[Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Le Forum des passionnés de rail et de caténaires...

Modérateurs: jerome, Dorfmeister, Terroir, kyah117, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Arnaud68800 » 22 Mai 2024 9:01

greg59 Wrote:J'ignore si c'est ce tronçon là qui est le plus important, mais je m'étonne que la partie Ouest du Rhin Rhône ne soit pas intégré (traversée de Dijon), il y a un petit gain de temps à prendre sur ce tronçon Ouest

Le tronçon Ouest de la branche Est (Genlis - Villers-les-Pots) est abandonné. Il ne procurerait qu'un très faible gain de temps (max 2 minutes) et le raccordement existant de Villers-les-Pots, sur la ligne classique Dijon Ville - Vallorbe, est déjà dénivelé.

Au contraire de la section Est, qui présente de nombreux arguments en sa faveur.
En premier lieu, le raccordement de Petit-Croix, sur la ligne classique Paris Est - Mulhouse Ville ("ligne 4"), est à niveau, ce qui consomme de la capacité.
De plus, plusieurs gares ont dû être fermées sur ce tronçon Petit-Croix - Mulhouse de la ligne 4 à la mise en service de la LGV Rhin-Rhône, afin de permettre l'insertion des TGV dans la trame TER Mulhouse - Belfort. Cette même contrainte capacitaire empêche le développement de l'offre TER Mulhouse - Altkirch - Belfort, qui est la seule ligne de l'étoile mulhousienne à ne pas être cadencée aux 30 min en pointe.
Enfin, le gain de temps apporté par le tronçon Petit-Croix - Lutterbach de la LGV Rhin-Rhône est significatif au regard de sa faible longueur : 10 min pour les trains qui desservent Mulhouse. Ce serait nettement plus pour ceux qui "shunteraient" cette ville pour aller directement vers Strasbourg, mais avec un questionnement sur l'équilibre économique déjà fragile de telles relations Rhin-Rhône Nord - Sud "bolides" (l'expérience avec le raccordement court de Mulhouse et celui de Perrigny à Dijon a tourné court...). En effet, il paraît irrationnel de se priver d'un arrêt dans la seconde agglomération d'Alsace, qui est aussi gare de correspondance vers la Suisse allémanique, d'où l'intérêt d'une gare nouvelle à Lutterbach, au croisement des lignes Strasbourg - Bâle et Mulhouse - Kruth (+ ligne 3 du tramway / tram-train).
Arnaud68800
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2610
Inscription: 12 Déc 2010 18:06
Localisation: Rambouillet (78)

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar IVAN » 22 Mai 2024 10:00

Au moins les TGV s’arrêtent à Mulhouse centre. Court-circuiter cette gare est un non sens. Les gares Besançon et Belfort TGV ne sont tout de même pas très bien reliées aux centres des villes...
Tout ce qui est annoncé est plus ou moins connu. J'ai toujours dans la tête que le prolongement à Crémieu a été maintes fois refusé par les collectivités locales.
Avatar de l’utilisateur
IVAN
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 778
Inscription: 07 Sep 2006 20:05
Localisation: Entre Dole et Louhans (canton de Chaussin)

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Thor Navigator » 22 Mai 2024 23:51

Bonjour,
merci Jérôme pour la liste. Pas encore eu le temps de la parcourir mais j'ai l'impression qu'y ont été repris nombre de projets qui n'ont pas ou plus d'horizon de réalisation validé, faute de financements (et de volonté de les voir aboutir). Le tronçon est de la branche Est de la LGV RR est manifestement dans ce cas. Le projet déclaré d'utilité publique comportait une patte d'oie côté Mulhouse, avec des raccordements dénivelés dans les deux directions, sur la L3 sud.

Des élus et l'association Trans Europe TGV RR Méditerranée (qui a porté le projet depuis ses débuts) avaient proposé de le modifier a minima en ajoutant des quais sur les deux voies de la branche de Richwiller, au niveau de Lutterbach, conjugué à un réaménagement des installations sur la L3 ou les voies du tramway (suivant le positionnement retenu), afin d'assurer des correspondances. Ainsi, on conservait la desserte de l'agglo mulhousienne tout en profitant du gain de temps apporté par la combinaison LGV + suppression du détour par Mulhouse nord (ou du rebroussement à Mulhouse Ville), corrigeant ainsi l'insuffisance fonctionnelle du projet.

Le gain de temps de/vers Mulhouse était de 7 min et de 24 min de/vers Strasbourg, par rapport à un passage par Mulhouse Ville et l'itinéraire via le triage (la comparaison n'était donc pas à iso fonctionnalités). Dommage que cette proposition n'ait pas permis de relancer le projet. La décision portée par la partie alsacienne (essentiellement le CRA et le Bas-Rhin + Colmar) de pousser la réalisation du shunt court dans le prolongement de la construction de la première phase de la branche Est était une erreur tactique, repoussant ainsi la perspective d'achèvement de ce qui ne devait être intialement que le première phase de la LGV RR (à savoir la branche Est, complète)... Au final, l'offre nord-sud enrichie à 8 A/R (que le transporteur s'était engagé à mettre en place au plus tard 3 ans après l'ouverture de la LGV sjmsb), dont 1 à 2 A/R passe-Mulhouse est rapidement revenue à 6 puis 5 A/R, les premiers passant évidemment à la trappe (et la quasi-totalité des trains desservant à la fois Dijon et les deux gares nouvelles, avec allongement significatif du temps de parcours et un raccordement de Perrigny pratiquement plus utilisé par les TGV, pour lesquels il a été conçu)... :cry:
Avatar de l’utilisateur
Thor Navigator
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 5123
Inscription: 09 Oct 2004 21:52
Localisation: Hauts de Seine

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Aig » 25 Mai 2024 14:19

greg59 Wrote:
Tchouks Wrote:- Projet ferroviaire Albertville - Annecy

Les associations locales défendent la réalisation d'un tram-train entre ces 2 villes, je suppose que l'on s'oriente vers une ligne ferroviaire classique ? Ce projet est surement en lien avec les JO 2030 dans les alpes

Bonjour,

je ne vois pas où on pourrait caser une ligne ferroviaire classique dans la partie située le long du lac d'Annecy (partie sud). L'idée du tram-train était de reprendre une partie de la voie verte qui a remplacé l'ancienne infrastructure ferroviaire tout en gardant de la place pour la circulation des vélos, le tram-train pouvant être casé sur une infrastrcuture moins large qu'un train classique. Mais ce tram-train a été jugé trop coûteux par la communuté de communes du grand Annecy et le projet a été abandonné. A la place, le Grand Annecy propose une ligne de BHNS qui ne dépassera pas la frontière de la communauté de communes. Et pour cause, au delà de cette frontière, il est quasi-impossible de créer un site propre routier, sauf si on récupère l'infrastructure de la voie verte (ex voie ferrée), ce qui n'est guère envisageable. Dans la région d'Annecy, on n'a jamais été très porté sur le ferroviaire. Maintenant la voiture a tout envahi et on ne sait pas s'en dépatouiller.

Bonne journée.
Aig
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2462
Inscription: 02 Fév 2005 21:17

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar greg59 » 25 Mai 2024 17:15

Pour la liaison Albertville - Annecy, la concertation est en cours, tu peux voir les infos par ici sur le projet sur le forum urbain : Annecy - Projet BHNS / Tram
La ligne Annecy - Duingt transportera 7-8 000 voy/j, ce qui explique le choix du BHNS, avec un tronçon en hyper pointe de 750 voy/heure entre Sommeiller et Gare, là clairement le BHNS est le plus adapté, mais c'est sûr que si on raisonne à l'échelle plus large du territoire, le tram train est surement le meilleur choix, comme le modèle de Mulhouse, entre Albertville et Annecy, et on peut construire la ligne en voie unique pour réduire les coûts de construction, avec évitement dans chaque station
On noteraque pas mal de personnes demandent un tram sur cet axe : https://jeparticipe.grandannecy.fr/proj ... e-en-ligne
Est ce que ce sont les membres de l'ARDSL ou bien des anonymes ? Il y a un peu des 2 je pense dedans

Mais c'est clair qu'il y a un décalage entre le projet de la région de relier Albertville à annecy par liaison ferroviaire et la commnuauté d'agglomération du Grand Annecy qui veut créer un BHNS sur cet axe
Il y aura bien une décision qui sera prise d'ici la fin de l'année, sachant que la ligne Duingt - Annecy doit entrer en service en 2029, les autres axes en 2030
Mon réseau : DK'BUS Marine - Dunkerque
Avatar : Rame Alstom Citadis 302 du réseau Transvilles de Valenciennes Métropole dans le tiroir de la station terminus Université

Lien du site internet sur la chronologie des TCSP en France sauf Paris :
https://chronologie-tcsp-france.fr/
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 11343
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Aig » 25 Mai 2024 19:34

Merci pour ces liens et les documents qu'ils contiennent. Ma lecture rapide de ces documents semble bien confirmer que le projet de liaison ferroviaire Annecy - Albertville a été abandonné (de même que toute liaison en site propre). Duingt, qui se trouve à l'extrémité du BHNS objet de la concertation, est bien dans le grand Annecy et il n'est pas prévu dans ce projet de BHNS d'aller plus loin.

Bonne soirée.
Aig
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2462
Inscription: 02 Fév 2005 21:17

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Thor Navigator » 25 Mai 2024 19:46

greg59 Wrote:Pour la liaison Albertville - Annecy, la concertation est en cours, tu peux voir les infos par ici sur le projet sur le forum urbain : Annecy - Projet BHNS / Tram

Greg59, comme l'indique Aig, la concertation a pour périmètre l'agglo (au sens large du terme). Une réhabilitation de la ligne Annecy-Albertville relèverait de la compétence de l’État (pour l'infrastructure) et de la région (pour les services ferroviaires). Difficile de comprendre la logique ayant conduit les services de l’État à mettre dans cette liste des projets n'ayant franchi aucune étape de validation à quelque niveau que ce soit.

A partir du moment où le choix retenu pour l'axe de la rive ouest est de réaliser un BHNS (au vu des hypothèses de trafic, c'est plutôt cohérent... dans la logique de desserte visée s'entend), toute possibilité de remettre en service une liaison ferrée entre les deux villes disparait. Pas très surprenant vu le peu d'entrain d'une majorité d'élus pour le ferroviaire et même les TC "lourds" (voir les débats sur le projet de TCSP, très révélateur sur ce plan). Sur cette même thématique, on pourrait citer l'arlésienne de l'amélioration de la ligne Aix-Annecy, à commencer par celle des installations ferroviaires de la préfecture de Haute-Savoie, indigne d'une agglo de cette importance (plan de voies à 30 pour l'essentiel [on doit avoir du 40 sur un itinéraire direct sjmsb], postes électromécaniques et signalisation d'un autre âge...).

Pour revenir à Albertville-Annecy, je m'interroge quand même sur la capacité à combiner une voie ferroviaire (fut-elle parcourue par les tram-trains) et une piste cylable digne de ce nom, à partir d'une plate-forme historiquement à voie unique sur la partie la plus contrainte (sauf erreur)... Et concernant l'emprunt de l'ex-tunnel ferroviaire conçu pour une VU par un engin routier de voyageurs (vu le choix du BHNS), le recours à un trolleybus serait bien moins risqué qu'un engin à batteries et plus encore à hydrogène.

Bon, j'ai enrichi le HS avec cette digression annécienne. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Thor Navigator
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 5123
Inscription: 09 Oct 2004 21:52
Localisation: Hauts de Seine

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar greg59 » 26 Mai 2024 8:09

Ce que je voulais dire c'est l'incohérence entre a volonté de remettre sur rail une liaison ferroviaire entre Albertville et Annecy par la région et l'Etat, sauf si j'ai pas bien compris, alors que le CA du Grand Annecy veut faire un BHNS, car la fréquentation justifie plus un BHNS qu'un tram, mais qui sait ? Il est possible même que la région souhaite créer une liaison par car entre Albertville et Annecy, comme c'est le cas du projet Lyon - Trévoux ;)
Mon réseau : DK'BUS Marine - Dunkerque
Avatar : Rame Alstom Citadis 302 du réseau Transvilles de Valenciennes Métropole dans le tiroir de la station terminus Université

Lien du site internet sur la chronologie des TCSP en France sauf Paris :
https://chronologie-tcsp-france.fr/
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 11343
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar greg59 » 08 Juil 2024 13:13

Saison 3 - Post Législatives anticipée


L’Assemblée nationale perd deux de ses meilleurs connaisseurs des transports

Jean-Marc Zulesi, Le premier, député depuis 2017, était président de la commission du Développement durable depuis juin 2022. Il a été notamment rapporteur du volet innovation de la loi d’orientation des mobilités (LOM), rapporteur du volet transport de la loi Climat-Résilience ou encore auteur d’un rapport sur les mobilités actives. Plus récemment, il a été à l’origine de la proposition de loi sur les services express métropolitains, un sujet qui lui tenait particulièrement à coeur.

De son côté David Valence, ancien maire de Saint-Dié-des-Vosges entre 2014 et 2022, également président de la commission Transports, mobilités et infrastructures de la région Grand Est, a été président du conseil d’orientation des infrastructures.

https://www.ville-rail-transports.com/f ... transports
Mon réseau : DK'BUS Marine - Dunkerque
Avatar : Rame Alstom Citadis 302 du réseau Transvilles de Valenciennes Métropole dans le tiroir de la station terminus Université

Lien du site internet sur la chronologie des TCSP en France sauf Paris :
https://chronologie-tcsp-france.fr/
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 11343
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Rails & Drailles » 10 Juil 2024 4:52

greg59 Wrote:Il faudra voir sur les transports s'il y aura des choses ou pas dans ce futur gouvernement et ce futur assemblée, qui s'annonce compliqué, est ce que le ferroviaire et les transports urbains vont ne pâtir ? Réponse dans les prochaines sermaines....


Bonjour,

En admettant que les écolos aient voix au chapitre, et que leur action aille au-delà des incantations, il faut se souvenir que la mise en œuvre d'un projet ferroviaire lourd demande au moins dix ans! D'ici là, combien de législatives?
Avatar de l’utilisateur
Rails & Drailles
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 657
Inscription: 04 Mai 2011 7:57

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar viadi » 10 Juil 2024 10:55

Le soucis est qu'actuellement il y a 3 blocs qui semblent difficilement compatibles entre eux pour former une coalition.

Les motions de censures risquent de devenir fréquentes d'autant plus qu'il n'y aura pas de risque de dissolution avant un an.

On peut gouverner sans faire de loi, ça s'appelle gérer les affaires courantes, sauf pour le budget qui necessite une loi. A défaut existe une solution précaire de reconduire le budget actuel tous les mois, mais ce n'est pas ainsi que l'on fera quelque chose.

Sans parler de la situation catastrophique des dépenses publiques qui n'incitent pas aux emprunts.
Et la sanction des banques risque d'ètre forte, les taux d'intérêt augmentent fortement actuellement et cela touchera également les collectivités locales qui fonctionnent normalement mais auront des emprunts plus chers.

J'aurai tendance à dire qu'il ne se passera rien d'ici un an, aucun projet ne sera voté, aucune mesure prise.
Et dans un an retour aux urnes.
Pas une situation satisfaisante mais difficile de concevoir autre chose.

Par contre il faudra nommer les PDG de la SNCF, RATP et Paris Aeroport et les faire valider par l'assemblée.
Déjà que le PDG de la RATP est en prolongation car le renouvellement aurait du avoir lieu actuellement.
viadi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2855
Inscription: 14 Mar 2009 16:28
Localisation: 74 - Haute Savoie

Précédente

Retourner vers Forum Transport Ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Google [Bot], Majestic-12 [Bot], ROMI65, Swisstram, WEF652


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille Marseille-Transports.com | Dijon SnoDivia