Des usagers veulent sauver “leur” navette

L'actualité des réseaux de transports en sud Rhône Alpes (Drôme et Ardèche)

Modérateurs: GX327, Citelis129

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net. Ce forum dispose d'une charte spécifique, merci d'en prendre connaissance.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Des usagers veulent sauver “leur” navette

Messagepar ll413 » 27 Aoû 2015 11:50

Des usagers veulent sauver “leur” navette
Source: le Dauphiné Libéré du 27/08/2015, page 14, édition le grand valence et sur http://www.ledauphine.com/ardeche/2015/08/27/des-usagers-veulent-sauver-leur-navette

Image
Le 19 août, dans la matinée, il y avait juste assez de place dans le véhicule de substitution pour accueillir tous les usagers qui attendaient la navette après leurs courses.

Le mercredi 19 août, plusieurs commerçants du marché et certains de leurs clients venaient d'apprendre la disparation programmée de la navette Citéa, mise en place entre Cornas et Saint-Péray chaque mercredi, jour du marché hebdomadaire. L'affaire faisait grand bruit ce jour là le long des étals, provoquant incompréhension et colère. Puis les usagers ont eu confirmation en appelant les mairies de St-Péray et de Cornas. Les usagers cornassiens de la navette, souvent des seniors, ont confié qu'ils risquaient de ne plus pouvoir venir au marché : n'ayant pas ou plus de véhicule personnel, ou préférant ne pas venir à Saint-Péray en voiture le jour du marché pour cause de saturation des places de stationnement proches, ils n'allaient pas demander à quelqu'un de les accompagner, ou prendre le taxi qui couterait plus cher. Car le coût actuel de la navette est de 1,20€ pour l'aller-retour, ce qui est très intéressant.
Une dame faisait remarquer l'incohérence de la situation avec la politique de développement durable voulue par les élus : « C'est pas logique. On nous dit de prendre les transports en commun pour éviter pollution et engorgement du centre-ville, et on va supprimer la navette qui va dans ce sens ? On fait encore passer le profit d'une entreprise au détriment de ses usagers ! » déplore cette habitante du secteur. Car il se murmure que c'est parce que la navette ne serait pas rentable qu'elle va disparaitre. Il s’avère en fait que la fréquentation est peu importante (voir par ailleurs). « C'est sûr qu'à certaines périodes, selon la météo, il y a moins de monde qui prend la navette », admet une passagère, mais c'est un service public dont on a vraiment besoin !»
Une autre dame âgée ajoute : « Grâce à la navette, on peut avoir une vie sociale car on rencontre des amis sur le trajet et sur le marché. Si je ne peux plus y venir, je verrai moins de monde. Ça ne va pas avec la politique du mieux vivre des seniors ! »
Un monsieur confirme : « Avant la navette, je ne venais pas au marché. Donc après, je ne viendrais plus ! Ils n'ont qu'à supprimer certaines rotations, comme celle de 8h par exemple, où il y a peu de monde effectivement. Ou espacer les aller-retour à 45 mn au lieu de 30, ça fera économiser du carburant. On pourra s'adapter.»

Un véhicule de remplacement mis en place le 19 août

Plusieurs personnes accepteraient même de payer quelques centimes de plus pour « sauver leur navette». Du coté des commerçants, il semble clair que cela va leur faire perdre des clients si certains habitués de Cornas, où situés sur le parcours, ne viennent plus : « On a une bonne clientèle de mamies qui prennent la navette. Si elles ne viennent plus, c'est dommage pour tout le monde!» expliquait une vendeuse.

L'inquiétude à grandi mercredi 19 août quand les usagers de Cornas ont vu arriver un véhicule de remplacement au lieu du minibus Citéa habituel. Cette fois, c'est un gros monospace de 6 places arrières assises qui les a transportés.
« C'est pas du tout pratique, car le chauffeur doit ouvrir et fermer la porte coulissante manuellement, faire basculer un siège pour nous faire entrer, on a pas beaucoup de place pour nos caddies ou paniers, et on doit s'attacher comme dans une voiture» se plaignait une passagère.

Interrogé à ce sujet, le chauffeur à précisé que «le minibus habituel est en panne, donc on a trouvé cette solution. » Mais les usagers pensent plutôt que c'est une « étape » vers la disparition de la navette : « si seulement 6 personnes peuvent monter à bord, c'est sûr qu'on pourra dire que la navette n'est pas rentable ! ».

« Une fréquentation peu importante »
Suite à la mise en place de la nouvelle gouvernance de Valence-Romans Déplacements (VRD), les choix ont été fait de rationnaliser les lignes et de ne pas augmenter les taxes sur les transports. Comme le rappelle Marylène Peyrard, la présidente de VRD, « cette navette était le seul service existant pour un marché. C'était un service atypique et expérimental ». « Nous avons regardez la fréquentation, qui était peu importante avec 14 passagers en moyenne par jour » explique la présidente. Cette fréquentation peu importante expliquerait que cette navette n'ait pas pu être conservée. Elle s'arrêtera officiellement le 1er septembre.

Qu'en pense la municipalité de Cornas ?
Contactée par téléphone, la municipalité de Cornas nous a confirmé que Citéa avait bien programmé la fin de la navette pour septembre, malgré des mois de combats contre cette décision. Mais des recherches de solutions sont toujours engagées avec VRD (Valence-Romans Déplacement), en espérant qu'elles aboutissent...





--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Message publié sur la page Facebook de Citéa :
19 août, 15:29
Bonjour,
d'après les conseillers municipaux de Cornas et Saint-Peray, la navette Cœur de Marché serait supprimée à la rentrée 2015 pour raison économique (la ligne coute plus que ce qu'elle ne rapporte).

Or, ce matin, en voulant acheter un ticket à 1,20€ au chauffeur, pour le trajet aller, au départ de Cornas, il m'a dit que c'était "gratuit" (J'avais bien la monnaie, à savoir une pièce de 1€ et 1 pièce de 20 centimes). C'est sûr que si les passagers ne peuvent pas payer, la ligne n'aura aucune rentrée d'argent.

Enfin, quand-en-t-il des propositions pour réduire les couts afin de maintenir la ligne comme demandé par les conseillers municipaux ? Cordialement.

Bus Citéa
Bonjour, la navette cœur de marché est toujours payante de 1,20€ l’aller-retour, cependant, suite à un problème technique de billettique, la navette était « gratuite » le mercredi 19 août.
Concernant la rentrée 2015, effectivement, au vu de la fréquentation, la navette cœur de marché ne sera pas reconduite pour la rentrée. Après études, nous ne pouvons pas réduire les coûts de la navette étant donné que ce service utilise un seul conducteur et véhicule. Nous tenons à vous informer que la suppression de la navette va permettre l'amélioration du réseau notamment le passage de la Ligne 5 en Cité 5.
Cordialement Citéa Info
20 août, 08:39
ll413
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 110
Inscription: 04 Juin 2007 17:13

Retourner vers VALENCE - Les transports de l'agglomération valentinoise

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Exabot [Bot], Google [Bot]


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoCotra | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia