[Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Le Forum des passionnés de rail et de caténaires...

Modérateurs: jerome, Dorfmeister, Terroir, kyah117, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Aig » 25 Fév 2024 8:17

Thor Navigator Wrote:Je crains pour ma part que ce soit plutôt la variante fret minimaliste qui soit mise en œuvre, avec le tronc commun jusqu'à La Tour du Pin/SAG et un tronçon fret a minima jusqu'à Chapareillan. La Vie du Rail a consacré un article au déblocage du financement de l'APD mais je ne suis pas (plus) abonné. Les semaines à venir devraient nous permettre d'en savoir plus sur le périmètre effectivement retenu pour les études.

Si c'est le cas, l'exploitation du tronçon fret en VU et tunnel risque d'être problématique. On l'a déjà évoqué, cela devra peut-être se faire en recourant à du sans-conducteur.

Bonne journée.
Aig
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2448
Inscription: 02 Fév 2005 21:17

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar accrotrain » 29 Fév 2024 10:36

Aig Wrote: Thor Navigator Wrote:
Je crains pour ma part que ce soit plutôt la variante fret minimaliste qui soit mise en œuvre, avec le tronc commun jusqu'à La Tour du Pin/SAG et un tronçon fret a minima jusqu'à Chapareillan [...]

Si c'est le cas, l'exploitation du tronçon fret en VU et tunnel risque d'être problématique

Je pense que l'on a ici entre nous les mêmes interrogations qu'en "haut lieu"; ce débat semble tourner en rond, éternellement. D'où mon entêtement à remettre à jour une option, d'apparence un peu plus consensuelle, envisagée mais écartée sans raison (officielle apparente). Quitte à s'éloigner du projet déclaré d'UP, mais à revenir à quelque chose qui serait le plus réaliste possible et prenant en compte les éléments apparus post-2012.
Il faut absolument, en revanche, cibler les éléments du projet 2012 qui resteraient utiles, tout en préparant les infra actuelles au mieux à l'entrée en service du tunnel de base.
accrotrain
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 140
Inscription: 19 Mar 2020 9:55

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Neudorf67 » 29 Fév 2024 18:51

La variante Apremont, avec un raccordement direct vers le Nord pour les liaisons vers Chambery Aix et Annecy, parait effectivement avoir beaucoup plus de sens que la variante sous DUP, d'autant plus si elle n'est réalisée que partiellement.
Les TGV Paris-Milan qui restent minoritaires dans le flux pourraient soit rebrousser à Chambéry, soit continuer à passer par Bourg.

L'autre point dommageable du projet est que la LN évite les gares importantes du Nord Isère, et ne pourra pas reprendre la fonction TER grande distance (notamment pour Grenoble). L'idéal aurait été de passer à 4 voies le tronçon Lyon - La Tour du Pin, puis de n'aménager une LN fret-TGV-TERGV que de la Tour du Pin à Avressieux. Hormis la traversée de Bourgoin, qui pourrait se faire en tunnel sous le coteau Sud avec une gare au sud de l'actuelle, il reste un peu de place d'un côté ou de l'autre de la ligne, même si ça implique forcément des expropriations et quelques démolitions de bâti.
Même si le gain de temps serait moindre pour les TGV qu'une ligne nouvelle, on aurait un gros gain de capacité sur le tronçon le plus chargé avec une vraie continuité de la desserte par rapport aux actuels TER longue distance desservant La Verpillère, Bourgoin et la Tour du Pin. On pourrait même imaginer mixer le flux Fret avec les RER omnibus lents, plutôt qu'avec les TGV et TER rapides.
Neudorf67
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 4
Inscription: 31 Oct 2022 7:48

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Thor Navigator » 01 Mar 2024 5:41

Neudorf67 Wrote:La variante Apremont, avec un raccordement direct vers le Nord pour les liaisons vers Chambery Aix et Annecy, parait effectivement avoir beaucoup plus de sens que la variante sous DUP, d'autant plus si elle n'est réalisée que partiellement.
Les TGV Paris-Milan qui restent minoritaires dans le flux pourraient soit rebrousser à Chambéry, soit continuer à passer par Bourg.

L'autre point dommageable du projet est que la LN évite les gares importantes du Nord Isère, et ne pourra pas reprendre la fonction TER grande distance (notamment pour Grenoble). L'idéal aurait été de passer à 4 voies le tronçon Lyon - La Tour du Pin, puis de n'aménager une LN fret-TGV-TERGV que de la Tour du Pin à Avressieux. Hormis la traversée de Bourgoin, qui pourrait se faire en tunnel sous le coteau Sud avec une gare au sud de l'actuelle, il reste un peu de place d'un côté ou de l'autre de la ligne, même si ça implique forcément des expropriations et quelques démolitions de bâti.
Même si le gain de temps serait moindre pour les TGV qu'une ligne nouvelle, on aurait un gros gain de capacité sur le tronçon le plus chargé avec une vraie continuité de la desserte par rapport aux actuels TER longue distance desservant La Verpillère, Bourgoin et la Tour du Pin. On pourrait même imaginer mixer le flux Fret avec les RER omnibus lents, plutôt qu'avec les TGV et TER rapides.

Bonjour,
Le sujet des variantes Apremont a été discuté sur le forum à plusieurs reprises. Il n'est pas dans la DUP (il avait disparu dès l'APS au profit du passage par Chambéry pour les voyageurs) donc nécessiterait de reprendre le projet dans son ensemble. Vu la lourdeur des procédures et la lenteur actuelle pour la conduite des grands projets ferroviaires, je doute qu'on aboutisse à ce scénario, effectivement de compromis si on renonçait à la branche Dullin-L'Epine.

Sur le second point :
- avec la LN Grenay-Sillon alpin, les gares importantes du nord-Isère continueraient à être desservies par les Lyon-Grenoble caboteurs (constituant aujourd'hui 100% de l'offre, ce qui n'était pas le cas au début du cadencement)
- du fait du tracé tortueux et peu direct (crochet par SAG), si l'on veut améliorer le temps de parcours Lyon-Grenoble sans construire de shunts (qui ne concerneraient qu'un nombre de circulations réduit, et uniquement voyageurs - même celui de Voiron [le plus court] a été renvoyé à des jours meilleurs) mais aussi du potentiel de trafic entre les deux métropoles, c'est en combinant l'accélération (modeste sur la VL visée et la distance réduite) sur Lyon-SAG et les gains de temps apportés par le parcours sans arrêt (a minima de Lyon à Voiron) qu'on rendra l'offre intervilles attractive sur cette OD
- la traversée de Bourgoin est dans toutes les configurations complexe vu l'extension du bâti actuel ; pour ma part, je doute fort qu'on puisse vendre un nouveau tracé en surface dans la zone de gare de l'Isle d'Abeau, se rapprochant au plus près de l'agglo berjalienne
- le projet actuel, malgré ses insuffisances, permettrait des gains de temps importants de/vers Chambéry et Annecy, en particulier en trafic TER (GV) ; aujourd'hui, les caractéristiques de la VU SAG-Chambéry pénalisent fortement l'attractivité du rail sur ces relations en trafic régional
- un scénario qui pousserait au développement du trafic fret sur l'infra existante entre St Quentin - Fallavier et Bourgoin générerait des levers de bouclier dans l'ensemble des communes traversées : sa probabilité d'aboutir est quasi-nulle. Au passage, pour rendre compatible circulations fret et RER, il faut une exploitation "à l'allemande" [ou "à la suisse"] i.e. des matériels voyageurs véloces (aux accélérations vives ce qui suppose des IFTE "à la hauteur" n'imposant par des bridages des compositions en UM), des arrêts courts et une conduite exploitant au mieux les performances des engins (les matériels TER actuels ont de bonnes perf en freinage mais on n'en tire pas suffisamment parti, les pratiques "historiques" d'anticipation des freinages et d'approche "molles" des gares demeurant bien ancrées dans les gestes métier demandés aux conducteurs et de fait la construction des sillons)
Avatar de l’utilisateur
Thor Navigator
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 5097
Inscription: 09 Oct 2004 21:52
Localisation: Hauts de Seine

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar accrotrain » 02 Mar 2024 20:42

(sur la variante Apremont)
Neudorf67 Wrote:Les TGV Paris-Milan qui restent minoritaires dans le flux pourraient soit rebrousser à Chambéry, soit continuer à passer par Bourg.
Sur des OD d'une telle longueur, il semble raisonnable de chercher à optimiser le temps de parcours. Dans le cas, assez peu probable j'en conviens (malheureusement) où le projet serait drastiquement revu, il me semble que l'arrêt des TGV devrait se faire à Montmélian. Légèrement moins optimisé pour Chambéry, mais ce handicap peut être assez bien compensé par un développement d'un RER à forte fréquence et grande amplitude. En revanche, l'agglo de Grenoble y gagnerait.


(sur la question des liaisons Lyon - Grenoble / Savoies) Je pense que cela peut être une opportunité offerte par le réexamen en profondeur du projet: augmenter les avantages régionaux pour embarquer certains opposants; en particulier l'amélioration de la desserte régionale en fréquence, en fiabilité mais aussi en temps de parcours.
Thor Navigator Wrote:du fait du tracé tortueux et peu direct (crochet par SAG), si l'on veut améliorer le temps de parcours Lyon-Grenoble sans construire de shunts (qui ne concerneraient qu'un nombre de circulations réduit, et uniquement voyageurs - même celui de Voiron [le plus court] a été renvoyé à des jours meilleurs) mais aussi du potentiel de trafic entre les deux métropoles, c'est en combinant l'accélération (modeste sur la VL visée et la distance réduite) sur Lyon-SAG et les gains de temps apportés par le parcours sans arrêt (a minima de Lyon à Voiron)
Justement, si on baisse la facture globale en réduisant le linéaire et le nombre de tunnels sur les accès français au TB, alors on peut espérer dégager des marges de manœuvre pour réenvisager le shunt de Voiron, bénéficiant au TGV et amenant un choc de compétitivité pour un service TERGV face au mode routier. En revanche, il faudrait je pense maintenir des arrêts à Bourgoin et Moirans, à transformer en nœuds de correspondances afin que les territoires intermédiaires puissent également bénéficier de ces services.

Thor Navigator Wrote:- le projet actuel, malgré ses insuffisances, permettrait des gains de temps importants de/vers Chambéry et Annecy, en particulier en trafic TER (GV)
Avec l'inconvénient majeur, de devoir choisir entre une desserte Chambéry OU Aix/Annecy.
Et surtout: à condition que le tunnel de Dullin-L'Epine ne fasse pas les frais d'une vague d'économies ultérieures.

Thor Navigator Wrote:un scénario qui pousserait au développement du trafic fret sur l'infra existante entre St Quentin - Fallavier et Bourgoin générerait des levers de bouclier dans l'ensemble des communes traversées : sa probabilité d'aboutir est quasi-nulle.
Un tel scenario devrait bien entendu inclure un programme de protection acoustique très poussé mais s'il était possible d'aboutir à un niveau de nuisances équivalent, voire plus faible qu'aujourd'hui, pourquoi pas?

Thor Navigator Wrote:il faut une exploitation "à l'allemande" [ou "à la suisse"] i.e. des matériels voyageurs véloces (aux accélérations vives ce qui suppose des IFTE "à la hauteur" n'imposant par des bridages des compositions en UM), des arrêts courts et une conduite exploitant au mieux les performances des engins (les matériels TER actuels ont de bonnes perf en freinage mais on n'en tire pas suffisamment parti, les pratiques "historiques" d'anticipation des freinages et d'approche "molles" des gares demeurant bien ancrées dans les gestes métier demandés aux conducteurs et de fait la construction des sillons)
Complètement d'accord. Je pense que l'amélioration des perfo opérationnelles d'accélération/freinage constituerait le levier le plus simple, et le moins cher d'améliorer d'une part, la capacité du système ferroviaire, et d'autre part les temps de parcours à iso-desserte ou bien le maillage intermédiaire, donc la chalandise à iso-temps de parcours.
Si on met en balance les coûts (renforcement de l'alimentation, traitement ponctuel des entrées/sorties de gares, augmentation de la maintenance) et les bénéfices (productivité accrue du matériel et du personnel), cela ne coûterait quasiment rien. Mais voilà, la dilution des responsabilités et l'effet cliquet de la lourdeur systémique sous le prétexte de la sacro-sainte sécurité fait qu'on va chercher des solutions bien plus coûteuses ailleurs.
accrotrain
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 140
Inscription: 19 Mar 2020 9:55

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Coccodrillo » 17 Mai 2024 17:59

Après des mois sans aucune nouvelle, cet article italien parle d'une possible reouverture partielle de la ligne fin 2024, seulement pour les trains marchandises et probablement sur une seule voie. La reovuerture complète suivrait mi-2025.

Le gros de l'article ne dit rien, il compare ce qui a été fait au Gothard (tunnel de base à voie unique presque seulement pour marchandises) et dit que la ligne de base est importante.

https://www.trasportoeuropa.it/notizie/ ... el-frejus/
...
Coccodrillo
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 808
Inscription: 24 Mai 2003 18:14
Localisation: Confédération Suisse

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar greg59 » 17 Mai 2024 18:39

La visite du premier ministre Attal cette semaine, il a annoncé que le tunnel transfrontalier entrera en service quand il aura 43 ans, ce qui nous donne encore 8 à 9 ans avant sa mise en service, soit vers 2032 ou 2033
Mon réseau : DK'BUS Marine - Dunkerque
Avatar : Rame Alstom Citadis 302 du réseau Transvilles de Valenciennes Métropole dans le tiroir de la station terminus Université

Lien du site internet sur la chronologie des TCSP en France sauf Paris :
https://chronologie-tcsp-france.fr/
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 11272
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar capelanbrest » 17 Mai 2024 19:24

Coccodrillo Wrote:Après des mois sans aucune nouvelle, cet article italien parle d'une possible reouverture partielle de la ligne fin 2024, seulement pour les trains marchandises et probablement sur une seule voie. La reovuerture complète suivrait mi-2025.

Le gros de l'article ne dit rien, il compare ce qui a été fait au Gothard (tunnel de base à voie unique presque seulement pour marchandises) et dit que la ligne de base est importante.

https://www.trasportoeuropa.it/notizie/ ... el-frejus/


l'article titille les autorités françaises....comme quoi la situation en vue de la réouverture n'est pas encore trés claire des 2 côté de la frontière(sachant que les travaux ont lieu en France, sous législation françaises donc à part supputer les autorités et le marché italien ne peuvent rien faire d'autre que de titiller....suggérer et patienter. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
capelanbrest
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2202
Inscription: 03 Juil 2011 12:29

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Coccodrillo » 11 Juin 2024 6:04

Selon un message dans le forum de ferrovie.it, SNCF/RFI sont en train de mettre à voie unique physique le tunnel du Fréjus, mais je n'ai pas trouvé d'autres sources. Je dis voie unique physique car il est déjà en voie unique pratique, vu que il est interdit (à cause du théatre de la sécurité) de faire circuler plus d'un train à la fois.

Le tunnel devrait rouvrir entre le 6 juillet et le 25 aôut, pour faire circuler l'actuel TGV Milan-Oulx jusqu'à Modane, puis fermer à nouveau. Ceci du moins reduira d'une heure le trajet dans le sens Milan-Paris. La ligne ne devrait pas rouvrir en entier avant le 20 novembre.
...
Coccodrillo
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 808
Inscription: 24 Mai 2003 18:14
Localisation: Confédération Suisse

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Taillevent » 11 Juin 2024 6:36

Est-ce que tu aurais un lien vers le message ? Je n'arrive pas à le trouver.
Taillevent
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 556
Inscription: 18 Aoû 2022 13:46
Localisation: Suisse

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Aig » 11 Juin 2024 6:52

Coccodrillo Wrote:Selon un message dans le forum de ferrovie.it, SNCF/RFI sont en train de mettre à voie unique physique le tunnel du Fréjus, mais je n'ai pas trouvé d'autres sources. Je dis voie unique physique car il est déjà en voie unique pratique, vu que il est interdit (à cause du théatre de la sécurité) de faire circuler plus d'un train à la fois.

Le tunnel devrait rouvrir entre le 6 juillet et le 25 aôut, pour faire circuler l'actuel TGV Milan-Oulx jusqu'à Modane, puis fermer à nouveau. Ceci du moins reduira d'une heure le trajet dans le sens Milan-Paris. La ligne ne devrait pas rouvrir en entier avant le 20 novembre.

Merci pour cette information. J'ai un peu de mal à voir comment le changement à Modane plutôt qu'à Oulx permet de gagner 1 h (entre Oulx et Modane, le train ne va pas beaucoup plus vite que le bus) et j'aimerais bien connaitre la vraie raison de cette réouverture provisoire (pourquoi est-elle provisoire ?).
Concernant la mise à voie unique du tunnel, si elle a bien lieu, j'espère que ça permettra de passer à un gabarit plus généreux.

Bonne journée.
Aig
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2448
Inscription: 02 Fév 2005 21:17

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Coccodrillo » 11 Juin 2024 8:53

Le message est celui-ci: https://forum.ferrovie.it/viewtopic.php ... 6#p1882288

Quelqu'un (Andmart) dit que si cela c'était vrai on aurait dû avoir trace dans la bureaucratie, ce qui il ne trouve pas. Donc c'est à voir si c'est vrai.

Changer à Modane permet d'éviter la possible attente avant le tunnel routier du Fréjus (possible en particulier en été). En plus, les sillons disponibles des deux cotés n'ont pas pensés pour optimiser une relation avec transbordement en bus, donc il faut prendre ce qui est disponible et accepter que il peut y avoir des temps morts d'attente entre le bus et le deuxième train. Dans ce cas précis, RFI a trouvé un sillon Milan-Modane exactement une heure plus tard, mais on n'a rien pu pour St Jean-Paris et dans l'autre direction.
...
Coccodrillo
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 808
Inscription: 24 Mai 2003 18:14
Localisation: Confédération Suisse

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Taillevent » 11 Juin 2024 9:39

Merci.
Effectivement, en lisant les échanges, il y a une affirmation sans aucune preuve.

J'avoue que ça me semblerait une bien mauvaise idée. Certes, le tunnel est actuellement exploité comme s'il était à voie unique mais la présence physique d'une deuxième voie offre tout de même certaines possibilités, par exemple en cas de dégâts à l'une des deux voies.
Taillevent
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 556
Inscription: 18 Aoû 2022 13:46
Localisation: Suisse

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Coccodrillo » 11 Juin 2024 10:10

Il y a quelques minutes l'utilisateur a dit que c'était une blague polemique pour dire que il ne comprend pas la necessité de ces travaux éternels. Je ne sais pas quand ils sont commencés, et en quoi consistent. L'utilisateur évoque (sans preuve) que c'est une excuse de RFI/SNCF pour pouvoir fermer entièrement la section Modane-Bardonecchia (qui autrement n'aurait aucune circulation, mis à part le seul AR TGV pour Milan) et ainsi économsier quelques sous.

Depuis quelques jours ou semaines après l'accident, dans le tunnel il n'y a plus eu aucun trafic regulier (après l'accident dans les tunnels ont transité quelques véhicules pour pouvoir les utiliser ailleurs).

Cet utilisateur est normalement serieux, c'est pour cela que j'ai reporté la nouvelle, mais en disant que je j'était douteux. Car la nouvelle était plausible (une seule voie au centre du tunnel, ce serait moins d'entretrien, plus d'espace pour les travaux et assez d'espace pour construire des marchepieds d'évacuation des deux cotés).

Si on savait déjà des futures "mesures de securité" que empèchent plus d'un train dans le tunnel, on aurait mieux fait à mettre une seule voie au centre, comme dans le tunnel des Karawanken. On aurait obtenu un gabarit plus grand tout en réduisant les nuisances.
...
Coccodrillo
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 808
Inscription: 24 Mai 2003 18:14
Localisation: Confédération Suisse

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Aig » 11 Juin 2024 10:25

Merci pour le lien vers les échanges sur le tunnel ferroviaire. J'y ai trouvé la réponse à l'une de mes questions: la réouverture du tunnel est provisoire car les travaux qui s'y déroulent sont interrompus pendant les vacances. Si ces travaux s'étendent sur une période qui va au delà de la réouverture de la ligne de Maurienne, ça ne semble pas très rationnel de les interrompre pendant les vacances, à voir ...
Concernant la mise à voie unique, j'ai un vague souvenir de discussions expliquant que le gabarit P400 en vigueur dans le tunnel (en fait du GB1 permettant le P400) n'était pas totalement satisfaisant et qu'il serait intéressant de le remplacer par un gabarit plus universel dit FR400 pour permettre du ferroutage avec d'autres systèmes que le Modalohr. Mais si la mise à voie unique n'est pas d'actualité, la discussion n'a guère d'utilité, d'autant qu'une augmentation du gabarit causerait probablement des problèmes pour d'autres tunnels de la ligne.
Concernant la réouverture de la ligne de Maurienne, si elle a bien lieu en novembre, c'est une bonne nouvelle, car dans les informations que j'ai pu glaner jusqu'à présent, il n'y avait toujours pas la certitude que la galerie endommagée était réutilisable et qu'on pourrait éviter le percement d'une galerie nouvelle, percement nécessitant 18 mois supplémentaires.

Bonne journée.
Aig
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2448
Inscription: 02 Fév 2005 21:17

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Coccodrillo » 11 Juin 2024 12:28

Le gabarit actuel est le B1 (équivalent au profil P/C 45), si j'ai bien compris on peut faire apsser des semiremorques de 4 m aux angles avec les wagons Modalohr très surbaissés et en utilisant toute marge de securité. L'équivalent du gabarit C est le profil P/C 80/400 (ou P400 en bref). Gabarit et profil ne sont pas synonimes, le profil indique la dimension maximale des conteneurs/caisses mobiles (numéro à deux chiffres) et des camions (numéro à trois chiffres). Je n'ai jamais entendu parler de FR400.

En passant les tunnels à double voie existants en voie unique on aurait pu facilment obtenir même du vrai P400. D'ailleurs mis à part le tunnel du Fréjus lui-même, il n'y a pas trop de tunnels sur cette ligne, en introduisant des sections à voie unique ici et là (à cheval de ces tunnels) on aurait maintenu une capacità suffisante. Certes, entre Salbertrand et Bussoleno il y a environ 19 km de tunnels sur la voie montante construite dans les années 1970, mais ce sont des tunnels à voie unique, donc les travaux auraient été moins impactant (voies eloignées ==> moins de problèmes pour travailler que dans un tunnel à double voie).

Je parle bien sûr seulement de la section St Jean-Bussoleno. Les tunnels à l'ouest de St. Jean devront être mis à P400 sur deux voies pour maintenir une capacité suffisante (ne pas le faire rendrait le tunnel de base assez inutile). Quant à la section à l'est de Bussoleno, il n'y a aucun tunnel, mais seulement des ponts à réhausser.

Carte de la zone de Bussoleno: https://www.openstreetmap.org/#map=14/45.1068/7.0047
...
Coccodrillo
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 808
Inscription: 24 Mai 2003 18:14
Localisation: Confédération Suisse

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Aig » 11 Juin 2024 17:07

Coccodrillo Wrote:Le gabarit actuel est le B1 (équivalent au profil P/C 45), si j'ai bien compris on peut faire apsser des semiremorques de 4 m aux angles avec les wagons Modalohr très surbaissés et en utilisant toute marge de securité. L'équivalent du gabarit C Je n'ai jamais entendu parler de FR400.

Des compléments d'information là-dedans.

http://transportrail.canalblog.com/page ... 82743.html

PS : je ne crois pas que ce soit le C qui donne le P400 (plutôt le B1)

Bonne soirée.
Aig
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2448
Inscription: 02 Fév 2005 21:17

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Coccodrillo » 12 Juin 2024 18:44

Merci du lien.

Pour revenir sur les limitations artificielles du tunnel du Fréjus. Depuis le forum de ferrovie.it: la presenza in galleria di un solo treno passeggeri lasciando libero il binario adiacente. Cela signifie qu'on peut avoir un seul train voyageurs, en laissant libre l'autre voie. Cette phrase exclut les croisements et deux voyageurs dans le même sens, mais ne dit rien de la présence de un voyageurs et un marchandises dans la même direction.

Et encore: Un treno di merci pericolose in un senso in contemporanea ad un treno di merci pericolose nell'altro senso a sua volta seguito da un treno di merci senza merci pericolose. Donc deux trains avec marchandises dangereuses peuvent se croiser, et en plus un troisième train marchandises mais sans dangereuses peut suivre un des deux autres.

Dans la pratique, l'horaire est réalisé pour ne jamais avoir plus d'un train (d'un type quelconque) à la fois. Certes, en cas de retards on pourrait en avoir plus d'un désirant traverser le tunnel, mais cela reste peu probable: en moyenne, on a moins d'un train par heure et direction (on à 2 AR Frecciarossa et 3 TGV par jour, quelques rares jours il y a un quatrième AR TGV, et environ une trentaine (15 AR) de trains marchandises).

Les travaux actuels devraient être pour le système anti-incendies français (et oui, il y en a deux indépendants).
...
Coccodrillo
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 808
Inscription: 24 Mai 2003 18:14
Localisation: Confédération Suisse

Re: [Infrastructure] Tunnel Euralpin Lyon - Turin (TELT) et ses accès

Messagepar Thor Navigator » 16 Juin 2024 0:47

Coccodrillo Wrote:Pour revenir sur les limitations artificielles du tunnel du Fréjus. Depuis le forum de ferrovie.it: la presenza in galleria di un solo treno passeggeri lasciando libero il binario adiacente. Cela signifie qu'on peut avoir un seul train voyageurs, en laissant libre l'autre voie. Cette phrase exclut les croisements et deux voyageurs dans le même sens, mais ne dit rien de la présence de un voyageurs et un marchandises dans la même direction.

Et encore: Un treno di merci pericolose in un senso in contemporanea ad un treno di merci pericolose nell'altro senso a sua volta seguito da un treno di merci senza merci pericolose. Donc deux trains avec marchandises dangereuses peuvent se croiser, et en plus un troisième train marchandises mais sans dangereuses peut suivre un des deux autres.

Dans la pratique, l'horaire est réalisé pour ne jamais avoir plus d'un train (d'un type quelconque) à la fois. Certes, en cas de retards on pourrait en avoir plus d'un désirant traverser le tunnel, mais cela reste peu probable: en moyenne, on a moins d'un train par heure et direction (on à 2 AR Frecciarossa et 3 TGV par jour, quelques rares jours il y a un quatrième AR TGV, et environ une trentaine (15 AR) de trains marchandises).

Les travaux actuels devraient être pour le système anti-incendies français (et oui, il y en a deux indépendants).

Bonjour,

la section Modane (exclue) - Bardonecchia est exploitée par RFI (disposition prévue par les accords franco-italiens répartissant les rôles sur les sections deux principales frontalières, l'autre étant Menton - Ventimiglia (Vintimille)) mais l'essentiel du parcours est sur le territoire français. De ce fait, si le GI italien est autonome pour la gestion du trafic (et tout ce qui à trait aux équipements ferroviaires), les investissements sur la section française hors équipements ferroviaires sont sous la responsabilité française tout comme l'organisation des secours, ce qui complique quelque peu le pilotage et la conduite des projets.

Les accidents survenus dans les tunnels routiers (en particulier le plus meurtrier, sous le Mont-Blanc) ont conduit à renforcer les équipements de sécurité incendie dans le tunnel ferroviaire du Fréjus, prévus dans le cadre de la modernisation de ses installations et de longs travaux de dégagement du gabarit B1. Facteur aggravant côté français, c'était la période du "ménage à trois", suite à la création de RFF, ce dernier étant décideur en matière d'investissements sur le RFN et pilotant en direct les projets d'infra les plus importants. Mais la déclinaison au plus près du terrain (via les établissements infra) restait du ressort du GI délégué (GID) / SNCF Infrastructure (il existait donc des directeurs d'opérations à RFF et des DOD [délégués] côté SNCF Infra, ces derniers gérant les projets au quotidien avec leurs équipes), ainsi que l'expertise interne aux acteurs ferroviaires (principalement via la direction de l'Ingénierie et ses déclinaisons régionales).

Les différences techniques au niveau des équipements de lutte contre l'incendie conjuguées à la responsabilité des secours incombant au SDIS côté français (en coordination avec son homologue italien ainsi que les deux GI) ont conduit à ce double équipement. S'agissant du système français, RFF et l'Ingénierie de SNCF Infra n'étaient pas en phase sur la solution à retenir, a minima pour ce qui concerne la conduite d'eau dans le tunnel (alimentée par un dispositif de mise en pression de cette dernière, activable par les secours), compte tenu des caractéristiques hygrométriques et de température (nécessitant aux dires des experts des matériaux adaptés, de fait plus onéreux qu'une solution "standard"). Malgré les réserves de l'Ingénierie SNCF, le décideur côté RFF maintenu sa position et l'investissement fut validé sur cette base. La mise en œuvre demanda plus de temps que prévu et le système au final, ne fonctionna jamais de manière satisfaisante. Dans ce contexte, les autorités actèrent que l'équipement de sécurité ne répondait pas au besoin, ce qui aboutit au maintien de dispositions restrictives pour l'exploitation ferroviaire, entre temps durcies (nos voisins italiens les ayant particulièrement accrues au fil du temps - est-ce la conséquence du grand nombre de longs tunnels équipant aujourd'hui leur réseau ferroviaire ?), tant que le système français ne serait pas remplacé. La situation a demandé beaucoup de temps pour être débloquée (et il y eu la période du covid qui en rajouta une louche), vu qu'il fallait de nouveaux financements, lancer l'appel d'offres, programmer les coupures puis organiser des travaux sous MOA française mais sur une infra (avec les contraintes inhérentes à un ouvrage souterrain de grande longueur) exploitée par les Italiens...

Il me semble (je n'ai pas suivi le dossier de près) que tout ou partie des travaux dans le tunnel vise à remplacer cet équipement défectueux...

Jamais entendu parler d'un projet de mise à voie unique du tunnel, ce qui serait incompréhensible après les investissements réalisés. Mais qu'un ouvreur de parapluie ait suggéré une disposition de cette nature au nom de l'amélioration de la sécurité n'est pas totalement à exclure.
Avatar de l’utilisateur
Thor Navigator
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 5097
Inscription: 09 Oct 2004 21:52
Localisation: Hauts de Seine

Précédente

Retourner vers Forum Transport Ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Google [Bot]


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille Marseille-Transports.com | Dijon SnoDivia