[Villes & vélos] De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

A pied, à cheval ou à vélo..le Forum du Code de la Rue, des pédibus ou des vélos..

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar leolelionceau » 08 Sep 2008 10:15

Sylvain a écrit:
BoDiAbLe a écrit:Mais faut pas croire, les pubs qui ne sont pas sur les bornes sont ailleurs.

Oui. Sauf peut-être à Orléans où a été choisi un système de VLS découplé d'un marché de publicité urbaine. Ca leur revient plus cher, mais ils ne sont pas pieds et poings liés avec un ogre publicitaire. Et sans doute que ça évite l'augmentation de la pub dans la ville. Si quelqu'un peut confirmer...

Le coût en lui-même est probablement plus important à Orléans qu'à Lyon. Toujours est-il que c'est chiffrable. Et que les élus peuvent rendre des comptes à leurs concitoyens.
Parce que le gros point noir des VLS couplés à un marché pub, c'est bel et bien l'opacité des coûts. Si les publicitaires se lancent là-dedans, c'est bien qu'ils y gagnent du fric. Alors ils profitent des marchés pub pour proposer leur abribus et VLS en échange de X faces pub sur des supports divers et variés. Mais les collectivités ont tendance à dire "bingo" car elles obtiennent ce qu'elles veulent (ou à peu près, car les négos sont dures). Et que ça les arrange car il n'y a rien à gérer ou presque au quotidien. Mais elles ne se doutent pas que probablement le découplage du marché pub et des services annexes (fournitures de divers mobiliers urbains et VLS, par exemple) permettrait, avec la redevance versée par l'exploitant, de financer abribus, VLS, voir plus, tout en maîtrisant les coûts, ce dont on est bien incapables avec un marché fourre-tout.
---> http://www.transmans.easyforum.fr <---
Le seul, l'unique forum réservé aux TC au Mans et en Sarthe !
Avatar de l’utilisateur
leolelionceau
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 415
Inscription: 29 Nov 2004 14:09
Localisation: Brest

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar simbac » 22 Sep 2008 9:27

Quelques chiffres concernant Besançon et son systeme Vélocité :
- 218 271 locations depuis un an
- 2027 usagers (carte longue durée)
- 18 302 tickets courte durée achetés
- 248 966 kilomètres parcourus
- chaque vélo a été utilisé environ mille fois.

Il s'agit d'un vrai succès, on en croise de plus en plus à Besak.
D'ailleurs une évolution du système sera annoncée cette semaine... affaire à suivre.

source: JCDECAUX et Est republicain
Avatar de l’utilisateur
simbac
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 741
Inscription: 13 Fév 2005 19:18
Localisation: Besançon et Lyon

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar simbac » 25 Sep 2008 8:58

Voici les dernieres nouvelles (concernant Besançon).
- Toute personne s'abonnant ou se réabonnant avant le 30 septembre bénéficiera d'un bonus de 3 mois sur la durée de l'abonnement.
- Les usagers qui restitueront leur bicyclette sur les stations gare Viotte, square Labbé, Leclerc, Xavier- Marmier et Liberté bénéficieront d'un crédit temps bonus de 15 minutes supplémentaires. On devine pourquoi.
- Une réflexion est engagée pour une extension de service à d'autres quartiers en 2009. On évoque les quartiers Chaprais, Montrapon et Saint Ferjeux.

Source : Est républicain.
Avatar de l’utilisateur
simbac
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 741
Inscription: 13 Fév 2005 19:18
Localisation: Besançon et Lyon

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar Rabelaisien » 27 Sep 2008 20:24

Fireproof83 a écrit:On a enfin plus de détail sur le projet de vélo libre service. Celui-ci serait baptisé "Bixi" (je suis pas fou du nom!), un mix entre "Bicyclette" et "Taxi".

Informations sur http://www.bixi.ca

Qu'en pensez-vous?

C'est à Montréal, à suivre à http://www.metrodemontreal.com/forum/vi ... 33&start=0
Rabelaisien
 

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar BoDiAbLe » 27 Sep 2008 21:12

heLLo :D

Voilà, le VLS de Nancy a été inauguré aujourd'hui.
Complémentaires aux vélos rouges de vélOstan boutic' (la location longue durée proposée dans 5 points des location), les vélos verts de vélOstan'lib sont entrés en service cet après-midi, après le lancement officiel par les dirigeants de JC Decaux, les élus de Nancy et ceux de la voisine Metz venus s'inspirer.

La première phase concerne l'hypercentre : 25 stations réparties dans le cœur de ville et 660 points d'attache pour 250 vélos. Les prochaines phases de déploiement permettront d'installer 105 stations sur l'agglomération et aux nancéiens de disposer d'un parc de plus de 1000 vélos. L'abonnement peut être chargé sur sa carte de transport régional (bus-tram-train) SimpliCités.
Plus d'infos sur http://www.velostan.com et sur le thread dédié dans la section Nancy/blogOstan

Voici quelques photos de vélOstan'lib © ToBoZZ et alex54 :

Image

Image

Image

Image

Image

Image
->http://citysnapshot.free.fr/2008/septembre/DSC09512%202.JPG

Image
->http://citysnapshot.free.fr/2008/septembre/DSC09513%202.JPG

Image
->http://citysnapshot.free.fr/2008/septembre/DSC09514%202.JPG
Avatar de l’utilisateur
BoDiAbLe
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 3044
Inscription: 07 Jan 2003 14:51
Localisation: East

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar unlimited45 » 28 Sep 2008 21:06

Sylvain a écrit:
BoDiAbLe a écrit:Mais faut pas croire, les pubs qui ne sont pas sur les bornes sont ailleurs.

Oui. Sauf peut-être à Orléans où a été choisi un système de VLS découplé d'un marché de publicité urbaine. Ca leur revient plus cher, mais ils ne sont pas pieds et poings liés avec un ogre publicitaire. Et sans doute que ça évite l'augmentation de la pub dans la ville. Si quelqu'un peut confirmer...


Ma foi non, rien que dans l'Avenue des droits de l'homme ils ont ajouté 4 nouveaux panneaux publicitaires au cours des 2 derniers mois... :(
et ils en ajoutent un peu partout discrètement (malgré une des promesses électorales de réduire leur nombre mais bon)
franchement le système à Orléans devient mieux mais le fait que Effia fasse d'Orléans son laboratoire d'essai ne me rassure guère, et la fréquentation de Velo+ me confirme en partie que tout le monde pense pareil (peut-etre que l'on arrivera enfin à 2 000abonnés annuels après tout), ils viennent d'ajouter la location à la journée à 1€ je pense que ça peut booster l'utilisation, à la semaine ou à l'année ça limitait pas mal! On devrait arriver à 33 stations d'ici la fin de l'année et 400 vélos minimum.

mais cela reste laborieux, les vélos n'étaient pas reconnus lorsque raccrochés, du coup des débits intempestifs, des vélos abimés mais pas changés (pas de selle, vélos déraillés etc) Effia s'est fait tapé sur les doigts (enfin 150 000€ de pénalité ça fait bobo vu le marché) et du coup on a droit à des vélos à cardans maintenant! le système marche mieux, même si je ne suis pas franchement pour ce système à l'année mais de manière touristique il reste un + sympa (surtout que l'intra mail est piétonnier donc là on sent l'utilité), je trouve que c'est quand même cher pour ce que c'est. l'écran de la borne est plutot sympa et on peut consulter sur le net combien de vélos sont disponibles ainsi que les arceaux libres.

Au moins cela a poussé à une réutilisation du vélo, on en voit en effet de nouveau un peu partout en ville et les parcs à vélos sécurisés commencent à faire leur trou dans l'agglo.La ville d'Olivet rêve de Vélo+ sur son territoire et on en verrait bien aussi autour du campus à la Source, je pense qu'il y a un bon potentiel de ce coté là aussi.on arriverai facilement à 55 stations par là par contre..
Avatar de l’utilisateur
unlimited45
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 243
Inscription: 28 Avr 2007 23:33
Localisation: Orléans

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar mm » 04 Nov 2008 20:37

Salut,

Tiens je ne savais pas que la ville de Toulouse avait aussi franchit le pas en terme de VLS, il s' avère que les nombreux toulousains possèdent déjà un vélo personnel, tout comme la rivale voisine girondine Bordeaux, où le VLS n' existe pas...Il me semble que des élus toulousains sont parti au Danemark, capital de la petite reine en terme de déplacement, pour superviser leur politique, afin de s' en inspirer.....
venez faire un tour sur
http://snostas.free.fr/
Avatar de l’utilisateur
mm
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 864
Inscription: 27 Jan 2006 10:30
Localisation: St Etienne

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar Swisstram » 05 Nov 2008 9:32

Voilà "Le vélo" à Marseille. :)

Station Blancarde.
Image

Image
Découvrez Snotag.fr, la nouvelle version de Snotag !

www.snotag.fr
Avatar de l’utilisateur
Swisstram
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2559
Inscription: 18 Déc 2005 16:02
Localisation: Grand Genève

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar Sylvain » 16 Nov 2008 17:43

lu dans Villes & Transports n°458 :
"60 millions de consommateurs" du mois de novembre consacré 3 pages à un article intitulé "le vrai coût des VLS". L'affirmation courants selon laquelle les systèmes "vélo + pub" ne coûtent rien aux villes et à leurs contribuables est évidemment abusive. "Ce coût par vélo et par an s'étale de 1350€ (Caen) à 3200€ (Nancy) pour des prestations comparables. Cet écart reflète largement l'amplitude des niveaux de marge pratiqués par les prestataires", écrit le journaliste. Les vélos d'Aix-en-Provence roulent en moyenne moins d'une fois par jour, et ceux d'Amiens 1,25 fois, indique encore ce dernier, sans préciser la période considérée. Rapporté au déplacement, le coût serait de 2 à 3 € à Besançon, dix fois plus qu'à Paris.
Sylvain Blanchard
::: Snotag ::: Standard216.com
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 11043
Inscription: 30 Déc 2002 16:26
Localisation: Grenoble

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar simbac » 18 Nov 2008 16:05

Merci pour cette info que je viens seulement de voir...

Sylvain a écrit:lu dans Villes & Transports n°458 :
"Ce coût par vélo et par an s'étale de 1350€ (Caen) à 3200€ (Nancy) pour des prestations comparables. Cet écart reflète largement l'amplitude des niveaux de marge pratiqués par les prestataires",.

D'apres les photos que j'ai vu il me semble que les bornes de NAncy n'ont pas de faces publicitaires... Une explication à cette différence de cout???

Sylvain a écrit: . Rapporté au déplacement, le coût serait de 2 à 3 € à Besançon, dix fois plus qu'à Paris.


J'ai pas tout compris le sens de cette phrase, quel coût?
Avatar de l’utilisateur
simbac
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 741
Inscription: 13 Fév 2005 19:18
Localisation: Besançon et Lyon

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar Sylvain » 18 Nov 2008 16:18

Les pubs ne sont pas forcément sur la station. ;)

simbac a écrit:J'ai pas tout compris le sens de cette phrase, quel coût?

C'est le coût total divisé par le nombre de déplacements.
Mettons par exemple 2000€ par an et par vélo = 5,5 € / jour / vélo
Si chaque vélo fait en moyenne 1,25 déplacement par jour, le coût du déplacement revient à 4,4 €
Sylvain Blanchard
::: Snotag ::: Standard216.com
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 11043
Inscription: 30 Déc 2002 16:26
Localisation: Grenoble

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar BoDiAbLe » 18 Nov 2008 18:04

Salut,

Effectivement les bornes de location à Nancy ne sont pas publicitaires et de ce fait plus discrètes que celles de Besançon, Mulhouse, Marseille ou Toulouse par exemple (d'après ce que je vois sur les photos ici).
Mais ça ne signifie pas que la pub n'est pas présente; quelques nouveaux panneaux publicitaires sont/vont être posés dans les secteurs desservis par vélOstan, et l'appel d'offres prévoit que les vélos puissent servir de support publicitaire (je crois que ça se fait déjà à Toulouse) plutôt que de voir fleurir un grand nombre de nouveaux panneaux pub dans la ville. Ca a sûrement dû jouer dans la proposition financière faite par l'exploitant (JCDecaux).

Concernant le coût de 3000€ par an et par vélo, c'est exact, puisque si on fait un bref calcul, pour 250 vélos prévus à la première phase (2008), on annonce un coût de 800 000€ par an.
Le fait que ce soit si cher est principalement du à l'arrivée tardive de Nancy dans le peloton des villes qui disposent d'un VLS; rien n'a donc pu être négocié avec l'exploitant (c'est d'ailleurs un des reproches qui est fait à la Communauté urbaine par les opposants au VLS) si ce n'est une présence un peu plus maitrisée de la publicité (cf. le paragraphe ci-dessus).

C'est d'ailleurs pour ça aussi que les villes comme Grenoble, qui comptent désormais s'y mettre et donc arrivent vraiment tard, cherchent des solutions moins coûteuses et ou plus "artisanales" (à mettre en place avec l'exploitant du réseau de TC par exemple), type Velomagg ou Call a bike.


Il semblerait que ClearChannel (Caen, Dijon) soit moins cher que JCDecaux, mais aussi que son système soit de moins bonne qualité (beaucoup de problèmes à Caen avec les vélos, bornes en panne, etc.).
Avatar de l’utilisateur
BoDiAbLe
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 3044
Inscription: 07 Jan 2003 14:51
Localisation: East

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar simbac » 18 Nov 2008 18:54

Sylvain a écrit:Les pubs ne sont pas forcément sur la station. ;)

C'est le coût total divisé par le nombre de déplacements.
Mettons par exemple 2000€ par an et par vélo = 5,5 € / jour / vélo
Si chaque vélo fait en moyenne 1,25 déplacement par jour, le coût du déplacement revient à 4,4 €


Oui mais qui supporte ce coût? si c'est Decaux on s'en fout :lol: , sauf si ca marche bien...

Le fait que ce soit si cher est principalement du à l'arrivée tardive de Nancy dans le peloton des villes qui disposent d'un VLS;

En quoi le fait d'arriver tardivement a fait augmenter le prix?
Avatar de l’utilisateur
simbac
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 741
Inscription: 13 Fév 2005 19:18
Localisation: Besançon et Lyon

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar BoDiAbLe » 18 Nov 2008 19:03

simbac a écrit:Oui mais qui supporte ce coût? si c'est Decaux on s'en fout :lol: , sauf si ca marche bien...

Non justement, c'est l'agglo qui supporte ce coût.

simbac a écrit:En quoi le fait d'arriver tardivement a fait augmenter le prix?

L'image (plutôt bonne) du VLS est faite, les grandes métropoles sont équipées.
Finalement JCDecaux n'as plus besoin désormais de compter des villes comme Nancy, Besançon, Grenoble ou Caen dans sa liste de villes équipées pour asseoir son produit. Ces villes sont importantes pour la rentabilité, mais pas pour l'image.

Par contre, compter Paris ou Lyon, c'était l'objectif. Forcément, quand JCDecaux va essayer de vendre son système à une grande ville européenne ou mondiale, c'est plus vendeur de donner Paris en exemple que Mulhouse ou Amiens..

Donc aujourd'hui les exploitants du VLS arrivent avec leur propositions et sont en position de force face aux agglos.
Alors qu'au tout début, des villes comme Lyon ont pu extrêmement bien négocier le système (j'ai pas de chiffres par contre).
Avatar de l’utilisateur
BoDiAbLe
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 3044
Inscription: 07 Jan 2003 14:51
Localisation: East

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar Sylvain » 18 Nov 2008 19:31

Oui, Lyon première ville qui a mis ça en place à grande échelle, a bénéficié d'un coût intéressant. Parce que Decaux voulait caser son produit, mais peut-être aussi parce qu'on avançait en terre inconnue, et que l'exploitant a sous-évalué ses coûts.
Paris, c'était la grande bataille entre Decaux et Clear Channel. Il fallait avoir le marché coûte que coûte, car très bon pour l'image. D'ailleurs, je me souviens que les propositions étaient d'ailleurs très élastiques : du jour au lendemain, on pouvait proposer des milliers de vélos en plus pour le même prix. Au final, pas sûr que Decaux y fasse beaucoup de marge par vélo. Mais question image, le plein est fait!

Mais ils ne feront maintenant plus de cadeaux aux villes moyennes, et sans doute même aux grandes.
Sylvain Blanchard
::: Snotag ::: Standard216.com
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 11043
Inscription: 30 Déc 2002 16:26
Localisation: Grenoble

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar simbac » 18 Nov 2008 20:17

JE suis pas d'accord avec vous, en effet les VLS sont mis en place en complémtent du marché pour le mobilier urbain, si Decaux n'offre pas de bonnes prestations financieres alors les villes iront à la concurrence et basta. Ils n'ont aucun intéret à faire augmenter les prix sinon ils vont perdre non seulement le contrat VLS mais aussi celui du mobilier urbain, surtout que clear channel est là en embuscade et n'est toujours pas bien installé en France.
Ce qu'il faudra observer c'est le renouvellement du marché de Lyon, car il est clair que la bas Decaux perd un fric monstre, mais arrivera t il à multiplier les prix de l'abonnement par 2 ou 3 avec Clear channel (ou d'autres) dérriere.

Non justement, c'est l'agglo qui supporte ce coût.

T'es sur de ca? j'ai pas le souvenir d'avoir vu une délibération du conseil municpal ou conseil de communauté à ce sujet (obligatoire puisque dépense publique). Il me semble que pour Besançon le VLS fait partie intégrante du marché de mobilier urbain, c'est Decaux qui paie tout avec comme compensation une multiplication des faces publicitaires (et pas que sur les bornes Velocité).
Avatar de l’utilisateur
simbac
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 741
Inscription: 13 Fév 2005 19:18
Localisation: Besançon et Lyon

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar BoDiAbLe » 18 Nov 2008 20:21

simbac a écrit:JE suis pas d'accord avec vous, en effet les VLS sont mis en place en complémtent du marché pour le mobilier urbain, si Decaux n'offre pas de bonnes prestations financieres alors les villes iront à la concurrence et basta. Ils n'ont aucun intéret à faire augmenter les prix sinon ils vont perdre non seulement le contrat VLS mais aussi celui du mobilier urbain, surtout que clear channel est là en embuscade et n'est toujours pas bien installé en France.
Bah en fait y'a pas à être d'accord avec nous ou pas, c'est juste comme ça dans la réalité. ;)
Concernant le rapport de force JCDecaux/ClearChannel, pour le moment la balance penche du côté de Decaux : son système est de meilleure qualité, plus fiable, plus répandu, plus facile à intégrer dans la ville, etc.

De plus, le contrat VLS n'est pas lié au contrat de renouvellement du mobilier urbain normalement.

T'es sur de ca?
Certain ;)
A Nancy par exemple, c'est 800 000€ par an rien que pour la première phase de 25 stations et 250 vélos (à terme sont prévus 105 stations et 1050 vélos, autant dire que ça coûtera les yeux de la tête !).


Hé oui, le VLS coûte très très cher..mais en terme d'image, les politiques aiment bien ;)
Mais bon, partout où il est installé ça marche du tonnerre (à Nancy même pas deux mois (d'automne en plus) après sa mise en service on dépasse ce qu'on espérait).

Sache par contre que les agglos perçoivent aussi pas mal d'argent grâce aux panneaux publicitaires posés dans la ville, autour des VLS et sur les abribus, je crois qu'à Nancy depuis le renouvellement du mobilier urbain réseau bus (avec JCDecaux), le Grand Nancy perçoit une certaine somme par m2 (en centaine d'€ il me semble, à vérifier) et ce à chaque chaque fois qu'une pub est posée (tu multiplies par le nombre d'abribus et le nombre de fois où les pubs sont renouvellées, ça te donne un chiffre assez important).
Avatar de l’utilisateur
BoDiAbLe
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 3044
Inscription: 07 Jan 2003 14:51
Localisation: East

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar simbac » 18 Nov 2008 20:52

BoDiAbLe a écrit:Bah en fait y'a pas à être d'accord avec nous ou pas, c'est juste comme ça dans la réalité. ;)
Concernant le rapport de force JCDecaux/ClearChannel, pour le moment la balance penche du côté de Decaux : son système est de meilleure qualité, plus fiable, plus répandu, plus facile à intégrer dans la ville, etc

De plus, le contrat VLS n'est pas lié au contrat de renouvellement du mobilier urbain normalement.

Je disais cela par rapport au fait que les exploitants de VLS arrivaient en force, sur ce point je n'étais pas d'accord avec toi du fait de la concurrence Decaux/Clear Channel et que de toute facon ils ont besoin du marché publicitaire offert par le mobilier urbain. Il me semblait que les VLS étaient pour la plupart des villes compris dans les marchés de renouvellement de mobilier urbain... :roll:
BoDiAbLe a écrit: Nancy par exemple, c'est 800 000€ par an rien que pour la première phase de 25 stations et 250 vélos (à terme sont prévus 105 stations et 1050 vélos, autant dire que ça coûtera les yeux de la tête !).


Hé oui, le VLS coûte très très cher..mais en terme d'image, les politiques aiment bien ;)
Mais bon, partout où il est installé ça marche du tonnerre (à Nancy même pas deux mois (d'automne en plus) après sa mise en service on dépasse ce qu'on espérait).

Sache par contre que les agglos perçoivent aussi pas mal d'argent grâce aux panneaux publicitaires posés dans la ville, autour des VLS et sur les abribus, je crois qu'à Nancy depuis le renouvellement du mobilier urbain réseau bus (avec JCDecaux), le Grand Nancy perçoit une certaine somme par m2 (en centaine d'€ il me semble, à vérifier) et ce à chaque chaque fois qu'une pub est posée (tu multiplies par le nombre d'abribus et le nombre de fois où les pubs sont renouvellées, ça te donne un chiffre assez important).


Oui donc en gros ca coute pas grand chose à l'agglo si cette derniere multiplie les "mobiliers publicitaires"???
Avatar de l’utilisateur
simbac
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 741
Inscription: 13 Fév 2005 19:18
Localisation: Besançon et Lyon

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar Sylvain » 18 Nov 2008 21:51

En apparence, ça ne coûte pas grand chose. Mais on n'a rien sans rien. Lorsque le contrat du VLS est couplé à la publicité, la ville renonce souvent à la redevance versée par le prestataire de publicité. Donc ça ne coûte rien, mais d'un autre côté, on perd une recette. Au global, ça coûte. Cela s'accompagne aussi d'une augmentation des panneaux de publicité dans la ville... une sorte de "pollution" difficilement chiffrable.

Un article du Paris-Normandie (copié sur le forum SARA, que je copie ici). Il y a une ressemblance (même journaliste?) entre cet article et celui de 60 millions de consommateur évoqué plus haut :
Paris-Normandie a écrit:Le vrai coût des Vélib' et Cy'clic

Le phénomène des vélos en libre-service profite de la prise de conscience environnementale et de la flambée du prix des carburants. Il répond aussi à une véritable demande, et les chiffres de fréquentation restent impressionnants, à quelques exceptions près.

L'enjeu politique local explique aussi en partie cet engouement : les élections municipales de mars 2008 ne sont pas étrangères à l'explosion du nombre de parcs qui, pour la plupart, ont vu le jour fin 2007 ou début 2008. A l'approche des élections, les maires se sont hâtés d'offrir à leurs administrés un service dont les tarifs restent accessibles au plus grand nombre et qui, à les écouter, ne pèse pas sur les finances publiques. Pourtant, ce nouveau mode de déplacement a un prix collectif qu'il faut bien assumer. Les recettes provenant des abonnements payés par les usagers ne couvrent qu'une partie très faible des coûts. A Lyon, par exemple, on peut estimer qu'elles représentent environ 10 % du coût de revient annuel d'un vélo. Les villes ont donc dû envisager d'autres moyens de financement…
A Paris, comme à Rouen, le parc en libre-service est géré et financé par les gestionnaires du mobilier urbain. Ces sociétés de services, dont les plus importantes sont JCDecaux et Clear Channel, fournissent gratuitement abribus et panneaux d'information municipale. En échange, elles peuvent commercialiser de l'affichage publicitaire sur les espaces qu'elles occupent et qu'elles entretiennent. Une forme d'échange, complété par le paiement d'une redevance à la commune. « Les contrats liant la publicité au mobilier urbain et au vélo sont vertueux, car ils permettent de mettre en place un parc en libre-service pour lequel la ville n'a rien à payer », assure Albert Asséraf, le directeur général en charge de la stratégie de JCDecaux. Une affirmation abusive.

Si certaines municipalités n'ont effectivement rien eu à débourser, elles enregistrent un manque à gagner : dans la plupart des cas, elles renoncent à la redevance, ou en perçoivent une d'un montant inférieur à ce qu'elles auraient obtenu si elles n'avaient pas exigé la création d'un parc. D'autres villes, comme Besançon ou Aix-en-Provence, doivent même verser une rémunération complémentaire à l'entreprise ayant remporté l'appel d'offres, car les recettes publicitaires escomptées ne suffisent pas à financer le coût des prestations « offertes ».

De plus, la mise en place de ce service s'accompagne très souvent d'une augmentation de l'espace dédié à la publicité dans la ville - plus 25 % à Rouen - et donc des recettes revenant dans les caisses de JCDecaux ou Clear Channel. On n'a rien sans rien…
La promotion d'un mode de déplacement non polluant s'accompagne donc d'une pression publicitaire plus forte dans les villes où il est installé. Et donc d'une incitation à consommer. Curieux paradoxe.
franck seuret


Contrat lié ou contrat simple
Entre les contrats mêlant la publicité sur le mobilier urbain et la gestion des parcs à vélo, et ceux ne s'occupant que des vélos, le niveau de transparence pour les contribuables n'est pas toujours au rendez-vous.
Douze villes ont choisi les contrats liant la publicité au mobilier urbain et au vélo. Mais impossible de savoir à combien reviennent précisément ces deux-roues, puisque les mairies troquent ces équipements contre le droit de commercialiser de la publicité sur le mobilier urbain. Combien auraient-elles encaissé si elles n'avaient pas demandé la mise en service d'un parc ? Les mairies interrogées sont incapables de répondre à cette question.
Il est fort difficile, en effet, de comparer avec le contrat précédent, signé il y a dix ou quinze ans, puisque le marché publicitaire et donc les recettes potentielles évoluent, tout comme le nombre de panneaux d'affichage fixes et déroulants. Il est également périlleux de comparer avec d'autres villes, les caractéristiques socio-démographiques et les prestations contenues dans le contrat (type et nombre de mobilier urbain, services, etc.) étant très diverses. Le risque est donc de « payer » plus cher le service « offert ».
Un million d'euros par an pour 344 vélos
Dans l'autre cas de figure, un contrat uniquement pour la gestion du parc à vélos, c'est un peu plus transparent, car on sait combien coûte ce service. « Cette procédure présente l'avantage d'être beaucoup plus transparente, chaque chose ayant son prix », indique Charles-Eric Lemaingnen, le président de la communauté d'agglomération Orléans-Val de Loire. La facture annuelle pour les 344 vélos mis en place par Effia s'élève à 1 million d'euros TTC, soit 2 900 € TTC pièce. « Elle sera en partie financée par les 535 000 € de redevance annuelle payée par le gestionnaire du parc mobilier urbain publicitaire, ajoute Charles-Eric Lemaingnen. Cela revient donc au même sur le principe que si nous avions lancé un seul appel d'offres, mais, pour le contribuable, c'est beaucoup plus clair. »
Dans les autres villes ayant fait un choix à peu près similaire, comme Bordeaux, Caen, La Rochelle, Montpellier, Nancy, ou Toulouse, le coût d'un service de vélos en libre-service (recettes d'abonnement et de location déduites) est très variable. Il s'étale de 1 350 € TTC (Caen) à 3 200 € TTC (Nancy), pour des prestations comparables. Même si les prix se concentrent plutôt entre 2 000 et 3 000 €, cet écart ne s'explique pas seulement par les différences techniques entre vélos (poids, équipement…) et stations (système de réservation, etc.). Il reflète largement l'amplitude des niveaux de marges pratiquées d'une ville à l'autre par les entreprises prestataires.
Sylvain Blanchard
::: Snotag ::: Standard216.com
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 11043
Inscription: 30 Déc 2002 16:26
Localisation: Grenoble

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar François » 18 Nov 2008 22:25

Il est fort probable que ce service sera à l'avenir très coûteux pour les collectivités, Aix ou Besançon en savent quelque chose.

Les montages comme pour Lyon et Paris ne pourront certainement plus être reproduit car Clearchannel y veillera (s'il perd le marché). C'est un peut ce qui est arrivé à Marseille dont le marché mobilier urbain + vélo a été cassé ! Du coup obligation de relancer 2 appels d'offre bien distinct un pour la Pub, un autre pour les Vélos. Je me souviens plus du coûts de la prestation demandée par Decaux pour la mise à disposition et l'entretient des vélos mais il me semble que cela tournait autour des 500000 €. Je vérifierais cela mais en tout les cas le vélo "gratuit" pour les collectivités c'est bien fini.

Le produit est lancé, il n'y a plus qu'à encaisser !
François
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4105
Inscription: 01 Oct 2008 17:55

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar simbac » 19 Nov 2008 11:31

Ce qu'il faut prendre en compte aussi c'est les déplacements créer par les VLS, personne ne conteste la non rentabilité des bus car c'est un service public de transport, si avec les VLS on arrive à créer un nouveau mode de "transport en commun individuel" c'est pas mal. En plus ils peuvent etre utilisé en complément des modes classique de TC et notamment la nuit...
Avatar de l’utilisateur
simbac
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 741
Inscription: 13 Fév 2005 19:18
Localisation: Besançon et Lyon

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar BoDiAbLe » 19 Nov 2008 11:35

simbac a écrit:Ce qu'il faut prendre en compte aussi c'est les déplacements créer par les VLS, personne ne conteste la non rentabilité des bus car c'est un service public de transport
Ah bon ?
Je n'irais pas jusque là. Regardons Clermont-Ferrand où dernièrement l'agglo n'a pas hésité à contester la non rentabilité de certaines lignes de bus qu'on a du coup supprimées à la rentrée dernière..

On cherche quand même un certain équilibre avec les transports en commun.
Existe-t-il pour les systèmes VLS ? Seul l'avenir nous le dira ;)
Avatar de l’utilisateur
BoDiAbLe
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 3044
Inscription: 07 Jan 2003 14:51
Localisation: East

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar simbac » 19 Nov 2008 12:42

Le VLS empeche certains de prendre leurs voitures, c'est la meme finalité que les TC. Franchement moi le soir j'ai pas de bus qui va chez moi, quand j'allais en ville je prenais ma voiture (pas bien je sais... lol), maintenant je prends les vélocités puis je marche un peu... Quand j'étais à Lyon c'était la meme chose sauf que c'était plus pratique car le réseau est plus étendu. J'applique le meme raisonnement pour les dimanches, et meme pour certains qui ont loupé leur bus, ne veulent pas dépendre de la circulation, ou n'aiment pas le bus...
Il est sur que dans les villes comme Besak où les vélocités ne sont pas répandus il est plus difficile de palier à la voiture mais notre système va bientot s'étendre.

Ah bon ?
Je n'irais pas jusque là. Regardons Clermont-Ferrand où dernièrement l'agglo n'a pas hésité à contester la non rentabilité de certaines lignes de bus qu'on a du coup supprimées à la rentrée dernière..

On cherche quand même un certain équilibre avec les transports en commun.
Existe-t-il pour les systèmes VLS ? Seul l'avenir nous le dira


Oui mais après on ne pourra jamais rien faire contre les politiques qui n'ont pas un sens poussé du service public. Il est aussi vrai que si une ligne de bus transporte 5 personnes dans la journée ca ne sert pas à grand chose.. Tu as raison il faut trouver un équilibre, mais je pense vraiment que les VLS ont un bel avenir devant eux...
Avatar de l’utilisateur
simbac
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 741
Inscription: 13 Fév 2005 19:18
Localisation: Besançon et Lyon

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar Sylvain » 19 Nov 2008 13:45

Le tout est de ne pas dire "ça ne coûte rien". Car ça a un coût pour la collectivité. Après, à voir si ce coût vaut... le coup !

Le VLS a un avenir, c'est une des solutions de mobilité. Mais ça ne fait pas tout. Par exemple, ça ne répond pas aux besoins massifs des déplacements pendulaires. Une station de 20 vélos devant la gare sera prise d'assaut à l'arrivée d'un train le matin, par exemple (et débordera le soir).
Il ne faut donc pas occulter les autres besoins en infra vélo : des consignes sécurisés dans les gares et des arceaux de stationnement partout dans l'agglo. Par exemple, dans les gares, les besoins se chiffrent à plusieurs centaines de places offertes.
Sylvain Blanchard
::: Snotag ::: Standard216.com
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 11043
Inscription: 30 Déc 2002 16:26
Localisation: Grenoble

Re: De Vélib' à Vélomagg : les différents services de vélocation

Messagepar unlimited45 » 19 Nov 2008 15:46

Juste un petit bémol, en juin 2008 soit un an après l'installation des 28 premières bornes Vélo+ à Orléans il n'y avait que 1200 abonnés annuels... Alors le succès restait mitigé!
Mais bon aujourd'hui on ne peut plus rien dire en 5 mois on est arrivés à 10 000 utilisateurs! La nouvelle tarification à 1€ par jour et les 5 nouvelles stations auront tout compte fait eut leur effet!
Par contre j'ai l'impression que certaines intercommunalités n'ont pas bien compris que pour que le VLS fonctionne au mieux il fallait un réseau cyclable dense et bien maillé! Et des arceaux pour les vélos personnels (Orléans et Aix en pvce visent les 1000 arceaux par exemple)

Toutes les intercommunalités ne considèrent pas le VLS de la même manière, on peut comparer Nancy qui vise un développement très fort dans la CU à Orléans qui le centre sur le centre-ville et les alentours. Mais je ne sais pas quelle technique de développement est la meilleure!

ps: au passage c'est dommage que le système ne se développe pas au sud de la Loire, ca serait bien pratique sur le campus! Ya le tram ok mais 3 stations de tram pour 280 hectares mouais, et quand il faut suivre une ouverture dans une autre fac à part marcher ya pas grand chose à faire (prendre la voiture nous condamne à chercher une place pendant des heures..)
Avatar de l’utilisateur
unlimited45
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 243
Inscription: 28 Avr 2007 23:33
Localisation: Orléans

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum Mobilité Alternative

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], COUVRAT Sylvain, Google [Bot], JackCraft33, Lyon-St-Clair, Train-Corail


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille Marseille-Transports.com | Dijon SnoDivia