[Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Le Forum des passionnés de rail et de caténaires...

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Salonais » 27 Nov 2017 9:57

Bonjour,
Pour revenir sur le débat lancé à la suite des déclarations de la ministre sur les coûts TGV / avion / empreinte carbone / etc...

L'aéroport Marseille-Provence est en travaux depuis des années. Investissement sur le dernier plan de "modernisation" : 500 millions d'euros. (en prévisionnel, mais en réalité quelle sera la facture définitive en 2026?)

http://www.marseilleaeroport-transformation.fr/
http://www.laprovence.com/article/econo ... emain.html

Bonne journée
Salonais
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 42
Inscription: 03 Jan 2016 9:16

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar viadi » 28 Nov 2017 13:21

Reportage, intéressant et nostalgique, sur la fin de l’ex-Train Bleu
http://www.liberation.fr/france/2017/11/27/nice-paris-requiem-pour-un-train-de-nuit_1612908
viadi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1949
Inscription: 14 Mar 2009 16:28
Localisation: Alsace

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar izgood » 28 Nov 2017 18:22

Bonjour

Service défaillant: la région Centre suspend son versement mensuel d'un million d'euros à la SNCF, voir challenges.com :

https://www.challenges.fr/entreprise/tr ... ncf_516484
izgood
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 6640
Inscription: 25 Nov 2010 9:05

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar greg59 » 13 Déc 2017 10:01

La Croix a écrit:Élisabeth Borne : « Un plan sur dix ans pour achever le désenclavement de la France »

La Croix : Pourquoi fallait-il organiser ces Assises de la mobilité ?
Élisabeth Borne : Tout simplement parce qu’il y a 35 ans que l’on n’avait pas vraiment réfléchi à ce que devait être une politique de mobilité des Français. L’État s’est trop enfermé dans un rôle de bâtisseur d’infrastructures, lié sans doute à l’héritage du ministère de l’équipement. Les transports étant surtout une compétence décentralisée, les pouvoirs publics se sont peut-être éloignés de ce qu’est la mobilité du quotidien. Alors qu’il lui faut créer le cadre dans lequel chacun se verra offrir des solutions.


https://www.la-croix.com/Economie/Franc ... 1200898967
Avatar de l’utilisateur
greg59
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 6914
Inscription: 18 Mai 2007 17:51
Localisation: Dunkerque (59)

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar cisalpin » 13 Déc 2017 13:31

Oui , en France , on est champion en blabla et en belles formules ;
attendons des actes concrets ;
pour le moment , les actes sont :
-fermetures effectives ou annoncées en quelques semaines de Séverac -Rodez , Eu _Le Tréport , St Claude -Oyonnax ....et très nombreuses lignes sur la selette....
-suppression du train de nuit Paris Nice et de nombreux TGV et IC vers la Cote d'Azur ...
-des perturbations , 'problèmes de production ' , pannes en tout genre , qui fleurissent un peu partout au quotidien aux 4 coins de l'hexagone ...

la liste des doléances est longue .....chacun pourra la compléter ...

les "Assises de la mobilité '' !! encore du pipeau et de l'argent dilapidé en belles paroles , en études , pré études , enquêtes en tout genre ;
si la ministre veut se renseigner , il lui suffit de parcourir Lineoz et de traverser la France hors de sa voiture de fonction !
cisalpin
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 780
Inscription: 11 Nov 2012 13:27

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar OCCITAN » 13 Déc 2017 16:20

Bonsoir,

Je rejoins Cisalpin :

Sachant que le train en général, s'adresse globalement, moins aux cadres dynamiques, "sportifs" et attachés-cases, qu'aux nombreux démunis (de voiture, de relations alternatives en avion, etc..), qu'aux personnes "fatiguées", ou qu'aux handicapées, pourquoi leur faire subir de plus en plus de changements de trains au cours d'un trajet transversal, même sur lignes principales ?

Les grands parents, accompagnés de leurs petits enfants, pour ne prendre que cet exemple, s'excluent d'eux même d'un voyage en train entre Atlantique et Méditerranée.
Pour ma part, je ne saurais compter de tels exemples..Et je ne suis qu'un observateur obscur, qu'aucune position particulière ne vient privilégier en la matière.

On explique que c'est le fruit d'une politique commerciale et comptable.
Très bien, mais je conçois qu'à ce point de carence, (qui, accessoirement, vident tous les types de trains), les équipes Macron puissent s'interroger.

Ses cars sont peu déterminants, ils ne s'écartent guère des itinéraires porteurs déjà investis par le train ou l'avion, assurent des dessertes à minima, et ne s'adressent qu'au désargenté et qu'au radin. (Ce qui fait déjà pas mal de monde).

Si encore, des solutions de remplacement ou de progrès s'étaient substituées aux anciennes alternatives, le cadre des déplacements s'en serait trouvé amélioré, mais ce n'est pas le cas.
Les anciens trains Nantes-Nice, Strasbourg-Port Bou, Hendaye-Genève ont fait sourire tout le monde tant c'était "ringard". D'accord, mais, sauf pour ceux qui, effectuant la totalité du trajet, et qui se sont reportés sur l'avion ou le car, s'en félicitent, qu'en est il pour tous les autres ? : Uniquement des compromis à trouver entre difficultés et complications !

Concernant l'emploi et la mobilité évoqués par la ministre dans l'article de "La Croix" cité plus haut, j'avais rencontré voici deux ou trois ans dans le train de nuit Paris-Rodez un jeune un peu "perdu", (paumé ?), qui allait faire un essai pour du travail à Lacaune (Tarn).
Outre qu'il ne savait même pas où c'était, il n'était pas au bout de ses peines....

Que dire des ruraux au sens large, qui s'aventurent en grande ville pour quelques jours ?
Ils viennent s'agglutiner en voiture dans un trafic déjà très contraint, se "précipitent" dans des logiques de stationnement ubuesques, et la plupart, excentrés des itinéraires favorables, ne peuvent voir en aucun cas, une alternative crédible dans le train, (lorsque cela pourrait être judicieux), tant c'est également très compliqué !

Les systèmes en place sont si cristallisés qu'il semble difficile de faire évoluer radicalement les us et coutumes : Que d'obstacles!
En région parisienne, il ne se passe pas une semaine où les bouchons n'atteignent des sommets, mais, vaille que vaille, les conséquences de ces asphyxies, certainement dramatiques, (économiquement, médicalement, socialement...), ne suffisent pas à infléchir l'aménagement du territoire....alors ?

A bientôt !
OCCITAN
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 747
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar IVAN » 14 Déc 2017 8:39

Je ne rejoins pas "Cisalpin" sur son hexagone à quatre coins.
Je sais bien que le niveau mathématique en France assez faible... :P

Beaucoup de blabla dans un gouvernement très technocratique et assez dur avec les faibles en général, mais pas seulement.
Pour ce qui est du rail, évoqué ailleurs (comment vous faire détester le train), c'est toute une organisation qui est défectueuse
- Ouverture des guichets en dehors des heures dites de pointes (voire leur suppression), bornes HS à la réparation laissant à désirer
- Saturation d'annonces à la con, infantilisantes et inutiles dans les trains (mind the gap and so on), mais pas de réelle information en cas de pépin.
- Non adaptation de certaines circulations à l'affluence : la SNCF a eu tout de même le toupet ce lundi matin d'annoncer que les 10' de retard en gare à l'arrivée à Besançon étaient dus à l'affluence (en termes bien moins choisis...)...mais pas au fait qu'une vieille Z2 de 1983 à l'accessibilité difficile pour des passagers forcément chargés n'était pas une très bonne idée.
- Saucissonnage des trajets TER (plus de Dijon-Belfort par exemple, correspondances mal assurées : mais là, c'est la région qui est fautive)

Je souffre d'un léger handicap moteur : quoi qu'il en soit, boulot pour le moment exclu, je ne prends plus le train pour toutes ces raisons : pannes à répétition, y compris sur le matériel neuf-Régiolis ou AGC bicourant- "difficultés de production", heures de travail ou de loisir perdues et surtout..."merci de votre compréhension", phrasinette trop souvent entendue.
Avatar de l’utilisateur
IVAN
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 570
Inscription: 07 Sep 2006 20:05
Localisation: Entre Dole et Louhans (canton de Chaussin)

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 14 Déc 2017 9:14

Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Quelques éléments de réflexion personnelle :
Au passif :
-Emmanuel Macron n'a pas renouvelé l'équipe dirigeante du groupe SNCF, équipe dont les résultats semblent désastreux.
Un tel renouvellement aurait été un signal :" la SNCF était mal gérée sous les administrations précédentes, mais avec moi ça va changer !"

Ce message n'a pas été envoyé, alors qu'elle est le message envoyé par Emmanuel Macron "on ne change pas une équipe qui perd" ?

- Il a été l'acteur principal de la mise en place des autocars Macron, sans en parallèle autoriser la libéralisation du transport ferroviaire, qui aurait permis de lutter contre cette concurrence.
À l'actif :
Il semblerait que l'actuelle "administration Macron" souhaite remettre en place la redevance poids-lourds, scandaleusement abandonnée par l’administration Hollande.

Affaire à suivre….
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 677
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar IVAN » 14 Déc 2017 17:13

Je me suis laissé dire (presse) que le maintien de M. Pépy était lié au fait que seul lui était apte à gérer la "réforme" des retraites au sein de la SNCF.
Donc il faut le garder jusque là, quitte à ce qu'il serve de fusible après.
Avatar de l’utilisateur
IVAN
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 570
Inscription: 07 Sep 2006 20:05
Localisation: Entre Dole et Louhans (canton de Chaussin)

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar capelanbrest » 14 Déc 2017 17:59

IVAN a écrit:Je me suis laissé dire (presse) que le maintien de M. Pépy était lié au fait que seul lui était apte à gérer la "réforme" des retraites au sein de la SNCF.
Donc il faut le garder jusque là, quitte à ce qu'il serve de fusible après.

ou qu'il parte tout simplement en retraite lui m^me à l'issue du processus de réforme. ;)
Avatar de l’utilisateur
capelanbrest
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1833
Inscription: 03 Juil 2011 12:29

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar izgood » 19 Déc 2017 13:55

Bonjour

Retards des TER : l’UFC-Que choisir demande l’indemnisation automatique des abonnés, voir le Parisien :

http://www.leparisien.fr/economie/retar ... 461918.php
izgood
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 6640
Inscription: 25 Nov 2010 9:05

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Nemo » 19 Déc 2017 17:08

IVAN a écrit:Je me suis laissé dire (presse) que le maintien de M. Pépy était lié au fait que seul lui était apte à gérer la "réforme" des retraites au sein de la SNCF.
Donc il faut le garder jusque là, quitte à ce qu'il serve de fusible après.


C'est très possible, il semble tout à fait Macron compatible, et reste une personnalité appréciée du grand public, mais la fameuse "réforme définitive" du régime spécial de retraite des cheminots évoquée très brièvement à la rentrée 2017 par le fidèle Castaner a de toute évidence rejoint avec prudence le congélateur et ne devrait pas en sortir en 2018.... :mrgreen:
Nemo
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1211
Inscription: 04 Juin 2011 20:59

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar TGS » 20 Déc 2017 2:24

A priori, il a reporté ça à vers la fin de son mandat.
Salut, TGS.
Avatar de l’utilisateur
TGS
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 908
Inscription: 19 Mai 2005 18:33
Localisation: Ile de France et ouest

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar willemijns » 01 Jan 2018 12:28

Dans moins d'un mois le rapport Spinetta...

Je sens 20/30% des lignes fermées + tous les TGV sur lignes non LGV qui virent avec report des trains sur les lignes métropolitaines.

Pour moi ca sera pas qu'un rapport mais lacopie conforme d'une loi qui sera passée en ordonnance avec effet au SA2019.
willemijns
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1584
Inscription: 29 Juin 2011 11:00

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar viadi » 01 Jan 2018 12:58

Il sera difficile de ne plus desservir Brest, Quimper, La Rochelle, Biarritz, Toulouse, Perpignan, Toulon, Nice, Grenoble, Chambery, Annecy, Metz, Nancy, dans lesquelles la LGV n’arrivera jamais.

L’interet du TGV face à l’Aerotrain est justement cette complémentarité LGV + ligne classique qui permet de développer le réseau sans construire des LGV partout (vs Espagne/Japon).

Le TGV est il un train de « metropolisation du territoire » ou un outil « d’aménagement du territoire » ?
Les importants fonds publics engagés sont ils fait pour remplacer les dessertes aériennes ou pour relier chaque territoire?
viadi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1949
Inscription: 14 Mar 2009 16:28
Localisation: Alsace

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 01 Jan 2018 14:59

willemijns a écrit:Dans moins d'un mois le rapport Spinetta...

Je sens 20/30% des lignes fermées + tous les TGV sur lignes non LGV qui virent avec report des trains sur les lignes métropolitaines.

Pour moi ca sera pas qu'un rapport mais lacopie conforme d'une loi qui sera passée en ordonnance avec effet au SA2019.


Si cela devait se produire, dans ce cas la démonstration serait faite qu'au final, il est un président , "normal" comme les autres.
Ce sera très dommage, car ce que tu pressens est tout à fait évitable.
Il faut juste un peu de courage politique :
-exploiter les lignes autrement avec moins de personnel sur le terrain, moins de personnel dans les trains.Eventuellement avec un personnel avec un autre statut; par exemple personnel de sociétés privées.
Si Macron avait ce courage la ce serait un grand bénéfice politique pour lui car il démontrerait qu'on peut réussir là où les autres, ceux qui ne veulent rien changer, échouent.

Si Macron n'a pas ce courage, politiquement il démontrera qu'il est comme les autres et il ouvrira la porte à une victoire de ses adversaires à la prochaine alternance.
Nous sommes en début de mandat, tout est possible toutes les réformes sont possibles, c'est le moment ou jamais d'essayer autre chose, à moins que Macron ne veuille reproduire les erreurs de son prédécesseur, qu'il a tant critiqué...
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 677
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar gilles74 » 01 Jan 2018 17:55

willemijns a écrit:Dans moins d'un mois le rapport Spinetta...

Je sens 20/30% des lignes fermées + tous les TGV sur lignes non LGV qui virent avec report des trains sur les lignes métropolitaines.

Pour moi ca sera pas qu'un rapport mais lacopie conforme d'une loi qui sera passée en ordonnance avec effet au SA2019.


Ce sont les infos qui seront savamment distillées au compte goutte, et le résultat final ( celui prévu dès le départ ) paraitra acceptable, genre " ouf, ça aurait pu être pire ", et nos dirigeants politiques passeront pour des personnes sages et pragmatiques. C'est vieux comme la politique cette façon de faire! .....et enseigné efficacement à l'ENA!
gilles74
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 225
Inscription: 10 Juin 2016 6:19

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Maastricht » 01 Jan 2018 17:58

On peut aussi éviter les procès d'intention.
Maastricht
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1548
Inscription: 30 Mai 2005 20:38

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 01 Jan 2018 23:57

Maastricht a écrit:On peut aussi éviter les procès d'intention.

Effectivement, on ne sait pas du tout ce qui va se passer.
Mais de la part d'un président qui se targue d'être en rupture de ses prédécesseurs, il aurait envoyé un bon signal en suspendant sine-die toutes les décisions de fermeture décidées sous Hollande, de manière à les réétudier et éventuellement proposer un type d'exploitation plus économique, qui ne serait pas passé sous Hollande, du fait du manque de courage politique de Hollande (manque de courage dénoncé par Macron !)...
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 677
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Aig » 02 Jan 2018 9:35

Donostian a écrit:
Maastricht a écrit:On peut aussi éviter les procès d'intention.

Effectivement, on ne sait pas du tout ce qui va se passer.
Mais de la part d'un président qui se targue d'être en rupture de ses prédécesseurs, il aurait envoyé un bon signal en suspendant sine-die toutes les décisions de fermeture décidées sous Hollande, de manière à les réétudier et éventuellement proposer un type d'exploitation plus économique, qui ne serait pas passé sous Hollande, du fait du manque de courage politique de Hollande (manque de courage dénoncé par Macron !)...

Attendons un peu, ce sera certainement l'un des grands rendez-vous de son quinquennat ! ;-)

Bonne année 2018.
Aig
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1646
Inscription: 02 Fév 2005 21:17

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Donostian » 02 Jan 2018 10:23

Aig a écrit:

Attendons un peu, ce sera certainement l'un des grands rendez-vous de son quinquennat ! ;-)

Bonne année 2018.

Ce que je dis, c'est qu'on ne sait jamais, il y aura peut être une bonne surprise.
Mais d'ores et déjà en ne suspendant pas les fermetures de lignes (quitte à les fermer plus tard) Macron a déjà perdu une occasion de se démarquer de Hollande.
Pour les gens pour qui une heure de train confortable vont se transformer en deux heures de diligence motorisée, Macron va apparaître comme le continuateur de cette politique de déséquipement de la province...
Joyeux Nöel, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 677
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar gilles74 » 02 Jan 2018 10:33

N'oublions pas que l'homme en question, devenu Président, a été un conseiller économique du précédent quinquennat, père des lois portant son nom, et d'autres aussi, et celui qui a cédé aux pressions des groupes demandant la libéralisation des transports par car. Ce qu'il a fait de très bonne volonté, en vendant le paquet par la promesse de dizaines de milliers d'emplois crées!
Et bien sur il faudra se méfier des annonces de com' qui n'engagent que ceux qui y croient.
"Ils" ont bien réussi à faire passer des reculs pour de grandes avancées modernes.... il suffit de voir ces trains de nuits "ringards", survivance de modes de déplacements désuets, et les mêmes vantant le car de nuit, aboutissement du modernisme et du progrès!
Méfiance.....méfiance.....
gilles74
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 225
Inscription: 10 Juin 2016 6:19

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Tchouks » 02 Jan 2018 10:41

Bonjour,

Il ne faut effectivement pas oublier que Macron a été celui qui a poussé le loup dans la bergerie, en envoyant dans les pieds de la SNCF la concurrence sous forme de cars, syndicalement beaucoup plus facile à faire passer que la concurrence sur les rails. D'un côté en effet, une concession au lobby routier, mais de l'autre aussi une stratégie de réforme à minima pour préserver la paix sociale, tout en cherchant à affaiblir la chère et tant décrier société nationale des chemins de fer, verrouillée par ses syndicats et dont les dirigeants sont de fait incapables d'appliquer à la maison mère le dixième de ce qu'ils font dans les filiales hors des frontière de l'Hexagone.

Il reste donc à savoir si Macron laissera pourrir la situation dans la direction du précédent gouvernement, en attendant que le système ferroviaire implose et meurt par lui-même, ou s'il ira à l'affrontement pour scier les branches mortes voire les arbres malades, et replanter des essences robustes et pérennes sur un substrat assaini.

Là où je rejoins pleinement tout ce qui a été écrit précédemment, c'est sur l'opportunité du moment pour agir : les prochaines échéances électorales sont loin, et en plus, la SNCF a ces derniers temps franchement l'opinion publique contre elle (tout le contraire d'EDF / Enedis, voir encore les réactions suite aux coupures de l'hiver liées aux tempêtes qui se succèdent).

Jérôme

PS : avant les élections législatives, j'ai eu l'occasion l'échanger en réunion publique avec celui qui est devenu mon député LREM. Le discours était clair et rôdé : le TGV ne sert qu'à une élite et n'a déjà coûté que bien trop cher. Il ne doit plus coûter un centime à l'Etat. Le peu de finances publiques mobilisables pour les transports doit bénéficier au plus grand nombre et donc aux trajets domicile-travail autour des grandes métropoles.
Rien de nouveau sous les tropiques, on est d'accord.
Tchouks
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1316
Inscription: 15 Juin 2011 17:55
Localisation: Rouen

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar djakk » 02 Jan 2018 12:09

PS : avant les élections législatives, j'ai eu l'occasion l'échanger en réunion publique avec celui qui est devenu mon député LREM. Le discours était clair et rôdé : le TGV ne sert qu'à une élite et n'a déjà coûté que bien trop cher. Il ne doit plus coûter un centime à l'Etat. Le peu de finances publiques mobilisables pour les transports doit bénéficier au plus grand nombre et donc aux trajets domicile-travail autour des grandes métropoles.

Ok mais en construisant des voies nouvelles pour les trains grandes lignes, on permet un développement des TER sur les lignes existantes. Bon c'est vrai que le nœud ferroviaire n'est jamais traité : Dijon, Rennes, Le Mans, la voie réservée aux TGV ne va pas jusqu'aux quais de la gare malheureusement.

Donostian a écrit:Pour les gens pour qui une heure de train confortable vont se transformer en deux heures de diligence motorisée, Macron va apparaître comme le continuateur de cette politique de déséquipement de la province...

Sur quelle ligne ? Parce que souvent sur les lignes qui vont fermer le car est aussi compétitif que le train. Exemple : le TER Rennes - Caen, qui va être remplacée par du car par autoroute sur Rennes - Caen et par deux lignes de train Rennes - Granville et Caen - Granville.
Avatar de l’utilisateur
djakk
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 69
Inscription: 05 Juil 2016 11:08

Re: [Politique] Emmanuel Macron à l'Elysée : quelles conséquences pour l'avenir du rail en France ?

Messagepar Jojo » 02 Jan 2018 13:04

djakk a écrit:Bon c'est vrai que le nœud ferroviaire n'est jamais traité : Dijon, Rennes, Le Mans, la voie réservée aux TGV ne va pas jusqu'aux quais de la gare malheureusement.

C'est largement suffisant si, comme à Rennes,
- la cohabitation ne concerne que quelques kilomètres, a fortiori sans halte. Les éventuels conflits de circulation résiduels ne durent que 3 minutes (durée de block) et non 30 comme dans une cohabitation TGV/omnibus.
- le nombre de voies à quai en gare est suffisant, et éventuellement les entrées/sorties améliorées (à Rennes un nouveau quai est en construction).
Mais le plus souvent ça ne concerne qu'une seule branche de l'étoile, parfois deux (Le Mans par ex), en aggravant le problème sur les autres (augmentation du trafic TGV Le Mans-Nantes ou Rennes-ouest Bretagne). Aménager les autres branches est souvent moins coûteux que construire une LGV, mais contrairement à cette dernière, ne se finance pas par les recettes d'exploitation.
"♪ Il fait beau dans l'métro !! ♪"
enfin, chaud, surtout...
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3746
Inscription: 25 Oct 2010 9:46
Localisation: dans un TER Rennes-Laval

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum Transport Ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], FOLOLO3871, Google [Bot], Hashmal, simbac, williamcaurel


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia