[Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Le Forum des passionnés de rail et de caténaires...

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 19 Jan 2018 11:08

Arnaud68800 a écrit:Ce n'est pas forcément ridicule... ça n'est pas parce que ça n'a pas deux files de rail que l'idée doit être immédiatement à jeter... Bien sûr, ce n'est pas pour tout de suite : il faudra d'abord que la technologie des véhicules autonomes soit mûre. Il s'agit d'une vision de long terme, voire de très long terme.




Image

Image


Image

Image

"Il s'agit d'une vision de long terme, voire de très long terme."
Tu es sûr de ça ?
J'ai pris ces photos, il y a plus de vingt ans !
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 19 Jan 2018 11:17

15063 a écrit:Armentières-Merville (59). Le dernier km entre Lestrem et Merville a été déclassé pour agrandir l'usine mais on peut passer à côté. Du côté Merville, on pourrait prolonger jusqu'à Hazebrouck (noeud du réseau TER) par l'emprise de l'ancienne VNS. Du côté Armentières, on pourrait prolonger le service jusqu'au métro à Lomme mais ce serait plutôt en mode lourd.

Oui, ce parcours me semble être une très bonne idée, il faudrait juste que l'arrivée en gare d'Armentières soit sur une voie (piste) dédiée à la navette et indépendante de RFF...
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Aig » 19 Jan 2018 11:25

Donostian a écrit:C'est une plaisanterie ?
L'idée est bonne, mais ta navette à roues bandagées en acier sera prisonnière du parcours et ne pourra pas faire de desserte en ville, par ailleurs en cas de freinage d'urgence un train enraye : il freine très mal, mais reste sur la voie, grâce au guidage des rails.
Si on applique ton idée ta navette avec roues bandagées en acier aura une tenue de voie comparable à celle d'une voiture sur la glace: elle partira dans le décor au moindre freinage d'urgence !

Mince, je n'y avais pas pensé. Pour éviter que le véhicule ne parte dans le décor, on pourrait légèrement modifier la forme du bandage de roulement et des roues de façon à ce que les roues soient guidées par une partie verticale du bandage de roulement. Pour le freinage, on pourrait imaginer des patins électromagnétiques qui viendraient frotter sur le bandage de roulement en acier. Trop compliqué, je reconnais ...
Aig
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Fév 2005 21:17

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 19 Jan 2018 12:16

Aig a écrit:

Mince, je n'y avais pas pensé. Pour éviter que le véhicule ne parte dans le décor, on pourrait légèrement modifier la forme du bandage de roulement et des roues de façon à ce que les roues soient guidées par une partie verticale du bandage de roulement. Pour le freinage, on pourrait imaginer des patins électromagnétiques qui viendraient frotter sur le bandage de roulement en acier. Trop compliqué, je reconnais ...

Je me suis fait avoir !
:D
C'était bien une plaisanterie de table de ta part.
Pour en revenir au sujet, évidemment que c'est stupide d'enlever les rails et de créer une emprise routière sur la plate-forme, alors qu'on pourrait déjà faire rouler directement une version ferroviaire des véhicules automatiques.
Mais la politique c'est l'art du possible, la ministre sait que si elle fait une telle proposition ce sera une levée de boucliers et peut-être un déclenchement du mouvement de grève.
Très habilement elle propose de faire rouler des véhicules routiers sur d'anciennes plate-forme ferroviaire.
Comme le faisait remarquer 15063 on ne manque pas, hélas, d'anciennes plates-formes ferroviaires, déjà déposées, comme Maintenon Nogent le Roi ou Armentières Merville, pour tester un système de type routier.
Pour le test d'une version ferroviaire (*), cela pourrait se faire sur une voie non SNCF par exemple pourquoi pas entre La Tremblade et Saujon ?



(*)le véhicule test pourrait être non pas un véhicule neuf, mais un ancien autorail par exemple 2100 ou 4300 équipé de la technologie des navettes routières
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar vincent29 » 19 Jan 2018 12:38

Pourquoi ne pourrait-on pas les faire rouler sur des rails, ces navettes autonomes ? Ça évite de coûteux travaux de déferrage, déballastage, terrassement et enrobé, non* ? Et puis ça préserve l'avenir, d'une certaine manière.

* Sauf à ce que le coût complet sur 50 ou 100 ans d'entretien d'une voie ferrée + ballast accueillant quotidiennement 20 à 30 circulations d'une navette autonome légère soit démesurément plus élevé que celui d'une voie en enrobé (hors plateforme, installations de signalisation, installations de traction, etc.)
vincent29
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 738
Inscription: 15 Jan 2006 13:40
Localisation: Lyon

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 19 Jan 2018 12:46

vincent29 a écrit:Pourquoi ne pourrait-on pas les faire rouler sur des rails, ces navettes autonomes ? Ça évite de coûteux travaux de déferrage, déballastage, terrassement et enrobé, non* ? Et puis ça préserve l'avenir, d'une certaine manière.

* Sauf à ce que le coût complet sur 50 ou 100 ans d'entretien d'une voie ferrée + ballast accueillant quotidiennement 20 à 30 circulations d'une navette autonome légère soit démesurément plus élevé que celui d'une voie en enrobé (hors plateforme, installations de signalisation, installations de traction, etc.)

Non, le coût d'entretien d'une voie ferrée sur laquelle circulent des véhicules légers est très faible.
En gros débroussaillage, mais ça tu l'as aussi pour la version routière.
Là où la géométrie de la voie souffre, c'est quand il y a des trains lourds...
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar sanglier08 » 19 Jan 2018 12:49

vincent29 a écrit:Pourquoi ne pourrait-on pas les faire rouler sur des rails, ces navettes autonomes ? Ça évite de coûteux travaux de déferrage, déballastage, terrassement et enrobé, non* ? Et puis ça préserve l'avenir, d'une certaine manière.

* Sauf à ce que le coût complet sur 50 ou 100 ans d'entretien d'une voie ferrée + ballast accueillant quotidiennement 20 à 30 circulations d'une navette autonome légère soit démesurément plus élevé que celui d'une voie en enrobé (hors plateforme, installations de signalisation, installations de traction, etc.)

Quand on voit le coût de maintenance en translhor face à un vrai tramway, j'ai le droit de :shock: . En plus, au niveau énergétique, le fer/fer est 10000 fois plus efficace.
Pour des véhicules autonomes sur voie ferrée, j'appelle la CGT à la barre pour nous expliquer pourquoi c'est infaisable, dangereux, ...
sanglier08
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 722
Inscription: 07 Sep 2012 9:27

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Aig » 19 Jan 2018 13:15

Donostian a écrit: :D
C'était bien une plaisanterie de table de ta part.

Désolé, c'était trop tentant. Je m'étonne d'ailleurs qu'on ne m'ait pas précédé ... ;-)

Bonne journée.
Aig
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1648
Inscription: 02 Fév 2005 21:17

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar 15063 » 19 Jan 2018 14:09

Des navettes automatiques sur fer pourraient tenir les horaires des trains actuels sans les améliorer : les capacités de freinage sont meilleures mais l'adhérence au démarrage et en rampe est moins bonne que le mode fer lourd.
Avec des navettes pneu, on améliore les performances à tous les points de vue (accélération, freinages, rampes, courbes) mais avec deux problèmes qui se posent : une moins bonne fiabilité d'exploitation en hiver et une plus forte consommation d'énergie, ainsi que l'usure des pneus.
Vous me direz que le métro fer et le tramway fer sont aussi performants que leur équivalents sur pneus. Pour y arriver on a du souvent rajouter de la puissance en mode fer. Sur une navette fer la puissance en plus ne sert à rien faute d'adhérence.
Vu l'état du réseau ferré français, le remplacement d'une voie ancienne par une voie navette fer nécessite au minimum le remplacement des rails et des traverses.

Pour tester les navettes fer, je propose une ligne hors SNCF à double écartement, celle du CFBS entre Noyelles et St-Valéry sur Somme. La quasi absence de PN jusqu'à St-Valéry Canal en fait d'ailleurs le terrain d'expérimentation idéal. La question se pose d'ailleurs localement du rétablissement d'un service régulier entre ces deux localités. Une fois mise au point, l'extension de ce service à la totalité du réseau du CFBS serait possible. La voie est bien entretenue.
15063
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1354
Inscription: 08 Nov 2007 18:25
Localisation: Nord

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Jojo » 19 Jan 2018 14:40

15063 a écrit:Vous me direz que le métro fer et le tramway fer sont aussi performants que leur équivalents sur pneus. Pour y arriver on a du souvent rajouter de la puissance en mode fer. Sur une navette fer la puissance en plus ne sert à rien faute d'adhérence.

Heu... pour arriver aux même performances sur pneu il faut encore plus de puissance ! (pour compenser les pertes supplémentaires)
Le seul intérêt serait la simplification de la mécanique, car les mêmes performances peuvent être atteintes avec un nombre moindre d'essieux moteurs (tant qu'il n'y a pas de neige ou verglas :mrgreen: ).

15063 a écrit:Vu l'état du réseau ferré français, le remplacement d'une voie ancienne par une voie navette fer nécessite au minimum le remplacement des rails et des traverses.

Voilà : sur une plateforme existante, mais déferrée ou avec une voie complètement pourrie, est-il plus économique de faire (et d'entretenir) une chaussée routière ou une voie ferrée ?
"♪ Il fait beau dans l'métro !! ♪"
enfin, chaud, surtout...
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3752
Inscription: 25 Oct 2010 9:46
Localisation: dans un TER Rennes-Laval

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 19 Jan 2018 15:04

Jojo a écrit:


Heu... pour arriver aux même performances sur pneu il faut encore plus de puissance ! (pour compenser les pertes supplémentaires)
Le seul intérêt serait la simplification de la mécanique, car les mêmes performances peuvent être atteintes avec un nombre moindre d'essieux moteurs (tant qu'il n'y a pas de neige ou verglas :mrgreen: ).




Image
Photo Donostian (La Défense)
Ce genre de navette consomme moins de 10 Kw au cent (soit environ 1,5€)
Tu la remplaces par une navette fer qui va consommer, soyons généreux, 20% de moins soit 8Kw/h au cent kilomètres
Problème :
Combien de siècles te faudra-t-il, avec les économies d'électricité générées, pour amortir l'équipement ferroviaire de l'itinéraire ?
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 19 Jan 2018 15:22

15063 a écrit:
Vu l'état du réseau ferré français, le remplacement d'une voie ancienne par une voie navette fer nécessite au minimum le remplacement des rails et des traverses.



Faut pas exagérer non plus, les voies circulées à part quelques VUTR sont en bien meilleur état que les anciens secondaires où les Billard avec une bonne suspension roulaient à 80 Km/h.
Pour rénover une voie ancienne on passe une voiture d'auscultation qui va détecter les traverses à remplacer et vérifier la géométrie de la voie, et après 2 ou 3 passages de bourreuse, plus remplacement de quelques traverses, c'est bon !
On parle ici de matériel léger, ce serait autre chose si on devait rouvrir la ligne à 15 trains de 2000t par jour !
En général, à part des lignes qui n'ont pas été circulées durant des années comme Grande Ceinture entre St Cyr et Noisy Le Roi, où effectivement le plancher est mort, un remplacement limité de traverses suffit...
15063 a écrit:



Pour tester les navettes fer, je propose une ligne hors SNCF à double écartement, celle du CFBS entre Noyelles et St-Valéry sur Somme. La quasi absence de PN jusqu'à St-Valéry Canal en fait d'ailleurs le terrain d'expérimentation idéal. La question se pose d'ailleurs localement du rétablissement d'un service régulier entre ces deux localités. Une fois mise au point, l'extension de ce service à la totalité du réseau du CFBS serait possible. La voie est bien entretenue.


Ca me paraît une très bonne suggestion ! :bravo: :bravo:
Si quelqu'un pouvait t'écouter en haut lieu !

Image
Photo Southern railway fan
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar vincent29 » 19 Jan 2018 15:50

Donostian a écrit:
Image
Photo Southern railway fan


Super, ce bidule ! C'est exactement ce que j'avais en tête, en version sans conducteur. Et effectivement je ne pense pas qu'il faille une infra de haute voltige pour accueillir ce minibus sur rail. SNCF réseau expliquera sûrement qu'il y en a pour 5 M€ / kilomètre pour mettre une infra existante en compatibilité. Mais des gens raisonnables proposeront sans aucun doute un devis plus honnête !
vincent29
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 738
Inscription: 15 Jan 2006 13:40
Localisation: Lyon

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar viadi » 19 Jan 2018 16:21

Je ne comprends pas l’intérêt.

Le principal coût du train est donc le coût salarial des conducteurs?
Et qu’est ce qui empêcherait qu’un véhicule léger, moins cher, ne soit pas automatisé?

Si le coût en personnel est trop important pour le chemin de fer, supprimons les emplois d’escale et de vente, y compris dans les très grandes gares, avec licenciement immédiat du personnel à l’anglo-saxonne.

La déshumanisation continuera, alors qu’elle est fortement critiquée par les usagers.

De plus, une augmentation des fréquences sur ces lignes permettra t elle de sauver ces lignes?
Pas sur que cela entraîne des très fortes hausses.
Ces lignes rurales sont victimes de la désertification des zones rurales, de l’eloignement des points d’arrêt aux centres d’interet.
Sur de nombreuses lignes les pointes viennent du trafic de ces pendulaires captifs que ces petites capacités auront du mal à absorber.

La voiture restera indispensable.
Et la voiture autonome et électrique va aussi arriver...
Sans parler des Uber et autres blablacar & friends.
viadi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1949
Inscription: 14 Mar 2009 16:28
Localisation: Alsace

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 19 Jan 2018 16:41

viadi a écrit:Je ne comprends pas l’intérêt.



C'est ton droit !
Mais si on faisait un essai, pour voir, sur une seule ligne ?
Qu'est ce que tu en penses ?
Où alors il faut surtout pas faire d'essai, on sait jamais ça pourrait être utile ?
Tout est parti du message posté le 18 janvier par Clément




Clement a écrit:Décidément les dirigeants français se caractérisent par leur allergie au rail !
Il n'y a plus qu'à attendre le rapport Spinetta... et on sera fixés !
J'ai failli faire un malaise :xx: :

Des voies ferrées reconverties en pistes pour voitures autonomes

Un certain nombre de petites lignes ferroviaires sont aujourd'hui maintenues malgré leur coût de fonctionnement et leur faible fréquentation. Mais la plupart des élus refusent mordicus le remplacement par une desserte en car que propose la SNCF pour réduire la facture.

La future loi pourrait ajouter une autre option : la reconversion de ces lignes en voies dédiées à la circulation de véhicules autonomes. Cette transformation a été préconisée par le COI mi-décembre : « Conserver et reconvertir ces emprises pour y faire circuler d'autres mobiles que les trains n'est pas une idée nouvelle », relève le rapport d'étape, en référence à des transformations en pistes cyclables. « Mais [...] l'émergence de véhicules autonomes et électriques offre de nouvelles pistes de valorisation à un terme peu éloigné ».

Le remplacement des trains par des véhicules autonomes offrirait une solution moins coûteuse et plus adaptée à la faiblesse des flux. Et le recours à des voies réservées permet d'esquiver la question de la cohabitation avec les autres véhicules. Cette solution avant-gardiste est enfin plus facile à accepter pour les viles concernées.

Par ailleurs, Le futur texte pourrait supprimer l'obligation actuelle d'avoir à bord du véhicule un conducteur prêt à reprendre les commandes en cas de pépin.



https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 145434.php



Clément cite les Echos qui écrivent :
la reconversion de ces lignes en voies dédiées à la circulation de véhicules autonomes. Cette transformation a été préconisée par le COI mi-décembre :

Tu ne comprends pas l'intérêt ?
Entre Nogent le Roi et Maintenon un autocar à 9h du matin, le suivant à 13h, le suivant à 18h
Donc aucun intérêt de mettre une navette sans conducteur sur la plateforme de l'ancienne ligne, avec un départ toutes les heures.
Les usagers n'ont qu'à prendre leur mal en patience et attendre 4heures ou 5 heures entre deux cars...

Donc désolé si j'habitais Nogent le Roi, je serais très content d'avoir une navette qui m'amène à la gare de Maintenon à 10h ou 11 h
Et si j'étais contribuable à Nogent le Roi je préfèrerais que cette navette soit automatique et couvre ses frais plutôt que d'avoir une navette avec chauffeur avec augmentation des impôts de 500€ par an !
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Clement » 19 Jan 2018 17:22

La question c'est preferes-tu payer dans tes impôts le chômage de quelqu'un ou son travail ?

D'ailleurs pour reprendre encore l'exemple du Blanc Argent, la société qui l'exploite emploie 100 personnes et elle equilibre mieux ses comptes (deficit moins important) que Busseau Felletin. Alors que l'offre est plus grande sur le BA.
Clement
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 375
Inscription: 07 Oct 2017 19:39

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar viadi » 19 Jan 2018 17:53

Tout comme la CFTA ?
Tout comme les trains régionaux Outre-Rhin ?

Le statut et la structure SNCF coûte cher.
viadi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1949
Inscription: 14 Mar 2009 16:28
Localisation: Alsace

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 19 Jan 2018 18:58

Clement a écrit:La question c'est preferes-tu payer dans tes impôts le chômage de quelqu'un ou son travail ?

.

Si je reprends l'exemple que j'ai cité (desserte de la ville de 11 000 h de Nogent le Roi), la réponse est :
- on a déjà choisi pour moi : il n'y aura pas de car avec chauffeur à 10h, 11h,14h,15,h,16h,17 h
Ca coûte trop cher.
Donc le choix c'est pas navette manuelle ou navette automatique
le choix c'est navette automatique ou rien.
De même que dans une copropriété, tu n'as pas le choix entre ascenseur automatique ou ascenseur avec groom !
Et deuxio, admettons que je préfère payer quelqu'un à son travail au lieu que son chômage , les jardins sont en friche à Nogent le Roi et on a besoin d'un jardinier.
quitte à embaucher quelqu'un embauchons un jardinier et laissons la navette rouler toute seule (en créant des emplois dans la haute technologie française)
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Clement » 19 Jan 2018 22:30

viadi a écrit:Tout comme la CFTA ?
Tout comme les trains régionaux Outre-Rhin ?

Le statut et la structure SNCF coûte cher.


Exact, car c'est devenu une multinationale qui ne s'intéresse plus qu'aux profits et accessoirement pétrie de normes et de règlements et totalement éloignée du quotidien des français. Elle est hors-sol. Elle a les mêmes normes pour les lignes TGV que pour des voies ferrées rurales.
Clement
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 375
Inscription: 07 Oct 2017 19:39

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar TGS » 20 Jan 2018 2:29

15063 a écrit:J'ai évoquée cette perspective de route pour TC autonomes il y a à peu près 6 mois. Je ne prend pas parti, ce sont des constatations.
Nous avons des indices concordants :
- La région Poitou-Charentes (Ségolène à l'époque) qui évoque le remplacement de la réouverture de Niort-Fontenay le Comte par la création d'une route dédiée aux TC sur l'emprise de la voie ferrée. Cette idée de méga couloir de bus ne suscite pas l'enthousiasme, le moins que l'on puisse dire.

Il y a eu la même idée concernant Alès - Bessèges.
Salut, TGS.
Avatar de l’utilisateur
TGS
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 908
Inscription: 19 Mai 2005 18:33
Localisation: Ile de France et ouest

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar cisalpin » 20 Jan 2018 8:40

ce débat est intéressant ;
je ne suis pas certain que le coût de la main d'oeuvre soit le facteur limitant principal d'un transport collectif traditionnel ;
surtout si cette main d'oeuvre est utilisée de façon rationnelle : exploitation à agent seul sur certaines dessertes qui s'y prêtent , éventuellement polyvalence , (j'entend déjà des dents grincer ! ) , cadencement et grille horaire soutenus qui optimisent la rotation du personnel et du matériel (et augmentent considérablement l'attractivité de ces liaisons , à défaut d'apporter la souplesse de la voiture )
sur ces points , il y a encore beaucoup , beaucoup de progrès à faire , avant d'envisager des modes d'exploitation plus ou moins futuristes ...

des navettes automatiques, en mode guidé ou pas ? personne ne doute que ce soit techniquement faisable , ça existe déjà depuis longtemps sur des sites propres et isolés de l'environnement extérieur , sur des distances courtes, essentiellement à ma connaissance en zone urbaine ;

mais : sur des distances relativement longues et en milieu plus ou moins ouvert , des problèmes de sécurité se poseront : ne faudra t'il pas envisager quand même la présence à bord d'un employé chargé de la surveillance des circulations (ce qui évidemment annulerait les économies escomptées ) ;
par ailleurs , beaucoup ici considèrent l'absence de contrôleur et la conduite à agent seul intolérables ! alors qu'en serait il de l'absence totale de personnel à bord ?
que se passerait il en cas de panne , ou de tout autre incident en rase campagne ?
les quelques économies potentiellement dégagées ne seront elles pas largement dépassées par les frais engendrés par une technologie très pointue , et donc fragile , par du personnel de maintenance et de surveillance au sol significatif ....?
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 780
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 20 Jan 2018 10:19

cisalpin a écrit:
les quelques économies potentiellement dégagées ne seront elles pas largement dépassées par les frais engendrés par une technologie très pointue , et donc fragile , par du personnel de maintenance et de surveillance au sol significatif ....?

La problématique n'est pas de dégager des économies, mais de rendre possible des dessertes économiquement impossibles à réaliser de manière classique.
C'est le syndrome de "l'ascenseur" au début du 20° siècle les premiers ascenseurs, avec liftier, étaient réservés aux grands magasins, métro, bâtiments officiels et quelques immeubles de luxe, tellement leur coût de fonctionnement était important.
L'automatisation a permis la démocratisation des ascenseurs dans des millions d'immeubles dont les habitants seraient bien incapables de payer le salaire d'un liftier !
cisalpin a écrit:"ce débat est intéressant ;
je ne suis pas certain que le coût de la main d'œuvre soit le facteur limitant principal d'un transport collectif traditionnel,..."


Voilà, un texte qui semble émaner d'un expert !
Cependant les experts des "Assises Nationales de la mobilité" préconisent :
"Des pistes de progrès méritent être explorées dans le cadre d’une discussion ouverte avec les territoires,
initiée bien avant que la fermeture soit rendue inéluctable ou qu’il faille dépenser des sommes
considérables pour in extremis « sauver la ligne ».
Dans les faits, ces lignes constituent souvent des emprises linéaires exceptionnelles, assurant des liaisons
très directes entre villes et villages. Conserver et reconvertir ces emprises pour y faire circuler d’autres
mobiles que des trains n’est pas une idée nouvelle : la reconversion de nombreuses anciennes voies
ferrées d’intérêt local (VFIL) en pistes cyclables ou en coulées vertes en témoignent. Mais pour des
emprises ferroviaires plus larges et le long d’axes plus importants, l’émergence des véhicules autonomes
et électriques offre de nouvelles pistes complémentaires de valorisation à un terme peu éloigné.
Ces sites propres apparaissent en effet particulièrement adaptés au déploiement d’une offre nouvelle de
mobilité, formée de véhicules plus légers, allant jusqu’à du transport à la demande, résolvant à la fois la
question de l’allégement du coût de régénération (même si un coût - très variable - de reconversion est
à prévoir) et celle de la fréquentation par le développement d’une offre de mobilité plus agile, plus
adaptée à la faiblesse des flux, présentant une part des avantages du véhicule individuel sans en avoir
les inconvénients."

En tant qu'expert, est-ce que tu préconises un essai ?
Ou est ce que tu estimes que ce serait de l'argent public gaspillé, dans un essai inutile ?




Rapport d'étape - Assises Nationales de la mobilité



https://www.assisesdelamobilite.gouv.fr ... n=HYeIFFTK
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar cisalpin » 20 Jan 2018 17:20

...tu n'es pas obligé de prendre ce ton condescendant et ironique ...

la comparaison avec les ascenseurs est très osée ! là , on parle de transport en milieu ouvert , sur des distances plus ou moins longues , les problématiques sont assez différentes ...mais si tu considères qu'un conducteur de train (et pourquoi pas un pilote d'avion ) c'est ni plus ni moins qu'un groom !...chacun sont point de vue !

quant à engager des expérimentations , sur des cas particuliers , pourquoi pas , mais , les finances publiques étant ce qu'elles sont , (je ne parle pas d'investisseurs privés dont le but est tout de même au final de gagner de l'argent ) , au jour d'aujourd'hui je préférerais parier sur une technologie largement éprouvée en matière de fiabilité et de sécurité, et dont les marges d'économies sont assez importantes avec un mode d'exploitation modernisé et revisité ; sur ce plan il y aurait de grands progrès à envisager avec le bon vieux chemin de fer , avant de rêver au XXII ième siècle !

mais tout ceci n'est qu'une aimable discussion de salon !

les collectivités locales , l'Etat et la sncf sont incapables (ou ne veulent pas ) entretenir 30 km de ligne entre St Claude et Oyonnax , Eygurande et Laqueuille , (parmi des dizaines et des dizaines d'exemples ) , n'ont pas les sous ou la volonté pour développer une signalisation moderne sur nombre de lignes encore exploitées de façon archaïque....je ne les vois guère investir de façon massive dans des technologies futuristes d'envergure pour favoriser la mobilité des populations rurales , hormis peut être pour quelques projets de prestige ...
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 780
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Arnaud68800 » 20 Jan 2018 18:25

cisalpin a écrit:au jour d'aujourd'hui je préférerais parier sur une technologie largement éprouvée en matière de fiabilité et de sécurité

Si tout le monde avait raisonné comme toi, on en serait toujours au temps des diligences parce que personne n'aurait osé parier sur le chemin de fer au XIXème siècle, ainsi que sur l'automobile et l'avion au XXème siècle.

cisalpin a écrit:je ne les vois guère investir de façon massive dans des technologies futuristes d'envergure pour favoriser la mobilité des populations rurales , hormis peut être pour quelques projets de prestige ...

Le véhicule autonome n'a rien de futuriste au vu de l'état d'avancement des technologies. C'est pour demain.

Monte dans une voiture dotée d'un régulateur de vitesse adaptatif "stop and go" (qui permet d'arrêter et de redécoller le véhicule) et d'un dispositif d'aide au maintien dans la file (ces "gadgets" se démocratisent et se trouvent désormais sur des bagnoles à 30/35000€) : tu verras que le véhicule autonome sur autoroute (sans dépassement) est prêt. Ce n'est plus qu'une question de règlementation.

Une navette automatique circulant sur la plate-forme d'une ancienne voie ferrée (dont on conserverait les barrières des PN) peut justement être comparée à une voiture autonome sur autoroute sans dépassement... Etant donné l'absence de toute autre circulation, une éventuelle présence humaine à bord n'aurait qu'un rôle purement commercial.
Dernière édition par Arnaud68800 le 20 Jan 2018 20:02, édité 2 fois.
Arnaud68800
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1739
Inscription: 12 Déc 2010 18:06
Localisation: Andrésy (78)

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 20 Jan 2018 18:47

cisalpin a écrit:


mais tout ceci n'est qu'une aimable discussion de salon !

les collectivités locales , l'Etat et la sncf sont incapables (ou ne veulent pas ) entretenir 30 km de ligne entre St Claude et Oyonnax , Eygurande et Laqueuille , (parmi des dizaines et des dizaines d'exemples ) , n'ont pas les sous ou la volonté pour développer une signalisation moderne sur nombre de lignes encore exploitées de façon archaïque....je ne les vois guère investir de façon massive dans des technologies futuristes d'envergure pour favoriser la mobilité des populations rurales , hormis peut être pour quelques projets de prestige ...

Là dessus nous sommes d'accord et effectivement, tout ceci n'est qu'une aimable discussion de salon , ça ne sert à rien de faire des projets sur un forum" et si on faisait çà, on pourrait améliorer ceci " si en haut lieu, c'est volontairement qu'on sabote pour mieux se débarrasser de ce qui est perçu comme un boulet financier.
Pour en revenir sur "Macron quel avenir pour le rail", il me semble qu'il y a une petite volonté de sortir de l'immobilisme avec les assises de la mobilité, et sur la volonté ou non de Macron de favoriser le rail, on est toujours dans l'expectative...
Arnaud68800 a écrit:

Une navette automatique circulant sur la plate-forme d'une ancienne voie ferrée (dont on conserverait les barrières des PN) peut justement être comparée à une voiture autonome sur autoroute sans dépassement... Etant donné l'absence de toute autre circulation, une éventuelle présence humaine à bord n'aurait qu'un rôle purement commercial.

Tout à fait !
D'ailleurs sur la photo du haut de mon message du 19 janvier, on voit une voiture rouge traverser la voie de la navette à un passage à niveau avec barrières !
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 683
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum Transport Ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Google [Bot], izgood, rem38


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia