaque pont donnant accès à la grande île. C’est pour cela que les trams de Strasbourg brûlent les arrêts centraux, afin que des voyageurs ne puissent descendre en zone centrale en court-circuitant les contrôles.

Jusqu'à ce récent et sinistre événement, les trams desservaient la station Alt Winmarik pourtant située à l'intérieur de la Grande Île.
De toute façon les contrôles et "fouilles" sont loin d'être systématiques, et un centre-ville n'est pas un stade ! Il suffisait de se trouver à l'intérieur du périmètre avant le "bouclage"...
"♪ Il fait beau dans l'métro !! ♪"
enfin, chaud, surtout...
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4020
Inscription: 25 Oct 2010 9:46
Localisation: dans un TER Rennes-Laval


Retourner vers ANGERS - Les transports de l'agglomération angevine

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Exabot [Bot], Google [Bot], Majestic-12 [Bot]

cron

Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia