Imaginer le réseau de demain

T2C, Transdôme et TER Auvergne

Modérateurs: DENY84, Brad

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar Pmz » 30 Aoû 2016 8:27

Bonjour,
J'aimerais faire quelques propositions au sujet de la carte d'Hashmal ( http://u.osmfr.org/m/85249/ ).

1) Concernant la proposition de prolonger la ligne B jusqu’à la gare de Royat-Chamalières, je la trouve très intéressante. Malheureusement l'espace disponible sur le parking de la gare n'est pas suffisant pour permettre aux Créalis de faire demi-tour. Il faudrait grignoter sur les parcelles adjacentes, ce qui risque de ne pas être accepté localement. Un autre point concernant le site de la gare de Royat-Chamalières, je suis étonné que l'arrêt Beausite de la ligne 13 ne soit pas plus lié à la gare, en rapprochant l'arrêt direction Hauts de Chamalières, et en améliorant la signalisation entre la gare et le bus (et vice-versa).

2) Concernant les propositions pour la desserte de Ladoux, je trouve qu'elles ne prennent pas assez en compte l'installation du Crédit Agricole (500 emplois, il me semble). Le terminus de Ladoux devrait sans doute être plus proche du nouveau bâtiment de Michelin.

3) Concernant le terminus du Pourliat, je trouve l'espace disponible autour un peu étriqué pour un P+R. Il serait à mon avis plus ambitieux de prévoir des infrastructures (terminus et P+R) du côté de la déchetterie. Par exemple le tracé pourrait passer par la rue du mas, puis le chemin du mas, couper le chemin de la Mourette et grâce à un pont passer au dessus de la route d'Aubière (dénivelé de 15-20 mètres), et terminer au niveau de la rue des 3 villes.

4) Concernant la ligne vers Lempdes, Je pense qu'il serait intéressant de créer un arrêt et un P+R à proximité de l'autoroute, par exemple au croisement de l'avenue du Brézet et du chemin de beaulieu.
Pmz
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 109
Inscription: 17 Nov 2004 8:40

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar chatonmeow » 30 Aoû 2016 9:22

Les routes sont pas forcément très adaptées à des véhicules articulés (ou standards) pour accéder à cette gare.
Un vrai cheminement piéton serait bien plus adapté.
Avatar de l’utilisateur
chatonmeow
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 194
Inscription: 12 Juil 2014 12:50

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar agora63 » 30 Aoû 2016 9:46

Il existe un projet de ligne B en site propre intégral un BHNS ou un tram, l étude est en cours auprès d un cabinet il y a une option, brezet avc un grand parking relais et une option les pistes... Au brezet l ex voie de chemin de fer pourrait par exemple service de voie tram à condition de prendre un tram sur fer et surtout de partir sur l option tramway
Avatar de l’utilisateur
agora63
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3174
Inscription: 26 Juil 2007 17:46
Localisation: Clermont Ferrand

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar chatonmeow » 30 Aoû 2016 9:59

L'option du Brézet rajouterait une nouvelle possibilité d'attirer des gens dans les TC clermontois : le Brézet est plutôt bien situé pour cela.
Si ça partait sur une option tram fer, ça serait plutôt complexe de se faire croiser Translohr et tram fer, par contre.
Avatar de l’utilisateur
chatonmeow
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 194
Inscription: 12 Juil 2014 12:50

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar agora63 » 16 Nov 2016 12:18

Voilà les propositions du futur réseau :


L'idée du noctambus me plait beaucoup ! Il était tant... À voir les horaires


Circuler dans la ville et l’agglomération a été le sujet d'une grande enquête menée de février à juin dernier dont Clermont Communauté a tiré les enseignements et pris 22 engagement

5.000 citoyens consultés, 1.800 questionnaire distribués, 613 récoltés... les résultats de la grande enquête Libre comme l'R lancée par Clermont-communauté et la ville de Clermont entre février et juin dernier ont été restitué, hier soir au Polydôme de Clermont. Au final : 22 engagements qui résonnent comme les 22 piliers de la sagesse de la mobilité dans l'agglo pour demain. Détails et perspectives :

I - MISE EN PLACE D’UN NOCTAMBUS. Il n’existe pas d’offre de service en transport en commun de nuit dans l’agglomération passé 23 h 30 pour les bus, et 1h pour le tramway. Le besoin existe dans une agglomération jeune et dynamique comptant notamment 40.000 étudiants. Objectif : répondre à un besoin existant et agir en faveur de la sécurité et de la prévention routière. Échéance : rentrée 2017 (expérimentation du jeudi au samedi).

2 - MISE EN SITE PROPRE DES LIGNES B ET C ET D’UNE FUTURE LIGNE D. La ligne B est un des axes structurants du territoire (principale desserte de la gare). Sa mise en site propre complète (voie réservée) doit garantir sa régularité et sa ponctualité, avec un bus à haut niveau de service ou une ligne de tramway. La ligne C relie les deux premières villes de l’agglomération, sa mise en site propre sur les parties de circulation dense et la priorité aux feux permettra de diminuer le temps de parcours. La ligne D, à créer, également en site propre sur les parties denses, permettra de mailler de façon plus efficace le territoire via un réseau à 4 lignes fortes. Objectif : plus de dessertes, un meilleur cadencement, des correspondances facilitées, un temps de parcours réduit pour améliorer la mobilité des usagers. Échéance : début des travaux en 2019 (ligne C), 2021 (ligne B), 2025 (ligne D) .

3 - DÉFINIR UN SCHÉMA DES PARKINGS RELAIS ET DES AIRES DE COVOITURAGE POUR DES PARKINGS NOUVELLE GÉNÉRATION, MIEUX SITUÉS. Il est prioritaire de repenser les entrées de l’agglomération pour développer le covoiturage et favoriser les transports en commun. Aujourd’hui, les parkings relais et les aires de covoiturages sont sous-utilisés ou inexistants. Il convient de mieux les positionner, les rendre plus accueillants et faciliter leur usage. Objectif : créer de nouvelles aires en tenant compte de l’évolution des entrées de villes, notamment au sud et à l’est de l’agglomération ; en faire des espaces accueillants, tout en soutenant le commerce de proximité. Échéance : moyen terme (2018-2019).

4 - UN BUS POUR DESSERVIR LA VOIE VERTE DE L’ALLIER. Les transports en commun doivent garantir l’égalité d’accès au patrimoine naturel et le mettre en valeur. Il est possible d’accé- der au puy de Dôme et à Vulcania en bus, la voie verte le long de l’Allier mérite une desserte en transport en commun au départ de Pont-du-Château. Objectif : faire de cette nouvelle desserte un outil d’attractivité touristique et de valorisation du patrimoine naturel tout en garantissant son accès pour tous. Échéance : dès l’ouverture au public de la voie verte (2020).

5 - CRÉER UN FRANCHISSEMENT MULTI-MODES DE L’AUTOROUTE POUR RELIER LES PÔLES DE VIE. L’autoroute qui traverse Aubière, Clermont-Ferrand et Gerzat apparaît comme une barrière dont le franchissement doit être repensé pour connecter les différents bassins de vie via tous les modes de déplacement et diversifier la vocation des quartiers. Le franchissement de cette barrière doit être facilité dans les secteurs urbanisés comme dans les zones d’activités de La Pardieu et de l’Éminée. Objectif : fluidifier le trafic, recréer des coutures urbaines entre quartiers et développer le futur cœur de l’agglomération. Échéance : moyen/long terme.

6 - GARANTIR LA CONNEXION DE LA MÉTROPOLE À PARIS ET LYON PAR LE FERROVIAIRE. L’amélioration de la liaison Intercités Clermont-Paris est en cours : couverture 3G, rénovation des rames et de la gare. Les efforts doivent être poursuivis pour améliorer le cadencement et la ponctualité ainsi que pour mieux coordonner les horaires de train et des bus. La lutte pour l’obtention de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) se poursuit en faveur du tracé médian de la ligne Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL) Objectif : maintenir la pression territoriale auprès des autorités compétentes pour que Clermont-Ferrand bénéficie de la grande vitesse et d’ici là, d’une liaison efficiente vers Paris et Lyon. Échéance : 2017 / couverture 3G et rénovation de la gare de Clermont-Ferrand avant 2020.

7 - CRÉER UN RÉSEAU FERROVIAIRE D’AGGLOMÉRATION. Le territoire clermontois dispose d’infrastructures ferroviaires reliant le nord et le sud ainsi que l’est et l’ouest de l’agglomération. Un travail conjoint visant à réinvestir les haltes ferroviaires en proposant des services et parkings relais en gare et un cadencement pertinent des dessertes par train est à mener avec les différentes autorités organisatrices de la mobilité. Objectif : desservir les communes de l’agglomération par le train en développant les commerces de proximité et en favorisant le report modal pour désengorger le cœur métropolitain et améliorer la qualité de l’air. Échéance : long terme (2022).

8 - AMÉLIORER LA DESSERTE DE L’AÉROPORT. L’aéroport reste insuffisamment accessible par différents modes de transport et des offres combinées à destination des congressistes et touristes. Des pistes d’amélioration sont possibles : aménagement d’un cheminement piéton de qualité et couvert pour mieux relier les terminaux affaires et voyageurs à la gare d’Aulnat (située à quelques mètres), ajustement du réseau de bus urbain. Objectif : améliorer les connexions aéroport/cœur d’agglomération, Échéance : moyen terme.

9 - CRÉER LA MAISON DES MOBILITÉS. Pour faire évoluer les pratiques, il faut susciter l’engouement, élaborer des programmes d’accompagnement et faire connaître les offres de mobilités alternatives à la voiture. Réparer son vélo, acheter un billet de train ou de bus, renouveler son abonnement aux transports en commun et se renseigner sur le covoiturage à l’échelle de son quartier ou de son entreprise : demain, tout cela doit être possible dans un même lieu. Objectif : créer un guichet unique d’information et de commercialisation en mobilité, un lieu de partage. Un espace d’animation et d’éducation aux nouvelles mobilités à destination du grand public, des entreprises, des écoles… Échéance : moyen terme, identification d’un lieu emblématique et regroupement progressif des services, installation définitive 2022.

10 - UN RÉSEAU DE TRANSPORT PLUS EFFICIENT. Aujourd’hui, l’offre de transports en commun n’est pas suffisamment attractive pour inciter à l’utilisation des transports publics. L’objectif est de construire un réseau maillé autour de 4 lignes fortes, complété par des lignes directes et des liaisons de quartiers à quartiers : améliorer les correspondances, revoir le cadencement et les amplitudes horaires… Objectif : construire un réseau efficient, respectueux de la solidarité territoriale pour augmenter le nombre de voyages par habitant. Échéance : évolution du réseau chaque année et au fur et à mesure de la construction des lignes fortes (2019, 2021, 2025).

11 - METTRE EN PLACE LA BILLETTIQUE UNIQUE. Inciter à l’utilisation de tous les modes, c’est faciliter leur usage. Pour cela, la mise en place d’un ticket unique doit permettre de prendre indifféremment le TER, les bus départementaux, les transports en commun et le vélo en libre service. Cette innovation a vocation à s’étendre à d’autres services publics (piscines, bibliothèques, musées, patinoire, déchetteries) pour devenir un pass citoyen. Objectif : faciliter la vie des citoyens, inciter à l’usage multi-modes et créer un sentiment d’appartenance à une communauté de services. Échéance : 2018 ; convergence progressive des systèmes billettiques des différentes autorités de transports. À long terme : création d'un pass citoyen.

12 - CRÉER UN BUREAU DES TEMPS POUR PENSER L’URBANITÉ DE DEMAIN Favoriser la fluidité des déplacements, éviter les congestions sources de pollutions sonores et atmosphériques nécessitent de travailler sur les temps de la ville vécue et du quotidien. Une étude de désynchronisation est en cours pour décongestionner la ligne de tramway. Objectif : travailler sur les rythmes quotidiens des usagers et identifier les pôles générateurs de trafic (écoles, collèges, lycées, grandes entreprises, institutions, CHU) pour coordonner leurs horaires afin de désengorger la ligne A notamment.
Échéance : long terme ; création d’un bureau des temps qui intégrera l’ensemble du réseau et les problématiques d’organisation des temps de la ville.

13 - METTRE EN CONTACT LES ENTREPRISES ET LES USAGERS POUR EXPÉRIMENTER DE NOUVELLES OFFRES. De nombreuses idées innovantes, portées par des entrepreneurs, méritent d’être explorées et confrontées à l’avis des usagers et aux besoins du territoire. Le projet Auvermoov permet aux usagers de participer à la sélection de deux à trois projets novateurs qui seront expérimentés sur tout ou partie de la métropole à la rentrée suivante. Objectifs : proposer de nouveaux services et de nouvelles applications aux usagers tout en offrant la possibilité aux start-up sélectionnées d’expérimenter leurs offres. Échéance : 2016/2017 ; vocation à se poursuivre sur 2018 et 2019.

14 - METTRE L’OPEN DATA AU SERVICE DES MOBILITÉS ET DES START-UP. Tous les acteurs ont un rôle à jouer dans les mobilités futures (collectivités, usagers, exploitants, entreprises, société civile). L’open data, c’est la mise à disposition simple et gratuite des milliers de données dont disposent les institutions publiques pour favoriser la transparence, la démocratie, l’innovation et l’entrepreunariat. Objectif : engager Clermont Auvergne Métropole dans une démarche open data volontariste aux côtés de ses partenaires pour favoriser le développement de nouvelles applications numériques. Échéance : moyen terme (2020).

15 - FAIRE DU TERRITOIRE UN TERRAIN D’EXPÉRIMENTATION DES NOUVELLES MOBILITÉS. Dès à présent, les collectivités travaillent avec les industriels au développement d’un site pilote de circulation de véhicules autonomes. Il s’agirait de développer un service de transport ouvert à tous entre le pôle multimodal La Pardieu et la zone récréative Ernest-Cristal. Objectif : devenir « living lab » des mobilités du futur et un terrain d’expérimentation pour les entreprises.
Échéance : moyen terme (2020).

16 - CRÉER UN CLUB DES MOBILITÉS POUR FAIRE ÉMERGER LES PROJETS MULTI PARTENARIAUX. Le club des mobilités réunirait une fois par an les experts (institutionnels, société civile, entreprises, universités) sur une thématique spécifique afin d’échanger leurs points de vue, leurs bonnes pratiques et leurs idées et impulser ainsi des projets communs. Objectif : fédérer les énergies locales pour faire émerger des projets multi-partenariaux novateurs sur les mobilités. Échéance : court terme 2017.

17 - UN SCHÉMA DU VÉLO POUR DES PISTES SÉCURISÉES, CONTINUES ET CONNUES. La pratique du vélo a fait l’objet de nombreux échanges durant les Rencontres Citoyennes avec un constat partagé sur la nécessité de développer une infrastructure sécurisant et facilitant sa pratique. Un schéma intercommunal du vélo alliera infrastructure, jalonnement et plan de communication est en cours d’élaboration. Objectif : donner toute sa place au vélo sur notre territoire au même titre que les autres modes. Échéance : court terme (2017-2018) ; aménagement des trois itinéraires prioritaires (Gare-Usine/Cataroux, Gare-Hôpital/ Estaing, Jaude/Universités) - moyen terme (2018-2020).

18 - ÉTUDE DE DÉPLOIEMENT DES BORNES DE RECHARGES PUBLIQUES EN ÉNERGIE PROPRE (GAZ ET ÉLECTRIQUE, BIO-MÉTHANE). Les véhicules propres sont de plus en plus présents sur les routes, mais le manque d’infrastructures de recharge freine leur utilisation. De nombreuses entreprises et institutions du territoire seraient prêtes à équiper leur flotte avec des véhicules plus propres si des stations publiques d’approvisionnement étaient mises à leur disposition. Par ailleurs cette initiative permettrait de mieux valoriser l’unité de méthanisation de Puy-Long pour fournir du bio-carburant. Objectif : proposer des services de recharges sur les aires de stationnement ou à proximité.
Échéance : moyen terme (2019).

19 - CRÉER UN SCHÉMA DE LOGISTIQUE URBAINE ET UN CENTRE DE DISTRIBUTION DE MARCHANDISES. La livraison de marchandises dans les cœurs urbains est une nécessité, mais le secteur du transport de marchandises contribue fortement aux émissions de CO2 et de polluants, aux nuisances sonores et peut être une source de conflit d’usage de la voirie. Clermont Auvergne Métropole souhaite accompagner la création d’un Centre de Distribution Urbain, permettant un acheminement final mutualisé entre plusieurs transporteurs à l’aide de véhicules plus petits et propres en centres-villes. Objectif : réduire le trafic, la pollution et les nuisances sonores tout en favorisant les commerces de proximité. Échéance : moyen terme (2017) schéma de logistique urbaine et déploiement de bornes GNV. (2018) expérimentation d’une zone à circulation restreinte pour les poids lourds.

20 - EXPÉRIMENTER LA JOURNÉE SANS VOITURE. Changer ses habitudes le temps d’une journée, pour aller à la découverte de son territoire (parcs, pistes cyclables, spectacles, commerces, musées, associations etc.). Un changement ponctuel d’habitude qui participe à un changement durable de mentalités. Objectif : sensibiliser à la nécessité d’un meilleur partage de l’espace public en faveur des modes alternatifs à la voiture. Échéance : court terme (2018).

21 - FAVORISER LA VOITURE AUTREMENT (AUTOPARTAGE ET COVOITURAGE DYNAMIQUE). Devant la probabilité de voir les générations futures passer d’une logique d’usage de la voiture individuelle à une logique d’offre de services en partage. Clermont Auvergne Métropole compte aider les expérimentations pour faire venir les entreprises qui développent des offres d’auto-partage et de covoiturage dynamique (en temps réel pour des courts trajets). Objectif : recréer du lien social tout en ayant un impact positif sur le pouvoir d’achat des ménages, la fluidité du trafic et l’environnement. Échéance : moyen terme.

22 - UN PACTE DE GRATUITÉ POUR LES MOBILITÉS. La gratuité est un débat qui n’a pas été tranché par les Rencontres Citoyennes de la Mobilité. Des gratuités immédiatement possibles et pertinentes au vu d’enjeux spécifiques ont néanmoins été identifiées : gratuité de l’abonnement C-Vélo, gratuité pendant les jours de pics de pollution, gratuité des transports scolaires clermontois, gratuité des transports pour l’activité piscine des écoles de l’agglomération, gratuité pour les étudiants pendant la semaine « Clermont fête ses étudiants », gratuité du nouveau service de Nuit Noctambus. Au vu de l’importance de cet enjeu et de la nécessité d’en mesurer les effets et les conséquences économiques, sociales, environnementales, Clermont Auvergne Métropole commandera une étude permettant d’évaluer les expériences de gratuités et les périmètres d’expérimentation possibles. Objectif : agir pour la qualité de l’air, favoriser la mobilité éducative, agir pour la santé et la tranquillité publique.
Échéance : moyen terme.
Avatar de l’utilisateur
agora63
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3174
Inscription: 26 Juil 2007 17:46
Localisation: Clermont Ferrand

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar n_pasquier » 16 Nov 2016 22:07

Des idées pour cette ligne D?
n_pasquier
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 30
Inscription: 12 Oct 2013 16:53
Localisation: Clermont-Ferrand

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar agora63 » 17 Nov 2016 3:50

Je vois bien la ligne 21, cette ligne à un potentiel énorme et surtout les couloirs bus seraient facile à mettre en place sur les boulevards
Avatar de l’utilisateur
agora63
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3174
Inscription: 26 Juil 2007 17:46
Localisation: Clermont Ferrand

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar Hashmal » 18 Nov 2016 11:59

En terme de couloir de bus en site propre, en plus de ceux des bvd Clémensat, St jean et Gustave Flaubert (pour cette ligne D) on pourrait très facilement faire un couloir juste en contre sens de l'avenue Ed Michelin (de l'av de l'URSS à l'av de l'agriculture) le B pourrait enfin desservir la zone du Brézet quitte à ce que sa partie jusqu'au Stade Marcel Michelin soit repris par une autre ligne (la 8 par exemple, qui plutôt d’être une circulaire sans en être une deviendrait une ligne Y une branche vers Vallière et l'autre vers Beaumont.)

Et bon sang améliorées les fréquences du tram le soir, un tram toute les 15' c'est pas sorciers et ce sera déja un EEEnorme progrès
Avatar de l’utilisateur
Hashmal
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 42
Inscription: 11 Déc 2010 18:10

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar Brad » 21 Nov 2016 10:57

n_pasquier a écrit:Des idées pour cette ligne D?


D’après La Montagne de jeudi dernier, ça sera un mix de la 3 et de la 4.

Maintenant à vous d'imaginer :
Au sud : Beaumont ? Aubière ?
Au nord : Trémonteix ? branche de la B vers St-Jean ?
Avatar de l’utilisateur
Brad
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 723
Inscription: 28 Aoû 2005 19:28

Re: Imaginer le réseau de demain

Messagepar agora63 » 21 Nov 2016 11:17

Cest logique d autant que ce sont les 2 lignes après la B et la C qui sont les plus utilisées. Après dommage de ne pas utiliser les Grands Boulevards pour faire du site propre
Le réseau bouge et c'est plutôt bon signe
Avatar de l’utilisateur
agora63
Rang : Passéoz Annuel
Rang : Passéoz Annuel
 
Messages: 3174
Inscription: 26 Juil 2007 17:46
Localisation: Clermont Ferrand

Précédente

Retourner vers CLERMONT-FERRAND - Les transports de la capitale auvergnate

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: 38420, Axel777, Bing [Bot], Google [Bot], Yahoo [Bot]


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia