[Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Le Forum des passionnés de rail et de caténaires...

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar Donostian » 24 Mar 2017 10:37

"les cars de l'exploitant historique se sont fait laminer par Flixbus."
A qui fait tu référence avec "l'exploitant historique ", il me semble qu'en Allemagne l'exploitant historique c'est la Deustche Post.
DB fait rouler depuis longtemps des bus, mais en remplacement de trains sur des lignes supprimées . Ils ont peut être fait rouler des bus Intercités, mais ceci de manière récente, un peu comme Ouibus.
Bonne année 2016, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 566
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar Jojo » 24 Mar 2017 10:56

gilles74 a écrit:Ces évènements qui sont plus nombreux que notre imaginaire se fait, en raison de l'embargo médiatique, d'incendies d'autocars me pose quand même pas mal de questions. Et ce qui a été écrit un peu plus haut par Occitan sur cet exercice devrait pourtant en inquiéter plus d'un, dans nos responsables politiques ou autres.

Ah bon ?
Quelles ont été les réactions publiques la dernière fois qu'une motrice de TGV a fumé ? La dernière fois qu'une BB25500 a fait barbecue ?
Rien du tout.

:roll:
"♪ Il fait beau dans l'métro !! ♪"
enfin, chaud, surtout...
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3357
Inscription: 25 Oct 2010 9:46
Localisation: dans un TER Rennes-Laval

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar 15063 » 24 Mar 2017 11:24

Désolé pour la double discussion : le réseau de bus longue distance de la DB s'appelle IC-bus. Il est maintenant concentré sur des relations internationales même si certains parcours internes à l'Allemagne sont possibles. L'une de ses lignes touche même Lille !
15063
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1261
Inscription: 08 Nov 2007 18:25
Localisation: Nord

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar izgood » 24 Mar 2017 11:39

Jojo a écrit:
gilles74 a écrit:Ces évènements qui sont plus nombreux que notre imaginaire se fait, en raison de l'embargo médiatique, d'incendies d'autocars me pose quand même pas mal de questions. Et ce qui a été écrit un peu plus haut par Occitan sur cet exercice devrait pourtant en inquiéter plus d'un, dans nos responsables politiques ou autres.

Ah bon ?
Quelles ont été les réactions publiques la dernière fois qu'une motrice de TGV a fumé ? La dernière fois qu'une BB25500 a fait barbecue ?
Rien du tout.

:roll:


Bonjour

Il n'y a pas de bébé dans une BB25550....... :beammeup:
izgood
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 5719
Inscription: 25 Nov 2010 9:05

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar Donostian » 24 Mar 2017 12:24

15063 a écrit:Désolé pour la double discussion : le réseau de bus longue distance de la DB s'appelle IC-bus. Il est maintenant concentré sur des relations internationales même si certains parcours internes à l'Allemagne sont possibles. L'une de ses lignes touche même Lille !


Je me trompe peut-être, mais ce réseau IC Bus semble être de création récente peut-être une dizaine d'années ?
La Bundesbahn est bien l'opérateur historique pour les trains .
Mais en général pour les pays germaniques l' opérateur historique pour les bus, c'est plutôt la Poste.

Et quand on dit historique, c'est vraiment historique puisqu'ils exploitaient des services routiers avant même l'invention de l'automobile et du chemin de fer ! :D
Bonne année 2016, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 566
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar gede » 24 Mar 2017 12:35

La Deutsche Bahn est opérateur de lignes routières de longue date : en 1950 ils en exploitaient déjà 750. Le réseau des Postbus à été repris par la DB dès la fin des années 70. En ce qui concerne les lignes intercités longue distance, la DB était l'opérateur principal au moment de la libéralisation grace à des filiales comme Autokraft (Hambourg) ou Berlin Linien bus. Ce réseau avait son origine dans les lignes entre Berlin et la RFA avant la réunification Allemande. La DB reste de loin l'opérateur principal des lignes de bus régionales (https://www.bahn.de/autokraft/view/wir/schwestergesellschaften.shtml). Par contre il exploite peu de réseaux urbains encore majoritairement en régie.
gede
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 332
Inscription: 21 Sep 2006 15:50

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar OCCITAN » 24 Mar 2017 12:39

En écho aux propos de Jojo... Effectivement, les vulnérabilités ne semblent pas du même ordre, dans un autocar que dans un TGV en flammes, et raison de plus, sur une motrice, ou une locomotive, lesquelles peuvent parfois être détruites entièrement aussi.

Ce n'est qu'un cas, parmi d'autres aux retombées différentes, mais voici quelques années, le train dans lequel je voyageais a percuté un véhicule sur le passage à niveau de Coursan, (près de Narbonne).
L'essence contenue dans la voiture, restée coincée sous le "chasse-obstacle" de l'engin moteur, (22200 de mémoire), s'est spontanément enflammée.

Pour y être passé devant, une fois les conséquences de cet accident totalement prises en charge, je peux témoigner, visuellement, d'une simple colonne de dépôt noir sur l'avant de la machine, qui avait subi certainement quelques dégâts moins visibles, mais non pas une destruction totale et immédiate, comme la collision du car et du camion, vers les Landes, l'avait provoquée.

Sans nier toute probabilité d'un incendie gravissime en chemin de fer, (voiture couchette du coté de Nancy par exemple), la moindre flamme qui se développe en autocar ne laisse guère planer de doute sur son issue...

Tant mieux si je me trompe....
OCCITAN
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 532
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar rail45 » 24 Mar 2017 23:09

Bonjour.
En tant que conducteur de bus et pour répondre par rapport aux incendies, je peux vous dire qu'un bus brûle complètement en moins de 10 minutes.
Je connais le conducteur dont le Citelis a brûlé sur la ligne 20 boulevard Beaumarchais il y a deux ou trois ans et dont le lien sur cet incident a été donné à la page précédente de ce fil.
Virgil, mon collègue, en parlait l'autre jour.
"J'étais arrêté au feu rouge quand des personnes extérieures au bus m'ont signalé un fort dégagement de fumée à l'arrière. Le temps que je descende et que j'aille voir, tout le compartiment moteur était en feu. Les voyageurs ont juste eu le temps de descendre avant que l'ensemble du bus ne s'embrase".
Moi-même sur un Agora du 63, un jour au Pont de l'Alma, un automobiliste m'a signalé qu'il y avait de la fumée à l'arrière de mon bus. J'ai jeté un coup d'œil dans le rétro et constatant effectivement le dégagement de fumée je n'ai pas cherché à comprendre et j'ai fait immédiatement descendre l'ensemble de mes voyageurs. Grâce au plancher bas et aux doubles portes, il a fallu moins d'une minute pour évacuer le bus. Je devais avoir environ une quarantaine de voyageurs. J'ai immédiatement mis le frein de parc, tourné les roues vers le trottoir (nous étions en pente), arrêté le moteur et coupé la batterie. Cela a suffit pour stopper le dégagement de fumée qui en fait était dû à la rupture d'un tuyau contenant du liquide de refroidissement, lequel avait ensuite coulé un peu partout dans le compartiment moteur, d'où la fumée provoquée par la rencontre de ce liquide avec les éléments chauds du moteur.
Dans le doute, et sachant qu'un bus brûle très vite, je n'ai pas cherché à comprendre ce qui se passait exactement et avant même de prendre l'extincteur, dont je n'ai finalement pas eu à me servir, j'ai d'abord fait évacuer mon bus en priorité absolue.
Heureusement tout s'est fait dans le calme et cela a aussi contribué à l'évacuation rapide.
Par contre, dans les autocars de tourisme, il doit être bien plus difficile de faire sortir tout le monde rapidement car les portes sont étroites et en plus il y a des marches, ce qui doit pas mal ralentir le mouvement et donc contribuer à engendrer un éventuel mouvement de panique.
Sinon, pour les modèles de bus à problème, on peut citer les Mercedes Citaro de première génération (ceux du début des années 2000), fragiles au niveau du turbocompresseur et les modèles "Line" des Agora et des Citelis, car pour gagner de la place à l'intérieur du bus, le moteur est couché au lieu d'être debout et est coincé dans un compartiment situé sous les sièges arrières, dans un espace restreint, où il a du mal à "respirer" et où on peut donc constater des montées en température plus fortes que dans les autres bus, par manque de grilles d'aération en quantité suffisante. Je crois que les autocars à deux étages sont également concernés par ce genre de problème d'espace dans le compartiment moteur.
Amitiés
Pierre
rail45
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 705
Inscription: 01 Avr 2011 8:15
Localisation: orléans

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar izgood » 25 Mar 2017 8:13

Bonjour

Le classement des gares routières (le nom des villes est tout juste lisible), voir La Tribune :

http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... 69991.html
izgood
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 5719
Inscription: 25 Nov 2010 9:05

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar 102.010 » 25 Mar 2017 11:00

Donostian a écrit:...

Oui à conditions que tu aies plus que 3 ou 4 clients par autocar ! Nous ne sommes plus dans les années 30 et presque tout le monde a une voiture...[/quote]


Il y a quand-même des besoins à satisfaire, les villes moyennes aussi ont droit à des TC interurbains. Si ça permet de se passer de l'achat d'une 2ème voiture dans une famille, c'est toujours ça de pris.

On pourrait imaginer une grille tarifaire inspirée de celle des IC, avec reconnaissance des cartes abonnements et pass, mais avec des prix plus faibles (avec un plein tarif de l'ordre de 65% du barème kilométrique SNCF).
102.010
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1886
Inscription: 14 Fév 2005 12:49

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar Donostian » 26 Mar 2017 8:20

102.010 a écrit:
Donostian a écrit:
Oui à conditions que tu aies plus que 3 ou 4 clients par autocar ! Nous ne sommes plus dans les années 30 et presque tout le monde a une voiture...



Il y a quand-même des besoins à satisfaire, les villes moyennes aussi ont droit à des TC interurbains. Si ça permet de se passer de l'achat d'une 2ème voiture dans une famille, c'est toujours ça de pris.

On pourrait imaginer une grille tarifaire inspirée de celle des IC, avec reconnaissance des cartes abonnements et pass, mais avec des prix plus faibles (avec un plein tarif de l'ordre de 65% du barème kilométrique SNCF).

"Il y a quand-même des besoins à satisfaire"
S'il y a 3 ou 4 voyageurs ces besoins peuvent être satisfaits par du covoiturage, voire du taxi subventionné, à meilleur compte que par un 50 places vide !
Bonne année 2016, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 566
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar Cramos » 26 Mar 2017 9:40

gilles74 a écrit:Ces évènements qui sont plus nombreux que notre imaginaire se fait, en raison de l'embargo médiatique,
Il n'y a pas d'embargo médiatique :
VO : Mind the gap, mind the gap...VF : Attention à la marche en descendant du train! (avec une mauvaise traduction)
Avatar de l’utilisateur
Cramos
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4988
Inscription: 07 Mai 2005 19:49
Localisation: Paris et avant la cambrousse angevine

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar 102.010 » 26 Mar 2017 13:02

Donostian a écrit:S'il y a 3 ou 4 voyageurs ces besoins peuvent être satisfaits par du covoiturage, voire du taxi subventionné, à meilleur compte que par un 50 places vide !


Sur des villes moyennes mal desservies en TC, il y a des besoins insoupçonnés et que la voiture ne peut pas forcément satisfaire.

Quant au covoiturage, c'est pas du transport public valable, et cette activité est vouée à subir une réglementation plus stricte:

- comptes d'exploitation à déposer sous forme simplifiée

- assujettissement à la TVA et CSG-CRDS si les comptes d'exploitation indiquent un bénéfice régulier après prise en compte des coûts

- autorisation préfectorale préalable (comme pour chauffeurs d'autocar), avec volet spécifique ajouté au permis de conduire

- visite médicale annuelle (et annotée sur volet additionnel)

- interdiction de l'activité de covoiturage aux jeunes conducteurs

- contrôle technique annuel du véhicule (comme pour taxi, auto-école et utilitaires)

- alignement du taux maxi d'alcoolémie sur celui des chauffeurs d'autocar (0.2g/l au lieu de 0.5)

- "mouchard" embarqué, afin de faire respecter limitations de vitesse et temps de pause minimum (45min toutes les 4h30 comme sur les autocars, mais vu l'absence de WC à bord, on pourrait prévoir 20min toutes les 2h)
102.010
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1886
Inscription: 14 Fév 2005 12:49

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar gilles74 » 26 Mar 2017 13:42

Cramos a écrit:
gilles74 a écrit:Ces évènements qui sont plus nombreux que notre imaginaire se fait, en raison de l'embargo médiatique,
Il n'y a pas d'embargo médiatique :


Il serait effectivement plus juste de parler de différence de traitement de l'info.
Il suffit de comparer un reportage réalisé à l'arrivée d'un TGV ayant subi quelques heures de retard à la suite par exemple d'une rupture caténaire, sans que la vie d'aucun voyageur n'ait été menacée, et un incendie d'autocar, heureusement sans victimes, mais traité comme un banal fait divers.
Les journalistes ne posent aucunes questions sur la conception de certains véhicules, des matériaux utilisés, et des problèmes d'évacuation comme l'a souligné plus haut rail45.
Heureusement, seul l'accident des Landes à eu une issue aussi tragique, les autres incendies se sont produit soit à l'arrêt, comme ce car de gamins lors de la pause sur l'autoroute, ou dans des véhicules peu fréquentés.
C'est toute cette différence de traitement de l'info qui interpelle, comme ces "accidents de train" sur un passage à niveau!
gilles74
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 56
Inscription: 10 Juin 2016 6:19

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar OCCITAN » 26 Mar 2017 13:59

Bonjour,

Oui Gilles 74, c'est ce qui me "chagrine" aussi.

Autre sujet abordé plus haut : Comme déjà précisé, le co-voiturage longue distance est prospère sur les axes importants.

En dehors des "sentiers battus" donc, et sauf opportunité due au hasard le plus favorable, ou possibilités d'adaptation du client particulièrement souples, l'expérience de mes connaissances proches de la France profonde, n'est pas révélatrice d'une alternative au déplacement, tout à fait programmable, et au final, la satisfaction à leur demande reste très aléatoire, (sur longue distance, je précise bien).

En fait, les personnes contraintes, peu favorisées par les transports collectifs, ont recours, la plupart du temps, à la générosité de leurs proches, à un titre ou un autre. Comme je l'avais écrit, ces nombreuses initiatives, réduites à la sphère privée, n'entrent dans aucune statistique, mais coûtent en réalité de l'argent et du temps aux intéressés de façon très transparentes la plupart du temps...
De là à prétendre que tout le monde a une bagnole, je m'en garderai bien. Chacun connait la situation "délicate" de millions de Français, je n'y insisterai pas.
A la campagne, beaucoup disposent de véhicules modestes ou vétustes, peu calibrés pour des expéditions aux longs cours, et seraient donc intéressés par des transports collectifs "un peu" plus efficaces, dont ils ont perdu d'ailleurs l'idée lorsque l'éventualité se présente. (ça tombe bien, "en haut lieu", pour éviter de se préoccuper de la situation, au delà des belles intentions !).

Selon le milieu dans lequel on évolue, je comprends très bien que le ressenti de tels débats puissent revêtir des sensibilités bien différentes.

A bientôt !
OCCITAN
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 532
Inscription: 06 Oct 2011 7:45

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar Donostian » 27 Mar 2017 10:14

Il suffit d'examiner une carte routière pour comprendre l'impossibilité de l'autocar intercité sur pas mal de relations.
Par exemple sur (Le mans) Château du Loir Saumur, là où le train faisait du 60 de moyenne (et où il pourrait faire du 80 de moyenne après remise à niveau de la voie), on constate que l'autocar ne peut compter que sur un dédales de minuscules départementales au tracé tourmenté et il ne peut espérer qu'une moyenne d'une trentaine de Km/h.

30 de moyenne ça peut se supporter à la rigueur sur un trajet de 15, 20Km.

Pour des trajets de 150 ou 200 km, ça devient insupportable et même avec le car à1 euro, on ne trouvera personne dans ces cars...
Bonne année 2016, à toutes et à tous !
Donostian
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 566
Inscription: 17 Fév 2010 18:14

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar izgood » 03 Juin 2017 6:37

Bonjour

Ouibus (SNCF) gagne une manche contre Transdev, voir la Tribune :

http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... 29465.html
izgood
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 5719
Inscription: 25 Nov 2010 9:05

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar viadi » 03 Juin 2017 7:35

Ouibus se développe en Bretagne avec des lignes saisonnières pour l'été, Auray Vannes mais aussi Concarneau, ainsi que des lignes éphémères pour les festivals, comme le célèbre festival des Vieilles Charrues de Cahraix

http://www.ouest-france.fr/bretagne/bretagne-ouibus-veut-seduire-les-festivaliers-bretons-5035063

En dehors des bas tarifs, la flexibilité est un des gros atouts des cars Macron
viadi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1612
Inscription: 14 Mar 2009 16:28
Localisation: Alsace

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar capelanbrest » 03 Juin 2017 10:06

viadi a écrit:Ouibus se développe en Bretagne avec des lignes saisonnières pour l'été, Auray Vannes mais aussi Concarneau, ainsi que des lignes éphémères pour les festivals, comme le célèbre festival des Vieilles Charrues de Cahraix

http://www.ouest-france.fr/bretagne/bretagne-ouibus-veut-seduire-les-festivaliers-bretons-5035063

En dehors des bas tarifs, la flexibilité est un des gros atouts des cars Macron

Et au delà de ça c'est une alternative totale aux autres moyens de transport...
Que ce soit en terme de budget, d'horaires, de segments de relations etc....
Après c 'est aux clients de choisir en fonction de multiples critères... selon qu'ils ont tout leur temps ou pas etc .
Actuellement avec les travaux sur la relation Landerneau Quimper par exemple les cars Macron sont une alternative pratique pour se rendre de Brest à Lorient par exemple.
C'est d'une toute autre praticité que de devoir prendre un car du conseil général (bus pen ar bed) puis une correspondance TER.
Quant au budget on n'en parle pas...
Quant au temps de parcours, il reste raisonnable.
j'ai testé la semaine passée : rien à redire. ;)
Avatar de l’utilisateur
capelanbrest
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1698
Inscription: 03 Juil 2011 12:29

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar viadi » 03 Juin 2017 13:46

Ouibus ne dessert pas le centre ville de Lorient me semble-t-il ?

Le car est encore plus performant sur les liaisons interrégionales, sur les liaisons intervilles non directes ou comme en Bretagne lorsqu'il n'y a pas de politique tarifaire particulièrement attractive.

La région proteste contre le développement de Ouibus... mais dans le cas de la ligne que vous avez utilisée ils ne viennent que combler un vide !
viadi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1612
Inscription: 14 Mar 2009 16:28
Localisation: Alsace

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar capelanbrest » 03 Juin 2017 19:00

viadi a écrit:Ouibus ne dessert pas le centre ville de Lorient me semble-t-il ?

Le car est encore plus performant sur les liaisons interrégionales, sur les liaisons intervilles non directes ou comme en Bretagne lorsqu'il n'y a pas de politique tarifaire particulièrement attractive.

La région proteste contre le développement de Ouibus... mais dans le cas de la ligne que vous avez utilisée ils ne viennent que combler un vide !

Si : l'arrêt est situé cours Chazelles à hauteur de la gare... enfin juste après le passage à niveau en allant vers le centre.

https://www.google.fr/maps/place/Arr%C3 ... -3.3640346
Avatar de l’utilisateur
capelanbrest
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1698
Inscription: 03 Juil 2011 12:29

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar Cramos » 04 Juin 2017 12:52

viadi a écrit:En dehors des bas tarifs, la flexibilité est un des gros atouts des cars Macron
De quelle flexibilité est-il question ici ? Celle d'échanger un billet ?
VO : Mind the gap, mind the gap...VF : Attention à la marche en descendant du train! (avec une mauvaise traduction)
Avatar de l’utilisateur
Cramos
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4988
Inscription: 07 Mai 2005 19:49
Localisation: Paris et avant la cambrousse angevine

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar willemijns » 05 Juin 2017 9:18

Cramos a écrit:
viadi a écrit:En dehors des bas tarifs, la flexibilité est un des gros atouts des cars Macron
De quelle flexibilité est-il question ici ? Celle d'échanger un billet ?


En plus de cela, le fait de modifier/créer/supprimer des lignes à la volée.
willemijns
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1402
Inscription: 29 Juin 2011 11:00

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar viadi » 05 Juin 2017 17:23

Effectivement je pensais à la flexibilité opérationnelle.
Il est simple de créer une ligne éphémère, de renforcer les services.

Au niveau tarifaire c'est de la politique commerciale.
Si la souplesse de modification/remboursement est un atout marketing actuellement, rien n'empêchera de raidir cette politique à l'avenir.
viadi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1612
Inscription: 14 Mar 2009 16:28
Localisation: Alsace

Re: [Exploitation] Libéralisation des autocars longue distance vs avenir des relations TET

Messagepar Nemo » 06 Juin 2017 10:31

Cramos a écrit:
viadi a écrit:En dehors des bas tarifs, la flexibilité est un des gros atouts des cars Macron
De quelle flexibilité est-il question ici ? Celle d'échanger un billet ?


Je pense qu'il est fait plutôt allusion à la flexibilité du mode routier par rapport au mode ferroviaire pour créer des lignes ne circulant que les WE ou en période de vacances, des lignes saisonnières, des prolongements ou des dessertes temporaires ou exceptionnelles...

Rien à voir avec la procédure très encadrée et plutôt rigide de commande annuelle des sillons sur le RFN pour le ferrovaire !
Nemo
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 995
Inscription: 04 Juin 2011 20:59

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum Transport Ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], clem60, Exabot [Bot], Google [Bot], Magnum, Mahdid216, mathpascal313


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia