[Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

A pied, à cheval ou à vélo..le Forum du Code de la Rue, des pédibus ou des vélos..

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

[Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 31 Aoû 2011 13:06

mobilicites.com, 31 août
Un Plan national vélo sera présenté au gouvernement le 2 septembre

Sollicité par Thierry Mariani en juillet 2011, le Club des villes et territoires cyclables remet ses propositions le 2 septembre au secrétaire d'Etat aux Transports et demande un Plan national vélo comme remède anti-crise. Parmi les propositions, une participation financière des employeurs pour les salariés venant travailler à vélo. Exonération fiscale à la clé.

Vingt centimes du kilomètre, soit une indemnité de 352 euros par an pour les salariés qui prennent leur bicyclette sur les trajets domicile-travail. Qui paierait ? Les entreprises, aidées fiscalement par l'Etat. C'est l'une des propositions que Jean-Marie Darmian, président du Club des villes et territoires cyclables (CVTC), s'apprête à présenter à Thierry Mariani.

Le secrétaire d'Etat aux Transports avait installé une table ronde vélo début juillet 2011 et l'association de défense du vélo urbain et de tourisme doit lui présenter ses idées le 2 septembre.
"Elles ne signifient pas des dépenses supplémentaires pour l'Etat mais l'orchestration de mesures nécessaires dans le cadre d'un Plan national en faveur du vélo, au moment où son usage augmente, notamment en ville", insiste Jean-Marie Darmian. L'élu espère convaincre le gouvernement d'inscrire cette mesure dans la loi de Finances 2012.
Les exonérations fiscales ne sont pas vraiment dans l'air du temps... Et cette indemnité s'ajouterait-elle au versement transport dont s'acquittent déjà les entreprises de plus de neuf salariés implantées dans un périmètre du transport urbain ?

Aujourd'hui, la part du vélo représente 4% des déplacements domicile-travail parmi les personnes qui habitent à moins de huit kilomètres de leur lieu de travail. Pas terrible... mais ce chiffre cache de fortes disparités selon les villes. A Strasbourg, exemplaire en la matière, le vélo représente 9% des déplacements, 12% dans la ville centre.

"Au travail à velo"
"Le vélo ce n'est pas que pour les Bo-bo, la moitié des déplacements représente moins de deux kilomètres, ce chiffre résume l'intérêt du vélo à lui tout seul. Et le vélo, c'est 0 euro à la pompe", lance le maire PS de Créon (Gironde) qui témoigne des difficultés financières éprouvés par de plus en plus d'administrés pour payer le transport scolaire de leurs enfants. "Le vélo est un moyen de transport anti-crise", dit-il.

La proposition "Au travail à vélo" comprend la mise à disposition gratuite de vélos par les entreprises qui s'équiperait de flottes, ou bien une indemnité de 0,20€/km pour l'achat d'un deux-roues non motorisé (classique ou à assistance électrique) utilisé pour se rendre sur le lieu de travail. Un peu sur le modèle du "Cycle to work" qui existe en Grande-Bretagne depuis 1999.
De l'autre côté de la Manche, 15 000 entreprises indemnisent ainsi leurs salariés cyclistes, soit 400 000 bénéficiaires d'une aide à l'achat de vélos. La mesure existe aussi en Belgique.

En France, l'ancien ministre de l'Industrie Christian Estrosi avait annoncé une aide à l'achat de vélos à assistance électrique (VAE), mais les cyclistes n'en n'ont jamais vu la couleur (idem pour l'achat de scooters électriques). Seules certaines colectivités locales, comme Aix-les-Bains ou Chambéry par exemple, accordent une aide de 250 euros à l'achat d'un VAE.

La prime de 0,20€/km à l'achat d'un vélo de travail représenterait en moyenne 350 euros par an et par salarié, selon les calculs du Club. A l'échelle nationale, le coût total de la mesure représenterait 140 millions d'euros par an, supportés par l'employeur qui bénéficierait d'exonérations fiscales et sociales : déductions sur les investissements réalisés (achats ou aides à l'achat de vélos, installations de parkings sécurisés).

"Plus profitable que de taxer Coca Cola"
"Le vélo, c'est bon pour la santé, et inciter son usage serait plus profitable que de taxer Coca Cola !", ironise le président du Club des villes cyclables. Référence au plan de rigueur présenté fin août 2011 par François Fillon qui prévoit une taxe sur les sodas avec sucre ajouté.

Selon les estimations du Club, 3% de parts de marché gagnés par le vélo sur les autres modes de déplacement équivaut à 5,6 milliards d'économies sur les dépenses de la Sécurité Sociale.
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar greg59 » 31 Aoû 2011 15:12

Mouais ...En pleine période d'austérité ...
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 7417
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 19 Sep 2011 11:20

Ville, Rail & Transports, 19 septembre
Un groupe de travail pour que le vélo soit présent dans toutes les décisions

Philippe Goujon, député-maire du XVe arrondissement de Paris, vient d’être nommé président du groupe de travail sur le développement du vélo, installé le 13 juillet par Thierry Mariani. La mission de ce groupe est de faire des propositions claires et efficaces, susceptibles d’être adoptées dans un Plan national du vélo.

Des « assises » pourraient également être organisées très rapidement. Cette décision fait suite aux diverses initiatives parlementaires dont Philippe Goujon a été l’auteur, notamment ses amendements à la loi Grenelle 2 qu’il avait accepté de retirer sous réserve de la création d’une telle instance. Plusieurs gouvernements et pas mal de ténacité après, la première réunion du groupe s’est donc tenue juste avant la trêve estivale, sous la présidence du ministre qui est resté presque jusqu’au bout ! Le groupe réunit une vingtaine de membres, associations, ministères, professionnels et personnalités politiques, parmi lesquelles Alain Jund, adjoint au maire de Strasbourg, Fabienne Keller, sénatrice et ancienne maire de Strasbourg, Elisabeth Lamure, sénatrice du Rhône, ou Wilfrid Séjeau, conseiller régional de Bourgogne. Les présidents des associations Départements cyclables et Villes cyclables sont également représentés.
De ce groupe, Fabienne Keller attend surtout un changement de regard sur le vélo. Elle constate à quel point le vélo pourrait naturellement assurer les rabattements sur les transports en commun, à condition que la voirie le permette et que le stationnement y soit de qualité : couvert, facile d’accès, sûr, voire surveillé 24h/24… Elle prône également une hiérarchie claire dans les accès, notamment sur les places des gares : d’abord les PMR, puis, dans l’ordre, les piétons, les cyclistes, les transports publics et les taxis, les voitures collectives, et enfin en dernier les « autosolistes ».
Philippe Goujon insiste sur la nécessaire « prise de conscience ». Il faut que le réflexe vélo soit présent dans toutes les décisions, explique-t-il, mais la question est de savoir comment l’obtenir… Sous cet angle, il se félicite de la présence de cinq ministères dans le groupe de travail, le vélo touchant de multiples domaines, santé, fiscalité, équipement, etc. Concernant les mesures à proposer, il compte sur le coordonnateur interministériel pour le développement de l’usage du vélo, Hubert Peigné, chargé du secrétariat du groupe, pour faire un premier tri dans tout ce qui a déjà été mis sur la table.
La FUB s’est déclarée satisfaite de l’initiative, qui tombe plutôt bien, selon sa présidente : la campagne des législatives devrait amener à parler encore et encore de circulation, de pollution et de développement durable. Geneviève Lafferère se réjouit du fait que Philippe Goujon se soit souvent positionné sur des questions législatives et fiscales car « cela le situe au bon niveau, celui de la décision gouvernementale, et celui du prochain budget… » Nul doute que Mme Keller insistera sur la réforme des contraventions – qui doivent devenir proportionnelles et appliquées – car elle voudrait que les cyclistes apprennent à respecter les règles, qui par ailleurs doivent évoluer, comme le montre par exemple le « tourne-à-droite » autorisé à certains carrefours, dont l’expérimentation a été menée d’abord à Strasbourg.
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 11 Jan 2012 16:25

Ville, Rail & Transports, 11 janvier
le Club des villes cyclables attend l’Etat au tournant

« Les collectivités ont déjà donné et elles en ont marre de payer ! » Le président du Club des villes & territoires cyclables, Jean-Marie Darmian, se fait le porte-parole des 215 collectivités membres de l’association qui attendent fermement l’annonce du plan national vélo qui aura lieu le 26 janvier. Le club avait transmis au ministère de l’Ecologie ses 10 propositions en vue de l’élaboration de ce plan (voir n° 526 de VR&T) et espère – malgré ses craintes que rien ne change – des mesures concrètes et surtout des financements de la part de l’Etat. Son président, pour qui « le vélo entre en campagne », en profite pour avancer le bilan positif des efforts consentis par les collectivités ces dernières années. Notamment grâce aux résultats de l’enquête nationale 2010-2011 sur les politiques en faveur des cyclistes et piétons dans les villes françaises, qui indique une augmentation de 67 % de linéaires de voiries aménagées entre 2007 et 2010 et de 413 % de linéaires de doubles-sens cyclables en 3 ans. L’enquête révèle également le budget vélo moyen des collectivités locales : 5 euros par an et par habitant.
Lire aussi http://www.mobilicites.com/fr_actualite ... _1630.html
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar François » 11 Jan 2012 20:56

Un brin de politique... cyclable dans la campagne :beammeup:
François
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4104
Inscription: 01 Oct 2008 17:55

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 27 Jan 2012 11:44

mobilicites.com, 27 janvier
Plan national vélo : les salariés cyclistes ne seront pas tout de suite indemnisés pour leurs efforts

Après les double-sens cyclables, le tourne-à-droite au feu rouge. Thierry Mariani a annoncé la publication de l'arrêté créant un panneau de signalisation pour autoriser les cyclistes à "brûler" les feux rouges s'ils tournent à droite. Le ministre des Transports considère que l'indemnité kilométrique de 0,21 euros pour les trajets domicile-travail en vélo est une bonne idée... mais "à long terme".

Les linéaires de voierie aménagées cyclistes ont progressé de plus de 60% entre 2000 et 2007 en France, selon le Club des villes et territoires cyclables.

Finalement, une seule décision concrète a été annoncée par le gouvernement lors de la présentation du premier plan national vélo, le 26 janvier 2012 et dont l'objectif est de faire passer la part du vélo dans les déplacements de 3 à 12% d'ici à 2020 (contre 2% aujourd'hui) : "dans les tout prochains jours" un arrêté homologant le panneau "tourne à droite" qui autorise les cyclistes à tourner à droite au feu rouge sans marquer l'arrêt, sera publié au journal officiel.
Ce sera soit un feu jaune clignotant, soit un panneau triangulaire avec un vélo et une flèche à droite, a dit le ministre. Si le cycliste peut "brûler" le feu rouge, il doit toutefois respecter la priorité aux piétons et à l'automobiliste qui franchit le feu vert à l'intersection.

Autorisé par un décret de novembre 2010, le tourne à droite existe déjà. En attendant l'homologation du fameux panneau routier, la ville de Nantes qui en a généralisé la pratique depuis l'été 2011 a concocté le sien avec le Centre d'études sur les transports et l'urbanisme (Certu) : un panneau triangulaire avec un vélo et une flèche à droite. Sans doute celui qui sera retenu par les pouvoirs publics.

Alors, tout ça pour ça ? Un groupe de travail rassemblent des dizaines d'associations de défense du vélo cordonné par Philippe Goujon, le député-maire UMP du XVè arrondissement parisien, a planché pendant plusieurs mois pour formuler des propositions.

Indemnité kilométrique vélo défiscalisée
Parmi elles, une indemnité kilométrique de 0,20 euros (comme cela existe en Belgique) pour les cyclistes salariés se rendant au travail en vélo. Cette indemnité serait versée par l'employeur "et défiscalisée", a précisé Philippe Goujon.
Si cette éventualité est envisagée par le gouvernement, elle n'est inscrite dans aucune loi de Finances. Cela "demeure une des priorités et je souhaite que l'Etat mette en œuvre ce rattrapage entre le vélo et l'automobile dans les meilleurs délais", a commenté Thierry Mariani. Estimant que cela devrait représenter "un coût budgétaire relativement faible au regard des bénéfices attendus".

Le ministre s'est par ailleurs dit favorable à "un crédit d'impôt mis en place à terme pour l'achat d'un vélo à assistance électrique", autre proposiition du plan. Nombre de collectivités locales ont d'ores et déjà accordé des primes aux particuliers acquéreurs d'un tel vélo, pouvant allant jusqu'a 500 euros.

Enfin, il a annoncé que serait signé "dans les prochains jours" un arrêté fixant la surface obligatoire dédiée dans les immeubles neufs aux locaux à vélo à 1,5 mètres carrés par appartement de type T3 et plus, et 0,75 mètres carrés pour les T2.

"En attendant un plan"
Pour Jean-Marie Darmian, président du Club des villes et territoires cyclables, membre du groupe de travail mais absent pour cette présentation officielle, "Les mesures annoncées ne traduisent pas une véritable ambition nationale. Il faut un ensemble de mesures fortes, intégrées et programmées pour enclencher une dynamique et atteindre l'objectif de 10% de part modale dans notre pays en 2020, fixé par le gouvernement".
"On attend toujours un plan national vélo", ironise Véronique Michaud, secrétaire générale de l'association.
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar François » 27 Jan 2012 17:03

Le ministre des Transports considère que l'indemnité kilométrique de 0,21 euros pour les trajets domicile-travail en vélo est une bonne idée... mais "à long terme".

Scandaleux, les cycliste font des économies en n'utilisant pas le pétrole et en plus ils ont une indemnité :mrgreen:

Le ministre s'est par ailleurs dit favorable à "un crédit d'impôt mis en place à terme pour l'achat d'un vélo à assistance électrique", autre proposiition du plan. Nombre de collectivités locales ont d'ores et déjà accordé des primes aux particuliers acquéreurs d'un tel vélo, pouvant allant jusqu'a 500 euros.

Tiens je croyait qu'il était dans l'air du temps de supprimer les niches fiscales... Re :mrgreen:

Plus sérieusement, ça avance timidement, mais ça avance !
François
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4104
Inscription: 01 Oct 2008 17:55

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar albert84 » 01 Avr 2012 15:29

j'espère vraiment que la pratique du vélo sera facilité dans les années à venir, car quand je vois tous les petits trajets en voiture que font les gens, çà représente une bonne partie de la pollution des villes, et ce serait évitable. en plus c'est dans les premiers km qu'une voiture consomme le plus (moteur froid) donc au niveau porte monnaie ce n'est pas négligeable non plus. quelqu'un qui passe son temps à ne faire dans une journée que des petits trajets, et bien il doit consommer pas loin du double de la normal en carburant car le moteur n'a jamais le temps de chauffer.
site internet sur les détecteurs de métaux, page sur la location de détecteur de métaux, page sur la recherche de trésor.
albert84
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 3
Inscription: 01 Avr 2012 12:54
Localisation: 13

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 14 Nov 2012 10:00

mobilicites.com, 13 novembre
Pédaler pour aller travailler pourrait rapporter "gros"

Lors du débat sur le budget transport le 9 novembre, Frédéric Cuvillier a annoncé que le troisième appel à projets de transports collectifs le site propre (TCSP) inclurait le vélo. De leurs côtés, les sénateurs ont adopté plusieurs amendements en faveur des vélos, jugés bons pour la santé, dans le cadre du projet de financement de la sécurité sociale. Dont une indemnité kilométrique pour ceux qui en font pour aller travailler. Une idée venue de Belgique.

Début 2012, lors de la présentation du Plan national vélo, l'ex-ministre des Transports Thierry Mariani avait considéré que l'indemnité kilométrique de 0,20 euro pour les trajets domicile-travail en bicyclette était une bonne idée... mais "à long terme".

Le 13 novembre, les sénateurs sont allés plus vite que cette prophétie en adoptant une série d'amendements au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PFLSS) pour 2013, favorables à la pratique du vélo dont l'utilisation, "en plus d'être neutre pour l'environnement, est excellente pour la santé", a souligné Aline Archimbaud (Écologistes).

Deux amendements, écologiste et UMP, proposent en effet que l'employeur prenne en charge les frais des salariés entre leur domicile et leur lieu de travail sous forme d'une "indemnité kilométrique vélo" dont le montant serait fixé par décret et qui serait exonérée de cotisations sociales. Cette indemnité vélo existe en Belgique depuis 1999 où elle est de 20 centimes d'euros le kilomètre.

Deux autres amendements, l'un déposé par les Écologistes et l'autre par l'UMP, prévoient que les employeurs bénéficient d'une réduction de cotisations sociales "égale aux frais générés par la mise à disposition gratuite à leurs salariés, pour leurs déplacements entre leur domicile et le lieu de travail, d'une flotte de vélos dans la limite de 25% du prix d'achat" de cette flotte.
Ces amendements ont été adoptés malgré l'avis négatif du gouvernement et de la commission des Affaires sociales, qui estiment qu'ils sortent du champ du PLFSS. Ils devront être approuvés par l'Assemblée nationale pour pouvoir entrer en vigueur.

Le vélo dans le 3e appel à projets "mobilité durable"
Par ailleurs, le 9 novembre, dans le cadre de la discussion sur le budget des Transports à l'Assemblée nationale, le premier amendement vélo déposé par le Club des parlementaires pour le vélo relatif à l'affectation de 10% du budget des routes à la rélaistaion d'aménagements cyclables, a été rejeté.

Mais, lors du débat, le ministre délégué des Transports, Frédéric Cuvillier, a tout de même annoncé que le troisième appel à projet mobilité durable - qui va succéder aux deux précédents appels à projets TCSP et qui sera lancé en 2013 - intègrera le vélo. Une enveloppe de 15 millions d'euros, sur les 400 à 450 millions du nouvel appel à projets sera fléchée pour les aménagements de pistes cyclables.
14% des Français disent se servir d’un vélo pour se déplacer, au moins occasionnellement, 4% de façon régulière.
Source http://www.mobilicites.com/fr_vingt-cen ... _2171.html
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 23 Jan 2013 12:30

mobilicites.com, 23 janvier
Étude vélo - Les Français ne perdent pas les pédales

Une récente étude du Club des villes et territoires cyclables montre qu'il ne s'est jamais vendu autant de vélos en France (trois millions en 2012), que l'usage de la petite reine ne cesse de se développer, et que dans les grandes villes, près de 11% des actifs vont travailler à vélo quotidiennement.

En 2012, les Français ont acheté plus de vélos que de voitures neuves (1). Avec 3,3 millions de cycles vendus en 2012 (et 400000 volés !) le pays est dans le peloton de tête des Européens pour la pratique du vélo : sport, loisir ou pour aller travailler. Ce n'est donc plus seulement un sport ou une promenade dominicale, c'est aussi un mode de déplacement.

Difficile toutefois de connaître exactement quelle part les deux-roues non motorisées représentent dans les déplacements domicile-travail en France, mais selon le Club des villes et territoires cyclables (environ 200 collectivités locales adhérentes), qui présentait le 22 janvier 2013 les résultats d'une étude sur la pratique du vélo (2), 5,3% des actifs utilisent un vélo pour se rendre sur leur lieu de travail au moins quelques jours par semaine. Et 14,4% prennent les transports publics.

On est encore loin de Copenhague au Danemark avec 38% de déplacements réalisés en vélo, mais la pratique se développe en France, sans doute à la faveur des systèmes en libre-service (VLS) qui se déploient dans les villes françaises. Velo'v à Lyon suivi de Velib' à Paris ont essaimé dans de nombreuses agglomérations de l'Hexagone, et les VLS sont même souvent inclus dans les appels d'offres pour les marchés de transport public.

Toujours selon l'étude Sofres, ce sont les habitants des villes centres des agglomérations qui utilisent le plus la petite reine pour les trajets domicile-travail : 10,6% tous les jours ou presque (c'est par exemple le cas à Bordeaux) contre 6% dans les autres villes, et 1,4% en milieu rural.
En Ile-de-France, par exemple, l'usage du vélo sur le trajet domicile-travail a doublé en dix ans pour atteindre 250000 déplacements par jour selon les chiffres du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif).

Quelle suite pour le Plan national vélo ?
Pour inciter les Français à monter en selle plutôt que de prendre le volant pour aller au travail, une mesure d'un Plan national vélo présentée sous la mandature de Nicolas Sarkozy envisageait une indemnité kilométrique de 0,20 euro du kilomètre (exonérée de cotisations sociales) payable par les entreprises à leurs salariés cyclistes. Sur le modèle de la Belgique où la mesure existe depuis 1999, et sur celui du remboursement par les entreprises françaises de la moitié de l'abonnement de transport en commun, depuis 2009.

Dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2013, un amendement en ce sens avait été adopté au Sénat, mais il n'a finalement pas été voté par le Parlement. Deux autres amendements non adoptés proposaient que les employeurs bénéficient d'une réduction de cotisations sociales "égale aux frais générés par la mise à disposition gratuite à leurs salariés, pour leurs déplacements entre leur domicile et le lieu de travail, d'une flotte de vélos dans la limite de 25% du prix d'achat" de cette flotte.

"L'actuel gouvernement réétudie tout cela, une hiérarchisation des mesures est en cours", a indiqué Dominique Lebrun, coordonnateur interministériel pour le développement de l'usage du vélo, lors du point presse du Club des villes cyclables. Dans le troisième appel à projets de transport collectifs en site propre (TCSP) annoncé le 11 janvier 2012 par Frédéric Cuvillier, le vélo aura sa place, a indiqué le ministre des Transports.

Et comme le vélo, c'est bon pour la santé, le ministère de Marysol Touraine se penche aussi sur le sujet, a poursuivi le discret coordonnateur interministériel.

(1) 2,5 voitures neuves (toutes marques confondues), se sont écoulées en 2012 selon le Comité des constructeurs français d'automobiles.

(2) Étude réalisée en automne 2011 par MTI Conseil et la Sofres à la demande du Club des villes et territoires cyclables et de la Coordination interministérielle pour le développement de l'usage du vélo (ministère de l'Ecologie) sur un échantillon de 3 945 individus représentatifs de la population française de 15 ans et +.
Source http://www.mobilicites.com/fr_infos-pro ... _2301.html

Télécharger les résultats de l'étude : "Les Français et le vélo en 2012" http://www.mobilicites.com/admin/docume ... 130120.pdf
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 03 Juin 2013 14:38

AFP, 3 juin
L'indemnité kilométrique vélo de nouveau en selle

Créer une "indemnité kilométrique" vélo d'environ 20 centimes du kilomètre pour inciter les salariés à préférer la bicyclette à la voiture pour aller au travail : l'idée, portée par les promoteurs de la "petite reine", va être débattue dans le cadre de l'élaboration d'un nouveau "plan vélo", indique le ministère des Transports.

Frédéric Cuvillier doit donner le 3 juin 2013 le coup d'envoi d'un comité de pilotage sur les "mobilités actives" (marche, vélo) chargé de faire des "propositions concrètes" en vue d'un "plan vélo" espéré pour "la fin de l'année", souligne-t-on au ministère.

Ce comité regroupera des associations spécialisées sur le vélo, des représentants d'élus locaux, l’État et des parlementaires.

Les propositions porteront sur six thèmes :
- le développement des liens entre le vélo et les transports en commun
- la sécurisation des espaces pour cyclistes et piétons
- le logement et les vélos
- le tourisme à vélo
- la communication autour des bienfaits du vélo
- l'incitation à l'usage du vélo pour aller au travail.

Sera donc discutée l'instauration éventuelle d'une indemnité kilométrique vélo pour inciter les salariés à aller travailler en vélo. Un employeur est aujourd'hui tenu de rembourser la moitié de l'abonnement de transport public d'un salarié et peut indemniser le transport en voiture mais rien de tel n'existe pour le vélo, rappelle le ministère.

Parallèlement aux travaux du comité, le "Monsieur Vélo" du gouvernement, le coordonnateur interministériel pour le développement de l'usage du vélo Dominique Lebrun, doit proposer, pour le 30 juin 2013, des solutions pour la mise en place d'une telle indemnité kilométrique vélo.

0,22 euros du km en Belgique
Cette indemnité existe en Belgique. Selon l'association spécialisée belge le Gracq, cette indemnité, versée de façon volontaire par l'employeur, est défiscalisée à hauteur de 0,22 euro par kilomètre.
Reste à convaincre les employeurs, pas franchement enthousiastes d'après Jean-Eudes du Mesnil, secrétaire général de la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises), cité le 23 mai par Le Figaro : "Nous avons actuellement d'autres préoccupations que l'usage de la bicyclette."

Un précédent "plan vélo", lancé en janvier 2012 par le précédent gouvernement, avait autorisé aux usagers de vélos à tourner à droite au feu rouge et avait rendu obligatoires les garages à vélos dans les constructions neuves, rappelle le ministère.
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 07 Juin 2013 20:00

busetcar.com, 4 juin
Un groupe de travail interministériel planche sur le plan vélo

Le 3 juin, Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, a annoncé la mise en place d’un groupe de travail interministériel consacré à la promotion des mobilités actives. Objectif : préparer le plan vélo qui sera divulgué d’ici la fin de l’année.

Hier, lundi 3 juin, Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, a annoncé la mise en place d’un groupe de travail constitué de parlementaires, de représentants des élus locaux, des usagers, des constructeurs de vélos et des ministères concernés, en charge de plancher sur la promotion des modes actifs. Objectif : émettre à l’automne des propositions susceptibles d’alimenter le plan vélo que le ministre entend dévoiler d’ici la fin de l’année. Après l'appel à projet "Transports collectifs et mobilité durable" prenant en compte l'aménagement de grands parkings à vélo à proximité des transports collectifs, la création d’aires de stationnement sécurisées pour les vélos aux abords des gares introduite par la récente "loi Transports", "il faut aller au-delà, (…). J'ai demandé pour fin juin un rapport sur l'éventualité d'instaurer des incitations financières pour ceux qui se rendent au travail à vélo", souligne le ministre dans un communiqué de presse. Parmi les principaux axes de réflexion : les mesures favorisant l'intermodalité entre transports collectifs et modes actifs, les incitations financières à l'usage du vélo, la prise en compte du vélo dans le domaine de l'urbanisme et du logement, le développement des itinéraires de loisir et de tourisme, la communication autour des bienfaits de la marche et du vélo.
Source http://www.busetcar.com/actualites/actu ... +v%C3%A9lo
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 25 Oct 2013 20:08

Les députés de gauche et de droite membres du club des parlementaires du vélo ont à nouveau échoué le 24 octobre 2013 à faire adopter dans le projet de budget de la Sécurité sociale des mesures pour favoriser la pratique du vélo par les salariés. Ces mesures pourraient revenir sur le tapis dans une "loi de santé publique", en 2014. Lire http://www.mobilicites.com/fr_fil-d-inf ... _2862.html
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Mathieu » 22 Déc 2013 12:00

Le rapport sur l'indemnité kilométrique pour le vélo a été publié : http://www.developpement-durable.gouv.f ... v_2013.pdf
Mathieu
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1127
Inscription: 19 Jan 2013 11:57

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 25 Jan 2014 21:18

Le "plan vélo", lancé en janvier 2012 par le précédent gouvernement, avait autorisé aux usagers de vélos à tourner à droite au feu rouge. 2 ans après, cette mesure entre en vigueur à Annecy pour seulement 12 carrefours. Lire http://www.lessorsavoyard.fr/Actualite/ ... a_gr.shtml
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Mathieu » 01 Fév 2014 14:41

Un nouveau "plan vélo" devrait être annoncé par Frédéric Cuvillier le 20 février.
Mathieu
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1127
Inscription: 19 Jan 2013 11:57

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 07 Fév 2014 20:43

Le plan vélo sera annoncé le 18 février.

Les municipales 2014 délaissent la question du vélo. Lire http://www.mobilicites.com/fr_actualite ... _3053.html
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Mathieu » 14 Fév 2014 16:06

Il semblerait que le plan vélo soit repoussé à mars.
Mathieu
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1127
Inscription: 19 Jan 2013 11:57

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Mathieu » 03 Mar 2014 12:47

Le "plan pour les mobilités actives" sera dévoilé le 5 mars.
Mathieu
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1127
Inscription: 19 Jan 2013 11:57

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Mathieu » 05 Mar 2014 9:01

Le plan ne sera annoncé qu'à 16h30, mais Les Echos annoncent déjà quelques grandes lignes :
Le gouvernement annonce 25 mesures pour encourager l'usage du vélo
Mathieu
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1127
Inscription: 19 Jan 2013 11:57

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Mathieu » 05 Mar 2014 16:16

Le dossier de presse complet est ici : http://www.developpement-durable.gouv.f ... -03-14.pdf
Mathieu
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1127
Inscription: 19 Jan 2013 11:57

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 09 Mar 2014 13:50

La FUB est satisfaite du plan vélo. Lire http://www.fubicy.org/spip.php?article438
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Didier 74 » 13 Avr 2014 12:00

Pourquoi boude-t-on le vélo en France ? L'Alsace ouvre le débat. Lire http://www.lalsace.fr/actualite/2014/04 ... -en-france et l'édito http://www.lalsace.fr/actualite/2014/04 ... z-paulette
Didier 74
 

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Depress » 01 Sep 2016 10:13

L'IKV enfin possible dans le secteur public
http://actuvelo.fr/lien.php?url=http:// ... -victoire/

Enfin... a minima ou a maxima de la mauvaise volonté, c'est à voir. Des miettes, des miettes
Depress
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 335
Inscription: 14 Aoû 2014 8:14
Localisation: Nouvelle région à faire fonctionner

Re: [Politique vélo] Un Plan national vélo présenté au gouvernement

Messagepar Stifff38 » 12 Sep 2016 19:48

Depress a écrit:L'IKV enfin possible dans le secteur public

On peut préciser que ce sigle signifie "indemnité kilométrique vélo", pour ceux qui veulent savoir de quoi il s'agit avant de cliquer...
"La voiture intelligente roulera sans conducteur. Le conducteur intelligent roulera sans voiture..." (Philippe Geluck)
Avatar de l’utilisateur
Stifff38
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1681
Inscription: 16 Juin 2009 12:52
Localisation: Paris / Grenoble

Suivante

Retourner vers Forum Mobilité Alternative

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Exabot [Bot], Google [Bot], Majestic-12 [Bot], yanns040586


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia