Hommage aux bus et cars Chausson

COTRA, AnjouBus et TER Pays de la Loire :: www.snoirigo.net

Modérateurs: Latil 22, FLG

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net. Ce forum dispose d'une charte spécifique, merci d'en prendre connaissance.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 10 Nov 2018 19:12

Bonsoir
Intéressants à lire vos commentaires.
Un Renault 4211 ,N°50, du réseau Angevin et en versions portes 033 ne venait-il pas de Lorient avec un bleu légèrement plus clair que la livrée habituelle d'Angers?
Une autre photo de la gare routière de Lorient avec des Chausson.Les bas de caisse sont foncés.
Un autocar Chausson immatriculé dans le 78,très beau à regarder.
Bonne soirée à vous.
Bernard
Image
Image
BBreteau
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 532
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 10 Nov 2018 19:14

Voici une des trois coupures de presse relatives à la ligne Lorient – Hennebont, et au remplacement des tramways par des autobus :

Image


La photos d'un Renault R4211 lorientais en portes 033. La photo est en réalité en noir et blanc avec colorisation à l'aquarelle. Comme c'est bien fait elle fait illusion.
Le réseau d'Angers avait acheté un ancien bus de Lorient, ou peut-être était-il prévu pour Lorient et finalement livré à Angers, je ne me souviens plus trop. S'agissait-il du n° 50 ou du 59 ? Ces deux bus étaient eux aussi en portes 033, à la différence des autres R4211 qui étaient en 333. Mais je ne peux rien affirmer.

Image


Et là un Renault 215D à la gare routière. Peut-être vers Hennebont ou vers Guidel ? La ligne d'Hennebont était bien plus importante que celle de Guidel.
Le bandeau latéral est à peu près compatible en nombre de lettres avec « HENNEBONT – LORIENT ». Mais on ne peut pas en être sûr.
On croit voir un receveur adossé à la paroi et assis plus haut, près de la porte arrière. La porte arrière est ouverte, celle de l'avant est fermée, et on croit voir quelques voyageurs assis dans ce bus.

Image
Dernière édition par Terminus le 10 Nov 2018 22:46, édité 1 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 10 Nov 2018 19:45

Re bonsoir
Terminus a écrit
S'agissait-il du n° 50 ou du 59 ?

Le R4211 N° 50 a fini sa carrière en tant que poulailler , dans la commune de Latil.Logiquement,c'est le N°59 qui était rouge et gris,est-ce qu'il y en a eu plusieurs R4211 en livrée rouge et grise,aucune idée.
Un beau Chausson "nez de cochon" ,aucune idée de la ville, si quelqu'un sait;merci de la réponse.
Bernard
Image
Image
BBreteau
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 532
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 10 Nov 2018 22:27

Bonsoir Bernard et les autres,

À brûle-pourpoint je pense plutôt au R4211 n° 50, comme ex-lorientais, mais je n'en suis pas sûr. Latil 22 pourrait nous renseigner bien mieux. Contrairement à ce que suggère son numéro de parc le n° 50 fut livré à Angers après le n° 59 et fut le dernier R4211 acheté par le réseau d'Angers. Le 59 fut, dans ses derniers temps, peint dans la nouvelle livrée en gris et rouge prévue pour les futurs SC10. Ce fut le seul avec le Berliet PH80 n° 69. Je crois que les autres PH80 restèrent en crème et bleu, mais les PH85 et PH100 reçurent cette nouvelle livrée gris/rouge/gris, et d'autres encore (gris/jaune/gris et gris/orange/gris).

Je me souviens que la livrée crème/bleu foncé de l'ex-Lorient (du moins s'il s'agissait bien du n° 50) était identique à celle des bus de la Cie des Tramways d’Angers, à deux nuances près : le crème du n° 50 était un peu plus beurre frais que le reste du parc, et le bleu était un peu moins sombre que celui des autres. Mais ça se voyait tout de même assez peu. Curieusement quand il fut repeint on continuait de voir une certaine différence.

Un autre petit détail : la séparation entre le crème et le bleu n’était pas au même niveau à l’avant par rapport aux trois autres faces (plus basse à l’avant). La jonction se faisait de façon franche, en marche d’escalier sur les R4201, mais sur le n° 50 ex-lorientais, elle était parallèle à celle des vitres arrondies des angles avant. Quand il fut repeint cette courbe fut maintenue.

Dans les deux photos en noir et blanc que tu nous montres la première est prise, évidemment, à la gare routière de Lorient. Les nez-de-cochon étaient tout de même assez rudimentaires.

La seconde montre un Chausson qui doit transporter une noce car on croit voir contre le pare-brise, au milieu, une corbeille de fleurs de mariée. Pas prudent de conduire comme ça ! Les voussoirs sont vitrés. Il me semble, mais sans certitude, que les voussoirs vitrés avaient d’abord servi sur les bus urbains APU53 de la RATP, ils étaient l’équivalant des standee windows des trams PCC et bus urbains des USA, dont les fenêtres trop réduites ne permettaient pas aux voyageurs debout de voir dehors, d’où le recours à un rangée de petites fenêtres placées plus haut. Sur les Chausson cela était dû à la hauteur réduite du pavillon. Ainsi les voyageurs debout pouvaient voir à travers les voussoirs. Quand on regarde ce site (https://faculty1.coloradocollege.edu/~bloevy/trolley/PCCOne.htm) on peut trouver que les voussoirs des Chausson l’emportaient sur les standee windows des trams PCC américains (voir la vue intérieure, la 4e photo). Sauf erreur c'est en 1956 que sur les autobus APV et SC4 le pavillon fut rehaussé de 18 cm : debout on voyait dehors et on ne se tapait pas la tête dans le haut de la porte en descendant.

Sur ce site, The Trolley Dodger (https://thetrolleydodger.com/2017/01/06/a-new-beginning-a-renewed-commitment/), on voit plein de standee windows. Bon, d’accord, c’est hors-sujet par rapport aux Chausson, mais il y a plein de belles photos qui font rêver, même dans leur quotidienneté. La motrice CSL PCC 4067 est une Pullman (on y accède par ce lien : https://thetrolleydodger.files.wordpress.com/2017/01/clarkbelmont40s.jpg), elle est aménagée avec une entrée à l’arrière, donc avec deux agents, ce qui était contraire à la définition des PCC qui étaient en principe des voitures à un seul agent. Voir la mention à l’avant : « ENTER AT REAR ».

Pour retomber sur mes pattes après ce détour américain je dirai que l’avant plat des Chausson (mais pas celui des nez-de-cochon) fait un peu penser à une inspiration américaine, dans le genre des cars ou bus Pullman ou autres. Par exemple des modèles comme :
https://i0.wp.com/www.formtrends.com/wp-content/uploads/2015/02/classic-1940s-greyhound.jpg?fit=1280%2C973&ssl=1
https://farm4.static.flickr.com/3629/3383004241_fb58cdcc32_b.jpg
http://detroittransithistory.info/DSR-1421_WoodBlvd_1000x796.jpg
http://www.detroittransithistory.info/images/DSR-1002_gm_600x324.jpg
C’est surtout le volume général de l’avant qui montre quelques traits de ressemblance, par l'aspect plat et cintré. Évidemment il ne faut pas prendre ça au pied de la lettre. Mais le pare-brise n’a rien à voir : sur les bus américains il dérivait souvent de celui des tramways PCC de 1936. Quant aux flancs et à l'arrière ils sont trop différents.
Dernière édition par Terminus le 10 Nov 2018 22:44, édité 2 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 10 Nov 2018 22:40

BBreteau a écrit:Re bonsoir
Terminus a écrit
S'agissait-il du n° 50 ou du 59 ?

Le R4211 N° 50 a fini sa carrière en tant que poulailler , dans la commune de Latil.Logiquement,c'est le N°59 qui était rouge et gris,est-ce qu'il y en a eu plusieurs R4211 en livrée rouge et grise,aucune idée.
Un beau Chausson "nez de cochon" ,aucune idée de la ville, si quelqu'un sait;merci de la réponse.
Bernard

Image


Je ne sais pas pour la ville, mais je me suis dit en regardant l'architecture que c'était dans l'Est. Puis j'ai vu que j'avais gagné le bingo : on voit le mot « Alsace » sur le bâtiment à gauche en arrière-plan.
Mais je n'en sais pas plus.

La photo est aquarellée au pinceau, il n'y a donc aucune authenticité dans les couleurs.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 11 Nov 2018 0:36

Bonjour
Terminus a écrit
Puis j'ai vu que j'avais gagné le bingo : on voit le mot « Alsace » sur le bâtiment à gauche en arrière-plan.

Bravo :bravo: , je n'avais pas vu ce café , je regardais le Chausson,suis nul !! :oops: :D
Concernant le rouge et gris sur les bus Berliet , il y en a plusieurs qui ont été rouge et gris :2 PH 80 au moins ,le 313 (PH 85) a été rouge et gris (nouvelle numérotation de la STUDA)
PH100 également (aucune idée ,si les quatre ont eu cette nouvelle livrée).Certains rouge et gris sont passés à l'orange/jaune/gris.
Essais aux usines Chausson pour remplacer la face"nez de cochon".On a échappé au pire!!
A+.
Bernard
Image
Image
Image
BBreteau
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 532
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 11 Nov 2018 4:09

Corrections à la suite du message de BBreteau :

• le Renault R4211 ex-Lorient-CTL qui fut racheté par Angers (TEA) n'est ni le n° 50, ni le n° 59, tous deux à deux portes en 033. C'est en réalité le n° 57, à trois portes en 333, immatriculé 278 DM 49, il est arrivé à Angers en 1957 (voir page 304 dans le livre de Michel Raclin Angers, une histoire de tramways, ISBN 978-290365173-2) ;

• effectivement, ce sont bien deux Berliet PH80 qui ont été repeints avec la nouvelle livrée gris/rouge/gris : il y eut le n° 69, mais le n° 71 aussi fut repeint dans ces nouvelles couleurs. Voir sa photo page 312 dans le livre de Michel Raclin. Page 305 il est écrit que « seuls quatre PH80 sont repeints en rouge et gris lors de l'arrivée des Saviem SC10 en 1969 alors que le reste du parc est repeint dans cette livrée. » Pour ma part je ne connaissais que les n° 69 et 71.

Bravo pour les photos des prototypes Chausson. Effectivement ce n'était pas à la hauteur du produit fini. Je crois que le pare-brise panoramique sans montants, sauf le montant central, a beaucoup compté dans la qualité esthétique du Chausson.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 12 Nov 2018 8:36

Bonjour
Concernant les Berliet et leur livrée rouge et grise,j'ai ressorti le livre de Latil et effectivement,on peut en trouver qui ont conservé cette livrée datant de l'arrivée des SC10.On pourra en discuter sur le topic des Berliet Angevins.
Merci pour la correction concernant le R4211 de Lorient.
L'ANG Chausson qui n'aura pas un gros succès et dont on parle moins.Faces avant et arrière symétriques.
Un Chausson et Mercedes .Il doit faire chaud les portes sont grandes ouvertes.
A+.
Bernard
Image
Image
BBreteau
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 532
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 12 Nov 2018 23:40

Le Chausson immat en 78 avec la si dangereuse corbeille de mariage est un Cars Hourtoule (vert 2 tons) de 78 Plaisir., près de Versailles qui voyait de ces cars en réguliers.
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 427
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 13 Nov 2018 18:58

Sur Flickr, une très belle photo en gros plan d’un autobus Chausson, apparemment du réseau urbain de Valence (immatriculation dans la Drôme). Sans doute un APV ou un SC4 (barres de calandre et non pas grille, mais logo Saviem sous le logo Chausson.

C’est une photo mise en scène : au-dessus du capot de ligne est posée une botte et à travers la porte une femme tend un escarpin.

Cette photo est de Sébastien Cellier.

https://www.flickr.com/photos/154947203@N05/25927324878
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 13 Nov 2018 19:01

Terminus a écrit: […] Les voussoirs sont vitrés. Il me semble, mais sans certitude, que les voussoirs vitrés avaient d’abord servi sur les bus urbains APU53 de la RATP, ils étaient l’équivalant des standee windows des trams PCC et bus urbains des USA, dont les fenêtres trop réduites ne permettaient pas aux voyageurs debout de voir dehors, d’où le recours à un rangée de petites fenêtres placées plus haut. Sur les Chausson cela était dû à la hauteur réduite du pavillon. Ainsi les voyageurs debout pouvaient voir à travers les voussoirs. […]


J'ai fait une grossière erreur : les autobus urbains nez-de-cochon étaient, pour certains, déjà équipés de voussoirs vitrés.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 15 Nov 2018 21:35

Le Chausson de Valence est celui conservé dans un musée du Sud de la France.
L' autre a servi à Standard 216 pour sa repro de Chausson SGTE (dont on attend en vain la repro par Hachette ds sa collection, au lieu de doublons "discutables" ou de modèles non moins discutables...)

Qqs nez de cochons urbains avaient en effet des voussoirs vitrés, mais assez rarement. Par ex les Chausson de Lyon OTL et qqs-uns similaires de la RATVM de Marseille (même pas tous...!). Paris en a eu un ou deux, protos.
Sur l' Apu53, il y a eu le lot conséquent de Paris RATP , ceux de Clermont-Fd, Cannes, 1 proto type RATP à Lyon, Toulouse (pt-être le même, repeint!),..., mais la plupart étaient souvent non vitrés.
Le réhaussement de 18 cm en 56 sur les APV aura résolu le problème...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 427
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar aph48 » 16 Nov 2018 8:48

PHEBUS-171 a écrit: Sur l' Apu53, il y a eu le lot conséquent de Paris RATP , ceux de Clermont-Fd, Cannes, 1 proto type RATP à Lyon, Toulouse (pt-être le même, repeint!),..., mais la plupart étaient souvent non vitrés.

Toulouse a effectivement eu un (seul) Chausson avec voussoirs, type ASH 521 de configuration 442, datant de 1954. Acheté d'occasion à Sarrebruck en 1962, il a reçu à Toulouse un moteur Panhard 4HL de 110 ch. Retiré du service vers 1975.
Dernière édition par aph48 le 16 Nov 2018 20:20, édité 1 fois.
aph48
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 152
Inscription: 06 Sep 2011 12:44

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 16 Nov 2018 19:31

Je croyais que ce Chausson toulousain était un ex démo... Il aurait donc duré 20 ans! La STCRT a été finalement contrainte d' abdiquer en faveur des sc10, même "dépouillés", qd les Chausson ont cessé de sortir de Gennevilliers. Les derniers (sc4 en fait) sont arrivés à "finir" à Tlse !
L' occasion de rappeler en effet que Sarrebrück a eu des Chausson à voussoir, donc des ash (= apu53), certains avec remorque.
La Sarre avait moult véhicules français entre 45 et 57, dont des cars et (trolley) bus : Z10 (repris par TCM Mulhouse), PLR, Apu et Apv, VBRh, Va3b2, ZR20, et autres Floirat,...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 427
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 16 Nov 2018 22:41

PHEBUS-171 a écrit:Le Chausson de Valence est celui conservé dans un musée du Sud de la France.
L' autre a servi à Standard 216 pour sa repro de Chausson SGTE
(dont on attend en vain la repro par Hachette ds sa collection, au lieu de doublons "discutables" ou de modèles non moins discutables...)

Qqs nez de cochons urbains avaient en effet des voussoirs vitrés, mais assez rarement. Par ex les Chausson de Lyon OTL et qqs-uns similaires de la RATVM de Marseille (même pas tous...!). Paris en a eu un ou deux, protos.
Sur l' Apu53, il y a eu le lot conséquent de Paris RATP , ceux de Clermont-Fd, Cannes, 1 proto type RATP à Lyon, Toulouse (pt-être le même, repeint!),..., mais la plupart étaient souvent non vitrés.
Le réhaussement de 18 cm en 56 sur les APV aura résolu le problème...


Si je comprends bien, le Chausson de la photo (https://www.flickr.com/photos/154947203@N05/25927324878/in/album-72157690444598844/), avec la fille qui tend un escarpin et avec la botte sur le capot de ligne, est dans un musée.

Mais je ne vois pas le second dont tu parles et qui a servi de modèle pour une reproduction. Où est-il ?
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 16 Nov 2018 22:48

Autres photos de cet autobus Chausson de Valence (le n° 1), par le même auteur Sébastien Cellier, sur Flickr (il montre aussi de photos de trains et gares en ruines) :

– vue de l’intérieur vers le fond, en noir et blanc :
https://www.flickr.com/photos/154947203@N05/43581107025/
La banquette entre les portes arrière et centrale n’est pas à sa place, peut-être est-elle seulement posée et non fixée sur le passage de roue ? Il se pourrait, mais c’est incertain, que cet autobus (c’est le n° 1 du parc) ait été équipé d’origine d’une cabine de receveur.
Édition :
Ce bus aurait-il eu d’origine une cabine de receveur à l’arrière ?
Ce qui plaiderait favorablement est la barre d’appui verticale située au bout du bras gauche de l’hypothétique receveur : cette barre d’appui, qui est munie d’un bouton de sonnette, est perforée avec régularité en partie basse, sur une mi-hauteur. Apparemment ce n’est pas un bricolage car les trous sont très bien alignés. Il y a au moins six trous. Sur la photo suivante, en couleurs, on les voit aussi car la figurante n’est pas devant.
À quoi donc servaient ces trous ? Hypothèse : pourquoi pas à fixer sur cette barre d’appui la façade de la cabine du receveur, avec son bureau. Ce n’est pas certain, mais c’est plausible.
Sur la photo une barre horizontale va depuis le flanc droit (sous le niveau des vitres) jusqu’à la barre d’appui verticale (celle qui est perforée). Elle aurait pu être fixée ultérieurement, après la dépose de la cabine du receveur pour conversion à un seul agent (elle aurait été contradictoire avec une cabine car elle aurait empêché le receveur d’y entrer). En cas de dépose de la cabine il est vraisemblable qu'une 2e barre d'appui verticale ait été supprimée, sur la photo elle est manquante.
Sur la 2e photo on voit une estrade dans l’emprise de l’éventuelle cabine. Est-elle conforme avec l’aménagement habituel de Chausson ? Est-elle seulement d'origine ? Je ne l'affirmerais pas car elle semble dépasser le milieu du passage de roue, qui correspondait au montant entre deux fenêtres.
Évidemment, rien de tout ça n’est certain, je rêve peut-être.


– vue de l’intérieur vers le fond, en couleurs :
https://www.flickr.com/photos/154947203@N05/37590328645/

– détail de l’avant (en couleurs) :
https://www.flickr.com/photos/154947203@N05/38751650331/

– détail du flanc droit (porte avant) en couleurs :
https://www.flickr.com/photos/154947203@N05/38751634121/

Voir aussi cette vidéo (0’58’’) d’autobus Chausson APV et de Saviem S105 à Valence (en couleurs) :
https://www.youtube.com/watch?v=WRf55dQuGFA

Un bref historique des transports urbains de Valence, aujourd’hui inaccessible sur internet (il était auparavant hébergé sur le site http://www.busctav.com), atteste qu’il y eut une exploitation avec deux agents sur les autobus de Valence, on peut supposer au moins une ligne. La Régie des Autobus de la Drôme et la société Drôme-Cars, ont assuré l’exploitation de ce réseau alternativement. Voici un résumé tiré de cet article dont l’auteur est inconnu :
• Le 01/06/1948 la Régie des Autobus de la Drôme crée le réseau (d’une seule ligne, de la gare SNCF au cimetière, et ne fonctionnant que deux après-midi par semaine) avec un vieux Scemia jaune, peut-être à plate-forme arrière ouverte et donc à deux agents, selon une photo illustrant l’article mais non légendée. Suppression en septembre de cette même année ;
• 15/12/1948 : nouveau réseau avec la ligne Abattoirs – Pl. Leclerc – Chemin du Valentin (à Bourg-lès-Valence), aux trois heures de pointe ;
• 15/01/1949 : exploitation toute la journée (21 trajets/sens) ;
• juin 1949 : reprise du réseau par la société Drôme-Cars, réaménagement de deux autocars Latil en autobus à deux agents ; prolongation en service interlittent jusqu’au Pont-des-Anglais (12 trajets/jour) ;
• 01/12/1949 : arrivée des premiers autobus Chausson APH, à deux agents ;
• février 1951 : reprise par la Régie des Autobus de la Drôme, jusqu’à octobre 1955, desserte du quartier de Valensolles ;
• octobre 1955 : reprise du réseau urbain par Drôme-Cars, jusqu’en 1977 (création de la CTAV) ;
• 1960 : remaniements du réseau (desserte du Polygone par 17 bus/jour, division de la ligne principale en deux lignes, l’une renforcée, l’autre réduite à 6 trajets/jour, bus de soirée le week-end ;
• septembre 1960 : livraison de cinq bus neufs Chausson APH522 ;
• fin 1960 : tout le service est effectué avec un seul agent.
Cet article donnait d’autres indications jusqu’en 1967, avec quelques feuilles d’horaires et quelques photos.

Sur la photo de 3/4 avant du Chausson de Valence (https://www.flickr.com/photos/154947203@N05/25927324878/in/album-72157690444598844/) on voit une plaque à droite de la porte arrière et à gauche de la porte avant il y a un système d’accrochage pour une même plaque. On retrouve ces deux plaques sur la vidéo : elles sont blanches avec textes en rouge (« MONTÉE » à l’avant, « DESCENTE » à l’arrière). Étant très probablement réversibles elles auraient pu être retournées pour indiquer un service à un seul ou à deux agents.

Ce Chausson n° 1, immatriculé 1 EF 26, date de 1960 selon sa plaque.


_________
P.-S. : quelqu’un saurait-il le nom technique de ce système de fixation des plaques réversibles (MONTÉE/DESCENTE), avec trois tétons, sans doute à ressorts ? On ne sait jamais comment le nommer.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 17 Nov 2018 10:39

Bonjour
Le premier modèle d'autocars des Frères Chausson ,l'AP 1 (avec la porte décalée) et l'AP 2 avec porte pliante .Je trouve l'avant de ce modèle élégant pour l'époque.Je le trouverais plus beau que le"nez de cochon".Je ne sais pas si ce modèle a eu autant de succès que les suivants.
Bon week-end .
Bernard
Image
Image
Image
Image
BBreteau
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 532
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Gil.Puy26 » 17 Nov 2018 16:33

Concernant le bus de Valence conservé dans un musée...

Image
Avatar de l’utilisateur
Gil.Puy26
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 843
Inscription: 28 Aoû 2008 16:58
Localisation: Val de Drôme

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 17 Nov 2018 20:38

La photo en nb est prise avec le 1, qui voisine sur l' article ci-dessus le trolley VBC 85 de Toulon RMTT, dans ce petit musée de la Barque.
De mémoire, et sf erreur, il y a aussi un VBRh 402 de la ligne AM Aix-Marseille, et un autre 422 de la RATVM (si je ne me trompe pas de musée!)

Celui de Grenoble est un "faux" 208 SGTE...! Superbement restauré comme tel en 2000 par Standard 216, = ex Autobus de la Drôme n° 92 (509 ED 26)
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 427
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 21 Nov 2018 22:36

BBreteau a écrit:Bonjour
Le premier modèle d'autocars des Frères Chausson ,l'AP 1 (avec la porte décalée) et l'AP 2 avec porte pliante .Je trouve l'avant de ce modèle élégant pour l'époque.Je le trouverais plus beau que le"nez de cochon".Je ne sais pas si ce modèle a eu autant de succès que les suivants.
Bon week-end .
Bernard
Image


À Toulon la RMTT a possédé trois autobus nez-de-cochon (n° 3 à 5) avec une porte centrale pliante (et une autre à l’arrière), mais dépourvus de porte avant.

L’excellent site « Mes années 50 » de Roland LE CORFF (http://www.mes-annees-50.fr/chausson_aph47.htm), en donne une description, avec des photos de Jean CAPOLINI.

Le nom commercial de ces Chausson à porte centrale était APE (P pour moteur Panhard, E pour essence), mais ces bus dérivaient du modèle AP1 de 1942..

Leur disposition de portes était en 22, mais, à lire Roland Le Corff, il s’agissait sans doute d’anciens autocars à portes battantes d’origine, qui ont été transformés avec des portes pliantes. Il pense qu’il y avait sans doute deux agents et une probable entrée par l’arrière.

De toute façon, sur ces APE, on a du mal à imaginer une perception assurée par le conducteur car celui-ci était trop loin de la porte centrale, le porte-à-faux avant étant plus grand sur ces nez-de-cochon que sur les Renault 215D et Berliet PCK. Sur les Renault 215D, à porte après l’essieu avant, c’était différent, en raison de l'absence de porte-à-faux avant : le conducteur, assis sur un siège monté sur pivot, pouvait se tourner à 90° à droite pour encaisser et oblitérer, et aussi pour manœuvrer le levier de la porte avant ; c’était le cas à Angers, entre autres, mais à Bordeaux les 215D pouvaient, apparemment, fonctionner avec un ou deux agents, des plaques réversibles indiquant la montée ou la descente). Sur les 215D la porte arrière était sans doute seulement manœuvrable par le receveur et non par le conducteur, en raison de la longueur de tringlerie qui aurait été nécessaire et des efforts qu'il aurait fallu fournir.

Sur les Chausson APE à porte centrale, apparemment, le porte-à-faux avant était mal utilisé, c’était de la place perdue.

Le site Mes années 50 mentionne que le radiateur saillant (le nez-de-cochon) était dû au moteur Hotchkiss, qui était plus long que les autres moteurs, lesquels ne nécessitaient pas de radiateur en saillie.

Ces APE étaient dépourvus de capot de ligne et de girouette, leur pare-choc était simplifié. À part Toulon je ne vois pas d'autre réseau ayant exploité des APE à porte centrale et sans porte avant.

À l'époque, et pas seulement en France, de nombreux modèles de bus et trolleybus avaient leur essieu avant derrière le pare-chocs, la première porte se trouvait donc reportée après cet essieu. Mais comme le service était le plus souvent à deux agents cela ne posait pas de problème. Les Chausson étaient sans doute novateurs en France pour leur porte-à-faux avant, par rapport aux 215D de Renault, aux PCK de Berliet, aux Panhard K, etc.
Les précurseurs de la porte avant dans le porte-à-faux ont sans doute été :
    – les trolleybus Vetra CS60 (1re génération à caisse carrée) en 1932 — en 1935 les Vetra CS60 type Francheville étaient d'un srtle comparable — mais par la suite les trolleys type C perdirent leur porte-à-faux et la porte fut décalée après l'essieu ;
    – les trolleybus Vetra B41 en 1941, premiers véhicules français où le receveur disposait d'un poste fixe, près de la porte arrière ;
    – les autobus Chausson nez-de-cochon en 1948 (dérivés de l'autocar AP1, dit aussi APE, de 1945) ;
    – les autobus Renault R4200 et R4210 en 1950 (adaptés des autocars R4190 de 1949) ;
    – les Berliet PLR 8 en 1954.

Roland Le Corff a sur la nomenclature des Chausson une réflexion que je partage à 100 % : « Chez Chausson, tout est très compliqué au niveau de la nomenclature et il est souvent bien difficile de s'y retrouver. »

Liens pour accéder sur Flickr aux photos de Jean Capolini sur Toulon :
- le site : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/albums/72157680247315395
- Chausson APE : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/32700434682/in/album-72157680247315395/
- Chausson APE : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/32730349091/in/album-72157680247315395/
Dernière édition par Terminus le 22 Nov 2018 1:17, édité 4 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 21 Nov 2018 23:49

Merci à Gil.Puy26 pour sa coupure de presse montrant le Chausson AP-522 n° 1 de Drôme-Cars, affecté au réseau urbain de Valence.

En voici un semblable (voire le même ?) place de la République, à l'arrière une mention indique assez vraisemblablement « attention arrêts fréquents ». Sur ce quartier, comme sur d'autres, on voit que Valence est une belle ville :

Image

De son côté Phebus-171 nous dit : « L' autre a servi à Standard 216 pour sa repro de Chausson SGTE […] »

Sur le site Standard 216 (http://www.standard216.com/lespace-histo-bus-dauphinois/les-vehicules-preserves/chausson-aph-2522/) on lit :
« Le véhicule préservé a été racheté par Standard 216 le 16 juillet 1990. Ce fut le premier véhicule acheté par l’association. Il appartenait auparavant aux Autobus de la Drôme où il a porté le numéro de parc 92 et l’immatriculation 569 ED 26. Ses couleurs étaient bleu-blanc-bleu et il a assuré de nombreuses années la ligne Valence / Saint-Peray. »

Est-ce que je me trompe en pensant qu'il s'agit de la Régie des Autobus de la Drôme (transporteur différent de Drôme-Cars) ?
Drôme-Cars (réseau urbain) avait une livrée crème et rouge.
La Régie des Autobus de la Drôme était en livrée avec du bleu (bleu-blanc-bleu, selon Standard 216).

Sur cette photo (une carte postale ?) s'agit-il bien d'un Chausson de la Régie des Autobus de la Drôme, en arrêt à la gare de Valence, sans doute sa tête de ligne, et assurant la ligne Valence — Saint-Peray (ancien tramway électrique). J’ignore l’auteur de cette photo trouvée sans doute sur le site Autocars anciens de France (http://autocarsanciensdefrance.fr/forum ... ic=1256.80). Mais elle a disparu, le lien est sans doute rompu. Attention aux couleurs : elles sont très dégradées.
Quand on zoome sur l'arrière on peut imaginer une cabine de receveur près de la porte arrière, mais c'est très incertain car les pixels sont énormes. Mais cette porte est fermée, seule la porte avant est ouverte. Peut-être l'exploitation avait-elle été réduite entretemps à un seul agent ?

Faute d'indications quelqu'un peut-il nous confirmer :
– que ce bus bleu est bien un bus de la Régie des Autobus de la Drôme, de la ligne de Saint-Peray ?
– que cette ligne a bien connu une période d'exploitation à deux agents ?

Image

______________

P.-S. : devant la gare le Saviem R4190 (ou R4191 ?, ou R4192 ?) pourrait bien appartenir aussi à la Régie des Autobus de la Drôme, mais ce n'est qu'une supposition due aux couleurs de la livrée.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar b3su » 25 Nov 2018 22:42

BBreteau a écrit:Bonjour
Concernant les Berliet et leur livrée rouge et grise,j'ai ressorti le livre de Latil et effectivement,on peut en trouver qui ont conservé cette livrée datant de l'arrivée des SC10.On pourra en discuter sur le topic des Berliet Angevins.
Merci pour la correction concernant le R4211 de Lorient.
L'ANG Chausson qui n'aura pas un gros succès et dont on parle moins.Faces avant et arrière symétriques.
Un Chausson et Mercedes .Il doit faire chaud les portes sont grandes ouvertes.
A+.
Bernard
Image
Image


Bonsoir

L'ANG Chausson assurait la liaison SNCF Mouchard Salins les bains, j'ai pris cette photo en 1972 à Salins les Bains, sa couleur était de deux tons de bleu.



Image

Le même jour j'ai pris la seconde photo

Image
b3su
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 351
Inscription: 03 Mar 2009 20:00

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 28 Nov 2018 1:20

Très intéressantes, les photos de b3su, et pas seulement pour l’autocar Chausson ANG : l’arrière-plan de la ville de Salins-les-Bains est aussi d’une belle architecture, avec la patine de l’époque, sans doute les années 60.

Éléments de datation :
– on voit une Simca Aronde P60, cette série fut construite de 1959 à 1963 ;
– il y a aussi deux Citroën Ami 6, construction de 1961 à 1978.
La photo date donc au minimum de 1961.

Voir ici un article de Standard 216 sur les Chausson ANH, ANG et ANS :
http://www.standard216.com/lespace-histo-bus-dauphinois/les-vehicules-preserves/chausson-ang/

Cet autocar ANG, dont la première version (ANH) fut présentée au Salon de l’automobile de 1951, paraissait à l’époque plus moderne que tous les autres, du moins c’est l’impression qu’il m’avait laissée. Son moteur était sous le plancher (comme ses concurrents de l'époque, les Renault R4190 et les Berliet PLR10).

Pourtant ce ne fut pas un succès commercial : débuts laborieux à cause de la motorisation, visibilité de conduite contrariée par un montant de pare-brise central. Le modèle fut amélioré (modèle ANG sorti en 1956) mais cette gamme fut sacrifiée lors de l’absorption de Chausson par Saviem en 1959. C’est le SC1 qui triompha, pourtant il était de conception plus ancienne car il dérivait directement du Renault R4190 de 1949, mais sa robustesse était appréciée ; bien plus tard le S105 dérivait aussi du R4190 et quand il était choisi au détriment du SC10 c’était en raison de son économie et de sa robustesse.

Une autre raison de l’arrêt de la gamme ANG : le succès de la gamme APH.

L’autocar Saviem-Chausson SC5 (et SC6 en autobus), de taille moyenne, avait un certain air de famille avec l’ANG, un peu pour le volume général et aussi pour l’emploi de tôle ondulée pour les flancs. Il reprenait certains éléments de l'ANG, mais son moteur était à l'avant.

Comme il est dit dans l’article de Standard 216, l’inspiration américaine est assez visible dans l’ANG. Pour ma part je trouve que les Chausson APU et APV montraient aussi une certaine influence des USA, moindre, mais qu’on percevait sur la face avant.

Voir aussi Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_des_usines_Chausson

Une belle photo de Jean-Henri Manara dans Flickr : https://www.flickr.com/photos/jhm0284/5736434199

Dans ce dossier de Car-Histo-Bus (aller aux deux dernières pages, où l'on retrouve la photo de b3su à Salins-les-Bains) on voit des ANH à deux pare-brise (le modèle initial) et aussi des ANG : http://www.car-histo-bus.org/documents/32.pdf

Ne trouvez-vous pas que l’autocar Floirat Y55, de 1956, était d’un style pas si éloigné des ANG ? Photo de Jean-Henri Manara dans Flickr : https://www.flickr.com/photos/jhm0284/5742798822/
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 03 Déc 2018 0:01

Un nez-de-cochon devant la gare de Valence.

S’agirait-il d’un car (ou d’un bus ?) de la Régie Départementale des Autobus de la Drôme ?
Mais la livrée est inversée par rapport au Chausson (APU ou APV) gris et bleu : ici la couleur sombre est en haut et la couleur claire est en bas.

Est-ce la ligne Valence – Saint-Peray ? Le texte sur le bandeau latéral pourrait correspondre grosso modo en nombre de signes (en supposant le texte « Valence » ou « GARE » en petit, entre St-PERAY et SNCF).

Toutefois cette supposition pourrait bien être complètement fausse, les chances d'être dans le vrai sont assez minces.

La voie ferrée à gauche est presque certainement celle du tramway électrique Valence – St-Peray, et apparemment le fil aérien est toujours là (voir le bâtiment à gauche, celui de la pâtisserie : au niveau du deuxième étage, juste à droite de l’angle de la façade, on croit voit une suspente.

On se trouve sans doute à la période où le tram était dans ses derniers moments, s’il n’était pas déjà supprimé.

Quelqu’un aurait-il des renseignements ?

Image
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 03 Déc 2018 0:28

Retour aux cars Chausson ANG :

• Sur Flickr (Retro Bus Rennais) une belle photo de Jean-Henri Manara, c’est un véhicule de la collection des Voyages Orain) :
https://www.flickr.com/photos/stevenbzh35/17167093075

Même si le pare-brise panoramique comporte des arrondis, il fait penser au pare-brise, panoramique lui aussi, des autobus AP52 (avant plat, arrière bombé, pavillon bas), APU, APV et SC4.
Sur l’ANG l’arrière était semblable à l’avant (la carrosserie, le pare-brise panoramique, la girouette qui servait seulement de voussoir vitré). Le même véhicule :
https://c1.staticflickr.com/8/7674/17165485612_f76ecc4bb7_b.jpg

• Toujours sur Flickr (xavnco2), un autre arrière de Chausson ANG :
https://www.flickr.com/photos/xavnco2/41352882615

Quelqu’un saurait-il à quoi servaient les deux trappes sous le pare-brise avant, de part et d’autre du logo Chausson ? On peut penser à des phares mais il y en a déjà une paire, plus une paire d’antibrouillards.

L’esthétique de l’ANG était vraiment réussie et novatrice.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

PrécédenteSuivante

Retourner vers ANGERS - Les transports de l'agglomération angevine

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: 83Sandro, Bing [Bot], Google [Bot]


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia