Téléphériques des Glaciers de la Meije

Le Forum pour parler des téléphériques, des télésièges, des télécabines...

Modérateurs: Dorfmeister, Terroir, kyah117, jerome

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Téléphériques des Glaciers de la Meije

Messagepar G.E. » 10 Sep 2006 16:03

Les Téléphériques des Glaciers de la Meije amènent en 30 minutes le randonneur, vététiste ou alpiniste de 1450 mètres (La Grave) à 3200 mètres d'altitude (Glacier de la Girose) en 2 étapes. En été, la montée s'effectue toutes les demi-heures et il vous en coûtera 18 € l'aller-retour pour aller à 3200 mètres.

La solution choisie pour la construction est économique, avec un débit peu important : un système pulsé avec six trains de cabines par tronçon qui ralentissent deux fois dans la montée. Le système pulsé a l'avantage de pouvoir reprendre le skieur au tiers du parcours sans avoir besoin de construire une gare intermédiaire, sans coût supplémentaire. Par rapport aux téléphériques classiques à va-et-vient de Lognan et des Grands Montets à Chamonix, pour des performances équivalentes (longueur, dénivelé, débit), la construction du téléphérique de La Grave a coûté quatre fois moins cher. Et il permet la reprise des skieurs au "P1" (premier pylône) à 1800 m.

Un petit historique de cette réalisation trentenaire (D'après le site internet de la Grave) : le téléphérique est inauguré le 14 juillet 1976 pour un coût de 21,2 millions de francs (financés en grande partie par la ville de Briançon). Ce seront 12 000 voyageurs (à vingt francs la montée !) qui emprunteront le premier tronçon terminé pour contempler la Meije d'un peu plus près à l'altitude 2 400 m. Dans la nuit du 16 au 17 novembre, un attentat criminel (10 kg d'explosif) occasionne quelques dégâts, évalués à 800000 F. Les coupables ne furent jamais retrouvés, et une petite plaie financière s'ouvrait déjà, qui ne devait se refermer que bien plus tard. Le deuxième tronçon jusqu'au Col des Ruillans sera inauguré le 13 mars 1978, un an après la célébration en grandes pompes du centenaire de l'ascension de la Meije. Au printemps 1986 : le BEDARM (organisme de contrôle des remontées mécaniques) n'autorise pas l'ouverture pour l'été. Motifs invoqués : le câble porteur nécessite d'être remplacé, et le système d'évacuation est inadéquat aux nouvelles normes, soit au bas mot 10 millions de francs de travaux. Pis encore, cette fermeture forcée qui se prolongera sur deux saisons, outre un énorme manque à gagner (140 0000 F), échauffe les esprits, exhibant au grand jour des dysfonctionnements sous-jacents : dette et un appareil "mal conçu, mal géré, mal réalisé", jamais rentable (il faudrait 65 000 personnes par an transportées en moyenne). S'ensuit une longue et douloureuse polémique, ponctuée par l'élaboration de plans de sauvetage tous plus pharamineux les uns que les autres. En mai 1987, Denis Creissels, son concepteur, propose de racheter par fierté l'installation croulant sous les dettes, pour laquelle aucune solution de sauvetage n'était encore retenue. Le projet des téléskis sur le glacier de la Girose sont ressortis des cartons, et voit le jour début 1989 : ces remontées, originales dans leur conception, rendent désormais possible la liaison avec les Deux Alpes.

Malheureusement, je n'ai pu emprunter les petites télécabines mais je vous propose diverses photos de la première partie du téléphérique et du massif de la Meije.

Pour se repérer, voici un petit plan du domaine skiable avec le tracé du téléphérique marqué en rouge.

Image

Un petit aperçu du 1er tronçon du téléphérique.
Image

Sur ce cliché, on devine au loin le glacier. Les photos ont été faites à la mi-août, juste avant les premières chutes de neige sur le Massif.
Image

Les cabines arrivent...
Image

Elles franchissent l'avant de la machinerie.
Image

Machinerie qui est assez impressionnante.
Image

Elles rentrent dans la gare de départ/arrivée de la Grave. Ici, la dernière est remplacée par un porte-vélo.
Image

Un gros zoom sur les petites cabines...
Image

Pour quelques images en temps réel des différentes étapes du téléphérique, je vous renvoie à ce lien.

Le plus beau se trouve naturellement à l'arrivée avec la fameuse marche sur le glacier que l'on peut effectuer seul ou en étant accompagné. Il paraît que c'est à la portée de tous.

Pour prolonger le rêve, voici quelques visions d'en-bas ou d'en face du Massif de la Meije. Avec le téléphérique, on atteint le glacier situé à droite, sur la photo.

Image

Sur ce dernier cliché, vous pouvez voir en cliquant et en zoomant à droite la station intermédiaire du téléphérique... Cherchez bien !

Image
Dernière édition par G.E. le 11 Sep 2006 7:53, édité 1 fois.
WikiSara : Le wiki de la route et des transports !

Je recherche des photos de Panneaux Michelin, de bornes de limites de départements et de routes en général... Si vous en possédez, contactez-moi !

Vive les trams... sur rails !
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 865
Inscription: 30 Mai 2005 21:01
Localisation: Languedoc - Alpes

Re: Téléphériques des Glaciers de la Meije

Messagepar Nat » 10 Sep 2006 16:22

Merci pour ces très belles photos.
Juste une petite précision concernant le domaine skiable.
C'est un domaine totalement .... hors-piste !
Il n'y a aucune piste de tracé, pas vraiment de balisage.
C'est donc réservé aux skieurs de bon niveau sachant où ils vont.
Et qui doivent respecter les conditions de sécurité de ce type de ski (météo, risque d'avalanche, se faire accompagner par un professionnel lors des premières sorties...).
Avatar de l’utilisateur
Nat
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1896
Inscription: 30 Déc 2002 8:45
Localisation: Grenoble (38)

Re: Téléphériques des Glaciers de la Meije

Messagepar Sylvain » 10 Sep 2006 19:23

Je me permets de rectifier 2 petites étourderies :
G.E. a écrit:Elles rentrent dans la gare de départ/arrivée à Vaujany. Ici, la dernière est remplacée par un porte-vélo.
Il s'agit bien sûr de La Grave. Vaujany, c'est l'autre sujet! ;)

Pour prolonger le rêve, voici quelques visions d'en-bas ou d'en face du Massif de la Meije. Avec le téléphérique, on atteint le glacier situé à gauche, sur la photo.

Il s'agit en fait du glacier à droite de la photo. (on arrive au col (pas vraiment bien distinguable), à gauche du glacier de droite ;) )

Pour la petite histoire, dans les années 30, il y avait un projet de construction d'un téléphérique jusqu'au sommet de la Meije, dont le sommet aurait été abaissé de 25m pour y établir une plateforme (un peu a la façon Aiguille du Midi, sans doute). Ca a provqué un scandale, et heureusement, le projet a été abandonné.
Sylvain Blanchard
::: Snotag ::: Standard216.com
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Admin Linéoz.net
Admin Linéoz.net
 
Messages: 11017
Inscription: 30 Déc 2002 16:26
Localisation: Grenoble

Re: Téléphériques des Glaciers de la Meije

Messagepar G.E. » 11 Sep 2006 7:52

Merci Sylvain pour tes précisions, je corrige... ;)
WikiSara : Le wiki de la route et des transports !

Je recherche des photos de Panneaux Michelin, de bornes de limites de départements et de routes en général... Si vous en possédez, contactez-moi !

Vive les trams... sur rails !
Avatar de l’utilisateur
G.E.
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 865
Inscription: 30 Mai 2005 21:01
Localisation: Languedoc - Alpes

Re: Téléphériques des Glaciers de la Meije

Messagepar gr9 » 27 Sep 2006 8:56

Salut,

Très interressant ce sujet!
Je connais un peu car j'ai fait une randonnée partant de la Grave (centre du village) et montant au refuge Evariste Chancel. On croise le télephérique sur le début du parcours, et on croise surtout beaucoup de randonneurs qui descendent (et oui, un Aller Simple pour monter et après ils descendent à pieds via le vallon de Chancel et le refuge (Lac de Puy Vachier)...
Très bel endroit, l'un des plus beau pour moi des Alpes françaises...
Merci G.E. pour ce sujet!
Avatar de l’utilisateur
gr9
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1457
Inscription: 12 Avr 2004 20:46
Localisation: Beziers (34), Valence (26), Toulouse (31)

Re: Téléphériques des Glaciers de la Meije

Messagepar ZF-Man » 06 Déc 2006 13:24

Amusant...
J'ai emprunté ce Téléphérique l'été dernier pour aller faire de la marche sur Glacier (celui de la Meije, si je me souviens bien).

Le téléphérique est en en effet en deux parties, le premier est plus "long" que le deuxieme.
Le panorama est assez impresionnant surtout lorsqu'on survole une sorte de "cone d'éboulis", mais les deux "quasi arrets" dans la premiere partie sont assez "surprenants" et le changements de pente aussi...
A noter une fois (tout) en haut la superbe vue :aime: , et le telesiege un peu particulier "accroché" a un piton rocheux.

Neanmoins concernant le matériel, je ne suis pas spécialiste "téléphériques" mais ca ne m'a vraiment pas inspiré confiance... les portes qui ferment mal avec un jeu de 10 cms, les oscillations brutales :roll: et la relative apparence vétuste du matriel n'y aident pas mais c'est un point de vue strictement personnel...
Dernière édition par ZF-Man le 10 Déc 2006 8:00, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
ZF-Man
Rang : Passéoz Hebdo
Rang : Passéoz Hebdo
 
Messages: 590
Inscription: 12 Avr 2003 16:11

Re: Téléphériques des Glaciers de la Meije

Messagepar m@rco » 07 Déc 2006 14:26

ZF-Man a écrit:J'ai emprunté ce Téléphérique l'été dernier pour aller faire de la marche sur Glacier (celui de la Meije, si je me souviens bien).


Je pense qu'il s'agit plutot du Glacier de la Girose. Celui de la Meije est bien trop abrupte pour un "simple marcheur" (cf plan de G.E. au début du sujet). ;)

Image
Avatar de l’utilisateur
m@rco
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1112
Inscription: 04 Juin 2003 15:03
Localisation: Grenoble (38)

Re: Téléphériques des Glaciers de la Meije

Messagepar Didier 74 » 08 Jan 2013 10:18

Le Dauphiné Libéré, 8 janvier
Téléphérique de la Meije : l’exploitant demande 20 millions d’euros à La Grave

L'audience est prévue aujourd’hui à Marseille.

L’histoire remonte à 1986. Seulement dix ans après la création du premier tronçon du téléphérique des glaciers de la Meije, l’équipement se porte très mal. Géré par le Sivom du Briançonnais, il affiche un déficit de l’ordre de 13 millions de francs. C’est la faillite.

Deux candidats se présentent alors pour en reprendre l’exploitation. Un se propose de le reprendre, sans la dette. Le deuxième reprend tout, y compris le passif. Une convention est donc signée entre la commune et ce nouvel exploitant en 1987. Il porte le nom de Denis Creissels.
2000 lits qui n’ont pas tous vu le jour

Avec la signature de la nouvelle concession, la collectivité s’engage à créer 2000 lits supplémentaires. Mais si certains ont vu le jour, le compte n’y est pas. « Ça végète », remarque Denis Creissels. « Financièrement, j’ai épongé une très grande partie de la dette de l’époque. Il ne me reste pas grand-chose à payer. Le téléphérique tourne et ma plus grande fierté, c’est de travailler avec 16 personnes qui sont toutes en CDI. Mais c’est vraiment beaucoup de travail et beaucoup de mal pour peu de chose. La concession court jusqu’en 2017. Je pense que d’une manière ou d’une autre, j’irai au bout. Et j’aurai porté ce téléphérique et l’économie de ce canton à bout de bras pendant 30 ans, sans la moindre aide. »

Audience du tribunal administratif ce mardi matin
Jusqu’en 2017 ? La décision dépendra du tribunal administratif de Marseille. L’audience doit avoir lieu ce matin, comme l’indiquait hier la radio Alpes 1. Parce qu’il y a trois ans, Denis Creissels a engagé une procédure contre la collectivité. Il estime qu’elle n’a pas tenu ses engagements, notamment en ce qui concerne la construction des lits supplémentaires. Il réclame 20 millions d’euros de dommages.

« Une broutille que l’on va s’empresser de payer rubis sur l’ongle », ironise Jean-Pierre Sevrez, maire de La Grave. Pour lui, « la commune a tenu tous ses engagements. Denis Creissels et l’entreprise qui exploite le téléphérique, dont il est le patron, confondent faire une Zac et construire. La Zac a été faite. La commune de la Grave n’a pas vocation à faire de la construction. Si les investisseurs ne sont pas venus et que ça n’a pas été construit, elle n’y est pour rien. D’autant que les derniers terrains disponibles dans cette zone ont été vendus en 2005 à la SCI du Rateau. Elle est dirigée par Denis Creissels. Les terrains ne sont pas construits… »

Pour autant, Jean-Pierre Sevrez sait rendre à César ce qui est à César. « Oui, Denis Creissels a fait le boulot. À l’époque, il a clairement enlevé une belle épine du pied du Sivom et il a fait beaucoup pour l’économie du canton. Mais ce qui me gêne, c’est que la concession dit que la montée est de son ressort, la descente du ressort de la commune. Dans la mesure où il s’agit d’un domaine hors pistes, ça veut dire que les recettes vont au privé et les dépenses d’entretien, de balisage, de gestion de la sécurité sont à la charge de la collectivité. Ça me pose un problème. »

Un jugement en interprétation pour fixer de nouvelles bases
La commune demande un jugement en interprétation de la concession de l’époque. « Elle est assez opaque. On pense que certains articles se contredisent. Que d’autres sont illégaux. Comme celui, par exemple, qui exonère l’exploitant de la taxe liée à la loi montagne. Le jugement en interprétation aura l’avantage de mettre les choses au clair et de fixer de nouvelles bases pour une future concession. »

Une concession dont Denis Creissels ne veut plus. « Je n’attends rien ou pas grand-chose de ce jugement », remarque-t-il. « Mais une chose est sûre. Si les affaires ne sont pas bouclées en 2017, je ne serai pas candidat à la succession et je me demande bien quel couillon peut être prêt à s’engager dans une aventure pareille. »

Denis Creissels est bien connu dans le monde des remontées mécaniques. Ancien ingénieur chez Pomagalski, il n’est autre que celui qui a construit le téléphérique des glaciers de la Meije. Premier tronçon en 1976 et deuxième en 1978.

« À l’époque, quand ça allait si mal, on me reprochait d’avoir livré un appareil mal conçu. C’est faux. Tout ce qu’il lui fallait, c’était des lits pour qu’il y ait un peu de monde. Rien de forcément énorme. Ce site est très particulier et c’est ce qui fait son intérêt aussi. Mais quelques personnes en plus auraient été les bienvenues. L’élitisme, c’est bien. Mais ça ne fait pas tourner la boutique », estime Denis Creissels.

Si aujourd’hui il dit ne rien attendre du jugement, c’est parce qu’il pense que « qu’il penche dans un sens ou un autre, ça ne conviendra pas à la partie adverse. Et il y aura donc appel. Ça va durer longtemps. » En 2017, Denis Creissels aura 82 ans. Se posera, selon lui, un autre problème. « Si aujourd’hui, on arrive à fonctionner, c’est parce que de par ma formation, on arrive à tout faire en interne, y compris l’entretien et les révisions. Le jour où ça ne sera plus possible, il sera difficile pour le téléphérique de fonctionner. »

Source http://www.ledauphine.com/faits-divers/ ... a-la-grave
Didier 74
 

Re: Téléphériques des Glaciers de la Meije

Messagepar Didier 74 » 03 Avr 2013 19:22

ledauphine.com, 3 avril
Le courant coupé quelques secondes, le téléphérique de La Grave évacué de ses 90 personnes

Trois trains chargés de 90 personnes ont dû être évacués du fait d'une coupure de courant.

Il a suffi que le courant soit coupé pendant quelques secondes. S'il a été rétabli dans la foulée par EDF, en revanche, les techniciens qui travaillent au téléphérique des glaciers de la Meije y ont passé presque la journée. "Dès lors qu'il y a une coupure de courant, les freins de l'appareil descendent automatiquement", explique Régis Jouffrey, directeur d'exploitation, dans le Dauphiné Libéré (édition datée de ce jeudi). "Le freinage a été très brutal. Du coup, les câbles tracteur et porteur se sont croisés du fait de la secousse." Les techniciens ont dû les décroiser. Mais il a fallu au préalable évacuer les 90 personnes qui se trouvaient dans les trois trains en train de monter.

Source http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/ ... -personnes
Didier 74
 


Retourner vers Forum Transport par Câble

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bersol, Bing [Bot], gerard arf, Google [Bot], rail45, vincent29


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia