Les autocars et autobus Renault 4200

COTRA, AnjouBus et TER Pays de la Loire :: www.snoirigo.net

Modérateurs: Latil 22, FLG

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net. Ce forum dispose d'une charte spécifique, merci d'en prendre connaissance.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 08 Avr 2018 14:51

Nevers: le Saviem en nb sans girouette est un sc2L (pour long, cul plat, c = court = cul rond). Je l' avais oublié, celui-là, et pourtant il m' avait intrigué qd j' en ai trouvé la cp sur Delcampe (comme le Chausson d'ailleurs!)
Pour les 105 court, l' arrière est globalement celui des s45/43 interurbains (303). A ma connaissance, seul Nîmes a eu le "bon" goût d' y demander un egirouette arrière. J' aime bien cet appendice (ça fait "vraiment" bus!) mais là...
Le r4231 est un Renault (ou LRS selon époque,)avec façade de r4190 bien sûr. Cul plat, sinon cul rond = r4210/11 (033/333 et qqs rares agb 003 dt un Delmas.

le sc2 est le frère du car sc1. Celui de Nevers pourrait être trompeur, ss gir. avt, , mais tout l' arrière est sans équivoque, avec ss porte de secours arr gauche, fréquente sur les versions 2 portes.
Par ailleurs, pour distinguer dans le doute un car d' un bus en gamme Saviem sc1/s45, si le pare-brise et le joint de caisse sont à même hauteur = car. Si décalé, comme Nevers, = bus !

Sovetours (85): le s105 bleu et blanc garé avec le Fiat rouge et blanc est un des 3 s105 "salon" de Versailles SVTU (44, 46, 49, revendus en 10/1986 et transformés en cars (+ de banquettes = nlle carte grise), réformés en 1991.
A cette même époque, à Fontenay le Comte, j' avais vu avec ces versaillais des nîmois, encore rouge et crème, s105 333 courts avec girouette arrière (beurck...!);

Les s105 orange et blanc, aux couleurs des réseaux APTR d' Ile de France sont sûrement, ds cette config. 044, des ex Perrier (Trappes 78). Ils en avaient beaucoup, avant de passer aux bus gx107 pour le réseau Sqybus de St-Quentin en Yvelines.
Ca peut être des ex Strav (Montgeron 91)ou Setra (Boissy 77) mais j' en doute.
La CGEA à l' époque était friande de s105 433/444 mais restés tjrs en gris et bleu .

Abidjan: après les s105, les réseaux d' Afrique francophones comme Abidjan, Douala, Dakar, Oran, Alger, ..., ont eu des palanqués de rx, en fait sf erreur des RA. Caisse renforcée, d' ou portes milieu et avt = 2 au lieu 4 vtx soit 422. Barres aux baies, receveur arr, sièges bois,...
Le modèle a même duré jusqu' en 1991 je crois (dernier salon auto en rose!), uniquement pour l' Afrique. Je crois même finis en ckd sur place.

Voir livre N Tellier... Tout, tout, vous saurez tout sur cette gamme, de 1949 à 1991 ! Nicolas est plutôt "produits" que réseaux... On a travaillé ensemble pour le superbe livre des photos de JH Manara (un double régal: les photos assassines pour les + de 50 ans, et le travail avec Nicolas; que du bonheur!)
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 08 Avr 2018 23:55

BBreteau a écrit: […] Image


Image

Sur cette variante très éclaircie on voit que l'autobus n'a que deux portes.


Bonsoir Bernard,

Le Renault vu sur ta photo en noir et blanc n’est pas un R4211 (modèle long) mais un R4201 (modèle court). Il n’a que deux portes en 33 (j’hésite à écrire 303 car je n’ai jamais vu de photo de R4201 à trois portes et je suppose que cet aménagement était impossible à cause du moteur situé entre les essieux). Il me semble qu’il y avait une courte plateforme derrière le conducteur, et une autre à l’arrière. La différence de longueur entre le R4201 et le R4211 était l’équivalent d’une longue fenêtre. Je trouvais que les R4201 courts étaient bien proportionnés, peut-être mieux que les R4211 qui étaient moins compacts.

La photo a été prise boulevard Carnot, on est au carrefour de la rue Botanique dont on voit le trottoir à gauche. L’autobus est sur la ligne G. La définition de la photo est déplorable, les textes sont quasi illisibles, mais j’ai l’impression que la girouette indique « BONNELLES », l’autobus pourrait être le n° 44.

Vient-il de la place Ney (voire de Nozay) ou plutôt de Verneau par la place Bichon ? Si le bus va aux Bonnelles, il est probablement sur la ligne G remaniée, qui avait été dédoublée avec la nouvelle ligne S et fusionnée avec la ligne V de Verneau, la ligne Z (Imbach_Nozay) étant fusionnée avec la nouvelle ligne S.

L’itinéraire ancien de la ligne G était : SALPINTE (terminus intermittent)–bd Portet–bd Chauvat–GÉNIE (R. MERMOZ) (terminus partiel)–rue Éblé–av. Vauban–bd de Strasbourg–rue Létanduère–Gare–rue de la Gare–rue des Lices/rue Toussaint–Ralliement–rue Lenepveu–pl. du Pilori–pl. Imbach–rue Botanique–bd Carnot–av. Marie Talet–av. Besnardière– rue Montrieux (sens unique)–PLACE NEY (terminus.
Je ne sais pas si le terminus de Salpinte était situé au carrefour du bd. Bédier et de l’avenue Tardat, ou plutôt au carrefour du centre Lorette. Il y avait le problème du retournement.

Cette ligne fut remaniée (je ne sais pas la date exacte) au début de la construction de la ZUP Sud (renommée plus tard La Roseraie). La ligne G traditionnelle avait été dédoublée par une nouvelle ligne S, la ligne V était intégrée à la ligne G et la ligne Z à la ligne S. Les nouveaux itinéraires étaient :

    – ligne G : BONNELLES–Génie (R. Mermoz)–av. Vauban–bd Poirel (nouveau)–Pont Noir (nouveau)–pl. Sémard (nouveau)–Gare–Ralliement–puis reprise de l’ex-ligne V : bd Bessonneau–pl. du Pélican–bd Carnot-pont de la Haute-Chaîne–Hôpital–PL. BICHON (probable terminus partiel)–rue St-Lazare–VERNEAU ;

    – ligne S (nouvel indice) : BD J. BÉDIER (ex-Salpinte)–nouvel itinéraire par la rue Létanduère–Gare–Ralliement–bd Bessonneau-
    pl. du Pélican–av. Besnardière–PLACE NEY (probable terminus partiel)–NOZAY.
    Il y avait un tronc commun entre la gare et le boulevard Carnot.

Je ne sais pas quand le tronçon Ralliement–rue Lenepveu–place du Pilori–rue Saint-Étienne–place Imbach–rue Botanique a été abandonné. Les itinéraires que je décris figurent sur le guide-horaire Alpha de 1966-1967 (qui indique le passage par la rue Lenepveu et la place Imbach).

Sur la photo on voit une Simca qui pourrait être une 1300/1500 ou bien une 1301/1501. Les 1300/1500 sont sorties en 1963 et les 1301/1501 ont été produites à partir de 1966. On dirait, vue partiellement à droite de la Simca, une Renault R16, elles ont été produites à partir de 1965. Il y a aussi une camionnette Peugeot J7, elles sont sorties en 1965.

Dommage qu'on ne puisse pas lire les plaques d'immatriculation, ça nous renseignerait.
_________________

Pour récapituler le parc Renault-Saviem-LRS d’Angers :
– 4 Renault R4201 cours à deux portes en 33 (n° de parc : 41 à 44) ;
– 10 Renault R4211 longs, dont :
    - 8 à trois portes en 333 (n° de parc 51 à 58)
    - 2 à deux portes en 033 (n° 59, l’avant-dernier arrivé et le n° 50, dernier arrivé malgré son numéro qui le ferait passer pour le premier de la série).
Dernière édition par Terminus le 09 Avr 2018 2:27, édité 1 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1701
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 09 Avr 2018 1:29

PHEBUS-171 a écrit:Nevers: le Saviem en nb sans girouette est un sc2L (pour long, cul plat, c = court = cul rond). Je l' avais oublié, celui-là, et pourtant il m' avait intrigué qd j' en ai trouvé la cp sur Delcampe (comme le Chausson d'ailleurs!)
Pour les 105 court, l' arrière est globalement celui des s45/43 interurbains (303). A ma connaissance, seul Nîmes a eu le "bon" goût d' y demander un egirouette arrière. J' aime bien cet appendice (ça fait "vraiment" bus!) mais là...
Le r4231 est un Renault (ou LRS selon époque,)avec façade de r4190 bien sûr. Cul plat, sinon cul rond = r4210/11 (033/333 et qqs rares agb 003 dt un Delmas.

le sc2 est le frère du car sc1. Celui de Nevers pourrait être trompeur, ss gir. avt, , mais tout l' arrière est sans équivoque, avec ss porte de secours arr gauche, fréquente sur les versions 2 portes.
Par ailleurs, pour distinguer dans le doute un car d' un bus en gamme Saviem sc1/s45, si le pare-brise et le joint de caisse sont à même hauteur = car. Si décalé, comme Nevers, = bus ! […]


Merci à PHEBUS-171 pour ses précisions.

Le SC2 de Nevers à arrière plat est donc un SC2L, long à arrière plat.

Voici, à Brest, un autre SC2 que j'avais photographié en 1968. Il est vu sur le parking d'heures creuses de la place de la Liberté, alors station centrale du réseau. On voit derrière le bus un poteau en béton qui servait de support aux bifilaires des trolleys.

Quelle est donc la référence précise de ce modèle ? Faut-il le nommer un SC2C (pour SC2 court) ?

L'arrière semble très proche de celui des cars de ligne (les S45 ?).

Il est en livrée blanc/bleu/blanc, une très belle livrée utilisée aussi par les cars d'Air France (peut-être les premiers ?) et à Tours. À l'époque de la photo les trolleybus roulaient encore, il y avait au moins un Chausson-VBC (*) qui avait reçu cette nouvelle livrée, c'était le n° 51.

Cet autobus est adapté au service à un seul agent, mais il y a eu aussi des R4000 brestois avec deux agents et entrée à l'arrière. Peut-être des R4231 à arrière plat, mais peut-être aussi des R4211 à arrière rond, je les ai vus mais mon souvenir est flou.

On voit une des particularités commune aux R4000 : le voyant vert situé en bas et à droite (vu de l'extérieur) de la porte du milieu, à l'angle du seuil et de la baie. Il permettait sans doute au conducteur de contrôler, par le rétroviseur de cette porte, s'il y avait quelqu'un en train de descendre.

Sur la seconde photo on voit une particularité brestoise : le très gros numéro de parc peint sur la dernière fenêtre du flanc gauche, à l'arrière. On le voit en transparence à travers le pare-brise arrière. Mais les trolleybus ne portaient pas un tel numéro.

Dans les arrondis d'angle la plaque de calandre en aluminium strié (stries horizontales) n'était pas tellement esthétique, elle avait sans doute été choisie pour « faire moderne », mais le résultat n'était pas, pour mon goût, très concluant ; j'aurais préféré la peinture de la livrée.
De même une peinture d'un gris très sombre aurait été bienvenue derrière la grille de la calandre, ainsi on n'aurait pas remarqué le trou de radiateur, assez disgracieux. On aurait sans doute gagné en esthétique. Cette grille était du style de celle des SC10.

_________________

(*) L'appellation VBC pour les trolleybus Chausson de Brest, et ceux d'autres réseaux, est impropre car ces trolleys brestois étaient issus d'une commande de caisses d'autobus non motorisées, les ateliers du réseau (probablement à Brest) ayant monté sur ces caisses des moteurs anciens récupérés sur des trolleybus réformés. En principe un Vetra-VBC aurait été équipé d'un moteur neuf par Vetra. Mais cette appellation est tout de même pratique pour les caisses aux moteurs cannibalisés.

La dernière plaque en 1967 fut 348 PR 29, la dernière de 1968 fut 1237 QC 29.


Image


Image


Image


Sur cette carte postale de la place de la Liberté on aperçoit le kiosque en bas à gauche, à gauche du monument au premier plan.
Le parking d'heures creuses de la CTB était situé derrière le kiosque, sur la gauche derrière les deux arbres. Sur la photo il est vide.
Image
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1701
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 09 Avr 2018 18:29

Brest: CTCUB (avant Transexel avt Bibus)

Transexel: c' est l' époque où ce groupe exploitait des réseaux aux livrées tricolores souvent similaires (CTCUB, Semitan, Semitrat, CTPM, SMTU, CTP,...), avec faces avant spécifiques , souvent, à une ligne ou type de ligne. Les matériels étaient aussi assez similaires d' un réseau à l' autres, avec un afflux marqué pour M-Bz et Man et Setra...
On retrouve cela à Brest, certes, à Nantes,... C' est l' époque aussi où beaucoup de réseaux Transexel importent du 0305 (du vrai, avant Hlz!)

Echanges fréquents parait-il entre Caen et Brest de bus r4231 et sc2.

R4231: cf cartes postale Liberté où l 'on en voit 2 ou 3 + vbrh en pause face à esplanade Hde Ville.
Sc2: si PV 29 = 1967, cqfd: la 79 est un transfuge de Caen, puisque sc2 = 1960 environ.
La 79 est un sc2 court, ce qui laisse d' autant supposer un ex CTC.
Les r4231 de Brest avaient une girouette latérale au-dessus du receveur;
Le s105 en 1967 était déjà bien répandu, dont Brest.

Ici, la 79 est en effet avec caisse blanche et grande bande bleu, au lieu des traditionnelles couleurs foncées de l' OE. Au début des années 60, beaucoup de réseaux avaient éclairci leur bas de caisse, mais surtout y avait adjoint une bande claire encadrant le foncé (RATVM, TNL, mais pas OTL !, COE,...)
Les trolleybus seront ainsi repeints à Brest, dont les "vbc".

Je reviens sur la dernière cp de Liberté. On aperçoit un trolley en bas: ELR. Un bus foncé au fond, sans doute un sc2. Mais aussi un bus clair. C' est un Chausson apu, d' un affrété actuel de Bibus, tel Labat. Les lignes 21 à 27 il y a qqs années étaient les affrétées, sous couleurs Bibus bien sûr, vers Plougastel,... Elles partaient devant le bâtiment du fond, en face le fameux parking de pauses, là où on a édifié (!)la merveille locale...
Il y a une photo "Buisson", d' un ELR à ce même endroit que sur la cp (mais au sol!) et l' on voit à son terminus un apu, baies de toiture, (façon RATP), crème et bleu ciel. Il semble même avoir (impression ou vrai?) une roue de secours à l' arrière, façon services spéciaux RATP sur Sc10! Sur la cp, il ne semble pas avoir de baies de toiture. Neufs ou ex ? La photo Buisson est de 1969 ou 70 je crois (peu avt fin trolley), les apu53 Ratp étaient alors en effet quasi tous réformés (derniers sur 86)

Je note que dèjà la CTCUB apposait de gros chiffres de parc sur la glace à l'arrière ! Sans doute par émulation avec les bâtiments de la Marine Nle !!!
Celle-ci, je le rappelle , avait des s105 (et pt être avt des r4231 et des sc2 3p), à l' Arsenal et à Lanvéoc-Poulmic (Ecole Navale), avant des rx et plus tard des Agora et des Van-Hool !
J' avais découvert ces gros chiffres sur les bus de Brest fin 80s, sur les débuts de Bibus, du temps des lignes et matériels dédiés, avec des faces avant jaune (Iroise), rouge, vert pâle, rouge, violet, ..., sur pr100/180, 0305Hlz, s130,
Je n' ai pas connu de visu les sc10 et antérieurs, ni s180.

les 0305Hlz seront repris par Nantes (+ Lorient) pour leur opération gx44...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 10 Avr 2018 2:20

PHEBUS-171 a écrit: […] Transexel: c' est l' époque où ce groupe exploitait des réseaux aux livrées tricolores souvent similaires (CTCUB, Semitan, Semitrat, CTPM, SMTU, CTP,...), avec faces avant spécifiques , souvent, à une ligne ou type de ligne. Les matériels étaient aussi assez similaires d' un réseau à l' autres, avec un afflux marqué pour M-Bz et Man et Setra...
On retrouve cela à Brest, certes, à Nantes,... C' est l' époque aussi où beaucoup de réseaux Transexel importent du 0305 (du vrai, avant Hlz!) […]

____________________

Tout d'abord, tu parles de matériel M-Bz. Je suppose que tu parles de Mercedes ?

____________________

À Brest on avait été radical pour la désignation des lignes du réseau :

    – tous les indices de ligne avaient disparu (sauf le 5P de la ligne 5P Penfeld), seule la destination était affichée dans la girouette ;

    – chaque ligne était désignée par un nom et une couleur :

      - les noms : Iroise, Armor, Héolia, Émeraude, Océane, Albatros, École Navale, Ligne 5P, et pour les lignes extérieures : le nom de la commune ;

      - la couleur de la face avant des autobus :
        • Iroise : orange,
        • Armor : violet,
        • Héolia : crème,
        • Émeraude : vert,
        • Océane : jaune,
        • Albatros : rouge,
        • École Navale : bleu,
        • Ligne 5P : bleu
        • lignes extérieures : bleu
Le problème : compte-tenu des indisponibilités (entretien, pannes, accrochages, etc.) on trouvait toujours, ça et là, un bus rouge sur la ligne bleue, ou un bus jaune sur la ligne verte, rien de tel pour égarer une clientèle occasionnelle.

Les lignes n'étant plus désignées par un indice (numéro ou lettre) mais par un nom, celui-ci était affiché sur une plaque fixée sous le pare-brise (à gauche vu de l'extérieur), une plaque qui n'était pas éclairée.
Sur les lignes extérieures la désignation pouvait être équivoque au retour vers Brest :ainsi, par exemple, le bus pour Bohars quittant Brest affichait « BOHARS » (girouette) et « BOHARS » (plaque), tandis qu'au retour la girouette affichait le terminus de Brest, mais la plaque « BOHARS » restait inchangée. Quelle cohérence dans l'information !

Sur la principale ligne, la ligne Iroise qui reprenait largement l'itinéraire de l'ancien trolleybus 1S, les deux extrémités étaient de très vastes boucles desservies dans les deux sens. Pour les distinguer la girouette affichait dans un sens une flèche blanche sur fond noir et en sens inverse une flèche noir sur fond blanc.

Le marketing n'avait vraiment pas eu le sens pratique.

____________________

Les fiches horaires étaient imprimées sur un papier d'une couleur assortie à la ligne. La ligne Iroise avait des bus à l'avant orange, les fiches-horaires étaient de couleur orange, elles aussi.
Pour chaque tableau d'horaires ont voit la flèche noire ou blanche (en haut à droite de chaque tableau). Limpide !

Image


Image


____________________

Et maintenant la ligne Héolia, une ligne semi-circulaire.
La place de la Liberté est la place centrale de Brest, le Prat-Lédan est le centre du quartier de Recouvrance, de l'autre côté de la Penfeld (le flauve où est établi le port militaire.
Faute d'un papier crème (couleur de l'avant des bus) la fiche est plutôt bistre ou ocre, une couleur indéfinissable.

Image


Image
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1701
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 10 Avr 2018 10:14

M-Bz = bien sûr Mercédès-Benz... Surtout en parlant de bus 0305, à côté des MAN sg220 ou autres Setra (enfin Kassböhrer). Hlz c'est pour Heuliez... Et LRS, Latil-Renault-Somua...

A Brest, le système des couleurs avaient en effet ses limites , car il y avait (m' a t' on dit) des voitures aux couleurs "standard", blanche et bleu marine (façon Tours Semitrat en gros), qui bouchaient les trous,.. Alors avec les "habillages" de secours, ça devait en effet être cocace!
A Nantes, il y avait à un moment un panachage de couleurs à la Transexel, où finalement le blanc-vert-orange semble avoir triomphé! D'ailleurs, au vue de la superbe livrée actuelle, c' en est presque à la regretter...
Désormais, l' affaire est réglée: plus de bandeaux latéraux (leurs composants trouent la couche, bien tenue par certain(e)s, des zones...!!!), à la rigueur des girouettes dynamiques la plupart du temps illisibles au soleil ou en panne, ne laissant souvent que le temps de lire un appel à valider. Quand elles sont fixes, ça va encore, mais beaucoup défilent...Faut suivre ! (quand elle ne donne pas les points intermédiaires!)
Et puis ça donnait l' impression que l' illetrisme était presque éradiqué ! Mais au vu de nombreux sites @, c' est à nuancer! Seul Laval semble optimiste sur le sujet !

Cà, plus des noms de réseaux exotiques (avec un x, pas un r, car souvent rien de bdt en ce domaine, à part la mast. des concepteurs qui se pal... aux frais des voyageurs que leurs AO pensent satisfaire ainsi, à grands frais...) et des livrées de m..., assorties sur des caisses à savon insipides, ça motive pour s' interesser aux véhicules de plus de 9 places...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 11 Avr 2018 2:58

À Brest seules les lignes urbaines avaient une couleur attribuée. Et encore, deux d’entre elles (la ligne 5p et la ligne École Navale) étaient en bleu. Quel bleu ? Je ne saurais dire car je n’ai fait que quelques très rares et très brefs séjours à Brest.

Mais l’ensemble des lignes extérieures était bleu (peut-être un bleu différent de celui des deux lignes bleues urbaines), un peu comme les bus de Tours où tout le réseau portait la même livrée.

À Nantes on avait été moins loin qu’à Brest :

    – les lignes conservaient leur indice (des numéros) qui apparaissaient dans les girouettes frontale et latérale, le fond de ces girouettes était imprimé de la couleur de la ligne. On était loin de la période des 215D et Chausson (boîtier lumineux d’indice et plaque opaque de destination regroupés sous le pare-brise, une solution très bricolée car la girouette était inutilisée, d'ailleurs les nez-de-cochon n'en n'avaient même pas) ;

    – il n’y avait pas de noms de ligne ;

    – les couleurs étaient affectées non pas à des lignes mais à des groupes de lignes ;

    – il y avait peu de couleurs : celles-ci étaient appliquées sur les montants des fenêtres et sur une bande sous le pare-brise avant ;

    – les fiches horaires étaient, sauf erreur, imprimées sur un papier de couleurs, comme à Brest, mais c’est à vérifier ;

    – les lignes figuraient sur le plan avec leur couleur, mais les troncs communs centraux étaient représentés par un trait large et noir (brun, plus tard), égal en épaisseur à la somme des lignes qui y affluaient.

Sur la nouvelle livrée le fond était blanc, les portes et le bas de la face avant étaient de couleur orange, la bande des entourages de fenêtres, sur les quatre faces était d’une couleur personnalisée.

Je crois que ces couleurs personnalisées étaient :

    – le bleu (la 1re en vigueur) ;

    – le vert (la deuxième) ;

    – probablement le marron, sauf erreur de ma part.

Je ne pense pas qu’il y eut de rouge, d’orange, de jaune, de violet, etc.

Ce sont les premiers bus articulés, des Setra sur les lignes nord-sud 32/34, sauf erreur de numéro (c’était l’ancien groupe 30), qui ont inauguré la nouvelle livrée, avec du bleu.

Puis ce fut le tour de la ligne 11 (axe est-ouest), en vert. Après, je ne sais plus.

Finalement je crois que tout fut standardisé assez rapidement avec une seule couleur, le vert, côtoyant l’orange (portes, bas de la face avant). Les anciennes couleurs personnalisées furent donc repeintes en vert. Faire et défaire, c’est travailler…

Dès lors, il ne restait plus de personnalisé que la couleur des girouettes.

____________________

Ci-dessous : la liste des lignes de Brest en 1981-1982, avec les couleurs.

Image
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1701
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 11 Avr 2018 11:59

Brest: vivement le livre sur ce réseau (et autres bretons?)...
Patrick, tu me lis ?
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar BBreteau » 14 Avr 2018 9:56

Bonjour
PHEBUS-171 a écrit:
Attention, sauf erreur, le "cul de bus" (ou d ecar!) de Lens 2707 EX 62 est à priori un Saviem ZR20

C'est tout à fait vrai , la hauteur des pare-brise était vraiment basse sur ces modèles.Cette photo d'un SC1 des transports Démas.Cet autocar , immatriculé 823 GL 49 sera longtemps dans l'entreprise, on voit ce même véhicule dans la revue "Charge Utile" numéro 45 , devant le Mont St Michel,avec une livrée verte et crème.
Bon week-end tout le monde.
Bernard
Image
BBreteau
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 535
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 14 Avr 2018 17:32

zr20: on peut même écrire "c' est tout-à-fait moche" (encore pire qu' avec le r4000 "bas", c' est peu dire...)
Passages de roues en relief comme r4000, pare-chocs avt chrome de r4000, baies basses, moteur,...
Mais l' égout et les couleurs...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar BBreteau » 24 Avr 2018 7:56

Bonjour
Toujours à La Roche sur Yon , un S105 de l'APTR entouré, je pense,de deux S53.La présence du grillage empêche de voir les immatriculations des véhicules,dommage.
A bientôt.
Bernard
Image
BBreteau
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 535
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar patrick de brest » 02 Mai 2018 12:28

[quote="PHEBUS-171"]Brest: vivement le livre sur ce réseau (et autres bretons?)...
Patrick, tu me lis ?[/quot

C'est vrai Jean Marc je ne consulte plus trop les forums mais je peux le confirmer mon ouvrage sur Brest est toujours d'actualité
J'y consacre une demie journée par jour depuis ma retraite
Le report de cet ouvrage est du à une surcharge de travail les deux dernières années de boulot....

Mais je reviens sur le sujet le 79 ,magnifique photo de Terminus est dans la maquette c'est un ex CAEN (834 GK 14 ) mis en service en juillet 61
C'est vrai qu il y a eu beaucoup d'échanges entre Brest et CAEN mais aussi avec Tours ,Lorient et Cherbourg
J'ai d'ailleurs découvert que Brest était l'atelier directeur et les grosses réparations se faisait dans les ateliers de la CTB
La CTB était aussi concessionnaire Leyland pour L'ouest ce qui fausse les livraisons des LV45 beaucoup d'articles font état de quatre véhicules neufs à Brest finalement un seul était pour Brest les trois autres dispatchés dans les réseaux transexel

Terminus a également raison concernant les 4211 deux ont circulé sur réseau des ex Caen également

Par contre je reviens sur les bus en couleurs: uniquement les bus bleus assuraient les remplacements en cas de manque matériel .A Brest les articulés de la ligne Iroise ne roulaient pas pendant l'été ils étaient remplacés par des o305 bleus la girouette habillée en orange
Les Brestois ont beaucoup regretté l'abandon des couleurs

Concernant L'APU on ne sait pas à qui il appartenait mais en aucun cas à un des affrétés actuels: Labat n'avait que des R4000 crème et marron, Bihan des Chausson mais tout bleus avec des roues rouges et Le Bris des Chausson Rouge et Crème
Avatar de l’utilisateur
patrick de brest
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 410
Inscription: 14 Fév 2005 21:12
Localisation: PLOURIN 29/Malakoff 92

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 04 Mai 2018 12:19

Patrick: ah ça y est, dernier frein de parc serré toi aussi...
(je crois qu' on part au bon moment...)

Je serai bref, pour ne pas te retarder dans la rédaction de ton livre...!

Les transferts de bus entre réseaux ne vont pas faciliter ton travail pour un parc exact et complet !
Ca va t' obliger à faire un livre pour chaque réseau !!!

LV45: là, tu ne nous facilite pas la tâche, avec tes 3 ventilés...

Chausson apu53 crème et bleu: nous voilà bien avancé! Pourtant, on le voit sur 2 photos, à Liberté! Un tel bus a bien dû rouler pour qq1 et vers qq-part ?
Je pensais pourtant à un futur affrété Bibus, vu son point de stationnement devant la boutique Bibus (si elle est tjrs là!).
Tu n' es pas coopératif...!!!

J' éspère que tu nous mettras de belles photos des R4231, sc2 et s105...

Bon, allez, au boulot...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 04 Mai 2018 12:19

PHEBUS-171 a écrit:Patrick: ah ça y est, dernier frein de parc serré toi aussi...
(je crois qu' on part au bon moment...)

Je serai bref, pour ne pas te retarder dans la rédaction de ton livre...!

Les transferts de bus entre réseaux ne vont pas faciliter ton travail pour un parc exact et complet !
Ca va t' obliger à faire un livre pour chaque réseau !!!

LV45: là, tu ne nous facilites pas la tâche, avec tes 3 ventilés...

Chausson apu53 crème et bleu: nous voilà bien avancé! Pourtant, on le voit sur 2 photos, à Liberté! Un tel bus a bien dû rouler pour qq1 et vers qq-part ?
Je pensais pourtant à un futur affrété Bibus, vu son point de stationnement devant la boutique Bibus (si elle est tjrs là!).
Tu n' es pas coopératif...!!!

J' éspère que tu nous mettras de belles photos des R4231, sc2 et s105...

Bon, allez, au boulot...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 15 Juin 2018 13:12

Il faut aller sur le scythe "un lensois normand" (ou approximatif!)
Il y a bien sûr des évocations des transporteurs groupés devant cette fameuse et typique gare de Lens. Chausson, Berliet, Renault, et même Setra s125 garantis !
Ce qui est interessant ici, outre les Berliet PLR en 402 (comme à Casabianca), ce sont bien sûr les Renault.
On a un rare (c' est le seul que je connaisse ainsi) r4231 (alias "cul plat") en 403 (pas Peugeot, mais portes; soyez avec nous, vous n' arrêtez pas de bavarder...) et baies vitrées d' angles, et une version car, aussi rare en 303 (on en verra aussi qqs-huns en sc1 ainsi)
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 15 Juin 2018 14:49

Il né jamais trop tard pour bien faire...
Je jetais un petit coup d' oeil dans le rétro, et retombais sur la page 1 de ce post, avec sa riz bambelle de r4000...

La série manque, d' après certains, de légende(s)...

Je donne donc qqs pistes, de ce que j' ai pu identifier.

Les rouge et ivoire en couleurs avec du gris 2 tons (cb60 et ap47): bon ça c' est Limoges CTL (future TCL) au dépôt de Clos-Moreau à réception de qqs r4210 ex Bordeaux. Il y a eu qqs-uns de ces bus limogés par la CGFTE remontés sur Limoges, avant des sc2 également ex Brdx (et avant un paquet de sc10 ex RATP 044)
Là, ils ont l' air "au tas", sans doute repris pour canibalisation pour les autres en parc actif.
Immat = AP 33. Faudrait voir sur le site de la CUB pour ses 50 ans: il y a un tel copain Renault transformé de façon assez extra en bus expo pour la sus-dite CUB (vers 1970-71), qui de mémoire est dans cette séquence d' immat. bordelaise, ici conservée puisque resté sur Brdx. (des zoos laids; je ne sais pas basculer des photos et l' info me gave grave)

Les qqs photos couleurs (ah bon ?) de notre ami JH Manara (c' est un malade ce type! Avec J Capolini, il tente d' éradiquer la population agée de plus de 55 ans par choc cardiaque...) en vert, rouge et blanc sont prise à Périgueux. Il s' agit des qqs bus ex (devinez !) rachetés pour lancer le réseau urbain local (Péribus). C' est le transporteur non moins local Gonthier & Nouhaud qui s' est dévoué, comme Robin à Angoulême (r4210, sc2, ... ex ...;ah le nom m' échappe...) ! On voit ses cars vert foncé et ivoire (dont certains sans doute ex Citram avec la grande girouette frontale, assez rare) plus bas. Celui-là même qu' Hachette nous a servi (une grande nouveauté , exclusive, inédite,...) avec un bandeau de raison sociale blanc sur noir... (qd on sait pas, on se renseigne, hein ?) , alors que le vert et ivoire (venu plus tard!) suffisaient bien...
Au prix où est la peinture noire ou blanche... (un collègue et ami me parle en termes "choisis" de la "gestion" du père Nouhaud de sa jeunesse...!)

Un "cul rond" avec girouette arrière ? Derrière son grillage et son immat 78, ce mantais, le joli, viendrait bien d' un ancien réseau, mais lequel ???

Comme déjà exprimé, le 64 est dijonnais, même si la moutarde est vite montée au nez de certains faute d en avoir citée la source... A mort, à mort, à...
Pourtant, pas de quoi pavoiser, avec cette grille de sc2 remplaçant, comme très souvent à Perpignan, les barres horizontales qui faisaient d' un Renault R4000 un Renault R4000... Non mais c' est vrai, quoi...

Ca tombe bien, voici le bus-info de Perpignan CTP, ex r4201 du réseau local, centre du monde peut-être ? Il devait déjà y avoir qqs PCMU-C et autres Brossel...

Un car r4190 jaune et blanc, un autre vert et crème, de la SGTD, filiale des Courriers d' Auvergne, pour une fois pas immatriculé 75. Ca tombe bien, on dirait le 114 CT 63. Et alors ? Rien, si ce n' est l' immat du car qui descend (vite...) monsieur Brulebois sur Clermont , où il prendra le train via Lyon pour arriver à Strasbourg derrière une BB 16000 (en 1969!) où un jeune sc10 à girouette latérale du 9 (!)l' emmènera vers Kehl...
Hachette s' est crû obligé de nous servir ce R4190, en version basse (super pour des transfo en r4210; merci...), mais semble avoir oublié la 621 de la CTS, ce qui est bien fâcheux... Bon, pas de panique, peut-être une collection "autobus cars et camions au cinéma" est-elle prévue ? Parce qu' au vu du programme actuel dans la collection dédiée...(et quand vous verrez le n° 91...)

Bon, j' ai été sympa avec vous, j' ai rempli de l' écran...
Maintenant, j' aimerais avoir qqs info sur le r4210 à 3 portes jaune, violet blanc et gris "publibus" présenté au milieu de ces ancêtres.
Je pensais à un ex Perpignan, mais la CTP a déjà son bus info, ici présent. Et puis, sf erreur, les CTP , outre des "courts" (Angers, Troyes, Oran, Pau,...), avaient des 2p 033.
Son origine m' interpelle aussi. Il n' a pas, mais cela semble d' origine, de capot de ligne frontal. Il ne semble pas avoir été démonté pour autant, si on admet la présence des 2 porte-drapeaux.
Je ne vois pas de quel réseau il proviendrait (hors Bordeaux mais sans le capot?). Il a une ouïe d' aération derrière la girouette... C' est un cul rond, 333.
J' ai bien des idées, mais son immat. (je ne la lis pas l' immat...) sous réserve qu' elle soit "neuve" et restée ds son dépt. original, m' aiderait bien...
A votre bon coeur !
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 15 Juin 2018 23:53

PHEBUS-171 a écrit:Maintenant, j' aimerais avoir qqs info sur le r4210 à 3 portes jaune, violet blanc et gris "publibus" présenté au milieu de ces ancêtres.
Je pensais à un ex Perpignan, mais la CTP a déjà son bus info, ici présent. Et puis, sf erreur, les CTP , outre des "courts" (Angers, Troyes, Oran, Pau,...), avaient des 2p 033.
Son origine m' interpelle aussi. Il n' a pas, mais cela semble d' origine, de capot de ligne frontal. Il ne semble pas avoir été démonté pour autant, si on admet la présence des 2 porte-drapeaux.
Je ne vois pas de quel réseau il proviendrait (hors Bordeaux mais sans le capot?). Il a une ouïe d' aération derrière la girouette... C' est un cul rond, 333.
J' ai bien des idées, mais son immat. (je ne la lis pas l' immat...) sous réserve qu' elle soit "neuve" et restée ds son dépt. original, m' aiderait bien...
A votre bon coeur !


C’est un autobus du réseau de Tours, selon Yougo sur le forum SNO Fil Bleu (ce site consacré à ce réseau montre des choses intéressantes) : http://snofilbleu.free.fr/forum/viewtopic.php?f=4&t=153&p=6853.
On le voit photographié devant l'hôtel de ville de Tours, place Jean Jaurès, qui était le point central du réseau.

Je le cite (voir son message du 14 mai 2011 à 23:42) :
« Le Bumobus était un bus destiné à des expositions itinérantes, notamment sur les nouveautés du réseau d'alors. Il s'agissait du Renault R4231 n°6, qui avait commencé sa carrière à Bordeaux en mars 1953. Les CTT l'ont mis en service en décembre 1965, pour pallier à la suppression progressive du réseau de trolleybus. Il a ensuite été transformé, vers 1970, en bus expo. »

La photo de cet autobus date de 1974 (voir la réponse suivante de Padicha). Selon Yougo : « il ne figurait plus à l'état de parc en 1975. »

Dans ce forum SNO Fil Bleu, mais je ne sais plus s'il s'agit du même sujet, Yougo a donné un état de parc qui remonte loin dans le matériel ancien et qui donne aussi le parc récent et sans doute actuel. Il faudrait rechercher, peut-être sur son pseudo.

Cet autobus Renault n° 6 a été réformé en 1974. Son immatriculation est probablement 79 JG 37, mais avec une réserve car la photo a de trop gros pixels pour qu’on soit certain du numéro (JG pourrait être JC).

Contrairement à ce que dit Yougo sur SNO Fil Bleu, je doute qu'il s'agisse d'un R4231 (à arrière plat et à porte arrière à quatre panneaux). Je pense plutôt que c'est un Renault R4211 à cul rond (peut-être un R4210 s'il datait de 1953 ?), il semble en portes 333, on croit voir un arrondi dans la face arrière, mais surtout on aperçoit le fond du véhicule avec deux vitres séparées par un montant central, ces deux vitres paraissant inclinées. Sur les R4231 c'était différent : il y avait une grande vitre centrale et les arrondis étaient soit tôlés, soit vitrés. De mon point de vue cela ressemble fort à un R4211, à cul rond, dont la face arrière était inclinée, avec de larges arrondis tôlés et deux baies séparées par un montant central, comme sur les 2e et 3e photo de la page 1 de ce même forum, montrant des bus de Périgueux en rouge/crème/vert foncé avec publicité Miele (sans doute des ex-Bordeaux).

Cet autobus BUMOBUS-PUBLI BUS vu à Tours est lui aussi un ancien de Bordeaux, du réseau urbain à livrée d'origine rouge et crème, avec très probablement un capot de ligne arrière, à la mode bordelaise. J'avais vu jadis à Tours ces autobus qui se faisaient remarquer avec leur rouge vif par rapport aux autres bus crème/bleu foncé. Ces ex-Bordeaux de Tours ne furent jamais repeints, semble-t'il, et restèrent toujours décorés du blason à banderoles d'origine. Je les avais vus rouler sur la ligne C, la diamétrale nord-sud qui allait de Charentais (au nord) jusqu'au Parc (au sud). Cette ligne C avait perdu ses trolleybus, l'avenue de Grammont conservant toutefois ses bifilaires entre la place Jean Jaurès et le dépôt situé pas loin du pont de l'avenue de Grammont sur les faisceaux SNCF. La plupart des Renault bordelais étaient à 2 portes en 033, mais il y eut aussi des Renault à 3 portes en 333 :

Image

Image

À l’époque on voyait en France beaucoup de bus à trois portes qui fonctionnaient avec un seul agent. La porte arrière n’était ouverte qu’aux terminus, autant dire qu’elle ne servait quasiment à rien, surtout au terminus périphérique où les derniers voyageurs n’étaient guère nombreux. Par contre sur les lignes radiales la plupart des voyageurs descendaient à la tête de ligne du centre-ville et là cette troisième porte permettait d’accélérer la descente, mais l’utilité restait modeste.

Le réseau de Tours faisait partie de ces réseaux très minoritaires qui n’utilisaient pas le capot de ligne. La pancarte blanche marquée « PUBLI BUS » est placée dans le cadre métallique sous le pare-brise, à gauche depuis l’extérieur) qui recevait normalement la plaque d’indice. Pour les lignes A et A1, ainsi que B et B1 une petite plaquette en métal montée en bas sur un charnière permettait de masquer (en position relevée) ou de faire apparaître (en position abaissée) l’exposant « 1». Cette plaque d’indice était blanche (peut-être en bois ?), l’indice était découpé dans la plaque, en pochoir, au travers on voyait la tôle peinte en bleu foncé.

Pour les petits Renault/Saviem R4201, le modèle court à deux portes en 33, à Perpignan il y a eu au moins un véhicule de ce type, le Saviem n° 16, qui a fonctionné avec deux agents et montée à l’arrière : à Perpignan, voir la photo de Jean Capolini : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/32949678696/in/album-72157676933803494/. Il y eut d’autres R4201 à Perpignan mais les photos ne sont pas probantes ; sur celle-ci on déchiffre mal ce qui est derrière la fenêtre avant la porte arrière, le bus est en service avec un seul agent, mais y aurait-il un poste de receveur à l'arrière ? Voir, toujours de Jean Capolini : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/32836047232/in/album-72157676933803494/.

Pour ce que je connais, les petits R4200/4201 — la différence joue sur le moteur : 105 CV pour les R4200, 120 CV pour les R4201 — ont roulé sur ces réseaux :
    - ANGERS (R4201, 4 unités) ;
    - MONTPELLIER (R4200 ou R4201 ???) ;
    - PAU (R4200 ou R4201 ???) ;
    - PERPIGNAN (R4200 ou R4201 ???) ;
    - ROANNE (R4200, 1 unité) ;
    - TROYES (R4200 ou R4201 ???)
    – ORAN (selon PHEBUS-171).

Je me demande s'il y en a eu à Montluçon. En 1970 j'avais traversé la ville en stop, en allant vers le sud, et j'y avais vu des bus Renault R4000 en livrée crème et rouge (un réseau CFT). Mais c'est loin et si les R4200/R4201 me paraissent très vraisemblables, je ne le garantis pas. Peut-être en 1971 j'étais passé à Périgueux et, sans l'affirmer, je crois possible des R4200/R4201 dans cette ville.

La production aurait été la suivante (voir le premier message, celui de Latil 22, sur le forum > Espace Multimodal Lineoz.net > Forum transports urbains > sujet : Renault R 4200), http://www.lineoz.net/forum/viewtopic.php?f=1&t=14361 :
    AUTOBUS RENAULT R4200 ET R4201 COURTS :
    • R 4200 court 105 cv (34 construits)
    • R 4201 court 120 cv (60 construits)

Ça fait un total de 94, c'est beaucoup pour seulement 7 réseaux.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1701
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 16 Juin 2018 18:35

Merci de ces précisions!

Tours : en effet , c' était bien mon idée, mais tellement peu sûr... En fait, je savais qu' il y avait eu des r4231 (cf Capolini), sans capot de ligne et avec grande girouette (seuls connus en urbains pour moi, au passage!), qqs occasions (PH,...) mais pas sûr pour des 333 cul rond, d' occasion, ici (au hasard...) ex TEOB Brdx (tiens, c' est curieux cette manie !)

indices, confirmés dans la réponse :
-plaque de ligne en angle avant, comme trolley locaux et autres bus CTT. Idem Perpignan d'ailleurs! J' ai eu un doute qd-même, car je pensais cette plaque plus vers le phare, ou moins en angle...
-pas de capot de ligne avant, slt girouette terminus . ce qui laisse donc supposer que la girouette de ligne a été supprimée et des porte-drapeaux refixés à celle des terminus.
-dispo et types des baies, peu d' ouvrantes
-aérateur derrière capot de ligne avant

Pour celle de derrière, on ne la voit pas mais il est possible qu' elle ait été déposée aussi, me direz-vous ? Erreur fatale, mortels !
En 1950, les TEOB recevaient 42 r4210 "333", sans capot de ligne arr. ! c' est donc sûrement un de ceux-là qui a été repris sur Tours...

Les autres R4211, pour la CGFTE alors, seront livrés en 1955 (342-489/600-603 sub.)après des Chausson groin-groin (100-139/140-164/500-526 sub. verts) en 1950, suivis d' APH521 en 1954 (535-567), tous en "222" et capot de ligne arr. (si bien reproduit par Atlas...!!!Là, ils ont fait fort pour ce modèle, français bien sûr. Les autres sont parfaitement reproduits, soyez-en sûrs... En particulier la collection d' Ikarus pour la Hongrie, et pour la Pologne qui commence sa collection de Agostini, avec son Vetra vbrh, mal "lyonnisé" par Atlas ensuite...Le tout dans une échelleà la c...)
Qqs aph ont été rachetés par Robin pour Angoulême, avec des r4210 et autres sc2 voir s105 ex...

Il serait intéressant de lister les reventes de r4210 de Brdx (et des sc2 aussi!) au début des années 60... par exemple:
Angoulême, Grenoble, Limoges, Mantes, un réseau du Nord (Dunk., ou Douai ou Cal. ?) d' après une vue avec des immeubles aux fenêtres typique de Là-haut, Dijon (sf erreur en plus des neufs, à vérif.), Tours, Périgueux,...

Sc2: Angoulême, Dreux, Limoges, Mantes (Giraux)

s105: Angoulême, Arcachon (merci Norev, "un jour"...)

Les bordelais se reconnaissent en principe assez bien: type et implantation des baies,... Pour les sc2, capot de ligne encadré d' ouïes d' aération.

Si vous êtes sages, vous aurez qqs chiffres en sc2 et 105...

Allez, roulez !
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 16 Juin 2018 18:46

Ps: pour le bus-expo de la CUB de Bordeaux, il faut taper "Brdx métropole 50 ans"; on doit tomber dessus direct...
Ca vaut le détour !
Une bonne idée pour un modèle réduit, mais heureusement, pour calmer nos ardeurs, Hachette a choisit de nous gratifier (2 fois!) d' un car en version basse... Merci !
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 17 Juin 2018 3:12

PHEBUS-171 a écrit:Merci de ces précisions!

Tours : en effet , c' était bien mon idée, mais tellement peu sûr... En fait, je savais qu' il y avait eu des r4231 (cf Capolini), sans capot de ligne et avec grande girouette (seuls connus en urbains pour moi, au passage!), qqs occasions (PH,...) mais pas sûr pour des 333 cul rond, d' occasion, ici (au hasard...) ex TEOB Brdx (tiens, c' est curieux cette manie !)

indices, confirmés dans la réponse :
-plaque de ligne en angle avant, comme trolley locaux et autres bus CTT. Idem Perpignan d'ailleurs! J' ai eu un doute qd-même, car je pensais cette plaque plus vers le phare, ou moins en angle...
-pas de capot de ligne avant, slt girouette terminus . ce qui laisse donc supposer que la girouette de ligne a été supprimée et des porte-drapeaux refixés à celle des terminus.
-dispo et types des baies, peu d' ouvrantes
-aérateur derrière capot de ligne avant



Les grandes girouettes

La grande girouette était rarissime, on la voyait peut-être plus sur des autocars, et encore ce n’est pas si sûr. Mais dans les photos de Jean Capolini on trouve un R4201 de Perpignan et un R4231 (de la CGEA ?) à Melun :

Je me souviens aussi, sauf erreur parce que ça date de 1964, d’autobus pour Ormesson et peut-être Sevran au départ de La Villette à Paris. Ils étaient d’un crème un peu beige avec une ceinture bordeaux.
Ils étaient équipés (tous ou certains ?) d'une grande girouette affichant le terminus avec une typographie haute, peut-être rouge ou bordeaux sur fond blanc.

La plaque d'indice

C'est vrai que sur cette photo du Bumobus de Tours la plaque d'indice est plus à gauche que sur les autres véhicules où elle était davantage à l'aplomb du phare.
Cet autobus R4211 est un ancien de Bordeaux. D'origine il était dépourvu de ce cadre, il a fallu en placer un.

D'ailleurs ce cadre existait aussi sur la face arrière et sur le flanc droit, à côté de la porte de montée et je crois me souvenir que sur les véhicules aptes à deux agents et qui pouvaient fonctionner avec un seul agent en heures creuses, il y avait aussi un tel cadre près de la porte avant. Mais c'était en 1967, il y a un demi-siècle et la mémoire peut tromper. Quand les trolleybus ont été convertis pour le service à un seul agent (j'ignore si les trolleys ont fonctionné avec le panachage de deux agents en heures de pointe et d'un seul agent en heures creuses) il y avait un cadre porte-indice à gauche de la porte avant, et un autre sur la face arrière. À l'époque du service à deux agents il y avait un tel cadre au droit de la porte arrière. Lors de la transition 2agents/1agent selon l'heure de la journée il est vraisemblable qu'il y eut un cadre aux deux portes extrêmes (mais je ne sais pas pour les trolleys). Quand le service à un seul agent fut généralisé le cadre de la porte arrière a dû logiquement disparaître.

Sans doute en 1967, j'avais pris deux Somua sur la ligne B1 (Loiseau-d'Entraigues – La Riche – Les Sables), leur porte arrière était condamnée et un banc en bois de quatre places avait été fixé contre la paroi arrière, du bricolage…

Il semblerait que les premiers trolleys de Tours, achetés neufs par le réseau, étaient dépourvus d'un capot de ligne, ils avaient seulement une girouette. C'étaient plutôt des types C, avec porte avant décalée près l'essieu. Par la suite le réseau TRT a reçu des trolleys d'occasion, plutôt des types B à 3 portes en 422. Ils étaient pourvus d'un capot de ligne, mais celui-ci était occulté par de la peinture, sans doute crème comme la livrée. Évidemment, quand il faisait nuit la plaque d'indice était invisible, il ne restait d'éclairé que la girouette.

C'est étonnant de voir comme certains réseaux dédaignaient l'équipement standard qu'étaient le capot de ligne et la girouette, pour adopter des solutions locales qui étaient loin d'être aussi efficaces, tant pour la visibilité que pour la manipulation. Le réseau de Nantes-CNTC était sans doute le plus ultra dans le genre. Ces réseaux n'étaient pas d'un nombre négligeable. J'ai relevé :

    • Bayonne-Biarritz ;
    • Belfort ;
    • Besançon ;
    • Bourges ;
    • Brest ;
    • Calais ;
    • Carcassonne
    • Dunkerque ;
    • Forbach ;
    • La Rochelle ;
    • Limoges ;
    • Nantes ;
    • Perpignan ;
    • Poitiers
    • Rodez ;
    • Saint-Étienne-CFVE ;
    • Saint-Germain-en-Laye ;
    • Saint-Dizier ;
    • Saint-Malo ;
    • Thionville-Trans Fensch ;
    • Toulouse-Suburbain ;
    • Tours ;
    • Troyes.

Il y avait aussi des cas particuliers, qui étaient nécessités par une contrainte due au type d’autobus : Van Hool 314U à Cannes, Berliet PR1M 420 à Laval…
Avant les années 50 les petits bus à capot (Citroën C6, Latil, Renault ZYAC, etc.) et les Renault 215D étaient presque toujours dépourvus d'un capot de ligne, sauf cas particuliers, à l'époque les bus étaient seulement désignés par leur terminus affiché sur la girouette.

Ci-dessous un trolleybus SW-Somua de Tours (le n° 89), vu sans doute en 1967 :

Image
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1701
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar luckyrando57 » 14 Juil 2018 19:03

Bonsoir,

Voici quelques photos anciennes de Moselle, où l'on trouve des R4190 en diverses situations mais aussi des Chausson et des cars plus anciens :

https://www.dropbox.com/sh/rcl6uyn2kris ... fxdda?dl=0

J'ai également joint deux articles de presse locale de 2003 et 2004 qui évoquaient la saga des transports de personnel des Houillères du Bassin de Lorraine. Au début des années '80, ils parcouraient environ 40 000 km chaque jour.

Bonne découverte !
luckyrando57
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 267
Inscription: 09 Avr 2012 18:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 17 Juil 2018 18:24

Amusant les r4190 des Courriers Mosellans (SGTD, enfin à priori!) en schoolbus ! Autant qu' un GMC ou Prevost canadien (pardon, cousins, québéquois !) avec des noms de transporteur ou destinations en français !!!
Ceci-dit, les sus-dits canadiens avaient acheté des Saviem s45 pour leurs forces stationnées à ...Bruxelles!

En RFA, il y avait des bus MAN ou autres, 100 % locaux, des forces anglaises, US,... avec les mentions en anglais, dont les schoolbus pour les gamins de ces garnisons.
A Berlin-Tegel les FFA français roulaient en M-Bz pdt qu' en France...
Sinon, c' étaient les cars US Army très typiques jusqu' en 66, à Paris ou ailleurs selon implantation des bases OTAN (un vu à Bordeaux sur cp).

Sur le 2° cliché de cars Chausson + sc1 et foule, on peut voir un assez rare sc1 avec portes arr pliantes, 303, plus courants sur gamme s45/53.
Mousset à Longwy en avait au moins un (cp de la gare avec Chausson, Apvu)
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar luckyrando57 » 18 Juil 2018 17:51

Bonsoir !

S'agissant des S45, je crois me souvenir qu'une photo d'un très ancien Charge Utile présente aussi en Région Parisienne des SC1 achetés pour les Headquarters ...

Si cela peut faire plaisir, quand bien même il se trouve fort tronqué, je viens d'ajouter à la série un O321 des Canadiens desservant une école de St-Avold (eh oui, que fais-je là, nous sommes toujours bien loin d'Angers !). Comme quoi les Courriers Mosellans n'avaient pas l'exclusivité :

https://www.dropbox.com/sh/rcl6uyn2kris ... fxdda?dl=0

Pour ce qui est du SC1 en portes (je précise, toujours pour les obsédés Peugeot qui ne suivraient pas !) 303 vu de dos sur le parking des Houillères du Bassin de Lorraine à Merlebach, il appartient à Schon (je dispose d'un article de presse de piètre résolution mais de champ légèrement élargi, où l'on distingue le "ON" et le "CH" de la fin de raison sociale et d'adresse). Sur la photo de face, le S45GT qui passe est également leur propriété, alors que le R4190 sur la gauche avec son grand n° de parc à deux chiffres appartient à Pierrard, concessionnaire Renault et Saviem à St-Avold et Forbach, et en même temps transporteur. Les deux Chausson du fond (gris et vert) sont à Diss de Merlebach. Quant aux O321, le clair (supposé gris et bleu), appartient soit à la Société de Transports de Moselle-est (SOTRAM) de Sarreguemines soit à Nullans de Goetzenbruck. Celui qui porte des couleurs plus soutenues (beige et bordeaux ?) sur la droite pourrait appartenir à Mathieu de Grosbliederstroff. Je ne parviens pas à identifier le type de car qui se trouve tout au fond à droite sur la photo de face.
luckyrando57
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 267
Inscription: 09 Avr 2012 18:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 20 Juil 2018 10:50

Ca devait faire une note de couleurs dans les crassiers...
Que reste-t-il de ces transporteurs, qd la plupart des entreprises plus grosses ont disparu dans Transdev et Keolis, qd bien même elles y survivent...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 20 Juil 2018 10:58

Faulquemont mines : la 2° photo nous laisse supposer qu' un Bussing aurait-été oublié par les voisins, partis aussi vite en 45 qu' arrivés en 40 ? 3 essieux ?
J' aurais préféré un M-Bz 010000, qui m' aurait fourni un alibi pour finir de saboter un Minichamps récupéré à vil prix...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 472
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

PrécédenteSuivante

Retourner vers ANGERS - Les transports de l'agglomération angevine

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Agora S, Bing [Bot], Google [Bot], JiBOM, kyah117


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia