L'avenir du tram sur pneu en question...

T2C, Transdôme et TER Auvergne

Modérateurs: DENY84, Brad

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Jojo » 30 Avr 2017 11:24

Train-Corail a écrit:Pourquoi la RATP a-t-elle donc choisi Translohr ?

Ce n'est pas la RATP qui l'a choisi, bien au contraire, mais les politic*ns.
"♪ Il fait beau dans l'métro !! ♪"
enfin, chaud, surtout...
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4137
Inscription: 25 Oct 2010 9:46
Localisation: dans un TER Rennes-Laval

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar greg59 » 30 Avr 2017 11:39

Jojo a écrit:
Train-Corail a écrit:Pourquoi la RATP a-t-elle donc choisi Translohr ?

Ce n'est pas la RATP qui l'a choisi, bien au contraire, mais les politic*ns.

La RATP voulait le tram fer, mais les élus ont passé outre, et ont choisi le tram pneu (pour le T6, il y avait une histoire avec la pente assez forte sur le parcours, pour le T5, j'ignore les raisons)
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 7556
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar nico54 » 30 Avr 2017 16:49

Sans reprise courant 2012, par Alstom et le Fonds Stratégique d'Investissement, de Translohr alors en difficulté financière, l'histoire du "tram sur pneus" se serait déjà arrêtée à l'époque.

Et les 5 dernières années n'ont pas vraiment permis, semble t'il, d'attester de la pertinence technologique et commerciale de ce concept. La progression a plutôt été du côté des systèmes concurrents tels le BHNS, le bus électrique, le tram fer léger et même le téléphérique adapté à certaines situations particulières.
nico54
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 172
Inscription: 14 Nov 2012 6:37

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar agora63 » 30 Avr 2017 19:02

On parle d une mise en service de la ligne B en 2025, soit dans 8 ans!
Pas sur que le carnet de commande de NTL se remplisse d'ici là et pas sur que le produit soit toujours au catalogue du constructeur d'ici la.
Après NTL annonce fièrement l'APTIS, ce qui prouve que le tram est pour le moment mis de côté du moins que ce n'est pas leur priorité du moment.
Clermont doit réceptionner 5 rames début 2018
Avatar de l’utilisateur
agora63
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3096
Inscription: 26 Juil 2007 17:46
Localisation: Clermont Ferrand

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar chatonmeow » 14 Sep 2017 19:15

Ce matin, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de la métropole, a évoqué la future ligne "2" (ou ligne B) à France Bleu Auvergne.
Si l'on en croit ses propos, elle pourrait suivre l'axe de la ligne B jusqu'à la Gare SNCF puis desservir le CHU Estaing et le futur quartier Saint-Jean..
Le choix du mode (BHNS ou Tramway) sera donc connu dans les 6 mois qui viennent.
https://www.francebleu.fr/infos/politiq ... 1505373863
Avatar de l’utilisateur
chatonmeow
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 207
Inscription: 12 Juil 2014 12:50

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar greg59 » 15 Sep 2017 8:43

Clermont aura le statut de métropole, l'idéal ce serait d'avoir un tramway fer
Réponse fin d'année visiblement ;)
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 7556
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar agora63 » 15 Sep 2017 12:58

Vu les problèmes techniques que rencontre le tram, j opterais pour le tramway sur fer. Cest bien' plus fiable et surtout ca mets de la verdure dans la ville selon les options choisi
Avatar de l’utilisateur
agora63
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3096
Inscription: 26 Juil 2007 17:46
Localisation: Clermont Ferrand

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Hashmal » 15 Sep 2017 14:39

Bouarf on ne pourrait pas faire croiser les 2 technologies... autant faire un vrai TCSP de Blatin à CHU Estaing accompagné d'une requalification urbaine et non juste des couloirs de bus dans certains sens..

Quand on voit les chiffres de fréquentation de la ligne B (environ 12k voy/j) un bus articulé ou bi-articulés est amplement suffisant. Je vous rappel que le SMTC n'a qu'un budget d'investissement de 120M d'euros pour 10 ans, donc un tram est inenvisageable, qui plus est quand vous connaissez le refus des commerçants et habitants de Chamalières à propos d'un tram..

Ah pour la verdure qu'apporte un tram, dans les villes ayant gazoné le parcours de leur tram, vois tu particulièrement des citoyens s'approprié le gazon? plantons des arbres et que la plateforme du TSCP soit praticable par les vélo non?
Avatar de l’utilisateur
Hashmal
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 48
Inscription: 11 Déc 2010 18:10

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Brad » 17 Sep 2017 18:04

On est quasiment en site propre intégral sur la B aujourd'hui entre Blatin et la Gare même si il y a c'est certain des améliorations à apporter.
La fréquentation de 12.000 voy/jour est déjà très forte pour une demi-ligne de bus avec une fréquence au mieux à 10 min. Il y a clairement un potentiel pour une ligne tramway fer sur cet axe.

Une conversion en tramway fer de la ligne B pourrait être une première étape au basculement vers le tramway fer du réseau clermontois : une section Jaude - Montferrand via Ballaivillliers en tram fer à moyen terme (2025) permettrait ensuite de transformer progressivement la ligne A en tram fer, la coupure de la section Montferrand - Delille - Jaude de la ligne A étant alors moins problématique.

Pour ce qui est de la végétalisation de la plateforme, il n'y a pas photo entre quelques arbres plantés sur les côtés (comme autour de la ligne A ou de la ligne B) et une plateforme engazonnée comme on peut voir à Strasbourg, Tours ou Angers.
A l'heure où on réfléchi à des manières de rafraichir les villes, notamment en été, l'intérêt est loin d'être négligeable !
Avatar de l’utilisateur
Brad
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 748
Inscription: 28 Aoû 2005 19:28

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Hashmal » 18 Sep 2017 10:49

Je serais curieux de connaitre le coût de la transformation de la ligne A en tram fer, surtout qu'il faudrait tout refaire (largueur de la plateforme, LAC, dépots, rame et quai)

On se plain de la technologie translohr, surtout l’habitacle intérieur qui oui est moins confortable qu'un citadis (dureté des sièges et le côté tape cul) si ce n'est que ça, un simple changement des sièges et l'aménagement intérieur peut apporter un meilleur confort des usagés, surtout en heure de pointe, ou plus simplement que le SMTC achete des rame STE6 pour les injectés en heures de pointes, mais il faudrait refaire tout les quais.
Après oui le translohr tombe en panne plus régulièrement qu'un tram fer et encore je demande à voir des statistiques comparatives (il me semble que sur paris la T6 fonctionne bien) je trouves qu'après les performances techniques du translohr sont bien meilleures qu'un citadis (accélérations, freinage, vitesse)


Une conversion en tramway fer de la ligne B pourrait être une première étape au basculement vers le tramway fer du réseau clermontois : une section Jaude - Montferrand via Ballaivillliers en tram fer à moyen terme (2025) permettrait ensuite de transformer progressivement la ligne A en tram fer, la coupure de la section Montferrand - Delille - Jaude de la ligne A étant alors moins problématique.


Avec une rupture de charge pareil je ne croix pas que cela soit intéressant pour l'usagé, il se rabattra rapidement sur un bus certe moins fréquent mais sans correspondance qui peut lui faire gagner "ses précieuses minutes".
Comme l'avion est en concurrence avec le TGV, ce n'est que mon avis bien qu'il soit radical, les transports en communs doivent être réfléchit de manière à concurrencé la voiture, surtout pour les trajets domicile-travail. Cela peut passer par l'emmerdement de l'automobiliste (feux rouge plus long par exemple, piste cyclable, TCSP) ou une réelle incitation à moins d'individualisme (prime de covoiturage, péage urbain)

Pour ce qui est de la végétalisation de la plateforme, il n'y a pas photo entre quelques arbres plantés sur les côtés (comme autour de la ligne A ou de la ligne B) et une plateforme engazonnée comme on peut voir à Strasbourg, Tours ou Angers.
A l'heure où on réfléchi à des manières de rafraichir les villes, notamment en été, l'intérêt est loin d'être négligeable !


Oui à l'heure ou l'on recherche à rafraîchir nos villes, bien sur cela passe par la végétalisation, mais en été quand les températures sont caniculaire, les services municipaux souvent stop l'arrosage des pelouses par souci d'économie de l'eau, planter plus d'arbre est bien moins gourmand il me semble et apporte plus d'ombrage et de fraicheur ! (encore faut il choisir des espèces qui ne reste pas des arbres nain)
Avatar de l’utilisateur
Hashmal
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 48
Inscription: 11 Déc 2010 18:10

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar greg59 » 09 Nov 2017 9:54

A propos du lancement prochain des travaux de la ligne de tramway de Caen, le dernier paragraphe sur le tramway sur pneu en France :
Selon François Rage vice-président de Clermont Auvergne Métropole, en charge des Transports "cette technologie n'a pas trouvé non plus son marché et son avenir est tout aussi incertain". Mais l'agglomération n'envisage pas de rompre son contrat avec Alstom. Lancé en 2006, le tram a connu "au tout début un déraillement, un incendie mais ensuite on n'a plus eu aucun souci", ajoute M. Rage.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/1 ... -euros.php
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 7556
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar greg59 » 08 Juin 2018 15:56

La question de l'avenir restera encore en suspens pour un certains temps.
Car les futures lignes B et C seront des BHNS en site propre, comme pour la future ligne C, coût de l'opération 240M€, ouverture des deux lignes en 2025 :
https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr ... 73341.html
https://www.francebleu.fr/infos/transpo ... 1528460079
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 7556
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Brad » 21 Nov 2018 9:10

La conversion en tram sur fer n'est peut-être plus d'actualité mais le visuel d'un programme immobilier au 56 avenue de la République montre bien un tram sur fer. Ils ont même pris la peine d'ajouter les rails ! :lol: Dommage qu'ils n'en aient pas profité pour mettre un peu de verdure sur la plateforme !
https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/travaux-urbanisme/puy-de-dome/2018/11/21/lavenue-de-la-republique-a-clermont-ferrand-poursuit-sa-mue-vers-lhabitat_13058126.html

Au passage, ils n'ont pas hésité à "effacer" l'arrêt de bus de substitution qui est justement devant cet immeuble...

Petite question: quelqu'un reconnaît l'origine du tramway utilisé sur ce photomontage ?
Avatar de l’utilisateur
Brad
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 748
Inscription: 28 Aoû 2005 19:28

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Coccodrillo » 25 Nov 2018 13:43

Bonjour, selon des quotidiens italiens de Padoue et Venise, Alstom aurait décidé d'arreter totalment la production du Translohr. En savez-vous plus? Merci d'avance.
Société Nationale des Grèves Francaises (adieu Trenhotel, trois fois sur six)
Transports à Milan: http://www.milanotrasporti.org/
Coccodrillo
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 705
Inscription: 24 Mai 2003 18:14
Localisation: Confédération Suisse

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar capelanbrest » 25 Nov 2018 19:43

Coccodrillo a écrit:Bonjour, selon des quotidiens italiens de Padoue et Venise, Alstom aurait décidé d'arreter totalment la production du Translohr. En savez-vous plus? Merci d'avance.


hello quels quotidiens ? as tu les références ?
merci :)
Avatar de l’utilisateur
capelanbrest
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1903
Inscription: 03 Juil 2011 12:29

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Coccodrillo » 25 Nov 2018 21:29

https://mattinopadova.gelocal.it/padova ... refresh_ce

https://www.veneziaradiotv.it/blog/tram ... -ricambio/

Il semblerait que Padova soit interessée à acheter les 4 (ou 6?) Translohr de Latina qui ne sont jamais partis de l'usine de Lohr en Alsace.

À propos du projet abandonné de Latina: http://mobilita.org/2015/10/14/latina-c ... translohr/
Société Nationale des Grèves Francaises (adieu Trenhotel, trois fois sur six)
Transports à Milan: http://www.milanotrasporti.org/
Coccodrillo
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 705
Inscription: 24 Mai 2003 18:14
Localisation: Confédération Suisse

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Brad » 25 Nov 2018 21:50

Dans son "Facebook live" sur la mobilité, le maire de Clermont a également mentionné le fait que la production s'arrêtait et que les 5 rames arrivant prochainement seront les dernières.
Avatar de l’utilisateur
Brad
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 748
Inscription: 28 Aoû 2005 19:28

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Pmz » 26 Nov 2018 7:20

Le maire de Clermont a d'ailleurs aussi évoqué la nécessité de créer une coopération entre les villes qui se retrouvent sur le carreau avec leurs Translohr pour un partage des pièces détachées.
Pmz
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 139
Inscription: 17 Nov 2004 8:40

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Brad » 28 Nov 2018 13:23

Pmz a écrit:Le maire de Clermont a d'ailleurs aussi évoqué la nécessité de créer une coopération entre les villes qui se retrouvent sur le carreau avec leurs Translohr pour un partage des pièces détachées.


Effectivement, une reunion était organisée hier à Padoue pour créer le "Club des utilisateurs du tram Translohr"
https://twitter.com/olivierbianchi1/status/1067385687337512960
Avatar de l’utilisateur
Brad
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 748
Inscription: 28 Aoû 2005 19:28

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Harold92 » 28 Nov 2018 21:30

C'est donc la fin industrielle du "tramway du désastre"..
Pour la petite histoire, cette fantaisie technique a quand même coûté un peu d'argent public, dont:
-à l'Etat (nous tous):17,5 millions d'Euros en provenance du Fond Stratégique d'Investissement ( dans des entreprises d'intérêt stratégique ou à fort potentiel de développement: excellent choix comme on le constate)
-à la RATP: 5,1 millions de pénalités de retard dues et non recouvrées "pour éviter des difficultés dans la réalisation de ses projets en région parisienne".
Dans le "Club des cocus du Translohr", Clermont-Ferrand et Padoue ne doivent pas oublier d'inviter les villes de Shangaï et de Tianjin, ils se sentiront moins seuls...et moins incompétents puisque même des villes chinoises de première grandeur y ont cru (pour 9 et 8 rames respectivement).
Mais bon, quand on aime les pneus Michelin, on ne compte pas, c'est bien connu!
Harold92
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 293
Inscription: 04 Juil 2012 13:39

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Brad » 29 Nov 2018 16:03

A ce sujet, un article intéressant dans la presse italienne : https://mattinopadova.gelocal.it/padova/cronaca/2018/11/28/news/clermont-padova-e-venezia-facciamo-squadra-per-il-tram-1.17508804

Pour ceux ne lisant pas l'Italien, voici une traduction automatique :

Clermont, Padoue et Venise «Faisons équipe pour le tram»

La création d'un groupe d'achat commun a été décidée. Lorenzoni: «La vie est assurée jusqu'en 2035»

Padoue, Clermont-Ferrand, Mestre, Medellin et, à l’avenir, Paris. Les villes de la Translohr forment une "masse critique" pour gérer les relations avec Alstom. Le maire de Clermont, la ville qui a pris l'initiative, l'appelle "Club des utilisateurs du tramway Translohr". Et Olivier Bianchi informe ses compatriotes d'outre-Alpes qu'ils ont pour priorité la "durabilité" de leur ligne A. Cependant, l'administration de Padoue a un autre problème: la seconde ligne.

Oui à la deuxième ligne
Pour Padoue, l'objectif est différent. Et c'est pour pouvoir réaliser la deuxième ligne de tramway, celle qui mène de la gare à Voltabarozzo et pour laquelle il existe un financement de l'Etat de 56 millions d'euros. C'est pourquoi le maire adjoint Arturo Lorenzoni, qui a dirigé la réunion hier matin dans la salle, préfère parler d'un "groupe d'achat commun", ce qui permettra de gérer plus efficacement "les relations avec le fournisseur de technologie". Ce qui se traduit signifie Alstom, le grand groupe français qui a pour objectif de rejoindre un autre géant, les Allemands de Siemens Mobility. Mais il a annoncé vouloir mettre fin à la production de la Translohr le 31 décembre.
"Clermont-Ferrand est dans une situation similaire à Padoue et souhaite assurer la fonctionnalité de sa ligne au moins jusqu'en 2035 - souligne Lorenzoni - Pour notre seconde ligne, cela signifie une durée de vie d'au moins 25 ans".

Achat en commun
"Nous avons convenu de mettre en place un consortium très rapidement, afin de gérer les relations avec Alstom ensemble", poursuit Lorenzoni. Nous allons créer une masse et lorsque nous devrons acheter de nouvelles machines, nous aurons un poids plus important vis-à-vis du fournisseur. Cela renforce notre position contractuelle ".
Lors de la réunion, à laquelle ont assisté le maire Olivier Bianchi, le responsable des services techniques de la ville française et le président de la société de transport locale Smtc, ont également approfondi les questions techniques. Un pour tous: les cartes électroniques, l’une des pièces qui sont en grande partie remplacées, sur lesquelles de nombreuses difficultés ont été rencontrées même dans la ville de la région Rhône-Alpes. La délégation de Padoue comprenait également le chef du secteur, Daniele Agostini, et le président et chef de la direction de Aps Holding Riccardo Bentsik.
Clermont-Ferrand est également la dernière ville à avoir passé des commandes à Ntl (la filiale Translohr d’Alstom): le mois dernier sont arrivées les cinq nouvelles voitures (de quatre voitures chacune) qui implémenteront la ligne A, qui transporte déjà déjà 18 millions de personnes. de passagers par an. La ville française a décidé de construire une deuxième ligne à grande capacité mais avec le BRT, c’est un bus de 24 mètres à voies préférentielles (non homologué en Italie).

Relations avec Paris
Hier après-midi, les représentants d’ACTV, qui gère le tramway de Mestre, ont également rejoint les deux délégations. «Nous avons une flotte totale de 80 voitures entre Padoue, Venise et Clermont-Lorenzoni - Les Français ont de bons contacts avec Medellin, qui dispose de 20 autres actifs et d’une société d’ingénierie très avancée. En coordonnant, nous pouvons avoir une force de négociation beaucoup plus grande ".
Et Paris, où Ratp utilise le Translohr pour les lignes périphériques T5 et T6? La grande entreprise de la capitale française entretient des relations directes avec Alstom, mais nous rechercherons une participation: "Le maire de Clermont entretient de bonnes relations avec le président de Ratp - répond Lorenzoni - Ils seront également impliqués".


A noter que pour Padoue, l'acquisition des 7 rames initialement prévues pour Latina est envisagée.
Avatar de l’utilisateur
Brad
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 748
Inscription: 28 Aoû 2005 19:28

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar Jojo » 01 Déc 2018 13:41

Harold92 a écrit:Dans le "Club des cocus du Translohr", Clermont-Ferrand et Padoue ne doivent pas oublier d'inviter les villes de Shangaï et de Tianjin, ils se sentiront moins seuls...et moins incompétents puisque même des villes chinoises de première grandeur y ont cru (pour 9 et 8 rames respectivement).

Les chinois achètent tout pour essayer, voir la diversité de leur première génération de trains à grande vitesse. Ensuite ils utilisent cette expérience pour construire eux-même, peut-être qu'ils nous vendront un nouveau modèle de tram sur pneus à guidage monorail central s'ils y voient un avenir :mrgreen: .

il mattino a écrit:Ce qui se traduit signifie Alstom, le grand groupe français qui a pour objectif de rejoindre un autre géant, les Allemands de Siemens Mobility. Mais il a annoncé vouloir mettre fin à la production de la Translohr le 31 décembre.

Ça tombe bien, puisque Siemens continuera à utiliser le système de guidage breveté Lohr sur son métro NeoVal (rames en cours de construction pour Rennes).
"♪ Il fait beau dans l'métro !! ♪"
enfin, chaud, surtout...
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4137
Inscription: 25 Oct 2010 9:46
Localisation: dans un TER Rennes-Laval

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar greg59 » 23 Déc 2018 16:43

Pas plus tard que 2036 pour le tram sur pneu selon le CGEDD : http://cgedd.documentation.developpemen ... UV00250137

Le document complet du CGEDD en question : http://cgedd.documentation.developpemen ... apport.pdf

Le succès incontestable de la ligne A du tramway de Clermont-Ferrand qui, depuis sa mise en service en 2006, a capté à elle seule 55 % des déplacements en transports en commun métropolitains (eux-mêmes en croissance de près de 70 % en 10 ans), fait naître une inquiétude à la mesure même de sa réussite, au cas où elle connaîtrait une défaillance majeure. Sur proposition du président de Clermont Auvergne Métropole, le comité syndical du Syndicat mixte des transports de Clermont-Ferrand (SMTC) vient d'entériner, le 5 juillet 2018, la décision du lancement de deux nouvelles lignes de transports en commun à haut débit. Il est essentiel, dans ce contexte, que l'avenir de la ligne A soit assuré à l'horizon de la fin programmée de son exploitation, soit 2036. La question posée au CGEDD était de vérifier que cet avenir est raisonnablement assuré. Afin de prendre la mesure du problème, la mission s'est attachée à analyser la fragilité des systèmes et la robustesse des organisations, et à connaître la position des acteurs clés, que sont le réseau clermontois SMTC/T2C, l'industriel constructeur NTL, ancienne division de Lohr Industrie et désormais filiale de Siemens Alstom et de la Banque publique d'investissement (BPI), et les six autres réseaux exploitant le même matériel. Au terme de ses travaux, la mission estime que l'exploitant clermontois s'est doté des bons outils de pilotage de son système et conduit une politique intelligente de montée en compétence dans ses champs critiques. Avec les investissements de remise en état des infrastructures sur la période 2016-2018 et ceux qui l'an prochain suivront le diagnostic de mi-vie du matériel roulant, cela devrait lui permettre une exploitation robuste d'ici l'échéance 2036. Néanmoins, la mission souligne un certain nombre de points d'attention. Le premier est la dépendance, résiduelle mais cruciale, à NTL, propriétaire de la technologie. Cette dépendance s'illustre encore notamment dans quelques éléments du système tels que le guidage ou l'électronique. Dans le contexte actuel d'incertitude sur l'avenir de NTL, elle pourrait être traitée de plusieurs manières, complémentaires. D'autre part, compte tenu des expériences variées d'exploitants, la mission est convaincue de l'utilité d'une plate-forme d'échange technique entre les réseaux au sein d'un club utilisateurs. Forte de son statut pionnier, Clermont-Ferrand pourrait en prendre l'initiative. L'implication dans le club de la RATP sera essentielle, compte tenu de la puissance incomparable de son ingénierie et de son expérience ancienne du mode tramway. Inversement, l'expérience des autres réseaux, leur connaissance des risques, des solutions et des fournisseurs, lui seront précieux. NTL aurait naturellement vocation à y apporter sa contribution. L'interruption, depuis la fin 2017, du cadre contractuel entre NTL et T2C pour le soutien à l'exploitation ne saurait se prolonger. La mission invite T2C à : formaliser précisément ses exigences à l'endroit de son fournisseur, dans le champ des éléments essentiels du système dont celui-ci reste propriétaire ; négocier les conditions de sa maîtrise technologique et de la compétence en matière d'achat. Forte de l'assurance qu'elle peut engager de nouveaux projets sans craindre une défaillance majeure de sa première ligne de tramway, la collectivité clermontoise devra également ne pas perdre de vue l'échéance 2036 du remplacement de Translohr par un nouveau système de transport à haut débit. L'effervescence actuelle dans le transport, marquée notamment par l'émergence du véhicule autonome et de systèmes de guidage de plus en plus précis, font qu'il n'est pas inconcevable qu'à l'heure où Clermont-Ferrand devra décider du nouveau système, il ne soit plus du tout nécessaire de le poser sur une infrastructure ferroviaire coûteuse. À court terme, des reconnaissances géométriques sur le tracé seraient utiles. Le moment venu, Clermont-Ferrand pourra, en s'appuyant sur les expériences les plus réussies ailleurs, faire le meilleur choix pour sa ligne A.


;)
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 7556
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar DENY84 » 09 Jan 2019 17:20

Bonjour à tous,

Rapport très instructif même si la première partie comprend un certain nombre d'approximations, par exemple que:
- l'incendie de la rame a eut lieu au dépôt (c'était au terminus de La Pardieu sjmsb)
- ou bien le lieu commun que le tram sur pneu était inévitable à cause des pentes. Un autre choix technique était clairement possible mais Virgouleux l'avait avoué à l'époque: "un tram sans pneu dans la ville mère de Michelin - impensable..)
- de même pour le choix du tram sur pneu par la RATP (les pentes était visiblement trop fortes sur le T5…)
- et des conclusions de la premère partie très « bisounours » : c’était un super matériel mais un échec commercial – les gens n’ont pas su l’adopter. Ce sans même mentionner nulle part les défaut du translohr (inconfort, système propriétaire, prix d’achat, etc) de plus, les accidents sont minimisé et ceux à l’étranger sont mis sur le dos de mauvaises gestions des italiens ou colombiens. Il n’y a aussi aucune mention de couts d’investissement/maintenance…

Et je cite pour finir sur la première partie : « Clermont-Ferrand la pionnière a acquis une maîtrise globale du système, à quelques exceptions près »

Enfin dans la deuxième partie, on apprend par contre pas mal de choses, surtout sur le risque lié aux innovations. Entre autre la ultra-sensibilité du système de guidage aux dimensions au rail et l’usure du rail :

Plus sensible pourrait être le risque relatif au rail de guidage. Celui-ci en effet est livré à l’exploitant en sortie du laminoir avec une largeur – le paramètre de référence – garantie dans la plage 49 mm ± 1 mm. Le manuel utilisateur demande à ce qu’en exploitation courante, la largeur du rail ne descende pas en dessous de 47,5 mm. Or, l’expérience montre que le rail s’use, surtout dans les courbes, d’environ 0,1 mm/an. Dans ces conditions, un rail neuf aurait une durée de vie dans les courbes et passages difficiles de quinze ans environ, ce qui est le temps d’une demi-vie du matériel roulant. Si l’usure est ponctuelle, une recharge nocturne selon la technologie développée par Colas rail et approuvée par le STRMTG peut faire l’affaire. En revanche, si elle est plus linéaire, et surtout si le laminoir ne peut pas garantir une plus grande précision dans la largeur du rail, le risque est que bien avant la fin du système, une nouvelle campagne de changement des rails soit nécessaire, qui bloquerait à nouveau durablement la ligne. C’est un point que T2C devra suivre attentivement, et pour lequel elle pourrait légitimement manifester de plus fortes exigences envers son fournisseur métallier.


Ensuite, il apparait que le risque que NTL disparaisse est grand et que l’après-vente ne soit plus disponible (Pour info, la T2C achète 2 millions d'euros de pièces détécahée à NTL chaque année!). On voit dans le rapport aussi que la RATP dans la grande générosité qui propose une collaboration ponctuelle et … marchande…

Enfin, j'ai noté que le SMTC envisage une rénovation à mi-vie des rames avec l'engagement en 2018 d'une AMO à ce sujet.
Vive la ville sans voiture! Vive le velo, la marche et les TCs!
transclermont (mis a jour fin Sep2008!) |Forum transclermont
Avatar: la ville du futur selon l'automobile club --->
Avatar de l’utilisateur
DENY84
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 766
Inscription: 18 Mar 2005 15:12
Localisation: Bruxelles

Re: L'avenir du tram sur pneu en question...

Messagepar greg59 » 19 Avr 2019 11:52

Tramway à pneus : Clermont-Ferrand et six autres villes utilisatrices se regroupent face à Alstom

Elles ne sont que six. Seulement six villes dans le monde ont mis en place un tramway à pneus. Clermont-Ferrand en fait partie. Face à ce flop, les municipalités ont de plus en plus de mal à convaincre leur fournisseur, NTL, racheté par Alstom. La municipalité a sauvé les meubles en signant un accord avec eux pour assurer la maintenance du tramway clermontois jusqu'en 2036. Maintenant, l'enjeu pour les villes est d'envisager l'après. Comment remplacer une telle infrastructure ?

Pour que la transition se passe dans les meilleures conditions, Clermont-Ferrand a lancé ce jeudi un club des utilisateurs du tramway à pneus. Le lancement officiel était en présence des représentants de Padoue, Venise (italie) et Medellin (Colombie), des villes qui utilisent cette technologie.

Arturo Lorenzoni le premier adjoint à la mairie de Padoue en Italie, a pu lui aussi entamer les négociations avec Alstom. Sa ville, exploitera le tramway à pneus jusqu'en 2050 : "Il est impossible pour Padoue d'abandonner cette technologie. L'idée est de faire une deuxième ligne comme celle-ci pour renforcer le réseau et être sûr d'offrir un vrai service à leurs citoyens."

A ce lancement figuraient aussi d'autres acteurs, comme le SMTC (Syndicat Mixte des Transport en Commun). "La technologie du tramway à pneus n'a pas trouvé son marché. A nous de nous organiser avec des clubs comme celui-ci, des conventions et des contrats avec Alstom pour que cette technologie aille jusqu'au bout de sa vie, c'est-à-dire 2036."

Si l'union fait la force, il reste 17 ans de service pour notre tramway clermontois couleur "lave".

https://www.francebleu.fr/infos/societe ... 1555607668
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 7556
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Précédente

Retourner vers CLERMONT-FERRAND - Les transports de la capitale auvergnate

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], citaro27, Google [Bot], TheDriverBus37


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia