[Infrastructure] Ligne nouvelle Paris - Normandie

Le Forum des passionnés de rail et de caténaires...

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar izgood » 21 Jan 2012 9:55

Bonjour

Hier, à Pontoise la CCI présentait son projet pour la création d’un barreau Roissy-LNPN desservant Cergy dont l’ancien parc d’attraction Mirapolis pourrait devenir l’emplacement de la gare TGV.
Contrairement au projet des entrepreneurs du Val d’Oise qui prévoyait une LGV sur la RD de la Seine à travers le Parc régional du Vexin jusqu’à La Roche Guyon, le barreau se raccorderait dans la zone d’Achères.
Selon Le Parisien Val d'oise
izgood
Rang : Passéoz Intermodalité
Rang : Passéoz Intermodalité
 
Messages: 5719
Inscription: 25 Nov 2010 9:05

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Didier 74 » 01 Fév 2012 14:20

Ouest France, 1er février
Ligne Paris-Normandie : consensus et incertitudes

Le débat public sur la Ligne nouvelle Paris-Normandie s'est achevé à Caen, lundi soir, sur un consensus sur son opportunité et son tracé. Mais la question-clé du financement reste en suspens.

« N'oublions pas le rêve. Allons jusqu'au bout du projet. » Comme Édouard Philippe, le jeune maire UMP du Havre, les Hauts-Normands étaient nombreux lundi soir à Caen, à la clôture du débat public, pour redire combien les deux Normandie ont besoin d'un train rapide avec Paris. A l'exception des Verts qui campent sur leur position : « Dix milliards d'euros c'est beaucoup trop cher ! Améliorons déjà l'existant. »

De l'UMP Antoine Rufenacht, haut commissaire pour le développement de la vallée de Seine, à Laurent Beauvais, président PS de la Basse-Normandie ; d'Alain Le Vern, président PS de la Haute-Normandie à Jean-Léonce Dupont, président centriste du Calvados prêt à mettre la main à la poche ; de Philippe Duron, député-maire PS de Caen à Michel Champredon, maire PS et président de l'agglo d'Évreux... le consensus normand va au-delà des familles politiques.

« Un tracé l'emporte », relève Olivier Guérin, président de la commission du débat public devant près de 500 personnes. Même les Normands de l'Eure, hier réticents, sont favorables à ce tracé « AB » de compromis, acceptant une nouvelle gare à l'extérieur du centre-ville d'Évreux, « près de la base aérienne ».

Chantier indivisible ou découpé ?
Alors tout va bien et cette nouvelle ligne sera en service en 2020 ? Pas si simple. D'abord, on ne sait pas qui paiera, ni combien investira l'État en temps de crise et de dette. La LNPN n'est qu'en 16e position sur le Schéma national d'infrastructures de transport (Snit) dont le chiffrage global est de 183 milliards ! De la participation de l'État dépendra celle de Réseau ferré de France (RFF) à cheval sur l'amortissement. Les collectivités (trois régions, quatre départements, les agglos...) attendent de connaître la part de ces deux contributeurs majeurs pour provisionner leurs fonds.

S'il y a consensus, des divergences demeurent sur la réalisation. Bas-Normands et Havrais sont pour « une solidarité de projet et de financement », répète Laurent Beauvais. Ce qui signifie que tout le monde paie la ligne de Caen et du Havre à Saint-Lazare. Quand d'autres prônent un chantier en plusieurs phases : d'abord désengorger l'entrée de Paris à Mantes avec une gare à La Défense. Aujourd'hui, le conflit entre trains de banlieue et trains normands retarde ces derniers. Il leur faut une voie propre et des tunnels. Coût : 5 milliards d'euros. Pour beaucoup, comme les Verts, cela suffirait à gagner 20 minutes de temps de trajet. Est-il alors besoin de dépenser des milliards pour gagner quelques minutes de plus ? « Tant que la voiture mettra autant de temps que le train, il n'y aura pas de véritable report de l'une sur l'autre », s'emporte Laurent Beauvais. Les Rouennais voient midi à leur porte : d'abord désengorger le Mantois et le noeud rouennais avec une nouvelle gare à Saint-Sever et un tunnel sous la Seine.

Et maintenant ? La commission du débat public rendra fin mars sa synthèse des 25 réunions suivies par 6 000 personnes, 100 cahiers d'acteurs, 80 000 connexions et 600 questions Internet, 500 contributions... Preuve d'une mobilisation. Réseau ferré de France a jusqu'à juin pour prendre la décision de construire la ligne, la découper ou... y renoncer. Avec, entre-temps, une élection présidentielle qui pourrait rebattre les cartes. Même si l'idée de mettre Le Havre à une heure de Paris a été lancée par Nicolas Sarkozy et que François Hollande a annoncé à Caen qu'élu, il ne la remettrait pas en cause.
Didier 74
 

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Didier 74 » 15 Mar 2012 16:22

usinenouvelle.com, 15 mars
"Le Paris-Normandie n’est plus une LGV"

Le député-maire (PS) de Caen (Calvados) Philippe Duron est membre de l’équipe de François Hollande. Il livre sa vision du transport en cas de victoire de la gauche. Et il s’interroge sur la grande vitesse en France.

"Dans les faits, le Paris-Normandie n’est plus une ligne à grande vitesse, mais une ligne nouvelle sur une partie de son tracé. Il faut changer le matériel, construire certains tronçons, une gare à Rouen, une autre à la Défense, car Saint-Lazare n’a pas la capacité de recevoir des trains plus longs. Ce projet peut se faire en plusieurs phases, mais il faut un accord global".

Pour Philippe Duron, député-maire (PS) de Caen et membre de l’équipe de campagne du candidat François Hollande, il est impossible de réaliser tous les projets de ligne à grande vitesse recensés par le Schéma national des infrastructures de transport (SNIT). "Il faudra privilégier certaines lignes selon des critères sociaux, environnementaux, économiques et d’aménagement du territoire".

"Sujet secondaire"
Ce spécialiste des transports co-préside l’association Transport-Développement-Intermodalité-Environnement (TDIE) avec le député (UMP) Louis Nègre. Il regrette que "le transport soit un sujet secondaire dans la campagne électorale". "Il manque un chaînon entre le TER et le TGV. Un train qui roule à 250 km/h. Pour des distances inférieures à 300 ou 350 kilomètres, rouler à cette vitesse est suffisant", assure-t-il. Mais il ne saurait être question de poursuivre la rénovation des trains de voyageurs Corail et Téoz. "En tant que président de la région Basse-Normandie, j’ai déjà donné. Nous avons investi 21 millions d’euros. Six ans plus tard, ces trains ne répondent plus aux besoins."

Plutôt sceptique sur l’ouverture à la concurrence, qui dans d’autres pays n’a pas donné les résultats escomptés, Philippe Duron prône le retour de l’Etat dans un rôle d’arbitre : "Il doit être capable de prendre les grandes décisions avec une structure qui chapeauterait la SNCF et RFF". Quant à un futur poste de ministre des transports, l’intéressé affirme n’avoir "jamais eu de plan de carrière et avoir un emploi du temps suffisamment chargé dans sa ville de Caen, qui n’avait pas changé de majorité depuis 90 ans".
Didier 74
 

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar frantz » 10 Avr 2012 8:52

Avatar de l’utilisateur
frantz
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 167
Inscription: 23 Déc 2011 15:27
Localisation: Nevers

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar dyonisos » 10 Avr 2012 13:12

En tout cas, il faut rappeler que le projet n'est un plus projet typiquement grande vitesse, mais plutôt une redéfinition de la desserte Paris - Normandie avec sections de voies et gares nouvelles, aptes à tout trafic GL, IC et Fret.
OUIBUS SNCF, C'est possible...
Avatar de l’utilisateur
dyonisos
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2051
Inscription: 16 Oct 2008 18:37
Localisation: saint-denis-lès-martel 46, Dernière gare des trains de nuit pour paris du sud de l'auvergne

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar 102.010 » 10 Avr 2012 18:06

dyonisos a écrit:sections de voies et gares nouvelles, aptes à tout trafic GL, IC et Fret.


Pas tout à fait....

Hormis le tracé C et juste pour la traversée de l'Estuaire, la circulation de convois Fret sur la LNPN n'est pas à l'ordre du jour.

En trafic voyageurs, il est acquis que l'on aura un matériel spécialisé:

- rames V250 2N "nerveuses" pour Paris-Le Havre/Caen (Cherbourg?)
- rames V300-320 pour le trafic IS de/vers Normandie (et Paris-Cherbourg?)

De Paris à Mantes, on verra sans doute des TER2N-2G faisant ensuite du cabotage ensuite sur la LC jusque Rouen, mais il serait tout à fait possible de les remplacer par les TER2N-3G V220 (et d'envoyer les 2G ailleurs). Il est peu probable que les rames VO2N utilisées sur Paris-Evreux roulent un jour sur la LNPN, vu leur âge au moment de l'ouverture de la ligne.
102.010
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1886
Inscription: 14 Fév 2005 12:49

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Jojo » 10 Avr 2012 18:11

102.010 a écrit:- rames V250 2N "nerveuses" pour Paris-Le Havre/Caen (Cherbourg?)

Encore faut-il en trouver...
"♪ Il fait beau dans l'métro !! ♪"
enfin, chaud, surtout...
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3359
Inscription: 25 Oct 2010 9:46
Localisation: dans un TER Rennes-Laval

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar 102.010 » 10 Avr 2012 18:17

Jojo a écrit:
102.010 a écrit:- rames V250 2N "nerveuses" pour Paris-Le Havre/Caen (Cherbourg?)

Encore faut-il en trouver...



Ben l'acquisition d'un nouveau matériel de ce genre est bel et bien prévue.

Impensable que d'envoyer les rames InterCités actuelles sur la LNPN à l'Ouest de Mantes...
102.010
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1886
Inscription: 14 Fév 2005 12:49

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Jojo » 10 Avr 2012 19:04

Quelle serait la VL de la ligne nouvelle jusqu'à Mantes?
V160 (ou 200) sur des voies dédiées parallèles aux existantes?

[quote="102.010"
Ben l'acquisition d'un nouveau matériel de ce genre est bel et bien prévue.

Impensable que d'envoyer les rames InterCités actuelles sur la LNPN à l'Ouest de Mantes...[/quote]
Certes, je m'étonne juste parce qu'aucun matos de ce type n'existe aux catalogues... (à part les Shinkansen E1 et E4 à grand gabarit, et une version "light" des Duplex...)
Et puis "nerveuses", si c'est comme pour les Regio2N...
"♪ Il fait beau dans l'métro !! ♪"
enfin, chaud, surtout...
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3359
Inscription: 25 Oct 2010 9:46
Localisation: dans un TER Rennes-Laval

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar dyonisos » 10 Avr 2012 22:36

Jojo a écrit:Certes, je m'étonne juste parce qu'aucun matos de ce type n'existe aux catalogues... (à part les Shinkansen E1 et E4 à grand gabarit, et une version "light" des Duplex...)
Et puis "nerveuses", si c'est comme pour les Regio2N...

Hum, l'ICX Siemens K1, en version "surmotorisée" à 7 voitures et 3 motrices est l'engin idéal... si la DB est autorisée à faire du voyageurs en France dans le cadre des TETs.
OUIBUS SNCF, C'est possible...
Avatar de l’utilisateur
dyonisos
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2051
Inscription: 16 Oct 2008 18:37
Localisation: saint-denis-lès-martel 46, Dernière gare des trains de nuit pour paris du sud de l'auvergne

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar 102.010 » 11 Avr 2012 5:31

Oublie l'ICx, c'est une plateforme conçue pour le marché germanique, qui ne passe pas dans le gabarit UIC, et vue la capacité des voitures en 2nde classe et le dimensionnement comme le positionnement des accès, il y a un risque de voir les arrêts être rallongés pour écouler les flux montants et descendants.

Et V250 avec 18/t essieu sur une LGV avec des dévers de 180mm, bof bof

Si DB vient un jour en TET, ça se fera soit en reprenant le matériel existant, soit avec du matériel neuf mais loué.

LNPN pourrait constituer la 1ère application concrète d'une AGV 2N.
102.010
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1886
Inscription: 14 Fév 2005 12:49

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar dyonisos » 11 Avr 2012 10:43

J'ai pas à m'inquiéter là dessus; d'ici-là Siemens aura acheté la division transport de Alstom dans le cadre des négociations européennes pour sauver l'Euro; c'est le vent de l'histoire à peine contrarié par le GVT actuel.


Et de toutes façons, je viens de vérifier, la caisse de l'ICx avec 2,85m de large passerait partout sur le RFN, étant sous les côtes du gabarit de Berne:

http://www.emdx.org/rail/Gabarit/Compar ... nEtAAR.pdf
OUIBUS SNCF, C'est possible...
Avatar de l’utilisateur
dyonisos
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2051
Inscription: 16 Oct 2008 18:37
Localisation: saint-denis-lès-martel 46, Dernière gare des trains de nuit pour paris du sud de l'auvergne

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Jojo » 11 Avr 2012 14:34

dyonisos a écrit:
Jojo a écrit:Certes, je m'étonne juste parce qu'aucun matos de ce type n'existe aux catalogues... (à part les Shinkansen E1 et E4 à grand gabarit, et une version "light" des Duplex...)
Et puis "nerveuses", si c'est comme pour les Regio2N...

Hum, l'ICX Siemens K1, en version "surmotorisée" à 7 voitures et 3 motrices est l'engin idéal... si la DB est autorisée à faire du voyageurs en France dans le cadre des TETs.

Mais c'est qu'il y tient à son ICx! On avait dit "2N"!
"♪ Il fait beau dans l'métro !! ♪"
enfin, chaud, surtout...
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3359
Inscription: 25 Oct 2010 9:46
Localisation: dans un TER Rennes-Laval

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar 102.010 » 11 Avr 2012 17:58

dyonisos a écrit:J'ai pas à m'inquiéter là dessus; d'ici-là Siemens aura acheté la division transport de Alstom dans le cadre des négociations européennes pour sauver l'Euro; c'est le vent de l'histoire à peine contrarié par le GVT actuel.


Sauf qu'il y a de grandes chance pour que les autorités de concurrence s'y opposent...


Et de toutes façons, je viens de vérifier, la caisse de l'ICx avec 2,85m de large passerait partout sur le RFN, étant sous les côtes du gabarit de Berne:

http://www.emdx.org/rail/Gabarit/Compar ... nEtAAR.pdf


Ouais, mais tu oublies la surlongueur des caisses...

Laisse tomber l'ICx, c'est un train au rabais.
102.010
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1886
Inscription: 14 Fév 2005 12:49

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar 102.010 » 11 Avr 2012 18:14

Jojo a écrit:Quelle serait la VL de la ligne nouvelle jusqu'à Mantes?
V160 (ou 200) sur des voies dédiées parallèles aux existantes?


V200-220, mais V160 en 1ère étape si maintien du matériel actuel sur TER Paris-Rouen.

Certes, je m'étonne juste parce qu'aucun matos de ce type n'existe aux catalogues... (à part les Shinkansen E1 et E4 à grand gabarit, et une version "light" des Duplex...)
Et puis "nerveuses", si c'est comme pour les Regio2N...


Le matériel n'existe pas encore, mais vu le trafic en jeu, il y a de quoi lancer qqch de nouveau.
102.010
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1886
Inscription: 14 Fév 2005 12:49

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Rémi » 12 Avr 2012 18:45

Salut

Potentiellement, il y aurait des mutualisations possibles de besoins en matériel : si on intègre Paris - Clermont, Paris - Orléans - Tours, Paris - Bourges et Paris - Toulouse, autres axes aptes à 200 km/h, on peut constituer un marché de volume acceptable pour du matériel Grandes Lignes. Sauf si POCL passe par là...

A+
Rémi
Rémi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2480
Inscription: 20 Nov 2003 17:50
Localisation: Colombes

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Didier 74 » 21 Avr 2012 18:44

Paris Normandie, 14 avril
Vernon. Gare aux omnibus chargés

TRANSPORTS. Pour les responsables de l'association Vernon train de vie, une voie nouvelle doit être créée en Ile-de-France pour coïncider avec l'extension du RER E.

Entre Ligne nouvelle et RER E, les usagers vernonnais du train veulent conserver des trains directs

Avec la rapidité de l'éclair, le conseil d'administration de Réseau ferré de France (RFF) vient de décider de poursuivre le projet de Ligne nouvelle Paris-Normandie et de lancer les études préalables à l'enquête publique.
A Vernon train de vie (VTV), qui défend les usagers, on se réjouit de cette annonce. D'autant que la Commission nationale du débat public (CNDP), qui a rendu son rapport il y a trois semaines, a intégré des remarques que l'association avait elle-même formulées dans son cahier d'acteur.

La partie francilienne pour faire sauter le verrou mantois
Vernon étant la première gare de Normandie, l'association plaide pour une mise en service de la Ligne nouvelle côté Ile-de-France, qui ferait sauter le « verrou mantois », avec la séparation des trains banlieue et grande ligne. Ces remarques ont fait consensus mais des questions subsistent. « La Ligne nouvelle s'arrêtera-t-elle avant Mantes ou la contournera-t-elle avec un raccordement à la ligne classique jusqu'à Vernon ? Dans ce cas, nous serions perdants », estime Nicolas Catteau, l'attaché technique de VTV.
Si seize trains par heure sont amenés à circuler entre Mantes et la gare de l'ouest parisien, « nous nous interrogeons sur la capacité de Paris Saint-Lazare à absorber une fréquence supérieure », note Didier Jaumet, le président de Vernon train de vie, qui plaide pour des aménagements en entrée de gare.
« La qualité de la desserte peut être remise en cause ou améliorée. Il faut être vigilant, prévient de son côté Nicolas Catteau. Nous ne voulons ni nous éloigner de Rouen ou de Paris, ni voyager sur des liaisons interrégionales dégradées. »
C'est pourtant ce que VTV entrevoit avec l'extension du RER E à Mantes-la-Jolie, en 2020. « Personne d'autre que nous n'en a parlé », retient Nicolas Catteau. Or, l'augmentation du nombre de trains entre Mantes et Poissy sur une voie où se côtoient Transilien, RER, TER, sans création de ligne supplémentaire, ne devrait pas arranger les choses. « Il faut la faire le plus vite possible, au moment où le RER E arrivera », suggère Nicolas Catteau. Sinon, les usagers vernonnais seront condamnés à voyager dans des trains omnibus surchargés.
Avec l'extension du RER E, « c'est la fin prévue des trains directs Vernon-Paris. Notre principale action, c'est de convaincre les décideurs de conserver des directs en heure de pointe, matin et soir », souligne Nicolas Catteau. Si tel n'est pas le cas, la liaison vers la capitale ressemblera à une véritable expédition dans quelques années.
Didier 74
 

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Didier 74 » 14 Juin 2012 9:47

cotecaen.fr, 13 juin
Caen-Paris en train en 1h15, vous y croyez ?

Alors que des élus UMP craignent « un désengagement de l'État »... Des trains Caen-Paris en 1h15, et des Caen-Rouen en 45 minutes, une réalité dans dix ans ? Ou jamais ? Qu'en pensez-vous ?

« Je connais les difficultés du train dans cette région. Les Normands ont droit à des trains qui arrivent vite… et à l’heure. » C’était en janvier, au Zénith de Caen. François Hollande, alors candidat à l’élection présidentielle, évoquait la future Ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN). Rassurant…
Caen-Paris en 1h15, et Caen-Rouen en 45 minutes ? Une réalité dans dix ans, après cinq d’études et cinq ans de chantier ? Ou jamais ? Car la question est sur toutes les lèvres : qui paiera et combien ce projet de plus de dix milliards d’euros ? Aucune des 25 réunions du débat public, dont une spécifiquement consacrée à ce sujet, n’a véritablement permis de fixer le montant de la participation de chacun des acteurs de cette LNPN, ni la tarification applicable.
Nicole Ameline et Claude Leteurtre, candidats UMP et Nouveau centre aux législatives, à Honfleur et Lisieux, ont mis les pieds dans le plat. Ils relatent des propos qu’aurait tenu Frédéric Cuvillier, le nouveau ministre des Transports, au Salon des transports publics. Ils concerneraient justement ce financement.
Dans un communiqué, signé avec Jean-Léonce Dupont, président Nouveau centre du Conseil général du Calvados et Philippe Augier, le maire de Deauville, ils estiment que ces déclarations du ministre « laissent planer de très graves menaces sur la Ligne nouvelle Paris-Lisieux-Caen-Cherbourg ». Selon eux, « le désengagement de l’État se confirme », alors que « ce dossier est indispensable à notre développement », insistent-ils.

“C’est irresponsable et inadmissible”
« Nous sommes à un moment charnière. Si le gouvernement socialiste, aidé par les socialistes régionaux, refuse de poursuivre ce grand projet structurant, alors, une fois de plus, la Basse-Normandie sera sacrifiée et prendra des années de retard. C’est irresponsable et inadmissible », écrivent-ils.
Alors que ces élus de droite appellent « à la mobilisation » et demandent à Bernard Cazeneuve, député de Cherbourg et nouveau ministre délégué aux Affaires européennes, « de prendre une position immédiate afin de rassurer les Bas-Normands sur l’avenir de leurs enfants », Laurent Beauvais, le président PS de la Région Basse-Normandie, lui, minimise…
Les propos ministériels de Frédéric Cuvillier sur la LNPN « ont été tronqués à des fins électoralistes », affirme-t-il. « Ces élus UMP et Nouveau Centre prennent la responsabilité de politiser le débat sur un sujet qui fait l’objet d’un large consensus depuis trois ans en Basse-Normandie : l’urgence ferroviaire », rappelle Laurent Beauvais, affirmant « qu’il n’y a aucune raison objective ou information nouvelle sur ce dossier depuis la clôture du débat public ».
Selon lui, « ces élus agitent le spectre de la division. Ils prennent une lourde responsabilité devant tous les Bas-Normands, celle de fragiliser ce projet. » Selon le président de la Région Basse-Normandie, des contacts sont déjà pris avec le nouveau ministre des Transports et il regardera, avec lui, « comment poursuivre la mobilisation sur l’amélioration des lignes ferroviaires normandes. Et comment faire face à l’imprévoyance du Gouvernement précédent qui a programmé 245 milliards d’investissements alors qu’il ne disposait en tout et pour tout … que de deux milliards par an… »
Didier 74
 

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Didier 74 » 13 Juil 2012 20:25

cotecaen.fr, 13 juillet
Trains. Des trajets Caen-Paris plus rapides : ce n’est pas gagné !

La Ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN) pourrait être remise en question par le gouvernement, pour cause de rigueur budgétaire !

« Je connais les difficultés du train dans cette région. Les Normands ont droit à des trains qui arrivent vite… et à l’heure. » C’était en janvier, au Zénith de Caen. François Hollande, alors candidat à l’élection présidentielle, évoquait la future Ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN). Rassurant ?
Le ministre délégué au Budget vient d’affirmer que certains projets d’infrastructures devront être abandonnés ! Comme les autres projets de lignes à grande vitesse, la Ligne Nouvelle Paris-Normandie (LNPN) pourrait bien être remise en question par le gouvernement pour cause de rigueur budgétaire.

Le financement n’avait jamais été tranché
Sur France 2, le ministre a expliqué que le gouvernement « n’aura pas d’autre choix que d’abandonner certains projets » rejetant la responsabilité sur l’ancienne majorité : « L’État, ceux qui le dirigeaient en son nom, a prévu une multitude de projets sans avoir le début du commencement du moindre financement. Il y a eu un effet d’affichage », a-t-il déclaré.
Le gouvernement s’appuie notamment sur un rapport de la Cour des Comptes qui souhaite que 14 lignes nouvelles, promises d’ici 2020, soient réexaminées. Il faut dire que la question du financement de cette ligne qui pourrait permettre de gagner environ 30 minutes (quand même) sur le trajet Caen-Paris n’a jamais été tranchée.
Qui paiera et combien ce projet de plus de dix milliards d’euros ? Aucune des 25 réunions du débat public, dont une spécifiquement consacrée à ce sujet, n’avait véritablement permis de fixer le montant de la participation de chacun des acteurs de cette LNPN, ni la tarification applicable…

• La réaction de Laurent Beauvais, le président PS de la Région Basse-Normandie.
« L’État, ceux qui le dirigeaient en son nom, a prévu une multitude de projets sans avoir le début du commencement du moindre financement. Il y a eu un effet d’affichage », a déclaré Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, s’appuyant sur le rapport de la Cour des comptes sur la situation des finances publiques en 2012, publié lundi 2 juillet.
« L’institution y pointe du doigt les projets d’infrastructures de transport du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le coût de la facture cumulée de ces projets se monte à près de 260 milliards d’euros. Un tiers des coûts serait à la charge de l’État, soit 86 milliards d’euros, et plus d’un autre tiers pour les collectivités locales », souligne Laurent Beauvais, qui rappelle avoir déjà exprimé « des craintes, à de multiples reprises lors des réunions de débat public consacrées à la LNPN ».

“Nous n’abandonnons pas l’idée que ce projet se fera un jour…”
Selon lui, ce projet « devait être global ; la question du financement devait être clarifiée par l’État simultanément aux questions de tracés et aux questions de fonctionnalités » (…) « Nous avons toujours fait collectivement le pari du Grand Paris tout en interpellant, à chaque occasion, l’État sur les conditions du financement de ce projet, et ce, sans obtenir d’autre réponse que le lancement des études et du débat public » rappelle-t-il.
« Maintenant que la vérité sur l’état des finances publiques éclate au grand jour, ce ne sont pas que les élus qui ont été trompés par Nicolas Sarkozy, ce sont surtout les contribuables et les usagers qui vivent au quotidien les difficultés ferroviaires. » (…)
« Nous n’abandonnons pas l’idée que ce projet se fera un jour. Dans l’intérêt des Bas-Normands, je souhaite que l’on continue de se mobiliser pour le Paris-Caen-Cherbourg et les autres lignes normandes. Nous devons continuer de conjuguer le court terme et le long terme (le quotidien des usagers en souffrance et les grands projets d’aménagement du territoire). (…)
« L’annonce gouvernementale n’efface pas les besoins et les attentes des usagers. Ce que nous défendons n’est pas seulement un projet de ligne nouvelle, c’est un projet d’aménagement du territoire au sens large qui doit être examiné du point de vue de l’environnement et de son utilité économique et sociale. Le rapport de la Cour des comptes démontre l’incurie du gouvernement précédent en matière d’aménagement – réaliste – du territoire. À nous de faire preuve, cette fois-ci, de pragmatisme et d’imagination. La mission n’est pas simple. Elle n’est pas seulement bas-normande. Elle touche toute la France mais il est indispensable d’aboutir. »

Article publié sur http://www.cotecaen.fr/18406/trains-des ... pas-gagne/
Didier 74
 

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar jmba » 15 Juil 2012 10:02

Avec 2h de trajet pour un Paris Caen, on ne peut pas dire que la Basse Normandie soit enclavée. L'important n'est pas un TGV à tout prix, mais un trafic régulier et fiable.

A cet égard, il est urgent de désaturer Paris Mantes, et de moderniser Serqueux Gisors pour y détourner le trafic fret. çà fera déjà beaucoup de bien à la ligne.
jmba
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 73
Inscription: 07 Jan 2010 17:48

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Wunala Dreaming » 16 Juil 2012 6:05

Bonjour,

J'imagine que lorsque tu évoques le projet suivant :

jmba a écrit:A cet égard, il est urgent de désaturer Paris Mantes, et de moderniser Serqueux Gisors pour y détourner le trafic fret. çà fera déjà beaucoup de bien à la ligne.


... c'est principalement dans l'optique d'améliorer l'accès des trains de marchandises rentrant en (ou quittant l') Île-de-France, non ?

Je me demandais s'il était encore question de la grande rocade fret du bassin parisien, et notamment de la modernisation/électrification de Serquigny - Oissel, puis de Mézidon - Le Mans - Tours. J'entends parler depuis 15 ans de la saturation des emprises parisiennes, et notamment d'une bonne partie de la grande ceinture, causée en partie par du trafic de transit (ne desservant pas l' IdF) diagonal. Bien qu'un grand "Périph'" soit plus long en linéaire (dans certains cas), éviter Paris semble aujourd'hui faire partie des priorités des AOT.

Je dévie un peu du thème du fil, mais je trouve ce sujet très intéressant, et complètement lié à tout projet visant la désaturation de l'entrée Nord-Ouest de Panam'.
Wunala Dreaming
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 73
Inscription: 17 Avr 2012 3:50

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Rémi » 16 Juil 2012 7:21

Salut

Si LNPN est bien plombée, à mon sens, la section francilienne doit être maintenue car elle a deux intérêts : en séparant les flux, elle permet d'accélérer les trains Paris - Normandie en réalisant un shunt apte à 220, avec un gain de l'ordre de 18 minutes, et elle libère le groupe V pour augmenter l'offre du RER E pour monter à 12 trains au moins jusqu'à Poissy voire aux Mureaux. Pour le tracé, les réflexions actuelles avec une gare à Nanterre n'ont pas de sens, si ce n'est renchérir le projet : il faut simplement amorcer le shunt avant le point de jonction du futur RER E, c'est à dire dans la zone de La Garenne / La Folie, partir en souterrain jusqu'en forêt de St Germain puis longer l'A13 avec une sortie à Epône et un contournement de Mantes.

Au-delà, pour la ligne de Cherbourg, il faudrait tirer profit des sections à 200 pour utiliser un matériel apte à 220 dans le block existant pour gagner encore quelques minutes. Quant à la ligne du Havre, les relèvements à 200 semblent bien peu réalistes. Il faudra surtout miser sur l'effet fréquence avec la gare Saint Sever pour augmenter la capacité du noeud de Rouen.

A+
Rémi
Rémi
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2480
Inscription: 20 Nov 2003 17:50
Localisation: Colombes

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Wunala Dreaming » 16 Juil 2012 23:43

Bonjour,

Au sujet de la section Mantes - Cherbourg, je me souviens que Wiki mentionnait trois autres sections à V200 en projet, pour une distance cumulée comprise entre 70 et 90 kilomètres (je ne me souviens plus exactement). Mais ce paragraphe sur la page de la ligne n'existe plus.

Ce projet est-il toujours d'actualité ?

Merci ! :)
Wunala Dreaming
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 73
Inscription: 17 Avr 2012 3:50

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Didier 74 » 23 Nov 2012 15:06

busetcar.com, 22 novembre
Philippe Duron défend la ligne nouvelle Paris-Normandie

Lors du colloque Axe Seine organisé le 22 novembre dernier à Paris, Philippe Duron, député-maire de Caen, a fait part de sa volonté de relancer rapidement le comité de pilotage du projet de Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN).

Lors du colloque Axe Seine organisé le 22 novembre dernier à Paris, Philippe Duron, député-maire de Caen, a appelé à relancer rapidement un comité de pilotage dédié au projet de Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN) "qui répond aux priorités du gouvernement en matière de politique des transports : développement économique, transition énergétique, renforcement des transports du quotidien, et aménagement du territoire." Une demande qui a été inscrite dans la résolution finale, co-signée notamment par Bertrand Delanoë, maire de Paris, Yvon Robert, maire de Rouen, Edouard Philippe, maire du Havre, et Philippe Duron, maire de Caen. "Nous nous réjouissons des propos de Frédéric Cuvillier, ministre des transports, qui a rappelé que "la LNPN est une nécessité" lors du lancement la commission Mobilité 21, en charge d’examiner prochainement les projets d'infrastructures du Schéma national des infrastructures de transport (SNIT)", assure Philippe Duron dans un communiqué de presse.

Source http://www.busetcar.com/actualites/actu ... -Normandie
Didier 74
 

Re: [Infrastructure] LGV Paris - Normandie

Messagepar Didier 74 » 27 Nov 2012 22:28

localtis.info, 26 novembre
Élus normands et franciliens défendent la nouvelle ligne ferroviaire Paris-Normandie

Les principaux élus normands et franciliens ont réitéré leur exigence de réalisation de la nouvelle ligne ferroviaire Paris-Normandie qu'ils réclament depuis plusieurs années, selon une déclaration commune publiée à l'issue du troisième colloque sur l'axe Seine qui s'est tenu à Paris le 22 novembre. Parmi les signataires figurent notamment trois présidents de région PS - Jean-Paul Huchon pour l'Ile-de-France, Alain Le Vern pour la Haute-Normandie et Laurent Beauvais pour la Basse-Normandie -, les maires de Paris, Bertrand Delanoë (PS), de Caen, Philippe Duron (PS), du Havre, Edouard Philippe (UMP), ainsi que le président PS de la communauté d'agglomération de Rouen, Frédéric Sanchez. La démarche de ces élus fait suite à des engagements pris en faveur de cette liaison en 2009 par le président de la République de l'époque, Nicolas Sarkozy, dans le cadre d'un projet plus vaste de faire des ports du Havre et de Rouen "la façade maritime" du Grand Paris. Pour appuyer cette perspective, deux colloques avaient déjà été organisés au Havre en 2010 et à Rouen en 2011. Ils soulignent dans le texte "l'importance qu'ils attachent à la réalisation des grands projets d'infrastructures, de transport et de logistique et notamment la ligne nouvelle Paris-Normandie". Tout en disant comprendre "pleinement" la nécessité d'une gestion "priorisée" des investissements publics, ils demandent que ces projets soient considérés à l'aune du caractère "essentiel" pour l'économie nationale du développement des flux portuaires générés au Havre, à Rouen et Paris.
Les élus demandent que la liaison nouvelle Paris-Normandie permette de réduire le temps de parcours avec la capitale à 1h15 pour Le Havre et Caen contre respectivement deux heures et 1h50 aujourd'hui. Selon les scénarios considérés, son coût est évalué entre 9 et 15 milliards d'euros. Mais sa réalisation est conditionnée aux conclusions de la commission chargée de remettre à plat le schéma national des infrastructures de transport, qui doit rendre ses propositions avant l'été prochain.

Source http://www.localtis.info/cs/ContentServ ... 0264505972
Didier 74
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum Transport Ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Exabot [Bot], Google [Bot], Yahoo [Bot]


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia