[Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Le Forum des passionnés de rail et de caténaires...

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome, Tchouks

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

[Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar JON31 » 08 Avr 2009 17:54

http://www.ladepeche.fr/article/2009/04/08/589285-3-000-gares-francaises-font-peau-neuve.html

Le chantier est sur les rails. La SNCF a lancé hier «Gares et connexions», nouvelle entité «autonome» chargée de gérer les gares à l'heure de l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire international, et de piloter leur rénovation à l'heure d'investissements massifs.

La nouvelle agence aura notamment à charge de piloter la rénovation et le développement des gares françaises, où «quatre à cinq milliards d'euros» doivent être investis d'ici 2020. La SNCF investit actuellement 300 millions d'euros par an dans ses gares, mais «il faut changer de braquet», alors que le trafic ferroviaire ne cesse de croître, a énuméré Guillaume Pépy.

Outre l'installation de nouveaux services (wi-fi, commerces...), les gares doivent devenir de «nouveaux centres-villes»...


Gros chantiers en perspectives...
Avatar de l’utilisateur
JON31
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 268
Inscription: 09 Juin 2008 12:44
Localisation: Toulouse et Carcassonne

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar capitainefilip » 09 Avr 2009 12:11

Comme cela est prévu à Nantes. La future gare comprendra des commerces, des restaurants, des hôtels, des salles d'exposition, voire même une crèche et un supermarché... le tout traversé par le tramway
capitainefilip
 

Re: Plan "Gares et connexions"

Messagepar François » 27 Oct 2009 21:45

Des nouvelles... Des nouvelles. Cette nouvelle entité commence à se mettre en place. Tout devrait être mieux qu'avant ;)

Les 3.000 gares françaises préparent leur révolution

La SNCF a publié mardi un chiffre d'affaires en léger recul sur la période janvier à septembre. Sa filiale de transport de marchandises et de logistique Géodis enregistre la plus forte baisse.

La Société nationale des chemins de fer français a publié mardi le chiffre d'affaires réalisé sur les neuf premiers mois de l'année. On peut y constater un léger redressement sur le troisième trimestre, l'évolution de l'activité ferroviaire demeurant dans les tendances observées au premier semestre.
Le chiffre d'affaires s'inscrit ainsi en léger recul de 2,6% à 18,3 milliards d'euros soit 480 millions d'euros de moins qu'en 2008.
Parmi les quatre branches de la SNCF, les secteurs «Infrastructures » et « Proximités » (TER, Transilien et Corail Intercités) ont tous deux enregistré une progression de leur chiffre d'affaires respectifs. Hausse de 2,4% pour le premier, du fait de « l'évolution à la hausse des travaux sur infrastructures » et une progression de 3,2% pour le second, grâce en particulier « aux abonnements, au cadencement et à l'ouverture de nouvelles dessertes ».
La branche « Voyages », comprenant le TGV et le Corail notamment, recule de 1,7%, et est toujours fortement impactée par la crise économique, malgré la mise en place d'une politique commerciale « très dynamique » selon les termes du communiqué.
La branche « Geodis » enfin, dédiée au transport de marchandises, dit «de fret» et à la logistique, enregistre une baisse de 13% soit 792 millions d'euros en comparaison avec les neuf premiers mois de l'année 2008, due à la baisse des volumes de marchandises traitées.

Le Figaro du 27/10/09
François
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4103
Inscription: 01 Oct 2008 17:55

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar lgv2030 - eomer » 04 Nov 2009 16:31

J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi la gestion des gares devrait être confiée à la SNCF: jusqu'à preuve du contraire, il s'agit d'infrastructures devant donc logiquement relever du domaine de compétance de RFF.
La SNCF devrait à terme être un opérateur ferroviaire comme un autre et ne devrait donc plus s'occuper de gérer les gares, d'assurer l'entretien des voies, d'attribuer les sillons ou de faire fonctionner signaux et aiguillages. Tout ceci devrait relever de RFF et les agents SNCF s'occupant de ces tâches devraient basculer chez RFF sans attendre.
Salutations,
Eomer pour lgv2030

http://lgv2030.free.fr La grande vitesse partout et pour tous
Avatar de l’utilisateur
lgv2030 - eomer
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2614
Inscription: 12 Oct 2003 11:48
Localisation: val de marne (94)

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar François » 04 Nov 2009 17:53

Peut être que ce n'est qu'une étape intermédiaire avant une émancipation de cette direction de la SNCF. Cette étape permettant au personnel de mieux comprendre et assimiler l'ouverture à la concurrence qui se profile.
François
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4103
Inscription: 01 Oct 2008 17:55

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 26 Mai 2011 9:48

WK Transport Logistique, 26 mai
Gares et Connexions : un premier bilan encourageant

La branche Gares et Connexions de la SNCF, qui gère les 3 029 gares du réseau ferroviaire, a engrangé en 2010 un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros et réalisé pour 266 millions de travaux, a annoncé Sophie Boissard, directrice générale.

Pour la première fois, Sophie Boissard, directrice générale de Gares et Connexions, a présenté le rapport d'activité de sa branche créée en 2009 par la SNCF.

Gestionnaire de 3 029 gares hexagonales, cette filiale a clot l'exercice 2010 sur un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros et une enveloppe d'investissements de 266 millions d'euros. Des résultats qui interviennent dans un contexte où 80 sites font l'objet de travaux, où 140 gares concentrent 60% des voyageurs et où les 30 principales gares de France concentrent un tiers du trafic annuel.

La manne des "centres d'affaires en gares"
À plus long terme, l'entreprise prévoit de financer la poursuite de ses chantiers à hauteur de six à sept millions d'euros d'ici à 2020. Dans cette assiette : la refonte totale de la signalétique. Sur cette enveloppe, 4 à 5 milliards incombent à la SNCF, le reste étant du ressort de Réseau ferré de France (RFF), a-t-elle indiqué. Sur la seule région Ile-de-France, qui compte 200 gares, l'ardoise est évaluée à 1,4 milliard, dont 400 millions à la charge de la SNCF.

Ces travaux pourraient être financés par les futurs "centres d'affaires en gares" (services et commerces) pour lesquels des appels d'offres sont en cours. Autant de services qui devraient permettre à la branche Gares et Connexions de diversifier et d'augmenter ses sources de revenus.

Pour Sophie Boissard, il s'agit de "transformer progressivement les gares en lieu de vie au coeur des villes", a-t-elle dit devant la presse, précisant que la part variable des rémunérations de la branche dépendrait de la note obtenue lors de l'enquête qualitative menée régulièrement auprès de 30 000 usagers de 140 gares.
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 22 Juin 2011 20:52

AFP, 22 juin
Le projet de décret sur les gares attendu à l'été 2011

L'Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf), gendarme du rail, estime que le projet de décret définissant les règles de gestion des gares dans le cadre de l'ouverture progressive à la concurrence, "n'offre pas toutes les garanties pour une gestion sans discrimination" pour l'ensemble des opérateurs ferroviaires.

Saisie par le ministère de l'Ecologie et des Transports pour examiner le décret gares attendu à l'été 2011, l'Autorité de régulation des activités ferroviaires, sa pris "acte de la création d'une direction autonome des gares au sein de la SNCF, mais considère que le cadre législatif actuel ne permet pas de lui conférer toute l'autonomie souhaitable", a-t-elle fait savoir le 22 juin dans un communiqué.

Elle demande un renforcement de la concertation entre les intervenants (direction des gares, Réseau Ferré de France, opérateurs, collectivités locales) pour "veiller à la bonne adéquation des investissements avec les besoins" et d'assurer une "plus grande transparence de la tarification".

Obstacles à la concurrence
L'Araf préconise également "d'intéresser les opérateurs ferroviaires aux résultats des activités commerciales en gare afin de leur permettre de développer leurs services".
Elle a également noté une série d'"obstacles" au développement de la concurrence en France: "répartition peu rationnelle de la propriété ou de l'affectation des différentes infrastructures de services", "manque d'autonomie de leurs gestionnaires", "absence de règles claires et prévisibles entre ces gestionnaires et les entreprises ferroviaires".

Outre les gares de voyageurs, les infrastructures de services ferroviaires sont les terminaux de marchandises, les gares de triage, les voies de remisage, le centre d'entretien des matériels roulants, les installations de distribution de l'électricité et de fourniture de gazole.

Selon l'Araf, le projet de décret "n'offre pas toutes les garanties pour une gestion sans discrimination des autres infrastructures de services, ni n'en défini(t) les principes de tarification".
"L'Autorité se réserve le droit, si cela s'avérait nécessaire, de préciser ces modalités, en particulier pour les infrastructures indispensables aux opérateurs du fret", a-t-elle prévenu.
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar François » 22 Juin 2011 21:14

L'Araf a en effet une position très dure sur ce point. Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, l'avis est disponible ici : http://www.regulation-ferroviaire.fr/_d ... spc&i=2574
François
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 4103
Inscription: 01 Oct 2008 17:55

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 23 Sep 2011 18:33

AFP, 23 septembre
La SNCF a sélectionné quatre groupes pour ses nouvelles boutiques en gare

La SNCF, qui souhaite faire des gares "des lieux de vie dans la ville", a sélectionné quatre concepts pour ses futures boutiques à l'issue de son appel d'offres lancé en décembre 2010.
Relay France avec Casino, le groupe Servex France avec Monoprix, SSP France avec WH et Smith Eliance avec des produits des marques du groupe Carrefour sont les groupes retenus, a annoncé cette semaine l'entreprise publique lors d'un séminaire de presse.

Ces différents concepts associent tous, dans un même espace, de la restauration rapide, une supérette et de la vente de journaux et de tabac.
Propriétaire de plus de 3.000 gares, la SNCF prévoit les premières ouvertures en 2012 après un test dans huit sites pilotes (Epinay-Villetaneuse, Saint-Quentin en Yvelines, Charleville-Mézières, Saint-Quentin, Châtellerault, Aix Ville, Annecy, Dreux).
Plus de 50 opérateurs avaient marqué leur intérêt, dont Casino, Monoprix, Carrefour, Marks&Spencer, Franprix, Relay.
La SNCF a identifié près d'une trentaine de gares pour accueillir ce type de boutique d'ici deux ans, avec un objectif de 80 sites à terme.
Le groupe a par ailleurs indiqué qu'il annoncerait fin octobre les résultats de l'appel d'offres pour son nouveau concept de centres d'affaires, conçu pour être un espace d'attente pour les professionnels.
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 03 Oct 2011 16:12

mobilicites.com, 3 octobre
Gares et déconnexion ?

Le poids de la SNCF dans la gestion des 3 000 gares françaises doit être réduit afin de mieux assurer l'ouverture à la concurrence et l'arrivée des nouvelles entreprises ferroviaires, estime l'Autorité de la concurrence dans deux avis publiés le 3 octobre 2011.

Les gares doivent-elles être du ressort de la SNCF maintenant que des concurrents de la SNCF vont entrer en gare ?

Comment Gares & Connexions, la branche de la SNCF chargée des 3 000 gares de l'Hexagone, pourrait-elle dresser une barrière étanche entre les informations commerciales confidentielles des futurs concurrents de la compagnie ferroviaire publique et cette dernière ?
C'est l'une des interrogations soulevées par l'Autorité de la concurrence dans deux avis rendus le 29 septembre et publiés le 3 octobre 2011

Par exemple, lorsqu'une entreprise ferroviaire annonce à Gares & Connexions qu'elle souhaite ouvrir une ligne desservant telle et telle gare, "il est nécessaire de garantir l'imperméabilité entre les activités commerciales de la SNCF et ses missions de gestionnaire d'infrastructures de services. Gares & Connexions possède des informations concernant les concurrents qui pourraient conférer à l'opérateur historique un atout déterminant dans la compétition", souligne l'Autorité.

Renforcer le rôle de l'Araf
Dans cet avis, demandé par le gouvernement qui prépare un projet de décret relatif aux gares de voyageurs, les experts de la rue de l'Echelle (Paris) estiment que "l'autonomie de la direction en charge de la gestion des gares au sein de la SNCF doit être a minima renforcée par de réelles garanties de séparation fonctionnelle".
L'Autorité recommande aussi que le rôle de l'Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf), le gendarme du rail créé fin 2010 (lire), soit renforcé.

Avec l'ouverture à la concurrence des lignes ferroviaires internationales de voyageurs dans l'Union européenne depuis fin 2010, les gares de Lyon et de Venise Santa Lucia vont par exemple accueillir des trains autres que ceux de la SNCF ou d'Artesia (filiale SNCF-Trenitalia) à partir de décembre 2011 puisque le Français Veolia Transdev et l'Italien Trenitalia vont ouvrir une ligne concurrente.

Indépendance financière de Gares & Connexions
Pour que ces concurrents de la SNCF aient accès aux gares dans des conditions satisfaisantes, il faut réduire le poids de la SNCF sur sa branche Gare & Connexions, estime l'Autorité de la concurrence.
Autre aspect épinglé, la nomination et la révocation du directeur de Gare & Connexions : aujourd'hui du ressort de la SNCF, elle devrait se faire par décret, préconise l'Autorité qui estime aussi que ce directeur devrait avoir des pouvoirs plus larges en terme d'investissements et de gestion du patrimoine des gares.

Dans un second avis, l'Autorité pense aussi qu'il est important d'accroître l'indépendance financière de "Gares & connexions".

http://www.autoritedelaconcurrence.fr/u ... ro=11-A-16
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Nemo » 03 Oct 2011 18:20

Vous avez aimé Réseau Ferré de France, vous en reprendrez bien une louche avec Gares Ferroviaires de France ! :D

Sauf que ce morceau là de l'ex empire SNCF il est nettement plus juteux (et sexy) que celui qui a repris les rails et donc certainement plus facile à privatiser partiellement. :mrgreen:
On devine que les magnats du BTP comme Vinci, qui gère déjà les parkings, salivent devant ce plat de choix ! :?

Et puis Véolia et Trenitalia, on leur fait de gros gros cadeaux de bienvenue, ils sont même chouchoutés, on leur laisse l'accès au navire amiral PLY alors que la gare est soit disant saturée, et on leur loue de rutilantes BB 36000 via Akiem. :bravo:
Dernière édition par Nemo le 03 Oct 2011 19:09, édité 4 fois.
Nemo
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1084
Inscription: 04 Juin 2011 20:59

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar dyonisos » 03 Oct 2011 18:46

Nemo a écrit:Et puis Véolia et Trenitalia, on leur fait de gros gros cadeaux de bienvenue, ils sont même chouchoutés, on leur laisse l'accès au navire amiral PLY alors que la gare est soit disant saturée, et on leur loue de rutilantes BB 36000 via Akiem. :bravo:

Fameuses 36000, qui on le rappelle, n'ont jamais pu être homologuées pour la traction voyageur à la SNCF, à fortiori à V200; et quand c'est Véolia, hop, test d'homologation, avec les voitures électrotechnique de la SNCF (!) validation quasiment sur un claquement de doigts! :bravo:
OUIBUS SNCF, C'est possible...
Avatar de l’utilisateur
dyonisos
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 2064
Inscription: 16 Oct 2008 18:37
Localisation: saint-denis-lès-martel 46, Dernière gare des trains de nuit pour paris du sud de l'auvergne

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 24 Jan 2012 15:05

net-iris.fr, 23 janvier
Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire

Un décret fixe les conditions d'accès des entreprises ferroviaires aux gares de voyageurs et aux autres infrastructures de services du réseau ferroviaire.

Les entreprises ferroviaires exploitant des services internationaux concurrents de ceux de la SNCF, peuvent désormais prendre et déposer des voyageurs en cours de route sur le territoire national. Cette ouverture à la concurrence participera à la réduction des prix des billets proposés aux voyageurs, mais aussi à l'amélioration de la qualité du service aux usagers.

En effet, la loi du 8 décembre 2009 relative à l'organisation et à la régulation des transports ferroviaires et portant diverses dispositions relatives aux transports, a assuré la mise en place d'un processus de régulation efficace dans le domaine du transport ferroviaire pour permettre un accès non discriminatoire de tous les opérateurs au réseau.

Dans le cadre de l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire, toute entreprise ferroviaire autorisée à réaliser des services de transport peut demander à accéder de manière transparente et non discriminatoire aux gares de voyageurs et aux autres infrastructures de services du réseau ferroviaire. Cet accès donne lieu à la perception d'une redevance.

Pris pour application de ces dispositions, un décret détermine la nature des services et prestations accessibles aux entreprises ferroviaires : ces services et prestations concernent notamment l'accueil et l'information des voyageurs, la fourniture de carburant ou d'électricité ou encore l'accès aux voies de garage. Dans le même temps, il modifie l'organisation de la branche "gares et connexions" de la SNCF en instituant une direction autonome chargée, au sein de la SNCF, d'assurer la gestion des infrastructures de services, et en particulier les gares de voyageurs.

Le décret http://www.legifrance.gouv.fr/affichTex ... 0025179313
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar CommercesEnGares » 30 Mar 2012 10:16

Bonjour tout le monde,

Nous sommes des étudiants réalisant une enquête sur la satisfaction des gares actuelles et la programmation des futures gares du Grand Paris. Si vous avez un peu de temps, pourriez vous répondre à notre questionnaire ? Cela ne prend même pas 5min, et ça nous intéresserait d'avoir un échantillon de pros des transports en commun

https://docs.google.com/spreadsheet/vie ... E6MQ#gid=0

Bonne journée à tous
CommercesEnGares
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 1
Inscription: 23 Mar 2012 10:46

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 21 Avr 2012 11:51

Sophie Boissard, directrice générale de Gares & Connexions, succèdera en juin à David Azéma au poste de directrice générale déléguée stratégie et développement du groupe SNCF.
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et Connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 25 Mai 2012 16:17

Les Echos, 25 mai
La SNCF fait de l'amélioration de la signalétique en gare une priorité

La branche de la SNCF gares & connexions publie aujourd'hui son rapport d'activité 2011, qui fait le point sur les investissements et sur les enquêtes de satisfaction client.

Un rapport annuel en guise d'au revoir : les résultats 2011 de la branche gares & connections de la SNCF, que l'entreprise publie aujourd'hui, sont aussi une manière pour sa directrice générale, Sophie Boissard, de dessiner son bilan. Dans quelques jours, la jeune femme deviendra en effet directrice générale déléguée en charge de la stratégie et du développement, ce qui en fera le bras droit de Guillaume Pepy.

En trois ans à la tête de la plus petite des branches de la SNCF (1,16 milliard d'euros de chiffre d'affaires), Sophie Boissard aura eu la chance de conclure des chantiers lancés bien avant elle, comme la rénovation de la gare Saint-Lazare à Paris. Son empreinte à elle est plutôt à chercher dans les relations partenariales mises en place avec les autres acteurs, qu'ils s'agissent des collectivités locales ou des opérateurs commerciaux. Sophie Boissard s'est également efforcée de développer les services et des commerces afin de faire des gares de vrais « lieux de vie ». Partenariat avec Régus pour l'implantation de centres d'affaires, déploiement de « boutiques du quotidien » alliant restauration et vente de produits de dépannage... Cette politique a également l'intérêt de générer des recettes supplémentaires pour l'entreprise, qui en a bien besoin afin de rénover le réseau, notamment en Ile-de-France. « Nous avons investi 180 millions en 2011, c'est deux fois plus qu'en 2008 », souligne Sophie Boissard. Dans l'immédiat, si le chiffre d'affaires de la branche progresse de 2,9 %, le résultat opérationnel courant recule lui de 15,8 %, à 64 millions d'euros. Une conséquence directe des travaux menés à Paris gare de Lyon et gare Saint-Lazare, et qui ont limité les recettes commerciales en 2011.

Le rapport d'activité fait également le point sur les enquêtes de satisfaction auprès des voyageurs. Alors que les différents indicateurs (propreté, confort...) sont relativement stables, la note accordée à l'information et l'orientation est en recul de 0,6 point en moyenne en un an, quel que soit le type de gare. Même si la note reste correcte (aux alentours de 14 sur 20), le message a été entendu : la SNCF a mis en place une nouvelle signalétique, qui se veut plus lisible, et qui sera généralisée progressivement.

Télécharger le rapport d'activité http://www.gares-connexions.com/images/ ... 012-bd.pdf
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 29 Mai 2012 17:30

mobilicites.com, 29 mai
Rachel Picard succède à Sophie Boissard à la tête de Gares & connexions

Selon une information de Ville, Rail & Transports, c'est une femme issue du tourisme et anciennement directrice de voyages-sncf.com qui devrait prendre la direction de la branche Gares & connexions.

Lors du conseil d’administration de la SNCF du 31 mai, Rachel Picard, 45 ans, devrait être nommée directrice générale de Gares & Connexions et succéder ainsi à Sophie Boissard, nommée directrice générale déléguée Stratégie et Développement.

Cette diplomée d'HEC qui a fait ses classes chez Eurodisney, puis chez Frantour et Accor, avait rejoint voyages-sncf.com en 2004 dont elle avait pris la direction générale en 2007 pour ensuite quitter le groupe SNCF en septembre 2010, et partir diriger Thomas Cook France. Un retour en grande pompe.
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 13 Juil 2012 12:14

Du nouveau en gare ...

directgestion.com, 11 juillet
Les laboratoires d’analyses prennent place en gares françaises

Une première en France, les gares de Paris Saint-Lazare, Paris Nord et Marseille Saint-Charles ont chacune intégré un laboratoire d’analyses médicales. Leur implantation répond au projet de Gares & Connexions, 5ème branche SNCF en charge des 3000 gares françaises, de voir se développer des activités de santé en gare.

Ouverts de 7h00 à 19h00 du lundi au vendredi et de 8h00 à 13h00 le samedi, avec ou sans rendez-vous, il est possible de faire tout type de prélèvements sanguins et bactériologiques. Un accès simplifié pour les clients qui peuvent désormais s’arrêter au laboratoire le matin pour faire leurs analyses et récupérer leurs résultats le soir même. Autre possibilité : leur consultation chez eux sur Internet.

La gare de Marseille Saint-Charles est la première à avoir accueilli un laboratoire d’analyses médicales au mois de mars dernier. Présent au niveau métro, il constitue un service en plus pour les voyageurs. En ce qui concerne la gare de Paris Nord, le laboratoire d’analyses a ouvert le 2 mai, au niveau -1 de la gare. En gare de Paris Saint- Lazare, le laboratoire se trouve au niveau quai, dans un espace regroupant 2 activités de santé, une pharmacie et un opticien.

Les gares veulent développer cette activité
L’arrivée des laboratoires d’analyses en gare répond à l’appel à projets lancé par Gares & Connexions en 2010 pour les professions médicales. Pour Rachel Picard, la nouvelle Directrice générale de Gares & Connexions : « Proposer des activités de santé et notamment des laboratoires d’analyses en gare répond à un besoin particulier des voyageurs souvent pressés durant toute leur semaine de travail. Nous espérons vraiment que ce nouveau service en gare les satisfera, leur permettant de gagner du temps dans la journée ».

D’autres services de santé devraient voir le jour prochainement dans les gares, tels que des soins médicaux généralistes et spécialisés, la radiographie / imagerie, des soins infirmiers et dentaires ou bien encore des activités paradémicales.

Article publié sur http://www.directgestion.com/sinformer/ ... francaises
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 22 Oct 2012 13:23

Les Échos, 18 octobre
Gares et aéroports : la révolution commerciale est en marche

Pour profiter du flux important de voyageurs, ces espaces publics ouvrent grand leurs portes aux boutiques. Une diversification lucrative pour les propriétaires de ces lieux comme pour les opérateurs immobiliers.
La reconversion d\'une partie des gares et aéroports en temples de la consommation est un bon filon pour la SNCF comme pour Aéroports de Paris : les opérateurs privés se bousculent pour participer aux nombreux projets de rénovation et de modernisation de ces espaces publics.

Face à la hausse du trafic voyageurs et à la multiplication des correspondances entre les modes de transport en commun, les gares doivent offrir davantage d'espaces et de services », affirme Frédéric Michaud, directeur du développement chez Gares & Connexions, une branche de la SNCF. Traditionnelle dans d'autres pays, récente en France, la reconversion d'une partie de ces espaces publics en temples de la consommation s'avère être un bon filon pour la SNCF, qui dispose de 3.000 gares en France, comme pour Aéroports de Paris (ADP), propriétaire des zones aéroportuaires d'Orly, de Paris-Charles-de-Gaulle et du Bourget.

Sept mois après son ouverture en mars dernier, la galerie commerciale située dans l'enceinte de la gare Saint-Lazare fait un tabac. Dans cet espace de 10.000 mètres carrés où se côtoient 80 magasins, « le chiffre d'affaires prévisionnel de la première année, fixé à 100 millions d'euros, sera dépassé. Pour certaines enseignes, cette boutique en gare affiche le meilleur rendement au mètre carré de tout leur parc parisien », annonce Bernard Deslandes, directeur du développement de Klépierre, la foncière concessionnaire du site.

Les opérateurs privés se bousculent pour participer aux nombreux projets de rénovation et de modernisation des gares. En septembre dernier, ils ont été une quinzaine à répondre à la consultation lancée par Gares & Connexions en vue de la « refonte totale » de la gare Montparnasse. Au programme : 18.000 mètres carrés de commerces dont 11.000 mètres à restructurer. Un investissement estimé entre 80 et 100 millions d'euros pour Gares & Connexions et le futur partenaire commercial, qui sera désigné fin 2013. Le démarrage des travaux est prévu mi-2015 et la livraison en 2019.

Haut de gamme et services font aussi une entrée en force dans les halls des aéroports. Chez ADP, cette activité représente déjà 34 % du chiffre d'affaires annuel. Entre 2006 et 2012, grâce à l'ouverture de boutiques supplémentaires en zone internationale, les ventes de « duty free » sont passées de 9,8 à 16,2 millions d'euros. En mars et juin dernier, 6.000 mètres carrés de boutiques, bars et restaurants ont ouvert dans le satellite 4 du terminal 2 de Roissy-Charles-de-Gaulle, 2.300 mètres carrés ont également été créés entre les terminaux 2 A et 2 C. Il y aura aussi des commerces dans le nouveau bâtiment reliant les terminaux sud et ouest d'Orly présentés hier par ADP.

Manne financière
Le lifting de ces infrastructures répond à un double enjeu : « quantitatif d'abord : le flux de voyageurs augmente en raison de la création de nouvelles dessertes ferroviaires. Qualitatif ensuite : après des années d'aménagements successifs, une remise à plat de l'organisation des bâtiments s'impose. C'est une étape nécessaire pour faciliter le déplacement des personnes passant d'un transport à l'autre », explique Étienne Tricaud, président du cabinet d'urbanisme et d'architecture Arep, une filiale de la SNCF spécialisée dans l'aménagement des gares en France et à l'étranger. La redistribution de l'espace public va ainsi replacer les commerces sur le chemin des voyageurs. Dans 28 gares « moyennes » de la SNCF, fleuriront, dès 2013, des « Boutiques du quotidien », proposant à la fois restauration, vente de produits de dépannage, presse et livres. Dans les plus grandes gares, on pourra trouver des relais colis (pour récupérer des achats sur Internet) et des supérettes.

L'attractivité des gares et des aéroports n'est pas nouvelle pour l'immobilier commercial, mais la volonté de développer ce pan d'activité, assez récente chez les opérateurs publics. Gares & Connexions délègue des concessions de longue durée en contrepartie d'investissements financiers importants de groupes immobiliers dans l'aménagement des lieux. ADP reste également propriétaire, aménage et commercialise ses espaces via sa propre filiale A2C. « Souvent situées en centre-ville là où les terrains sont rares, les gares constituent un emplacement évident pour le commerce. Le renouveau de certaines d'entre elles est une opportunité pour nous », reconnaît Patrick Supiot, directeur général adjoint de l'immobilier d'entreprise chez Vinci Immobilier. Ce promoteur a remporté, en mars dernier, un chantier situé de part et d'autre de la gare de Cannes. Calculé sur une perspective de flux de 6 millions de voyageurs par an, ce « futur pôle multimodal » de la Côte d'Azur comptera, fin 2014, 2.400 mètres carrés de commerces, de services et de restauration et un hôtel Okko 4 étoiles de 4.900 mètres carrés et de 125 chambres. Vinci Immobilier prévoit de céder ses deux réalisations en Vefa à des investisseurs privés. Les gares et les aéroports français pourront-ils dégager assez de place pour ressembler aux vrais centres commerciaux que sont, par exemple, la gare de Saint-Pancras à Londres ou l'aéroport Schiphol d'Amsterdam ? L'Hexagone accuse du retard mais la métamorphose est engagée.

Des lieux de commerce incontournables
Les gares SNCF

2 milliards de voyageurs transitent chaque année par les 3.000 gares françaises.
60 % des trajets effectués en train concernent les déplacements pendulaires (entre le domicile et le travail) ; 15 % s'effectuent à titre professionnel et 25 % pour les loisirs.
En Ile-de-France, les déplacements quotidiens concernent 68 % des voyageurs, soit 1,443 million de personnes.
Les aéroports parisiens d'ADP
(Orly, Charles-de-Gaulle, Bourget)
88 millions de personnes sont passées, en 2011, dans ces trois aéroports.
391 points de vente sont recensés dont 261 boutiques (60 à Orly, 201 à Roissy) et 130 bars et restaurants.
56.000 mètres carrés : telle est la surface commerciale totale développée par ADP.
En 2015, ce chiffre sera de 58.800 mètres carrés.

Source http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 501590.php
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 03 Déc 2012 11:11

mobilicites.com, 3 décembre
AREP livre une gare "démontable" au Luxembourg

La filiale de Gares & Connexions vient de donner les clés du nouveau pôle d'échanges multimodal de la capitale du grand Duché à la compagnie ferroviaire du Luxembourg, les TFL. Une verrière bombée dans une nouvelle aile qui métamorphose ce bâtiment de style néo-baroque construit en 1913 et classé monument historique. Une gare "démontable" selon ses concepteurs français.

Au trio d'architectes allemands qui avaient conçu la gare du grand Duché il y a un siècle, succède aujourd'hui le duo aux manettes d'AREP, le bureau d'études et d'ingéniérie (filiale de Gares & Connexions- SNCF) spécialisé dans la conception des gares : Etienne Tricaud et Jean-Marie-Duthilleul.
Si l'homme à l'écharpe rouge qui a "accompagné les hommes en mouvement pendant 25 ans" a quitté l'agence en mars 2012 pour créer la sienne, il continue toutefois de travailler en étroit partenariat avec AREP et a donc participé à la métamorphose de la gare de Luxembourg, livrée fin novembre.
"Les TFL (Transports ferroviaires luxembourgeois, également propriétaires des infrastructures, ndlr) voulaient une gare démontable, c'est-à-dire avec un aménagement modulable, explique Étienne Tricaud, directeur général d'AREP, le maître d'œuvre. Le credo des Monuments historiques, car la gare est classée, c'est la réversibilité de l'intervention architecturale", ajoute-t-il.

6,5 millions d'euros
Dont acte : une nouvelle halle aérienne et lumineuse de 11 000 m2 a été créée pour desservir les quais ferroviaires via un nouveau souterrain, les 25 quais de la gare routière extérieure (bus urbains et autocars interurbains), un parc à vélos et un immense parking automobile, "parce qu'au Luxembourg, la voiture est reine", observe le chef de projet, Christophe Chevallier.
Recouverte d'une verrière bombée en ETFE, cette matière textile synthétique et souple parclosée sur la structure métallique qui recouvre aussi le dôme de la gare "new age" de Bellegarde (Ain). Avec des coussins "gonflables" remplie d'air comprimé pour résister aux conditions climatiques.

Si elle fait un peu penser à l'immense bulle en verre de la gare de Strasbourg plutôt imaginée pour cacher la façade historique construite par les Allemands, la verrière de la gare de Luxembourg, elle, réhausse l'architecture néo-baroque du bâtiment. "Pas question ici de cacher le riche vocabulaire architectural de la gare, la façade historique sert de fond de décor, s'envole Étienne Tricaud. L'intervention très contemporaine pourra évoluer, voire disparaître au fil des nouveaux besoins", ajoute l'architecte. Le Luxembourg a tout de même débourser 6,5 millions pour cette installation "éphémère".

40000 tranfrontaliers quotidiens
Plus pragmatique, le chef de projet explique la fonction de la gare revue et corrigée : "Tous les jours, 55000 personnes transitent par la gare de Luxembourg, dont 40000 transfrontaliers qui viennent y travailler (le pays est aux confins de la France, de l'Allemagne et de la Belgique ndlr) : le ballet des trains, bus et cars est réglé comme du papier à musique selon des horaires cadencées. La mission que nous a confiée TFL était donc de créer un nouveau pôle d'échanges intermodal permettant aux voyageurs de sauter du train aux modes routiers de manière très fluide", observe l'architecte.
Un jour, peut-être, ils pourront aussi sauter dans le tram qui ira desserir les institutions européennes sur le plateau du Kirchberg, le vaste parvis tapissé de pierre du Hainaut devant la gare semble même avoir anticipé son arrivée. Un autre projet, celui d'un tram-train pour desservir l'aéroport est dans les cartons. Mais visiblement, la crise des finances publiques ne s'arrête pas aux frontières du grand Duché et ces deux projets sont au point mort.

En attendant, la filiale de la SNCF qui réalise près de 20% de son chiffre d'affaires à l'international doit livrer trois nouvelles gares en 2013 et 2014 : celles de Turin, Bombay et Shintao, ancien comptoir allemand en Chine.

Source http://www.mobilicites.com/fr_actualite ... _2218.html
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 20 Déc 2012 17:54

deplacementspros.com, 16 décembre
Montparnasse devient gare laboratoire pour les voyageurs d'affaires

Paris-Montparnasse se fait gare laboratoire avec Gares & Connexions. Elle propose de nouvelles offres et technologies afin d’améliorer le confort de voyage et surtout d’attente en gare pour les professionnels en déplacement.

WE-bike : En place depuis le 5 décembre, 6 «vélos» sont à disposition des clients qui n’ont qu’à pédaler pour recharger leur appareil électronique. En libre-service, We-bike fait office de bureau et de vélo d’appartement. Il permet à son utilisateur de créer sa propre énergie pour recharger son téléphone portable, ordinateur ou tablette, tout en se divertissant avant de prendre son train. Une personne peut générer jusqu’à 30 watts d’électricité en pédalant normalement. Un générateur transforme cette énergie, pouvant fournir 220 volts à la sortie. Expérimenté pendant 6 mois dans le nouveau hall Vasarely près des guichets de vente, ce nouveau service réalisé par la société WeWatt, pourra être déployé dans d’autres gares françaises si le succès est au rendez-vous.

Le Point Publi-Service : Présent depuis le mois de juillet dernier, il s’agit d’un prototype d’un nouvel équipement développé par Orange. D’une part, il permet de téléphoner et d’autre part, de surfer sur un écran tactile.

Une offre de lecture en streaming dans les salles d’attente : En partenariat avec Smartnovel, la gare Montparnasse propose aux voyageurs munis d’un smartphone de découvrir une sélection d’histoires courtes ou le premier chapitre de romans récents.

Bornes Happyornot : Elles sont mises en place dans les espaces d’attente de la gare. Elles permettent aux clients de donner leur avis sur leur niveau de satisfaction en ce qui concerne le confort.

Des services pratiques pour les voyageurs d’affaires
Montparnasse propose de nouveaux services particulièrement utile pour les voyageurs d’affaires Ainsi un espace de bureau s’est installé du coté du hall Pasteur. 2 ordinateurs et 1 solution d’impression opérés par la société Atlanteam sont mis à disposition des voyageurs. L’espace d’attente du hall Vasarely a été repensé avec une disposition des sièges plus conviviale, facilitant le passage. De plus, la gare est aussi dotée de bornes WiFi, permettant de se connecter de 30 à 60 minutes et repense sa signalétique pour qu’elle soit plus visible et claire. Des consignes automatiques grâce au paiement par carte bancaire ont également été mises en place.

Montparnasse se fait plus digitale
À Montparnasse, afin d’instaurer une relation plus interactive avec les clients, des QRcodes et des SMS seront présents sur les équipements en gare afin que les voyageurs puissent s’exprimer en temps réel sur le fonctionnement des installations tout au long de leur parcours en gare.

A l’approche des fêtes, la gare s’anime également en proposant 2 opérations avec un concours piano lancé le 20 décembre prochain et la projection de films courts le 21 décembre, fruit d’un partenariat avec l’association «Le Jour le plus court».

Source http://www.deplacementspros.com/Montpar ... 18843.html

Les Échos, 17 décembre
La SNCF lance un appel d'offres à risques pour Relay

L'enseigne est pour la première fois mise en concurrence dans les gares.
350 points de vente de presse potentiellement concernés.


Mauvaise nouvelle pour le groupe Lagardère. Son enseigne Relay, dédiée à la distribution de la presse, va être mise en concurrence dans les gares françaises. La SNCF a en effet publié récemment dans les annonces légales un « appel à candidatures […] dans la perspective de l'arrivée à échéance » du contrat concernant la vente de presse comme activité principale. Il s'agit d'une première : jusqu'à présent, cette concession était régulièrement renouvelée dans le cadre d'une négociation bilatérale.

Un enjeu important
Contacté par « Les Échos », Lagardère Services, la branche concernée, n'a pas souhaité s'exprimer. Mais, pour elle, l'enjeu est énorme : Relay compte aujourd'hui plus de 350 points de vente dans 300 gares. Le réseau SNCF représente environ 60% de l'activité de distribution de presse en France de Lagardère Services, le reste étant assuré dans les aéroports, le métro parisien ou les hôpitaux. Et même si le chiffre d'affaires généré par la presse est structurellement en baisse (- 2,1% en 2011, selon le rapport annuel du groupe Lagardère), les ventes de tabac, de confiserie et de « snacking » viennent arrondir les marges. Les ventes de produits alimentaires ont notamment augmenté de 9,7% l'an dernier.

Gares & connexions, la branche de la compagnie ferroviaire, n'a pas encore précisé les modalités de l'appel d'offres. La durée de la concession, ainsi que le nombre de points de vente concernés, ne devraient être communiqués que début 2013. Pour Relay, l'important est également de savoir si le marché restera l'objet d'un contrat unique, ou s'il sera divisé en plusieurs lots. Dans le premier cas, sa position d'opérateur historique, rompu à la logistique très particulière de distribution de la presse, lui donnerait un avantage très important. Dans le second, la SNCF pourrait être tentée d'attribuer un ou plusieurs lots à de nouveaux entrants afin de stimuler la concurrence. Relay resterait alors très majoritaire, mais verrait ses positions grignotées.

La démarche de Gares & connexions s'inscrit en parallèle avec les appels d'offres lancés en 2011 pour installer des « boutiques du quotidien » (vendant de la restauration simple ou à emporter, des produits de dépannage et, de manière annexe, de la presse) dans certaines gares de taille moyenne (entre 500.000 et 3 millions de voyageurs par an). Allié avec Casino, Relay s'est positionné sur ce nouveau concept. Leur groupement a remporté 2 lots, représentant au total 19 gares sur 28. Servex France, en partenariat avec Monoprix, a remporté les reste. Ce duo regardera sans doute avec attention le nouveau marché qui s'ouvre à eux, même si l'activité presse en reste le cœur, ce qui doit se traduire par un maintien du nombre de titre offerts.

Dernier enjeu pour Relay, la surface des magasins. La création des « boutiques du quotidien » s'accompagne en effet d'une refonte de l'espace en gare, l'emplacement presse et le buffet étant fusionnés pour créer un seul commerce, plus grand. Si la même démarche était adoptée dans le futur appel d'offres, cela serait à terme une possibilité pour l'enseigne d'accroître le nombre de mètres carrés des points de vente et d'enrichir l'offre, comme cela a récemment été fait dans les aéroports parisiens. A moins que l'initiative de la SNCF ne s'inscrive dans une politique classique de mise en concurrence, à périmètres commerciaux constants. Réponse dans les jours à venir.

Source http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 521216.php
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 20 Jan 2013 22:14

Sud Ouest, 19 janvier
Gare Saint-Jean de Bordeaux : il y aura bien un McDo

Outre le célèbre fast-food, plusieurs enseignes vont s'installer au sein même de la gare Saint-Jean. Les boutiques ouvriront progressivement leurs portes à partir du printemps.

Les premières boutiques vont ouvrir là où se trouvaient les guichets (niveau -1)

Il y aura bien un McDo en gare de Bordeaux-Saint-Jean. Il ouvrira l'été prochain au rez-de-chaussée de l'ex-bâtiment Départ (niveau parvis). La nouvelle que nous donnions en pointillés en décembre dernier a été confirmée, vendredi, par Stéphane Bousquet, responsable régional de Gares et connections, lors de la conférence de rentrée de Pierre Bouteiller, directeur régional SNCF pour les régions Aquitaine et Poitou-Charentes.

Une petite révolution en soi. La preuve en tout cas que les gares de France accueillent de plus en plus de commerces pour devenir, non plus seulement des lieux où l'on vient prendre son train mais aussi des lieux où l'on vient se restaurer ; voire faire ses courses. La gare de l'Est à Paris est sur ce point un modèle du genre. On se croirait au centre commercial de Mériadeck.

Trois boutiques au niveau -1
La gare Saint-Jean ne sera pas tout à fait cela mais commencera à y ressembler. Les premières boutiques ouvriront au niveau 1, là où se trouvaient les guichets de ventes de billets sous le panneau d'annonce des trains. Ici, trois magasins de 100 mètres carrés chacun : Baillardran Café (un établissement à l'image de celui que possède la société à hauteur de la Porte Dijeaux), « Découvrir le Sud-Ouest » (une boutique de souvenirs gourmands et autres) et MOA (une boutique proposant des accessoires de mode). Ces trois magasins ouvriront à la fin du printemps.

Au même niveau, pratiquement en face, le Columbus Café fermera ses portes, quant à lui, pour être remplacé par deux nouvelles enseignes : Alto Café (bar classique) et Mezzo di Pasta (restaurant proposant des pâtes cuisinées). Avec une ouverture un peu tardive : début 2014 probablement.

Le McDo et une brasserie
C'est au-dessus, soit au rez-de-chaussée de la gare (niveau parvis) que le McDo, la brasserie Grand Comptoir (nouveau buffet) et deux points de vente Brioche Dorée (un à l'intérieur, un côté quai) prendront place. 360 mètres pour la brasserie, 300 mètres pour le fast-food.

Tout près, un dernier emplacement de 130 mètres carrés est en cours de négociation. Cela pourrait être une boutique de prêt-à-porter. À ce niveau, les ouvertures sont programmées pour la fin de l'été.

Enfin, un poste de « ventes à emporter » ouvrira à l'extrémité sud de l'ex-bâtiment des arrivées (côté quai). Un petit espace. Très bien situé cependant puisque c'est un lieu de passage quotidien de nombreux voyageurs TER.

À terme, ainsi, la gare Saint-Jean proposera 1500 mètres carrés de surfaces commerciales.

Belcier : des travaux cette année
Le projet d'aménagement d'une gare bis côté Belcier pour faire face à l'affluence au moment de l'ouverture de la ligne à grande vitesse poursuit son chemin.

La concertation publique qui a eu lieu à l'automne a permis aux riverains et à tous les Bordelais de se faire une idée de ce que sera cet aménagement. Plus de 1000 personnes ont consulté les dossiers ou participé aux réunions d'information organisées.

Ceci fait, de nouvelles études vont être engagées pour peaufiner le projet et évaluer précisément son coût. À elles seules, déjà, ces études représentent une dépense de 4 millions d'euros, couverte dans le cadre d'une convention par l'État, le conseil régional, la CUB, la ville de Bordeaux, Bordeaux Euratlantique, RFF et SNCF (Gares et Connections).

Pour que la gare Belcier puisse aboutir avant l'arrivée de la LGV, il va falloir faire très vite ensuite. Selon Pierre Bouteiller, directeur régional SNCF, les travaux devraient commencer à la fin de l'année. Dans un premier temps, il s'agira de libérer les terrains nécessaires et de les nettoyer. Plusieurs mois de chantier. La construction proprement dite débutera, dans la foulée, à compter du second semestre 2014 probablement.

Source http://www.sudouest.fr/2013/01/19/le-mc ... 58-757.php

mobilicites.com, 20 janvier
Mieux attendre son train pour dépenser plus

Avec des mètres carrés à commercialiser par milliers, Gares & Connexions cherche à valoriser ses espaces dans les 3000 gares SNCF dont elle a la gestion, avec de nouvelles enseignes alimentaires, des "boutiques du quotidien" et des services. Après Saint-Lazare devenue mi-gare-mi centre commercial en 2012, Paris-gare de Lyon est le nouvel emblème de cette stratégie qui se déclinera gares du Nord, Montparnasse, Bordeaux, Montpellier, Grenoble ou Lille Flandres.

"Trois mètres autour du panneau d'horaires, ils ne voient plus rien !", constatait Rachel Picard, la nouvelle directrice générale de Gares & Connexions, lors d'une conférence sur les infrastructures de transports, fin novembre 2012.

S'ils étaient moins stressés par l'heure de départ de leur train (ou par son retard), ils auraient le temps de consommer puisque selon la patronne des gares, les deux-tiers des voyageurs arrivent vingt minutes avant le départ. L'idée est d'"enrichir" ce temps d'attente. Et au passage pour la SNCF, de s'enrichir en faisant dépenser de l'argent aux voyageurs et à leurs accompagnants.

Selon des chiffres avancés par Rachel Picard en novembre, le panier moyen en gare ne dépasserait pas deux euros en moyenne, contre 16 euros dans les Aéroports de Paris (ADP). Il grimpe à 11 euros dans les grandes gares, sans doute boosté par les résultats impressionnants du nouveau temple de la consommation qu'est devenue la gare Saint-Lazare, entièrement rénovée en 2012. Même la Ségécé qui commercialise les 10000 m2 d'espaces de Paris-Saint-Lazare est épatée par leur rendement record : 44000 euros par mètre carré !

Starbucks juste sous les panneaux horaires
Alors pour pousser à la dépense en destressant ceux qui ont peur de louper leur train, SSP qui a signé fin 2012 un nouveau contrat avec Gares & Connexions pour rénover et implanter de nouvelles enseignes gare de Lyon (10 millions d'euros de travaux), a imaginé des "kiosques" postés juste sous les panneaux d'affichage des horaires. Les voyageurs en partance peuvent prendre une collation sur le pouce tout en gardant un œil sur les horaires de train.
Les trois premiers kiosques, des Starbuck Coffee où on ne s'asseoit pas, font le plein selon le spécialiste de la restauration de concession. SSP et Elior - l'autre leader du secteur - sont priés de transformer les commerces de la gare de Lyon en machines à sous. Parmi les nouvelles enseignes, citons Brioche Dorée et Mezzo di Pasta (pâtes en restauration rapide) qui fait son entrée en gare; suivront Fauchon, Red Hipo et un espace Gulli pour les parents avec enfants et un espace affaires.

140 millions d'euros de redevances commerciales
A la tête de 3000 gares et 1800 haltes ferroviaires, Gares & Connexions doit gérer 180000 m2 de commerces dont elle tire 140 millions d'euros de redevances annuelles (1), en progression de 6% en 2011. Si elle veut sortir du jambon-beurre et du café-croissant-journal, il lui faut être inventif.
Visionnaire, l'ancienne patronne des gares Sophie Boissard (devenue n°2 de la SNCF) avait lancé l'idée de "faire entrer la ville dans la gare" : des crèches pour que les parents puissent déposer leur bébé avant d'aller travailler en train (la première a ouvert gare du Nord en 2012), des laboratoires médicaux pour faire ses examens avant de prendre le train et récupérer les résultats au retour.
Aujourd'hui à la manœuvre, Rachel Picard prend le relais et veut développer les shoppings walls (testés dans des petites gares), les "convenience stores" ou boutiques du quotidien, et les centres d'affaires.

La transformation des commerces de la gare de Lyon et l'arrivée de nouvelles enseignes sont l'emblème de tous ces nouveaux services que la directrice de cette branche de la SNCF entend développer pour récolter encore plus de redevances des commerces et services en gares.

(1) Les redevances d'accès payées par les opérateurs ferroviaires à Gares & Connexions ont représenté un peu plus d'un milliard d'euros en 2011.

Le Train bleu va être rénové
Le restaurant mythique et classé de la gare de Lyon va faire l'objet d'un lifting. La SSP qui gère les lieux (600 couverts par jour) dans le cadre du contrat passé avec Gares & Connexions, va rénover la cuisine, les salons, les toilettes, le mobilier et le sol, "dans la tradition", assure Gérard d'Onofrio, directeur général France, Belgique et Pays-Bas de SSP, spécialiste de la restauration et de la concession dans les espaces publics.

L'Express Bleu, la brasserie située sous le Train Bleu, va pour sa part devenir le Montreux Jazz café, un concept créé en collaboration avec Claude Nobs, le fondateur du festival de jazz suisse disparu début 2013. Il se déroule tous les étés sur les bord du lac Léman mais dans le futur bar-lounge de la brasserie de la gare de Lyon, on pourra écouter des concerts tout au long de l'année. Il existe déjà trois Montreux Jazz café hors les murs : à l'aéroport de Genève, Zurich et chez Harrod's à Londres.

Source http://www.mobilicites.com/fr_actualite ... redevances
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 08 Fév 2013 16:26

Nice Matin, 8 février
Opération... "pression" en gare SNCF de Cagnes

Sécurité et propreté : Louis Nègre a décidé d’en faire ses priorités pour l’année 2013... Hier, la directrice générale de « gares et connections » était sur place

La gare de Cagnes, n'est pas une gare « à problèmes, loin de là », assure un employé de la SNCF.

Pourtant, le « sentiment d'insécurité » évoqué par certains Cagnois, qui s'en sont ouverts au sénateur-maire, a suffi pour que ce dernier fasse de la sécurité et de la propreté dans sa gare une priorité pour l'année 2013.

« J'en ai parlé en décembre 2012, je souhaite une amélioration en décembre 2013 car je sais que ce genre de choses ne se fait pas en un jour », a lâché Louis Nègre, hier sur les quais, accompagné d'un aréopage tout fraîchement venu de Paris. Des représentants de « Gares et connections », la branche de la SNCF en charge de la rénovation et du développement.

Parmi eux, sa directrice générale, venue écouter les doléances de Louis Nègre et inspecter les lieux. Rachel Picard affirme : « Nous sommes là pour comprendre la problématique de cette gare. On est vraiment au début du processus. Il faut voir ce qui peut être fait au niveau du parvis, de l'entrée de la gare, mais aussi au niveau du stationnement et des accès. »

Source http://www.nicematin.com/cagnes-sur-mer ... 38227.html
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 29 Juin 2013 18:31

AFP, 28 juin
Burger King choisit la gare Saint-Lazare pour son retour à Paris

L'enseigne américaine de restauration rapide Burger King ouvrira un premier restaurant parisien en décembre dans le centre commercial de la gare Saint-Lazare, selon une information du Figaro.

Aucune des parties prenantes contactées par l'AFP n'a voulu commenter cette information.

Contactés par l'AFP, Burger King et Autogrill, le groupe italien qui exploite la marque en France, ont expliqué dans un communiqué "ne pas être à l'origine de cette information", ajoutant que "le groupe Autogrill est une société cotée et c'est pourquoi elle ne fait état d'informations que lorsqu'elles sont avérées".

Klépierre, qui gère le centre commercial de la gare de Saint-Lazare, n'a de son côté "pas souhaité faire de commentaires".

La branche de la SNCF en charge de l'exploitation commerciale des gares, Gares et Connexions, n'a pas souhaité s'exprimer.

Selon les informations du Figaro, le restaurant parisien "sera situé à Saint-Lazare, dans le centre commercial niché au cœur de la gare, avec une entrée à côté du Starbucks et en face du kiosque Relay, au niveau des lignes de chemin de fer".

Il s'agit du premier restaurant parisien mais Burger King avait entamé son retour en France le 22 décembre dernier avec l'ouverture d'un établissement à l'un des comptoirs de l'aéroport Marseille-Provence.

Un deuxième restaurant devrait ouvrir "prochainement" sur l'aire d'autoroute Reims Champagne (Marne), selon Autogrill.

L'établissement parisien, à l'instar des deux provinciaux, sera géré par Autogrill, qui dispose de l'exclusivité sur les réseaux de transports en France.

Autogrill et Burger King sont partenaires depuis 1982.

Numéro deux mondial de la restauration rapide derrière McDonald's, Burger King avait fermé en 1997 les 39 restaurants qu'il exploitait alors en France parce qu'il les estimait trop peu rentables.

La chaîne a multiplié les annonces en 2012 : une coentreprise avec un franchisé pour ouvrir 1.000 restaurants en Chine dans les 5 à 7 prochaines années, un partenariat en Russie pour plusieurs centaines d'ouvertures, et l'Afrique du Sud en 2013...

Avec Autogrill, qui gère déjà 140 Burger King dans le monde, le partenariat est étendu à la France, la Suisse et la Pologne.
Didier 74
 

Re: [Exploitation] "Gares et connexions", nouvelle entité SNCF

Messagepar Didier 74 » 06 Juil 2013 15:24

busetcar.com, 3 juillet
Les dysfonctionnements des gares en temps réel

Paris-Montparnasse, Avignon TGV, Paris-Est et Valence TGV ont déjà sauté le pas. Le 9 juillet prochain, ce sera au tour de Paris Saint-Lazare d’installer son dispositif "Garantie des Gares". Objectif : traiter en temps réel les problèmes signalés par les voyageurs depuis leur mobile.

Lancée pour la première fois le 12 décembre 2012 à Paris-Montparnasse, la "Garantie des Gares" est un dispositif destiné à améliorer la qualité de service en traitant en temps réel les problèmes signalés par les voyageurs depuis leur mobile. "90% des clients souhaitent pouvoir signaler facilement un problème constaté en gare", rappelle la Gares & Connexions dans son communiqué de presse.

QR Code et SMS
Concrètement, chaque équipement ou service de la gare est rattaché à un QR Code et un code SMS. Si l’usager constate un dysfonctionnement, il a donc la possibilité de flasher le QR Code et d’accéder à une page web sur laquelle il peut signaler le problème, ou d’envoyer un SMS s’il ne possède pas de smartphone. L’information est ensuite reçue par un agent de la gare qui intervient dans les meilleurs délais. Une fois le problème résolu, le client en est informé. Au sein de la gare de Paris-Est, où ce dispositif est déployé depuis le 2 juillet dernier, l’utilisateur a ainsi accès à 300 affichages sur plus de dix lieux de services (escaliers mécaniques, consignes, poubelles, écrans d’information, ascenseurs, …) là où celui fréquentant Paris-Saint-Lazare accèdera à 250 affichages à compter du 9 juillet prochain. "Nantes et Rennes sont les prochaines gares à accueillir à l’automne la "Garantie des Gares"", précise la SNCF.

Source http://www.busetcar.com/actualites/actu ... +r%C3%A9el
Didier 74
 

Suivante

Retourner vers Forum Transport Ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Agora S, Bing [Bot], Carlosmen, Exabot [Bot], fantransport, FOLOLO3871, Google [Bot], parisse


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia