Les autocars et autobus Renault 4200

COTRA, AnjouBus et TER Pays de la Loire :: www.snoirigo.net

Modérateurs: FLG, Latil 22

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net. Ce forum dispose d'une charte spécifique, merci d'en prendre connaissance.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 14 Mar 2022 23:06

Pour la CFT, bon client R4231 et suivants:

A) Laval TUL : des ex Reims
B) St-Brieuc TUB = 3 dont 2 mutés TUV-TUC Versailles (+3° à Roanne ?)
c) Reims TUR = 35 (mutés TUL, TUC, TUV, TURo)
D) Versailles TUV = 24
E) Roanne TURo = ex TUR + TUB ?
Une photo J Capolini en montre un, avec des baies "normales" en 2 parties coulissantes, alors que les ex TUR et TUB avaient (peu) des baies à manivelle : ex ? ou neuf (démo vu à Nancy sur le 9, chez Jean C. aussi ?) ?
F) Montluçon TUM = 0 à mon avis
G) Chalons51 = ex TUR

E et F avaient du r4210 et sc2c, repris des anciens exploitants par la CFT

Ah si, un essai RATP, avec pare-brise agrandi, qui semble avoir été repris à Epinal STAHV
Les cars-régies ORTF me semblent hors-jeu...
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 609
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 15 Mar 2022 9:18

DomDom54 Wrote:Concernant les autobus Renault 4231 de Nancy, les numéros 52, 54, 56 et ? ils ont quittés Nancy en 1967 avec l'arrivée des SC10 sur la ligne 19


Les R4231 ex-Nancy n° 52, 54 et 56 pourraient bien être les trois bus rachetés par les Transports A. DÉMAS (anciennement CARS SIROUX) à Angers pour leur unique ligne suburbaine d'autobus Angers-Gare Saint-Laud — bd Foch — pl. du Pélican (pl. Mendès-France) — pl. Saint-Serge (pl. Mitterrand) — Hôpital — pl. Bichon — rue Saint-Lazare — av. René Gasnier — Avrillé — Montreuil-Belfroy (aujourd'hui Montreuil-Juigné) — Juigné-Béné. La ligne mesurait environ 10 km entre Angers et Montreuil. Il y avait environ 11 départs par jour puis, avec la création d'une antenne à Avrillé (le Bois-du-Roy) elle atteignit entre 14 et 17 trajets/jour, je ne sais plus trop. Il y avait un service du dimanche (environ 6 trajets).

Je me souviens que ces trois R4231 avaient gardé leur numéro de parc peint en rouge sur la trappe de la girouette. Il y avait bien un ou deux de ces numéros (52, 54, 56).

Ces autobus avaient sans doute été achetés au réseau de Nancy par la société Anjou-Recuper, à Saint-Jean-de-Linières, à une quinzaine de kilomètres d'Angers et aussi à Angers, route de Paris, près de l"actuel parc des expositions. Il y avait même un quatrième R4231 de Nancy qui était resté longtemps sur le parking d'Anjou-Recuper à Saint-Jean-de-Linières. Ces quatre autobus étaient arrivés dans leur livrée d"origine gris/bleu moyen. Ils portaient deux cadres lumineux, un près de la porte avant, l'autre près de la porte arrière, pour indiquer la montée selon que le service était à un ou deux agents. Chez Démas ils avaient été repeints en vert moyen (haut)/crème un peu foncé (bas). Ils avaient un large capot d'aération au dessus du toit, un capot de ligne à l'avant, probablement un autre à l'arrière-droit et une girouette latérale près de la porte arrière. Ils étaient en portes 433. La cabine du receveur avait été démontée, la ligne de Démas étant exploitée avec un seul agent.

Les transports A. DÉMAS (*) exploitaient par ailleurs des autocars (excursions, ramassages scolaires et du personnel). Dotés de peu de moyens ils s'équipaient surtout de véhicules d'occasion.

__________
(*) DÉMAS et non pas DELMAS comme Chaban.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2014
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar DomDom54 » 02 Avr 2022 17:06

Les bus de Nancy 52 54 56 était des R4230 Renault avec BV mécanique ,avait été reconditionné avant de quitter Nancy, peinture intérieure et extérieure neuve, la mécanique entièrement révisée, a cette époque la CGFTEE qui exploitait les réseaux de Nancy, Rouen et Bordeaux.
A cette époque les bus avait une opération mi vie, comme à la SNCF, le dépôt de Nancy avait ses ateliers de mécanique et carrosserie, j'ai passé ma jeunesse sur la plate forme avant a coté du conducteur.
Mes parents habitaient sur la ligne 8 qui récupérait toujours les plus vieux bus, le samedi soir au service de nuit, il faisait terminus sous nos fenêtres et souvent le chauffeur laissait tourner le moteur qui était bruyant.
Nancy a eu 6 bus Berliet seulement numéroté 1 à 6 et immatriculé EU 54, a l'époque le numéro immatriculation correspondait au numéro du bus tel 806EU pour le numéro 6, 511FZ , 37EX pour le 37 pour le 11 etc.
Est ce que quelqu'un connait l'historique de la ligne numéro 8 de Nancy qui a première vue n'a pas eu de ligne de Tram, qui saute de 7 à 9.
DomDom54
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 2
Inscription: 04 Déc 2021 15:30

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar luckyrando57 » 03 Avr 2022 19:06

Bonsoir !

Là, nous sortons du sujet Angers, il vaudrait mieux poser la question sur le chapitre de Nancy. Pour ma part, aussi loin que je me souvienne, fin des années 60, la ligne 8 assurait la liaison Malzéville - Cimetière du Sud. Vu les contraintes de parcours à Malzéville, on imagine assez difficilement la mise en service d'un tramway, quand bien même les caisses de l'époque étaient nettement moins longues que celles que l'on fait circuler à l'ère actuelle.
luckyrando57
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 343
Inscription: 09 Avr 2012 18:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar PHEBUS-171 » 23 Juin 2022 22:36

Les r4231 des TCN de Nancy avaient un capot de ligne arrière (et une petite girouette latérale au-dessus du receveur). Ceux de la CFT (TUR sf les ts 1°, TUV, TUB), également, ainsi que Madrid, et Dunkerque STDE à priori. A y réfléchir, j' ai l' impression que tous les autres vendus en France ou Algérie n' étaient pas dotés de ce capot arrière. Ceux d' Arras me semblent d' occasion. Sur r4210, Bordeaux en était doté , sf sur les 41 1° en 333. Là aussi, je crois bien que c' étaient les seuls du genre, sf erreur (attention, ne pas se faire piéger par les "qqs" reventes ex CGFT...).
PHEBUS-171
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 609
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 26 Juin 2022 16:16

Plaque de demande d'arrêt facultatif

Voici un détail typique des Renault R4201, R4211 et R4231, probablement aussi (mais je n'en suis pas sûr) des plus anciens R4200, R4210 et R4230. Pour les SC2 et les S105 je ne sais plus, toutefois dans les S105 on retrouvait de très nombreuses pièces des R4201/R4211/R4231.

Ces plaques émaillées étaient rivetées (?) ou vissées (plutôt vissées probablement ?) sur les barres d'appui (les colonnes montantes) qui étaient munies d'un bouton de demande d'arrêt. Ces barres d'appui étaient situées près des portes, sauf erreur.

Quand on appuyait sur ce bouton le boîtier lumineux « ARRÊT DEMANDÉ » s'allumait en rouge sur fond sombre (je ne suis pas certain qu"à l"époque les majuscules portaient des accents). Ce boîtier lumineux était fixé sur la trappe intérieure de la girouette, celle qu'on relevait pour placer la plaque d'indice de ligne dans le capot de ligne et qui accédait aussi au film sur rouleaux qui affichait le terminus. On dit film mais c'était une toile blanche imprimée vraisemblablement par sérigraphie.

Sur les Renault le boulon de demande d'arrêt déclenchait seulement le boîtier lumineux, mais il n'y avait aucun son. Mais les Chausson et Berliet étaient différents, du moins les anciens :
    — CHAUSSON APH : pas de boîtier lumineux mais une sonnerie (quand on laissait le doigt sur le bouton la sonnerie continuait de sonner) ;
    — BERLIET PH80, PH85, PH100 : boîtier lumineux (probablement le texte s"éclairait-il en clair sur un fond blanc, mais mon souvenir est flou) et en plus un timbre sonnait. Un appui sur le bouton déclenchait 1 coup de timbre. Quand le boîtier lumineux était éclairé (= demande d'arrêt prise en compte) le timbre pouvait sonner d'autres fois si l'on appuyait à nouveau sur le bouton, cela faisait râler les conducteurs. Pour les autres types de Berliet plus anciens (genre PLR, etc.) je ne sais pas.
C'était beaucoup plus évolué que sur les Renault 215D où un cordon de cuir courait sous le plafond tout du long de l'autobus et actionnait un timbre placé au-dessus du pare-brise. Il fallait tirer sur le cordon. Le plafond était un parquet légèrement cintré en bois, d'ailleurs toute la caisse était en bois revêtu de tôles à l'extérieur.

Curieusement, en raison de la différence d'époque, les boîtiers lumineux des Renault R4000 étaient les mêmes (ou quasiment identiques) que ceux des SC10. Idem pour les boutons de demande d'arrêt. Par ailleurs les Renault TN4 et autres modèles à plate-forme arrière de la RATP avaient aussi de semblables boutons.

Édition : P.-S. : sur cette plaque la majuscule à « Point » est incorrecte : c'est un nom commun et non pas un nom propre. De plus ce mot ne débute pas une phrase, il n'y a donc pas de raison pour une majuscule.

Image
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2014
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Bbreteaubb » 29 Juin 2022 9:26

Bonjour
Ayant très peu de souvenirs des R4211, je ne me souviens pas de ces plaques émaillées lors des rares occasions où je suis monté dans ces bus. Beau document.
L'avant d'un ancien R4211 Angevin, lors de sa démolition . Dommage que rien n'est été conservé sur les transports Angevins, mis à part le livre de Latil 22 sur l'histoire des transports urbains d'Angers.
Bonne journée à Tous.
Bernard.
Image
Bbreteaubb
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 68
Inscription: 13 Mar 2021 13:47

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Bbreteaubb » 30 Juin 2022 8:59

Bonjour.
Angers et la Place du Ralliement sous la neige, ça devient rare de nos jours !! :D
Les Berliet étaient plus nombreux que les R4211, à cette époque. On en voit deux sur cette photo.
Celui qui est sur la droite est-il un R4211 court, je ne pense pas mais à vérifier, merci.
Bonne journée.
Bernard.
Image
Bbreteaubb
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 68
Inscription: 13 Mar 2021 13:47

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar luckyrando57 » 30 Juin 2022 18:46

Bonsoir !

Oui, le 42xx partiellement masqué est bien un modèle court. Le modèle long afficherait l'équivalent de cInq grandes baies après la petite qui suit la porte avant, ce qui n'est pas le cas ici. C'est la présence du Berliet court à ses côtés qui est trompeuse.
luckyrando57
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 343
Inscription: 09 Avr 2012 18:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Bbreteaubb » 01 Juil 2022 8:53

Bonjour
luckyrando57 a écrit:
Oui, le 42xx partiellement masqué est bien un modèle court. Le modèle long afficherait l'équivalent de cInq grandes baies après la petite qui suit la porte avant, ce qui n'est pas le cas ici. C'est la présence du Berliet court à ses côtés qui est trompeuse

Merci pour l'info car je n'étais pas sûr que c'était un R4211 court mais la présence du Berliet PH80 le prouve.
Carte postale de Reims qui a eu des R4231 , avec un arrière plat mais sans vitres dans l'arrondi et pare-choc chromé. Laval en a eu également ainsi que St Brieuc (même société qui gérait ces réseaux). Je préfère la version de Nancy , Démas à Angers et sans doute d'autres villes qui ont eu ce R4231 avec plus de visibilité à l'arrière et clarté et le pare-choc de protection. Une affaire de coût peut-être ? Trouvé sur le net ce R4231 de Perpignan comme ceux de Reims.
Quelle version préférez-vous ?
Bonne journée à Tous.
Bernard.
Image
Image
Bbreteaubb
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 68
Inscription: 13 Mar 2021 13:47

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar uthoji » 15 Juil 2022 7:29

belle succession de photos, mais il eut été intérressant de mettre une légende sous chaque photo, ou d'en citer les sources.
En ce qui me concerne pour la photo numéro 6, le bus n° 64 a été prise a Dijon au dépot STRD de la rue des trois forgerons.
uthoji
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 2
Inscription: 15 Juil 2022 7:14

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 15 Juil 2022 18:22

Bonjour uthojl,

Bienvenue à bord puisque c'est ton premier message sur Lineoz.

La Renault R4321 crème et rouge n° 43 de la photo juste au-dessus appartient au réseau de Perpignan (CTP). Il fonctionne en service à deux agents et on aperçoit le bureau du receveur à travers la porte arrière.

Il est affiché pour la ligne 2 qui avait pour itinéraire Garrigole — Saint-Assicle — Gare de Perpignan — Haut-Vernet. C'était la principale ligne urbaine de Perpignan qui était normalement exploitée avec des trolleybus, dont certains neufs et d'autres d'occasion. Il y eut notamment un ou des Vétra VA3 à trois essieux rachetés à Marseille-RATVM.

On peut supposer qu'il remplace temporairement les trolleybus parce qu'il y aurait eu des travaux sur les lignes de conrtact. Mais il se pourrait aussi que l'exploitation par trolleys avait été abandonnée.

On voit par la porte arrière que le plancher était très haut : deux grandes marches pour monter sur la plate-forme, plus une marche pour accéder au plancher. Le siège du receveur était placé sur une estrade surélevée, tandis que les sièges des voyageurs étaient posés sur le plancher sans estrade, à l'exception des banquettes latérales de l'avant, au-dessus des passages de roues, qui comportaient trois places sur une estrade. À l'avant la disposition était semblable : deux marches pour monter sur la plate-forme, puis une marche pour accéder au plancher, le conducteur était vraisemblablement placé sur une estrade. Pour la porte centrale on descendait directement trois marches. Debout à l'intérieur des Renault on ne voyait pas grand chose de la rue : la tête des voyageurs était dans l'arrondi tôlé des voussoirs.

En bas de la porte centrale, à droite et dans l'angle au-dessus du nez de marche on voit un petit boîtier, de section triangulaire. Sur la face supérieure (celle qui est en biais) il y a un voyant lumineux : il s'allumait en vert quand la porte était ouverte, cela permettait au conducteur de voir dans son rétroviseur s'il y avait encore quelqu'un dans l'emmarchement, porte fermée il restait éteint. C'était particulier à Renault, les Berliet, somma et autres, ainsi que les trolleybus n'avaient pas cet équipement.

Normalement cet autobus ne doit pas avoir de capot de ligne : à Perpignan on se contentait de la girouette frontale et l'indice de ligne était peint sur une plaque en tôle (même type que celle de l'arrière) que l'on plaçait au-dessous du pare-brise, à gauche quand on est à l'extérieur. Plusieurs réseaux en France dédaignaient les capots de ligne et parfois même la girouette (Nantes-CNTC). Drôle d'idée car ces équipements donnaient toute satisfaction. À Perpignan et ailleurs on allait même jusqu'à démonter les cpots de ligne sur les matériels achetés d'occasion et à recarrosser l'arrondi de toiture.

À signaler aussi : le bruit du moteur de cette série R4000 était assourdissant dans les rues en côte, c'était à la limite d'être pénible et tout le bus vibrait. Il se pourrait que la cause ait été la sous-motorisation qui faisait monter le régime.

Ce type d'autobus est le père du S105 qui en reprenait beaucoup d'éléments.

__________
La plaque émaillée « Sonner une fois… » que j'ai montrée un peu plus haut était fixée sur certaines barres d'appui dans les bus de cette série R4000 (R4200/4201, R4210/4211, R4230/4231). Ne pas croire que le mot « sonner » impliquait d'entendre un son, en fait on n'entendait rien, seul un voyant « ARRET DEMANDE « s'allumait en rouge sur la trappe de la girouette.

L'autobus Renault crème et bleu en ruine montré un peu plus haut est un Renault R4211 ex-Angers-TEA (la compagnie des tramways).
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2014
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar b3su » 16 Juil 2022 6:41

bonjour
Lorsque j'ai lu le post d' Uthoji, j'ai repris la lecture de ce fil et les commentaires de Terminus. Le renault 64 est issu d'une commande d ela RTD et n'est jamais passé par Perpignan. Je penche plus pour une réparation accidentelle pour la grille car de mémoire les autres n'en avaient pas .
D'ailleurs il a été photographié par J Capolini dans son état d'origine

https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/32757799571/in/photostream/
b3su
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 365
Inscription: 03 Mar 2009 20:00

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar uthoji » 19 Juil 2022 18:00

Le modèle long afficherait l'équivalent de cInq grandes baies après la petite qui suit la porte avant, ce qui n'est pas le cas ici. C'est la présence du Berliet court à ses côtés qui est trompeuse.

[url="https://get-vidmateapp.com/home/"]get-vidmateapp.com[/url] [url="https://get-mobdroapk.com"]mobdro download[/url]
uthoji
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 2
Inscription: 15 Juil 2022 7:14

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 21 Juil 2022 5:04

@ Luckyrando57 et Bbreteaubb :
Objection, vos Honneurs ! Ce n'est pas un R4201 court.

@ uthodji :
Bravo, c'est la bonne réponse : c'est bien un R4211 long.

Remarque : à Angers, sur les Berliet PH80 (1re série du n° 61 au 65, 2e série du n° 66 au 71) les angles en haut des baies des portes à l'origine étaient droits, comme ceux d'un carré. Tous ces bus avaient été ainsi livrés avec des gouttières au-dessus des portes qui s'arrêtaient à l'aplomb des angles (voir la photo ci-dessus). Mais il se pourrait qu'il y eut des problèmes avec ces gouttières et que sous la pluie l'eau s'infiltrait à l'intérieur (du moins c'est une supposition de ma part). L'atelier des TEA modifia ces angles par la suite et les transforma de la sorte :
    – les angles droits furent modifiés en angles à pans coupés (en chanfrein) avec des cueillies arrondies ;
    – la gouttière fut remplacée par une nouvelle plus longue et débordant un peu des angles.
Sur la photo on voit, sur le PH80, les angles de porte d'origine (angles droits et non pas en chanfrein).
Le Berliet PH85 du premier plan semble avoir lui aussi des angles droits, c'est assez probable mais pas tout à fait certain. Je ne m'en souviens plus trop mais il se pourrait bien que leurs angles furent aussi modifiés.
Les 4 PH100 (n° 101 à 104) avaient des angles arrondis, d'origine ou transformés ? Je ne sais pas.

On remarque aussi que les PH85 avaient en toiture des aérateurs carrossés qui ressemblaient un peu à des cuvettes renversées. Sur le PH80 on ne voit rien à cause de la neige, mais l'aération se faisait par de petits clapets (trois paires). Il y avait aussi les deux trapes encadrant la girouette frontale.

La photo a été prise sous la neige, ce pourrait être l'hiver 1963-1964, ou 1964-1965, ou bien 1965-1966. &léments de datation :
– les premiers Berliet PH85 arrivèrent sans doute au début de 1963 ;
– sur la photo les bus ne portent pas encore les cadres publicitaires qui furent posés à l'été 1966.

Le Berliet PH80 que l'on voit à gauche, près du kiosque, est le modèle normal du PH80, son arrière n'est pas raccourci. Il a existé des modèles raccourcis, notamment à Besançon, Rennes, Orléans, Toulon, peut-être à Troyes (?) et sans doute ailleurs, mais il n'y en eut aucun à Angers.

Déployer cette page sur toute la largeur de l'écran, sinon l'image est tronquée.

Image
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2014
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 21 Juil 2022 15:12

Sur la photo précédente le Berliet PH80 à gauche près du kiosque est mal habillé, il porte l'indice B (Ralliement – Belle-Beille). En réalité ce bus placé à cet endroit attend le départ pour desservir normalement :
– soit la ligne T (Justices, terminus partiel – Pyramide, terminus partiel – Trélazé, fréquence aux 30' jusqu'à La Pyramide, environ 20' à la pointe du soir, 14 départs/jour pour le bourg de Trélazé) ;
– ou bien la ligne P : Les Plaines (terminus partiel) – place Gentric ;
– ou encore Saint-Léonard-Ballée : ligne [exposant]s[/exposant]L, 5 départs par jour) ;
– et aussi la navette Ralliement – Justices qui portait l'indice T, puis fut distinguée par l'indice J : ce n'était pas une ligne indépendante mais un service partiel de la ligne T. En heures creuses elle fonctionnait aux 30', ses départs intercalés avec ceux de Trélazé ou La Pyramide assuraient une fréquence de 15' sur le tronçon Ralliement – Justices. En heures creuses elle roulait en doublage avec les bus vers Trélazé, ce qui, paradoxalement pour une telle tranche horaire, faisait tomber la fréquence de moitié.

L'itinéraire de la ligne P passait à l'origine (sans doute 1958) par la place du Lycée et par la sinueuse rue Saint-Léonard, puis le tortueux chemin de Ballée, jusqu'à septembre 1964 probablement. Par la suite elle abandonna Saint-Léonard pour prendre le tronc commun André-Leroy – Madeleine – Justices, avec les lignes T et [exposant]sL[/exposant], ainsi que la navette des Justices. Après Les Justices elle allait aux Plaines par la rue Parmentier.

Le Renault R4211 porte l'indice P de la ligne des Plaines. Il est stationné hors service sur la voie où l'on rangeait les bus en réserve ou en interruption de service, pendant les heures creuses. Il y avait aussi un parking d'heures creuses pour les autobus au bord de la Maine, place Molière, sur le quai desservi par les voies SNCF du port. En 1964 ce parking émigra place Imbach mais n'y resta guère en raison des doléances des riverains. Je me souviens d'un compte-rendu dans le Courrier de l'Ouest : un commerçant de la place Imbach se plaignait de « ces cars sales et puants », ou peut-être « laids et puants ». Tout un état d'esprit…

L'autre Renault R4211, celui du fond, est sans doute en attente, le long du trottoir affecté à la ligne B (Belle-Beille). Mais il ne porte pas de plaque et l'arrêt pour Belle-Beille était plus bas à gauche, près de l'angle de la rue Lenepveu.

À droite du kiosque et presque collé à lui on aperçoit un poteau d'arrêt portant des pancartes d'horaires. C'était une nouveauté : auparavant les arrêts de la place du Ralliement n'étaient matérialisés que par les bandes alternées rouges et blanches sur les bordures de trottoir, qui indiquaient un stationnement interdit. Aucun poteau, aucune pancarte n'indiquaient la ligne, la destination, les horaires. Il fallait savoir… Seule la feuille des horaires du réseau, était scotchée sur les vitres du kiosque. Ce n'est pas comme ça qu'on gagne une clientèle.

L'extrémité du kiosque abritait une marchande de journaux, mais sur la photo on ne voit que du vide. Je ne sais plus quand, mais vers cette époque le local des journaux fut transformé en second guichet de vente de billets. Peut-être était-il déjà en service sur cette photo.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2014
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar luckyrando57 » 21 Juil 2022 18:16

Bonsoir !

Au temps pour moi en ce qui concerne le bus décrit à tort comme un modèle court, et bravo pour l'étude détaillée. Je comprends à présent que les baies moyennes m'ont induit en erreur.
luckyrando57
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 343
Inscription: 09 Avr 2012 18:31

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar Terminus » 21 Juil 2022 18:30

[quote="luckyrando57"]Bonsoir !

Au temps pour moi en ce qui concerne le bus décrit à tort comme un modèle court, et bravo pour l'étude détaillée. Je comprends à présent que les baies moyennes m'ont induit en erreur.[/quote]

Bonsoir,

Et le piège avec les Renault R4210/R4211, c'est que le nombre de baies de chaque face est différent : 9 sur le flanc droit, mais seulement 8 sur le flanc gauche.

FLANC DROIT DES R4210/R4211 (CÔTÉ PORTES) :
1° porte AR à 3 vantaux (pour les dispos 333) ou baie trapézoïdale pour les dispos 033 ;
2° baie moyenne ;
3° petite baie ;
4° porte ML à 3 vantaux ;
5° baie moyenne ;
6° grande baie ;
7° grande baie ;
8° petite baie ;
9° porte AV à 3 vantaux.

FLANC GAUCHE DES R4210/R4211 :
1° baie du conducteur ;
2° petite baie ;
3° grande baie ;
4° grande baie ;
5° grande baie ;
6° grande baie ;
7° baie moyenne ;
8° baie trapézoïdale (en général porte battante pour issue de secours).

Pour les R4200/R4201 (modèle court en portes 33) et les R4230/R4231 (modèle long à arrière plat, généralement à deux agents en portes 433) il devait bien avoir aussi une différence de nombre de baies (à vérifier).
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2014
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar BBernard » 29 Sep 2022 18:15

Bonsoir.
J'ai dû changer de pseudo , mon ordinateur m'a planté et impossible de récupérer l'ancien.
Un R4211 court , Place du Ralliement et devant lui un Latil ?
Toute une époque: Tractions, 4 ch, 2 ch et le kiosque . Derrière, le magasin " La Belle Jardinière" qui a été présent très longtemps Place du Ralliement.
Ce document daterait-il des années 50 , à vérifier.
Bonne soirée à tous.
Bernard.
Image
BBernard
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 14
Inscription: 17 Sep 2022 7:38

Re: Les autocars et autobus Renault 4200

Messagepar BBernard » 28 Nov 2022 17:34

Bonjour.
Un document rare de Latil 22, sur les bus Angevins des années 50,60. Un R4211 sur la ligne des Ponts de Cé. On voit malheureusement le véhicule de loin mais c'est exceptionnel de voir des bus d'Angers de cette époque en dehors du centre-ville.
A bientôt.
Bernard.
Image
BBernard
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 14
Inscription: 17 Sep 2022 7:38

Précédente

Retourner vers ANGERS - Les transports de l'agglomération angevine

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Google [Bot]


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia