[Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Le Forum des passionnés de rail et de caténaires...

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

[Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Tchouks » 19 Jan 2019 10:47

La liste ci-dessous est la consolidation collective de la discussion qui suit, en ce qui concerne les liaisons TGV régulières disparues. Elles sont classées par axe, avec la période de circulation quand elle a été retrouvée.
La liste se veut exhaustive, si vous constatez un manque ou savez fournir les dates manquantes, indiquez-le dans le sujet et ce message sera mis à jour par un modérateur.
Sont exclus de la liste les liaisons saisonnières et les parcours disparus suite à report sur LGV parallèle nouvellement mise en service.

TGV Intersecteurs
Lille - Mulhouse via Strasbourg (du 11/12/2011 au 08/12/2012)
Lille - Cherbourg (du 29/09/1997 au 28/05/1999)
Lille - Brive (du 09/12/2007 au 30/05/2016)
Tours - Roissy via Orléans (du 10/12/2001 au 29/08/2002)
Strasbourg - Le Havre (du 05/07/2009 au 11/12/2010)
Cherbourg - Dijon (du 05/07/2009 au 11/12/2010)
Grenoble - Nantes
Lyon - Poitiers
Bruxelles - Toulouse, Lille - Toulouse via Lyon
Bruxelles - Perpignan
Bruxelles - Nice
Dunkerque - Toulon
Bruxelles - Grenoble, Lille - Grenoble
Bruxelles - Bordeaux
Lille - Hendaye
Lille - Toulouse via Bordeaux

TGV Sud-Est
Melun - Marseille (du 30/09/1996 au 10/12/2011)
Annecy - Marseille (du 21/02/2014 au 04/11/2018)
Genève - Nice (du 10/06/2001 au 11/12/2015)
Genève - Montpellier (du 03/07/1994 au 11/12/2015)
Marseille - Bordeaux, Marseille - Toulouse, Marseille - Montpellier
Lyon - Bordeaux, Dijon - Bordeaux, Dijon - Toulouse via Montpellier

TGV Rhin-Rhône et Lyria
Metz - Nice via Neufchâteau (du 10/06/2001 au 08/12/2018)
Metz - Montpellier via Neufchâteau (du 13/12/2009 au 02/04/2016)
Strasbourg - Marseille via Lons-le-Saunier (du 11/12/2004 au 08/12/2018)
Bâle - Marseille (du 07/07/2013 au 08/12/2018)
Nancy - Toulouse (du 03/04/2016 au 08/12/2018)
Lille - Genève (du 14/12/2014 au 11/12/2015)
Paris - Berne via Neufchâtel (du 31/05/1987 au 14/12/2013)
Paris - Zürich via Neuchâtel (du 27/09/1997 au 09/06/2007)
Paris - Interlaken (du 15/12/2013 au 09/12/2017)
Paris - Fribourg via Mulhouse (du 26/08/2013 au 08/12/2018)

TGV Est
Paris - Commercy (du 28/04/2008 au 02/04/2010)
Paris - Mulhouse via Strasbourg (du 10/06/2007 au 10/12/2011)
Paris - Zürich via Strasbourg (du 10/06/2007 au 10/12/2011)

TGV Nord
Paris - Cambrai (23/05/1993 au 29/05/1999)
Paris - Saint-Omer (23/05/1993 au 10/12/2011)

TGV Atlantique
Paris - Saumur

Thalys
Bruxelles - Genève (du 28/05/2000 au 01/09/2002)
Lille - Amsterdam (du 12/04/2014 au 08/12/2018)
Marne-la-Vallée - Bruxelles (du 28/11/1999 au 31/03/2007) mais recréé comme Marne-la-Vallée - Amsterdam en 2019


Dernière mise à jour selon les remarques qui ont suivi : 26 janvier 2019, 13:43
Tchouks
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1408
Inscription: 15 Juin 2011 17:55
Localisation: Rouen

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 20 Jan 2019 17:18

Bonsoir,

Je refais appel à vous pour savoir quelles étaient les anciennes liaisons ferroviaires. Je sais qu'il y avait un Bordeaux-Lyon, Nice-Bordeaux, Genève-Nice...
En avez vous d'autres ? Je crois qu'il y avait des liaisons vers le Pays Basque depuis Nice, Marseille (en passant par quelles gares ?).
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 102
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferrovi-Pat » 20 Jan 2019 18:08

Bonjour,

Des liaisons ferroviaires disparues, il y en a énormément.

Quelle période t'intéresse ?
Ferrovi-Pat
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2762
Inscription: 05 Juil 2008 10:44
Localisation: Saintes (17)

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 20 Jan 2019 18:16

Des années 80 à nos jours.
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 102
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Anton » 20 Jan 2019 21:02

Il y avait une grande transversale, Quimper/Grenoble qui circulait la nuit, avec son pendant dilurne, Nantes/Grenoble... Assurés en train Corail via Saumur, Tours, Bourges et Saincaize...
Lu sur la partie Angevine de Linéoz :
Dans l'autre sens, le train Quimper - Lyon passait à Angers vers 23 h 15, il était vraiment le dernier train de voyageurs de la journée, toutes lignes confondues, à traverser la gare d'Angers. Ce train, dénommé selon le sens OL (Océan-Lyon) et LO (Lyon-Océan) comportait des voitures-couchettes. Parti de Quimper (et certains jours de Brest) vers 17 h 30 ou 17 h 45 (à la louche), il arrivait à Lyon vers 9 heures ou 9 h 50, je ne sais plus trop mais 9 h 50 n'est pas impossible. Entretemps il s'était arrêté 1 heure à Nantes, 40 minutes à Tours, il donnait des correspondances à Vierzon, Saincaize et St-Germain-des-Fossés (arrêt de 20 minutes environ), après Roanne il faisait un crochet par St-Étienne. À son arrivée à Angers, comme il faisait aussi fonction de train postal, il était possible de se rendre en voiture square Jeanne d'Arc pour le voir passer. Dans l'autre sens, venant de Lyon, il passait à Angers vers 4 h 30 ou 4 h 45.

Il existait une variante internationale, le Genève/Quimper : Train Corail N°4546/4547 - Rhône-Océan GENÈVE-CORNAVIN 19h44 - QUIMPER 9h15.
Une petite vidéo du Lunéa LO à l'époque où il n'était pas dérouté par Les Aubrais...
https://www.youtube.com/watch?time_continue=22&v=PLMZRT0Z1Lg
Ou encore...
Terminus a écrit:
Cramos a écrit:Le train de nuit OL/LO, qui ne s'appelait plus ainsi a perduré très longtemps, supprimé au cours des années 2000 seulement, je l'ai bien connu. L'horaire n'avait pas changé, jusqu'à ce que sur ses dernières années, il soit détourné par la région parisienne.


Ça c'est passé en plusieurs étapes que j'essaie de restituer, mais ce sont des souvenirs et il y a un gros risque d'erreurs :

    - le traditionnel train OL/LO Quimper (parfois Brest) — Lyon (voire Grenoble certains jours, mais je n'en suis pas sûr) a existé très longtemps, peut-être sous diverses numérotations (?) dont en 1980-81 les numéros 3538/9 (vers Lyon) et 5339/8 (vers Nantes), en 1968 c'était toujours OL/LO ;

    - un nouveau train de nuit, le rapide Rhône-Océan fut créé, limité au parcours Lyon - Nantes, en complément du LO/OL qui continuait de fonctionner. Je ne me souviens plus trop bien de sa composition, je dis peut-être des erreurs car j'ai oublié s'il comportait exclusivement des places couchées, il y avait donc au moins une majorité de voitures-couchettes, au moins une voiture-lit (peut-être deux ?), sans doute quelques wagons porte-autos et peut-être (?), mais c'est incertain, une ou deux voitures Corail de places assises. Il devançait le LO/OL, ces deux trains (Rhône-Océan + LO/OL) circulaient tous les jours dans les deux sens, sur le même parcours (sauf un éventuel écart (incertain ?) du LO/OL par St-Étienne). Le Rhône-Océan était tracé pour atteindre Lyon plus tôt que le train LO/OL et pour cette raison il marquait peu d'arrêts (il ne s'arrêtait pas à Saumur, entre autres) ;

    - puis le rapide le Rhône-Océan fut maintenu tous les jours, tandis que le LO/OL n'existait plus que le vendredi soir et dimanche soir ;

    - comme on s'en doute le train LO/OL fut un jour supprimé et alors seul le Rhône-Océan continua de circuler, tous les jours, avec des voitures-couchettes, au moins une voiture-lit, sans doute quelques wagons porte-autos et une ou deux (?) voitures Corail de places semi-assises (des fauteuils inclinables) ;

    - puis le Rhône-Océan n'exista plus que le vendredi soir et le dimanche soir, toujours par l'itinéraire traditionnel, via Tours, Bourges, Roanne ; entre Nantes et Tours il ne profitait pas de la caténaire car il était tracté en diesel, tout comme l'ancien LO/OL disparu ;

    - dans sa phase terminale le Rhône-Océan devint un train LUNEA, allant de quimper jusqu'à Genève (à vérifier). Il était tracté en électrique de Nantes à Lyon, pour cela, si je ne me trompe pas, après Angers il était dévié par Le Mans et sans doute la ligne ancienne par Chartres, puis, probablement la Grande Ceinture de Paris au sud, et ensuite Dijon, mais c'est à vérifier ;
    (...)
    À l'époque de la fin des trains de nuit il y eut même une période où Saumur n'était plus desservi, à cause de la délinquance qui, paraît-il, opérait ainsi : dans un train de nuit quelques individus montaient à une gare et détroussaient des voyageurs pendant qu'une voiture de complices allait à leur rencontre à la gare suivante, où elle les récupérait pour les ramener. Avec 50 km entre Angers et Saumur, c'était facile. Mais avec la suppression de l'arrêt à Saumur le train filait jusqu'à Tours : la distance plus que doublée et la présence plus longue des voleurs dans le train rendaient l'équipée plus risquée.

    J'ai le souvenir d'avoir pris quelques fois le train OL entre la Bretagne et Angers. Il s'arrêtait une heure à Nantes. J'avais le temps, à pied, d'aller jusqu'à la place du Commerce voir la station d'autobus (à l'époque des Chausson transformés en 1970 pour le libre-service, avec transformation des portes, réaménagement intérieur et livrée rouge et grise). Il ne fallait pas perdre de temps, mais, sans courir, on arrivait sans problème à la gare pour remonter dans le train.

    Sur un Guide Bijou de l'Anjou de l'hiver 1980-81, l'ancien OL/LO était rebaptisé (**) 3538/9 vers Lyon et 5339/8 vers Nantes. Sur ces horaires il n'y a pas mention du tronçon Nantes-Quimper, était-il déjà abandonné, compensé par une simple correspondance avec les Quimper-Nantes-Bordeaux ? C'est probable car, sur ce guide il y a aussi une grille d'horaires Angers — Vannes — Quimper — Brest qui indique une correspondance systématique à Nantes, sauf pour le train-couchettes Paris — Quimper, seul train direct entre Angers et la Bretagne-sud.

    HORAIRES DE L'ANCIEN OL/LO (3538/9 et 5339/8 à l'hiver 1980-81) :

      EXP 3538/9, quotidien vers Lyon (les arrêts entre Tours et Lyon ne sont pas mentionnés) :
      NANTES : 23 h 10
      ANCENIS : 23 h 41
      ANGERS : 0 h 13/0 h 23
      SAUMUR : 0 h 49/0 h 52
      TOURS : 1 h 35/2 h 16
      LYON : 9 h 39

      EXP 5339/8, quotidien vers Nantes (les arrêts entre Lyon et Tours ne sont pas mentionnés) :
      LYON : 19 h 20
      TOURS : 2 h 08/3 h 11
      SAUMUR : 3 h 51/3 h 54
      ANGERS : 4 h 19//4 h 28
      ANCENIS : 4 h 59
      NANTES : 5 h 29

    HORAIRES DU RHÔNE-OCÉAN (hiver 1980-81) :

      RAP 3548/9, quotidien vers Lyon (les arrêts entre Tours et Lyon ne sont pas mentionnés) :
      NANTES : 22 h 46
      ANGERS : 23 h 41/23 h 43
      TOURS : 0 h 42/0 h 52
      LYON : 6 h 50

      RAP 3549/8, quotidien vers Nantes (les arrêts entre Lyon et Tours ne sont pas mentionnés) :
      LYON : 21 h 41
      TOURS : 3 h 39/3 h 54
      ANGERS : 4 h 55/4 h 57
      NANTES : 5 h 50
Les horaires du train OL/LO n'étaient pas symétriques, semblant davantage tracés pour arriver le matin à Lyon et en repartir le soir, tandis que le Rhône-Océan avait un horaire symétrique dans les deux sens.

Le train LUNÉA Quimper Lyon a circulé jusqu'au 11 décembre 2010 et a été supprimé définitivement, faute de fréquentation suffisante, voir :
http://questions.sncf.com/questions/367 ... -episode-2

___________
(*) Les trains-couchettes, malgré le supplément tarifaire, coûtaient cher à la SNCF : il y avait beaucoup de vols : draps, couvertures, et aussi des échelles en alu. On peut supposer, pour les échelles entre autres, que tous les voleurs n'étaient pas des voyageurs…
(**) la numérotation des trains 3538/9 vers Lyon et 5339/8 se rapportait aux anciennes régions de départ et d'arrivée : la région ouest était la région 3, la région sud-est était la région 5. Donc le 3538/9 allait de l'ouest (3) vers le sud-est (5), tandis que le 5339/8 allait du sud-est (5) vers l'ouest (3).


Ou encore de l'Orléans/Lyon...
Les interCités c'était mieux avant...
--
Membre de la Communauté Digitale de FilBleu, le réseau bus/tram de la métropole tourangelle
Avatar de l’utilisateur
Anton
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 278
Inscription: 05 Aoû 2013 1:17

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 20 Jan 2019 21:13

Merci pour ces réponses !
N'y avait-il pas aussi un Barcelone-Milan ? Aucune idée de par ou il passait par contre.
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 102
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Mathieu » 20 Jan 2019 21:27

Si si, l'Elipsos "Salvador Dali". Il desservait Barcelona França, Girona, Figueres, Perpignan, Bardonecchia, Torino Porta Susa, Novara, et Milano Centrale.
Il roulait couplé à l'Elipsos "Pau Casals", qui reliait Barcelona França, Girona, Figueres, Perpignan, Genève, Lausanne, Fribourg, Bern, et Zürich.
Mathieu
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1159
Inscription: 19 Jan 2013 11:57

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferrovi-Pat » 20 Jan 2019 21:42

Re,

Très brièvement et de façon moins érudite que les contributeurs précédents :

Les relations Lyon - Strasbourg avec dessertes intermédiaires, les Quimper - Toulouse vie Nantes et Bordeaux, fractionnées depuis.

En trains de nuit, les descendants de l'Alsace - Riviera, Lorazur, Flandres - Riviera pour les relations joignant Nice et Vintimille à Metz, Luxembourg, Strasbourg, Lille (Belgique), les Calais - Bâle, les multiples Paris - Italie, Allemagne...

Une partie des dessertes restent assurée par des TER ou IC.

Même chez le TGV, il y a eu des disparitions : Cherbourg - Lille...
Ferrovi-Pat
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2762
Inscription: 05 Juil 2008 10:44
Localisation: Saintes (17)

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar katowice21 » 20 Jan 2019 21:43

Les Intercités Corail Lyon - Dijon - Nancy - Metz et Lyon -Bourg-en-Bresse - Lons le Saunier - Besançon - Montbéliard - Belfort - - Mulhouse - Strasbourg
Après ils ont été en partie remplacé par les Ter Bourgogne Franche Compté Lyon - Belfort et Ter Grand Est Dijon - Nancy
katowice21
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 59
Inscription: 11 Avr 2018 9:31

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Arnaud68800 » 20 Jan 2019 22:09

Pour Lyon - Strasbourg, on peut difficilement parler de liaison disparue puisqu'elle existe évidemment toujours, mais par TGV (certes via Dijon au lieu de Lons). Car si on devait considérer comme disparues toutes les liaisons grandes lignes classiques remplacées par des TGV au gré des mises en service de tronçons de LGV, on n'en finira plus...

Lyon - Dijon - Metz existe aussi toujours (3 AR/jour), mais via Strasbourg au lieu de l'itinéraire historique via Culmont-Chalindrey.
Arnaud68800
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1865
Inscription: 12 Déc 2010 18:06
Localisation: Andrésy (78)

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar OCCITAN » 21 Jan 2019 0:34

Bonsoir,

Si des liaisons classiques ont été remplacées fidèlement, donc très logiquement par des TGV, d'autres ont été sacrifiées dans une stratégie de développement de la grande vitesse avec un zèle tel, que certains itinéraires ont été quasiment abandonnés.

Enfin, le pire, une troisième catégorie de trains classiques se sont évanouis, sous le prétexte très exagéré qu'ils voyaient leur fréquentation fléchir du fait d'une concurrence accrue, (aérienne surtout), mais nullement de nature à les rendre aussi obsolètes qu'on a bien voulu nous le faire croire.
Ces relations au long cours, notamment sur les transversales, font encore défaut aujourd'hui, et beaucoup de voyageurs potentiels ne trouvent toujours pas de solution de substitution satisfaisante.

Dans les listes déja établies ci-dessus, et sauf doublon de ma part, on pourrait introduire les anciens Calais-Bâle, Genève-Port Bou/Irùn, Vichy-Bordeaux, ou Vichy-Marseille, Besançon/Metz-Clermont-F.. Bordeaux-Milan, Rome-Port Bou/Irùn, Lille-Dijon via Reims, Toulouse-Rennes, Toulouse-Lyon via Mende-Le Puy. Paris-Port Bou via Limoges, Rouen-Tours, Nantes-Nice, Marseille-Luchon, Nantes-Tarbes, et certainement quelques autres....
OCCITAN
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1077
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar gilles74 » 21 Jan 2019 6:17

Il est clair qu'ils manquent, ces transversaux à grandes distances! Pour exemple, ce Rhône-Océan amorcé à Genève l'été, à Grenoble l'hiver. Et comme l'écrit Occitan, ils étaient très fréquentés, certains jours, si on manquait le début de l'ouverture à la réservation, c'était mort. Le guichet de ma gare faisait même des pré-réservations, c'est dire!
Dans les liaisons disparues, transversales, il y avait, outre celles bien connues, d'autres, saisonnières dirigées souvent vers les Alpes l'hiver, les littoraux l'été, comme des Strasbourg-Irun, des Lille/Strasbourg-Quimper, j'ai même connu des Bruxelles-Quimper, C'étaient des trains acheminant des porte-autos, mais sans être des TAC, les voyageurs sans voitures étaient les bienvenus.
gilles74
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 435
Inscription: 10 Juin 2016 6:19

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar rail45 » 21 Jan 2019 9:13

Mathieu a écrit:Si si, l'Elipsos "Salvador Dali". Il desservait Barcelona França, Girona, Figueres, Perpignan, Bardonecchia, Torino Porta Susa, Novara, et Milano Centrale.
Il roulait couplé à l'Elipsos "Pau Casals", qui reliait Barcelona França, Girona, Figueres, Perpignan, Genève, Lausanne, Fribourg, Bern, et Zürich.

Exact.
Les deux rames étaient raccordées/decouplées à Chambéry.
Et une fois il y a eu un gros bug.
La portion pour Milan a été envoyée vers Zurich et vice-versa.
Ce sont les CFF qui ont découvert le pot aux roses à l'arrivée du train à Genève.
Je crois que la rame pour Milan a fini par être expédiée par le Simplon mais ça a été un peu plus compliqué pour la rame de Zurich... :D
rail45
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1195
Inscription: 01 Avr 2011 8:15
Localisation: orléans

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar OCCITAN » 21 Jan 2019 9:25

Bonjour,

Ce qui semble un paradoxe, (je me répète), c'est que certains itinéraires ont été repris par les cars longues distances, avec une pertinence amoindrie du fait, que voulant sauvegarder un temps de parcours présentable, ils délaissent les arrêts intermédiaires.
J'avais retrouvé des temps de parcours en trains express de l'époque "années 60", inférieurs aux transits autoroute d'aujourd'hui en autocars, lesquels ne desservent qu'un ou deux arrêts intermédiaires, alors que le train en assurait une bonne dizaine. Et il faudrait se féliciter de ce glissement incroyable vers ...... vers quoi au juste ?

Oui, l'été, circulait aussi un train Belge (de Bois le Duc,?), à trois tranches à partir de Toulouse : Port Bou, La Tour de Carol et Lourdes. Celui là, c'est plutôt l'avion qui a dû le "flinguer" avec la bénédiction bienheureuse des entreprises ferroviaires.

Si on remontait à beaucoup plus loin, il existait des relations très alambiquées du style Tours-Metz via Dijon, ou le Manche-Océan Dieppe-Bordeaux.

Bien sûr que toute évolution est inexorable, mais ces distorsions dans le traitement des populations ne peut, selon des gens beaucoup plus érudits que moi, ne survivre que sous le joug d'une dictature. Ce qu'il est facile d'observer dans pas mal de pays du sud.

Rectif : Bois le Duc est aux Pays-Bas.... Bref, pas de souvenir précis de l'origine de ce train composé en grande partie de voitures belges.
Dernière édition par OCCITAN le 21 Jan 2019 17:19, édité 2 fois.
OCCITAN
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1077
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar gilles74 » 21 Jan 2019 9:50

rail45 a écrit:Les deux rames étaient raccordées/decouplées à Chambéry.
Et une fois il y a eu un gros bug.
La portion pour Milan a été envoyée vers Zurich et vice-versa.
Ce sont les CFF qui ont découvert le pot aux roses à l'arrivée du train à Genève.
Je crois que la rame pour Milan a fini par être expédiée par le Simplon mais ça a été un peu plus compliqué pour la rame de Zurich... :D


Selon les services, ce Talgo était tracé via Chambéry ou Lyon. je l'ai Souvent assuré entre Genève et Chambéry avec une 26000, et une fois entre Genève et Lyon en 7200.
l'histoire des rames croisées est arrivée en raison d'un détournement via Lyon. Le train était arrivé par Aix les bains au lieu de Grenoble. Ils ne se sont pas posé de questions et n'ont pas percuté que la rame était inversée!!!
La tranche Zürich a été rattrapée à Modane, et redescendue sur Genève.
Ce train était toujours bien fréquenté jusqu'à sa suppression "inexpliquée"!
gilles74
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 435
Inscription: 10 Juin 2016 6:19

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar citaro27 » 21 Jan 2019 10:13

J'ai connu aussi un Dieppe-Tours par Rouen-Mezidon-Le Mans, limité par la suite à Rouen Tours assuré par RGP mono vert et crème.
citaro27
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1327
Inscription: 16 Avr 2009 7:11

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar ozymandias » 21 Jan 2019 12:35

Salut,

Si tu veux en savoir un peu plus sur les anciens trains de nuit en France (et en Europe), il y a un site super pour ca :

http://www.entrain.ch/nuit.htm

De la page d'accueil tu peux cliquer sur n'importe quel pays pour voir les trains de nuits actuels et disparus le desservant.

Bonne lecture!
Vive les Setra S215!!
ozymandias
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 33
Inscription: 27 Déc 2009 23:47

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar philippe fene » 21 Jan 2019 16:41

Rectif : Bois le Roi est aux Pays-Bas

Il s'agit plutot de Bois-le-Duc, Bois le Roi est en Seine et Marne en bordure de la forêt de fontainebleau :)
philippe fene
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 125
Inscription: 07 Nov 2013 11:15

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar OCCITAN » 21 Jan 2019 17:36

Merci Philippe fene, j'ai rectifié.
Il faut croire que mes origines modestes, éloignées de Fontainebleau, de son chateau, et de la "ligne impériale" ne me prédisposent guère à un bon discernement entre les têtes couronnées, et les titres de noblesse.

S-Hertogenbosch est le nom local de Bois le Duc, au demeurant pas très importante, et dont l'étendue des emprises ferroviaires récentes paraissent, (vues lors d'un arrêt en gare, donc, peut être tronquées), si modestes que je m'étais demandé d'où pouvait bien partir nombre de trains autos-couchettes de l'époque.
Des réductions d'installations y auraient pu être réalisées...?
OCCITAN
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1077
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 21 Jan 2019 17:53

Bonsoir ,
et bien , merci énormément pour ces renseignements ! J'en ai beaucoup appris !
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 102
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar jo380 » 21 Jan 2019 18:15

Mathieu a écrit:Si si, l'Elipsos "Salvador Dali". Il desservait Barcelona França, Girona, Figueres, Perpignan, Bardonecchia, Torino Porta Susa, Novara, et Milano Centrale.
Il roulait couplé à l'Elipsos "Pau Casals", qui reliait Barcelona França, Girona, Figueres, Perpignan, Genève, Lausanne, Fribourg, Bern, et Zürich.

Bonjour

C'était à l'été 2009 ou 2010 que s'est produit l'erreur des coupons ?

Quelqu'un a t-il les horaires des Genève/St Gervais - Nice et retour , s'il vous plait ?
Merci
jo380
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 342
Inscription: 17 Nov 2010 16:58

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar jo380 » 21 Jan 2019 18:26

gilles74 a écrit:
rail45 a écrit:Les deux rames étaient raccordées/decouplées à Chambéry.
Et une fois il y a eu un gros bug.
La portion pour Milan a été envoyée vers Zurich et vice-versa.
Ce sont les CFF qui ont découvert le pot aux roses à l'arrivée du train à Genève.
Je crois que la rame pour Milan a fini par être expédiée par le Simplon mais ça a été un peu plus compliqué pour la rame de Zurich... :D


Selon les services, ce Talgo était tracé via Chambéry ou Lyon. je l'ai Souvent assuré entre Genève et Chambéry avec une 26000, et une fois entre Genève et Lyon en 7200.
l'histoire des rames croisées est arrivée en raison d'un détournement via Lyon. Le train était arrivé par Aix les bains au lieu de Grenoble. Ils ne se sont pas posé de questions et n'ont pas percuté que la rame était inversée!!!
La tranche Zürich a été rattrapée à Modane, et redescendue sur Genève.
Ce train était toujours bien fréquenté jusqu'à sa suppression "inexpliquée"!

Bonsoir
Comment ce train pouvait passer par Grenoble alors qu'a cette époque le sillon alpin n'était pas électrifié , le coupon Milan ne devait-il pas passer par St André le Gaz Chambéry et Modane ?

Merci

Merci
jo380
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 342
Inscription: 17 Nov 2010 16:58

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar rail45 » 21 Jan 2019 18:30

Il était assuré en traction diesel sur le sillon alpin de Valence à Chambéry, tout simplement, comme l'était aussi le jour le Catalan Talgo.
A certaines époques on laissait même la locomotive électrique en véhicule derrière la machine diesel.
rail45
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1195
Inscription: 01 Avr 2011 8:15
Localisation: orléans

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar cisalpin » 21 Jan 2019 19:15

Parmi la multitude de liaisons disparues , on pourrait aussi évoquer les nombreuses tranches directes , diurnes ou nocturnes qui ont irrigué le massif central : Aurillac , le Mont Dore , les Cevennes et les Causses , ou plus anciennement Bort les Orgues …
des liaisons , qui , au titre de l'aménagement des territoires excentrés et isolés , auraient largement mérité de survivre ; (en particulier les rames nocturnes vers Millau , Nîmes et Aurillac )

et qui se rappelle de tranches directes parfois saisonnières mais aussi improbables qu'exotiques , telles que par exemple : Longwy ou Epinal -Nice , Dunkerques -Vintimille , La Rochelle -St Gervais , Quimper -Tarbes , Paris vers Roscoff , Dinard ou Quiberon etc … ? et les voitures directes (dont des couchettes ) Lyon - Paris ,via Roanne , Saincaize , les Aubrais , acheminé depuis Lyon et jusqu'à Vierzon par le Lyon -Brest décrit plus haut , ou Paris -Strasbourg acheminé jusqu'à Mulhouse par l'Arlberg express ...

l'hécatombe a bien sûr concerné la majorité des grands trains internationaux : relier Paris à Copenhague , Vigo , Algésiras , Brindisi ,Cracovie , Innsbruck ,Prague , Naples , ou Bucarest , parmi des dizaines d'autres exemples , était possible il y a 40 ans ...certaines liaisons étaient même redondante et peu rationnelles : 4 (! ) liaisons quotidiennes pour Varsovie (dont 1 partant de la gare de l'Est et 3 de la gare du Nord ) , 2 liaisons quotidiennes pour Belgrade (Simplon express et Direct Orient ) ; peut être aurait il mieux valu un seul train de qualité …?
certaines liaisons transversales ne manquaient pas non plus d'originalité : Marseille -Wien ou Munich , Calais -Innsbruck , Hambourg -Port Bou , Hendaye -Rome
sans oublier les multiples TAC desservant Biarritz , Narbonne , Avignon , St Raphaël , Auray ...depuis Hambourg , Düsseldorf , Munich etc …

Mais , pour être totalement objectif , reconnaissons aussi les immenses progrès aujourd'hui qui étaient jadis impossibles : aller de Paris à Londres ou Stuttgart, de Lille à Marseille ou Bordeaux dans la matinée , de Francfort à Marseille le temps d'une après midi etc … améliorations spectaculaires et incontestables , mais effacent elles les très nombreuses pertes ??
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 943
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Exploitation] Liaisons ferroviaires disparues

Messagepar Ferro19 » 21 Jan 2019 20:04

Merci beaucoup pour ces nouvelles réponses…
Eh oui , tant de liaisons disparaissent au profit du TGV... ( même si j'aime cet engin qui permet de faire France-Belgique en 4/5h en moyenne , Marseille-Lille en 5h , 3h30 pour Lyon-Bruxelles , 4h et quelques pour Lille-Bordeaux , en fait j'aime tout les trains , lents ou rapides ) , et encore , même des liaisons TGV disparaissent ! Certainement au profit des sacro-saints cars , avions ...
Ferro19
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 102
Inscription: 04 Jan 2019 16:44

Suivante

Retourner vers Forum Transport Ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot]


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille Marseille-Transports.com | Dijon SnoDivia