L'autobus Saviem SC 10

COTRA, AnjouBus et TER Pays de la Loire :: www.snoirigo.net

Modérateurs: FLG, Latil 22

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net. Ce forum dispose d'une charte spécifique, merci d'en prendre connaissance.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: L'autobus Saviem SC 10

Messagepar Gilligan » 20 Jan 2023 18:37

Paris (RATP) / Monaco (CAM)

Image
Avatar de l’utilisateur
Gilligan
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 378
Inscription: 28 Aoû 2009 8:55

Re: L'autobus Saviem SC 10

Messagepar Terminus » 21 Jan 2023 2:20

Bonjour tout le monde,

Merci à PHEBUS-171 de nous avoir renseignés sur la parution d'un livre sur les Berliet standards PCM, et à Gilligan de nous en avoir montré la couverture.

Je joins ci-dessous les renseignements dont je dispose sur les standards PCM de Berliet. Je ne garantis pas que tout est certain.

1° PCM ACHETÉS NEUFS
Il s'agit des « vrais » PCM, à caisse en aluminium, et non pas des « faux » PCM à caisse en acier dans le style des Berliet PH-12-100 (sauf la calandre et le pare-brise qui étaient ceux du « vrai »).

– PARIS-RATP : certains à 2 agents (3 portes en 442 pour les premiers livrés, puis 3 portes en 444, à vérifier), d'autres à 1 seul agent (3 portes en 144 avec porte battante arrière, puis 2 portes en 044, à vérifier), puis, à partir du 01/06/1974, généralisation du service à 1 seul agent (2 portes en 044, à vérifier) ;
– BESANÇON-CTB : au-moins 1 (1756 QF 25), 1 agent, 2 portes en 044 ;
– BORDEAUX-CGFTE : 70 unités, toutes à 1 agent, 2 portes en 042 ;
– DIJON-STRD : 5 unités, 1 agent, 2 portes en 044 ;
– GRENOBLE-CGFTE : 13 unités, toutes à 1 seul agent (probablement à 2 portes en 044, à vérifier) ;
– LYON-OTL : 98 unités, toutes à 1 seul agent (toutes en portes 244) ;
– METZ-TCRM : 27 unités, probablement toutes à 1 seul agent, 2 portes en 044 (à vérifier) ;
– MONACO-CAM : 4 unités, toutes à 2 agents, 3 portes en 444. Ils furent tous vendus ensuite au réseau urbain de Sète.
– MULHOUSE-TCM : 58 unités, probablement toutes livrés à 1 agent, 2 portes en 044 (à vérifier) ;
– NANCY-CGFT : les premiers au-moins à 2 agents, 3 portes en 444, puis service à 1 seul agent ;
– NICE-TNL : 24 unités probablement toutes à 2 agents (au-moins les 5 premiers PCM avaient 3 portes en 442, par la suite les PCM de Nice eurent 3 portes en 444).

750 PCMR furent livrés à la RATP.
363 unités furent livrées dans les réseaux de province.

Il semblerait (à vérifier) qu'un des réseaux de l'ATPR en banlieue parisienne ait possédé un PCM, le 4792-LP-78.

2° PCM ACHETÉS D'OCCASION
(vraisemblablement tous à 1 seul agent) :

– AIX-LES-BAINS ;
– ANNECY-SIBRA ;
– CARCASSONNE ;
– CHÂTEAUROUX ;
– ROANNE ;
– RODEZ-SATAR (au-moins 1 unité, le 83-KS-12) ;
– SAINT-RAPHAËL : hypothèse lancée par Roland LE CORFF sur le site « mes années 50 », mais non vérifiée ;
– SÈTE (les 4 ex-MONACO-CAM).
Il faut sans doute ajouter CREIL à cette liste, à cause du PCMU ex-cars Evrard n° BU32, qui serait aujourd'hui la propriété de l'association TCA - Tram&bus de la Côte d’Azur.

LES « FAUX » STANDARDS BERLIET PCM-UC.

Si ces autobus recevaient le châssis et la motorisation du standard PCM, en revanche leur caisse était en acier, elle était héritée du Berliet PH-12-100, mais avec la calandre du « vrai » PCM. Ce modèle en acier résolvait les graves problèmes de rouille qui affectaient le modèle initial PCM, sur lequel l'acier du châssis et l'aluminium de la caisse cohabitaient mal, en raison d'un problème d'électrolyse dû à l'humidité régnant souvent dans le bas de caisse. C'est ce problème de rouille qui avait causé l'abandon du « vrai » PCM car il entraînait des indisponibilités plus longues. Le « faux » PCM étant tout en acier, il n'y avait plus de problème d'électrolyse puisqu'il n'y avait qu'un seul métal pour la caisse et le châssis, même si l'humidité persistait.

RÉSEAUX AYANT POSSÉDÉ DES PCM-UC À CAISSE EN ACIER :

– BOURGES-CTB : au moins 1 unité ou plus, à 1 seul agent, 2 portes en 044 ; – DIJON-STRD ;
– MARSEILLE-RATVM : 2 unités (n° 1 et 2), vraisemblablement à 2 agents et livrées en février 1967, c'étaient des véhicules prototypes en vue de nouvelles commandes et en remplacement des PH 10/100. Les essais ne furent pas concluants, ces deux bus ont été vendus au réseau de Monaco en 1969 ;
– MONACO-CAM : 2 unités, à 2 agents, 3 portes en 444), ex-MARSEILLE-RATVM ;
– PERPIGNAN-CTP : 2 unités à 1 seul agent, 3 portes en 444) ;
– POITIERS-CTP : au moins 3 unités ou plus, à 1 seul agent, 2 portes en 404) ;
– RENNES-STAR : 4 unités à 1 seul agent, 3 portes en 444.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2014
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: L'autobus Saviem SC 10

Messagepar citaro27 » 21 Jan 2023 10:31

Pour les PCM d'occasion, Louviers en a eu deux, un comme bus "expo "pour présenter le réseau "Lotus" au début des années 80, et un autre pour des services scolaires.
citaro27
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1727
Inscription: 16 Avr 2009 7:11

Re: L'autobus Saviem SC 10

Messagepar Gilligan » 21 Jan 2023 11:17

Parmi ceux de Nice, il y en a eu en version à porte centrale décalée vers l'avant. Ils ont été rachetés par Lyon.
Une précision sur la notation des portes. Chez Berliet, c'est l'inverse de chez Saviem : un 044 est un 440 par exemple.
Avatar de l’utilisateur
Gilligan
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 378
Inscription: 28 Aoû 2009 8:55

Re: L'autobus Saviem SC 10

Messagepar Terminus » 21 Jan 2023 16:59

Je ne savais pas pour Louviers. Apparemment ils ne servaient pas sur le réseau urbain mais étaient utilisés pour des services spéciaux.

Il y a très longtemps, sans doute vers les années 80 ou 90, j'avais vu à Chinon quelques anciens standards de la RATP garés je ne sais plus trop où, sans doute pas loin de la gare. Combien étaient-ils ? Peut-être quatre, cinq ou six. C'étaient plutôt des Berliet PCM (caisses en aluminium avec le montant en biais après le conducteur). Sur l'un d'entre eux la couleur verte de la RATP avait été remplacée par du rouge vif. Mais il ne s'agissait pas des deux essais de livrée en rouge et en bleu qui avaient été proposées sans succès par la RATP lors de la première commande de bus standards.

J'avais pris au-moins une photo de ces bus alignés sur l'accotement, il faudrait que je la retrouve. Je ne sais pas à quoi ils servaient. Ils n'étaient pas de première fraîcheur, mais ce n'étaient pas non plus des épaves.

Pour les dispositions de portes, les deux méthodes Saviem et Berliet avaient chacune leur logique :
    – Saviem : codage de gauche à droite quand on regarde le flanc droit du bus ;
    – Berliet : codage à partir de la première porte qui est la porte avant.
J'aurais tendance à penser que la méthode Berliet était la plus logique. Touterfois, à l'époque du service à deux agents la porte principale était la porte arrière par laquelle on montait pour passer devant le receveur, lequel oblitérait les tickets ou les vendait (j'indique cette précision car je pense que bien des forumeurs de Lineoz n'ont connu que le service à un seul agent avec tarif unique, le receveur ou la receveuse ne font pas partie de leurs souvenirs). Le service à deux agents qu'on trouvait dans la plupart des réseaux français permettait un tarif à la section, beaucoup plus juste (les petits trajets n'étaient pas chers), pourtant Lyon et Saint-Étienne fonctionnaient avec deux agents sur les lignes les plus importantes mais pratiquaient le tarif unique.

Le service à deux agents avait été très vite abandonné par Bordeaux, je crois que seuls les Renault 215D et les trolleybus avaient fonctionné avec des receveurs, mais les Chausson puis les Renault R4211 étaient tous à un seul agent.
À Lille la CGIT et l'ELRT avaient opéré très tôt une conversion au service à un seul agent (bus Isobloc et Brossel).
À Rennes et Angers il n'y eut jamais de receveurs. Pourtant des plus petits réseaux utilisaient des receveurs au-moins sur la ou les principales lignes.

Le Saviem SC10 et le Berliet PCM, ont marqué la transition entre le service deux agents et celui à un seul agent. Mais les bus standards (SC101 et PCM confondus) qui ont été livrés d'origine pour deux agents ont été très minoritaires. Il s'agissait de ces 13 réseaux :
    – AJACCIO (SC10), à vérifier ;
    – BREST-CTB (SC10, 7 unités en portes 444) ;
    – LE HAVRE-CGFTE (SC10 en portes 442) ;
    – LE MANS-COE (SC10 en portes 442) ;
    – MONACO-CAM (PCM, 4 unités, portes en 444) ;
    – NANCY-CGFT (SC10 à portes en 444, PCM) ;
    – NICE-TNL (SC10, PCM) ;
    – ORLÉANS-TREC (SC10) ;
    – PARIS-RATP (SC10, PCM) ;
    – POITIERS-CTP (SC10 en portes 402 avec poste de receveur à l'avant à droite, au-moins le n° 67, 715 HH 86)
    – STRASBOURG-CTS (SC10) ;
    – TOULON-RMTT (SC10) ;
    – TOULOUSE-TCRT (SC10).
Ces indications ne sont peut-être pas complètes et une vérification ne serait pas de trop car les erreurs sont vite arrivées, surtout quand ce sont des renseignements glanés un peu partout. S'agirait-il de SC10 d'occasion à Ajaccio ?

__________
P.-S. :
Je signale que le réseau du Mans a bien eu des SC101 à deux agents, en portes 442, avec cabine vitrée pour le receveur à l'arrière. Ils étaient équipés de la girouette latérale standard qui était intégrée dans la tôle du flanc droit, sous la vitre du receveur, comme sur les Somma OP5. C'est un constat personnel que j'ai fait lors d'un voyage au Mans vers 1967, pour voir les trolleybus qui, hélas, ne roulaient pas ce jour-là (il n'y avait plus de trolleybus que sur la seule ligne P – Hôpital – Pontlieue, les deux autres lignes B et M ayant été converties à l'autobus). Lors de mon voyage les SC10 remplaçaient les trolleys et ce furent les premiers SC10 que je vis en vrai. J'avais été très impressionné.

Le livre Tram, bus et trolleybus au Mans (Bertin, Delaperrelle, Meiche) montre un tableau du parc, page 93. Mais ce tableau est erroné car il mentionne que tous les SC10 du Mans, livrés à partir de 1966, étaient à un seul agent. C'est une erreur : j'en avais pris un et me tenais sur la plateforme arrière (l'endroit de choix pour les amateurs). Ayant ouvert l'imposte d'une fenêtre j'avais provoqué la grognasserie de la receveuse à calot qui m'avais demandé de la refermer. Cela ne s'invente pas…
Sur la ligne B il y avait aussi des SC10, du même modèle avec une cabine de receveur, mais la ligne fonctionnait avec un seul agent et la cabine était vide. Seule la ligne P fonctionnait avec deux agents, les trolleys Vetra type C avaient auparavant été transformés pour les adapter au service à un agent (rallongement à l'avant, modification des portes.

Lors d'un voyage ultérieur je pus finalement voir les trolleybus et rouler dedans. C'étaient des Vetra VBR et des VBRh. Il était grand temps d'aller les voir, ils n'en avaient sans doute plus que pour quelques mois (suppression des derniers trolleys en mai 1969 sur la ligne P, la ligne B avait été convertie à l'autobus en 1962 et la M en 1966). Une partie du parc autobus (quelques Berliet PLR et SC10) était équipée pour deux agents avec cabine de receveur à l'arrière, mais sur les lignes B, M et sur la ligne C ils étaient exploités avec un seul agent. J'ai supposé que ces bus étaient là pour prendre la place des trolleys les jours où ils ne pouvaient pas rouler (travaux sur les lignes aériennes).
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2014
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: L'autobus Saviem SC 10

Messagepar Hansi93 » 22 Jan 2023 17:49

Bonsoir à tous,

Pour répondre à Terminus, il y a eu effectivement en banlieue parisienne un PCMU immatriculé 4792 LP 78.
2 PCMU ont en effet été rachetés d'occasion à la STRAV par les Cars de Chatou : le 4791 LP 78 (ex-STRAV n°94) et le 4792 LP 78 (ex-STRAV n°103).

A l'origine, les Cars de Brévannes (rachetés par la suite par la STRAV) avait acheté neufs 13 PCMU (n°94 à 106).

Egalement, 6 Berliet PCMR de la RATP furent rachetés par la société Athis-Cars.
Hansi93
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 341
Inscription: 06 Juil 2009 15:54

Re: L'autobus Saviem SC 10

Messagepar Terminus » 23 Jan 2023 2:02

Merci à Hansi93 pour ces informations supplémentaires.

Si j'ai bien compris, des standards Berliet PCM ont été possédés :
    – 1° par la STRAV (achat neuf ou d'occasion ?), qui en a revendu 2 aux CARS DE CHATOU (les ex-STRAV n° 94 et 103) ;
    – 2° par les CARS DE BRÉVANNES (achat neuf), au nombre de 13 (n° 94 à 106) ;
    – 3° par ATHIS-CARS (6 PCMR ex-RATP).
Si la STRAV a acheté la société des CARS DE BRÉVANNES, elle est donc devenue propriétaire de ces PCMU, en tout ou partie. Faut-il comprendre que la STRAV n'a jamais acheté de PCMU neufs, ceux qu'elle a possédés étant les 13 ex-Brévannes qu'elle avait achetés d'occasion ?

Si j'ai un doute c'est parce qu'il est question deux fois du n° 94 : il aurait été acheté neuf par les CARS DE BRÉVANNES, puis lors du rachat de cette société par la STRAV il serait passé dans le parc de la STRAV (mais d'occasion). Si la STRAV l'a revendu aux CARS DE CHATOU il s'agissait d'un second achat d'occasion (il n'a pas pu être acheté neuf deux fois !). Il en va de même pour le n° 103.

Les précisions qu'Hansi93 pourrait apporter seraient bienvenues. Peut-il indiquer aussi quels matériels utilisait la STRAV dans les années 50 à 70 : des Chausson (nez de cochon, APU, APV, SC4), des Renault 215D, des Renault R4201, R4211, R4231, des Berliet PCK, PLR ou PH, d'autres modèles éventuels ? Pas besoin d'avoir l'état de parc, mais juste les types de bus utilisés par transporteur. On ne connaît pas assez les transports urbains (hors-RATP) de la banlieue parisienne. Ce serait utile d'en savoir plus.

Je m'intéresse beaucoup au service à deux agents et je cherche de la documentation. J'aimerais faire une liste et une carte de France selon les types de véhicules et les types d'exploitation (1 ou 2 agents) pour cette période 50-70 qui a précédé le raz-de-marée des autobus standards SC10 et PCM. Je la passerais dans Lineoz. En banlieue parisienne la STRAV, JAMPIERRE, et autres exploitants (hors RATP) exploitaient-ils des lignes avec deux agents ? Je suppose que oui pour JAMPIERRE (mais sans certitude), mais je ne sais rien pour les autres. Il est vrai que les divers exploitants étaient très nombreux en région parisienne. Merci d'avance pour les renseignements.

Pour revenir à la STRAV — aujourd'hui dans le giron de TRANSDEV — elle n'est pas une petite affaire. selon Wikipedia il y avait en 2006 : 12 millions de voyageurs, 259 points d'arrêts, 137 véhicules et 200 conducteurs. C'est déjà un beau réseau. Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Transdev_STRAV.

Je ne connaissais grand-chose de cette société. Toujours selon Wikipedia elle dessert Choisy-le-Roi, Créteil et Villeneuve-Saint-Georges pour le département du Val-de-Marne ainsi que Brunoy, Montgeron et Yerres (pour le département de l'Essonne).

__________

Pour les nostalgiques, voici des photos d'une vente aux enchères par ARTCURIAL — ce n'est pas une officine de seconde zone, bien au contraire, c'est tout ce qu'il y a de plus classieux ! — concernant la vente de la collection André Trigano, le 13 septembre 2020 ; il s'agit de deux bus ex-RATP dans leur livrée verte :
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2014
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: L'autobus Saviem SC 10

Messagepar BBernard » 25 Jan 2023 10:18

Bonjour.
Très intéressantes vos informations au sujet du SC10. Je suis passionné par les photos de bus mais je ne suis pas un pro de l'histoire des réseaux ou les informations techniques des véhicules ,en général. Merci pour vos infos. Concernant le Berliet PCM, je ne l'ai jamais trouvé très élégant à voir par rapport au SC10 (calandre avant des PCM, la découpe en biseau derrière la fenêtre du conducteur etc..) . Les SC10R me plaisaient beaucoup moins que la version originale de ce bus magnifique qu'est le SC10. Heureusement à Angers, on a échappé aux SC10 R. Le Brossel BL55 était, à mon avis, un concurrent sérieux du SC10 mais très cher à l'achat. Cette photo d'un SC10 de la Région Parisienne, avec une belle livrée. J'ai trouvé cette photo sur le net , il y a plus de dix ans mais je ne sais pas qui en est l'auteur. En tout cas cette photo est très réussie.
Bonne journée à Vous et à bientôt.
Bernard.
Image
BBernard
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 14
Inscription: 17 Sep 2022 7:38

Re: L'autobus Saviem SC 10

Messagepar Hansi93 » 29 Jan 2023 11:48

Pour répondre à Terminus, il n'a eu que 13 PCMU acquis neufs par les Cars de Brévannes (Cars Gueston).
La STRAV qui est une fusion des Cars de Brunoy et des Cars de Yerres, et qui a ensuite repris les Cars de Brévannes, ont récupéré les PCMU mais n'en ont pas acquis d'autres.
Les Cars de Brunoy et de Yerres avaient surtout des autocars Chausson de type APH-521 et APH-522.
Les Cars de Brévannes, également des Chausson et des Berliet PHN. Pour l'urbain, avant les PCMU, ils avaient des Berliet PH80 et PH85 pour les services dans Villeneuve-Saint-Georges.
Après la fusion, la STRAV a surtout été équipée en interurbain de S53 et S45 et pour l'urbain de SC10 (19 unités en 1976, puis 13 supplémentaires en 1977) et de quelques S105.
Hansi93
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 341
Inscription: 06 Juil 2009 15:54

Précédente

Retourner vers ANGERS - Les transports de l'agglomération angevine

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], bruno91, Google [Bot], Majestic-12 [Bot], Micka69


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia