Hommage aux bus et cars Chausson

COTRA, AnjouBus et TER Pays de la Loire :: www.snoirigo.net

Modérateurs: Latil 22, FLG

Règles du forum
Avant de poster un message, merci de lire la charte d'utilisation des forums. Vous pouvez aussi consulter les mentions légales de Lineoz.net. Ce forum dispose d'une charte spécifique, merci d'en prendre connaissance.

En cas de problème sur un sujet, merci d'alerter l'équipe de modération en cliquant sur le point d'exclamation du message souhaité.

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 04 Oct 2018 10:24

Bonjour
Un avant-goût de l'hiver avec cette carte postale d'une sation de sports d'hiver.
Je ne sais pas où se trouve cette station.
Trois beaux autocars Chausson de la même entreprise , on dirait.
Beau paysage.
Bonne journée.
Bernard
Image
BBreteau
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 485
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar malyia » 05 Oct 2018 19:41

Un très beau cliché! Merci pour le partage :bravo:
malyia
Rang : Passéoz 1 heure
Rang : Passéoz 1 heure
 
Messages: 5
Inscription: 26 Sep 2018 10:44

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 06 Oct 2018 5:18

Voici, trouvée récemment sur Delcampe, une carte postale montrant une vue semblable à une autre déjà montrée dans ce forum.

Je la mets car elle est de meilleure qualité que la précédente.

Il s'agit des autocars Chausson des Rapides de Lorraine dont nous avait parlé Luckyrando57, il y a quelques mois. Leur particularité est d'être des autocars bien qu'il s'agisse d'une base de carrosserie d'autobus urbain APV ou SC4.
Il y en a deux, vus à la gare routière de Metz, si je ne me trompe pas.

Pour mémoire, la carrosserie de type urbain permettait d'aménager un coffre arrière, sans doute pour des messageries. Le plancher était plus haut et peut-être en pente, ce qui, je crois, permettait d'aménager des soutes en bas de caisse et sur les flancs.
Une banquette était adossée à la face arrière, au-dessus du coffre.

Luckyrando57, s'il passe par ici, pourra nous le confirmer ou apporter des corrections.

Au moins un autocar semblable a aussi roulé en Vendée (voir dans le forum Lineoz-Irigo d'Angers.

Sur cette vue les quatre Chausson de couleur crème sont des Rapides de Lorraine :
- deux caisses de SC4 (pavillon haut, arrière plat) ;
- deux caisses traditionnelles (pavillon bas, arrière bombé).

Le toit du car/bus à quai est un peu différent de celui qui s'en va, on voit une bande sombre, mais il n'y a sans doute pas de galmerie de toit, d'ailleurs aucun des deux n'a d'échelle pour monter sur le toit.

Image
Dernière édition par Terminus le 06 Oct 2018 20:10, édité 1 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1526
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 06 Oct 2018 15:11

Bonour Terminus et tout le monde
Cette belle carte postale permet de voir que la marque Chausson est omniprésente sur la place de cette gare routière et partout en France.
Un Chausson Grec à Athènes.On peut remarquer que le capot de ligne est plus carré que sur les Chausson urbains en général.
Qualité moyenne de la photo :oops:
Des capots d'aération tout le long sur le toit.
Bon week-end.
Bernard
Image
BBreteau
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 485
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar luckyrando57 » 06 Oct 2018 18:16

Terminus a écrit:Leur particularité est d'être des autocars bien qu'il s'agisse d'une base de carrosserie d'autobus urbain APV ou SC4.
Il y en a deux, vus à la gare routière de Metz, si je ne me trompe pas.

Pour mémoire, la carrosserie de type urbain permettait d'aménager un coffre arrière, sans doute pour des messageries. Le plancher était plus haut et peut-être en pente, ce qui, je crois, permettait d'aménager des soutes en bas de caisse et sur les flancs.
Une banquette était adossée à la face arrière, au-dessus du coffre.

Le toit du car/bus à quai est un peu différent de celui qui s'en va, on voit une bande sombre, mais il n'y a sans doute pas de galerie de toit, d'ailleurs aucun des deux n'a d'échelle pour monter sur le toit.



Bonsoir à tous !

Après quelques semaines d'hibernation (mais ce n'est pas pour autant que je ne vous lisais pas ...), me revoici !

Je n'ai rien à ajouter sur les détails techniques mentionnés. Je précise uniquement que les cars Chausson en livrée bleu foncé sont également des Rapides de Lorraine. J'émets donc une supposition qui n'engage que moi : le Chausson Durisotti à quai aurait été incomplètement repeint, une bande bleue de l'ancienne livrée subsistant au centre du pavillon.
luckyrando57
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 251
Inscription: 09 Avr 2012 18:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 06 Oct 2018 21:13

luckyrando57 a écrit:
Je n'ai rien à ajouter sur les détails techniques mentionnés. Je précise uniquement que les cars Chausson en livrée bleu foncé sont également des Rapides de Lorraine. J'émets donc une supposition qui n'engage que moi : le Chausson Durisotti à quai aurait été incomplètement repeint, une bande bleue de l'ancienne livrée subsistant au centre du pavillon.


Bonsoir Luckyrando57 (et tous les autres aussi, bien sûr !),

Ce doit être difficile à situer, mais au cas où ces autocars Chausson des Rapides de Lorraine, à caisse d'autobus APV ou SC4, auraient été livrés en bleu foncé, puis repeints en crème, cela permettrait de situer leur période de mise en service.
Mais on peut supposer que, tous réseaux confondus, les changements de livrée avaient davantage lieu lors de la livraison d'une série de véhicules neufs. Repeindre tout un parc n'est pas une petite affaire.

L'absorption de Chausson par Saviem daterait, sauf erreur, de juillet 1959. C'est très probablement à cette période que les APV ont été désignés sous la référence SC4 (SC = Saviem Chausson).
D'après ce document les Chausson APV à pavillon haut (et à arrière plat) sont sortis en 1956 (http://www.car-histo-bus.org/documents/32.pdf). Les APU53 (sortis en 1953) avaient inauguré l'arrière plat, mais leur pavillon était bas comme celui des autocars. Sur les APV le pavillon avait été rehaussé de 18 cm. Ce n'était pas de trop car je me souviens de l'APU53 des Transports Démas (ex-Siroux) d'Angers : une fois en descendant je m'étais cogné le crane contre le haut de la baie de la porte arrière.

Les autocars des Rapides de Lorraine à caisse d'APV ou de SC4 ne peuvent pas être antérieurs à la sortie des APV : il serait vraiment très étonnant que Chausson ait construit ces véhicules des Rapides de Lorraine avant la sortie des premiers autobus urbains APV.

Mon pronostic est donc que ces cars à caisse d'APV des Rapides de Lorraine ne peuvent être antérieurs à 1956. Peut-être que cette commande a été suscitée par le modèle modifié des cars Chausson d'Air France, dont j'ignore la date de mise en service. Toutefois une photo montre un de ces cars immatriculé 144 FE 75, ce qui correspond à l'année 1956 (http://plaque.free.fr/f_1950s.html). Il est aménagé avec, sur la face arrière, une double porte battante de hauteur normale, pour l'accès au compartiment des bagages qui occupait la plateforme arrière (voir les photos de la page 10 de ce même fil de discussion).
Dernière édition par Terminus le 07 Oct 2018 7:24, édité 1 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1526
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 06 Oct 2018 23:33

BBreteau a écrit:Bonour Terminus et tout le monde
Cette belle carte postale permet de voir que la marque Chausson est omniprésente sur la place de cette gare routière et partout en France.
Un Chausson Grec à Athènes.On peut remarquer que le capot de ligne est plus carré que sur les Chausson urbains en général.
Qualité moyenne de la photo :oops:
Des capots d'aération tout le long sur le toit.
Bon week-end.
Bernard
Image


Bonsoir Bernard, etc.

En 1972 j'étais allé en Grèce et, depuis un car de tourisme qui allait du Pirée à Athènes — distants d'environ 9 km de centre à centre — j'avais aperçu un autobus Chausson APV ou SC4 semblable (rêvons un peu : c'était peut-être celui de la photo…).
Il était dans une livrée très proche de celles de la RATP et d'Orléans-TREC : haut crème, bas vert foncé. Voici une autre photo de Chausson, le titre du fichier et la légende qui indique : « les bus verts du Pirée dans les années 60 » (traduction automatique) suggèrent qu'elle a été prise au Pirée :

On y voit une grille supplémentaire pour le radiateur, sous le pare-brise. Le capot de ligne semble standard, différent de la photo montrée par Bernard. Mais en France aussi des Chausson ont été livrés avec des capots de ligne non standards.
Les aérateurs, sans doute efficaces, ne sont guère beaux. Il y en avait de semblables sur des Chausson de Grenoble-SGTE et du Havre-CGFTE. Sur un plan technique d'autobus Chausson du Havre ils sont nommés « aérateurs statiques Le Parisien. »

Cette photo se trouve sur ce site consacré aux transports d'Athènes (mais c'est en grec !) :

À l'époque il y avait plusieurs exploitants dans l'agglomération d'Athènes :
    – le principal réseau : des autobus gris très clair/bleu moyen (genre bleu Air France), très majoritairement des Volvo, si je ne me trompe pas ; ils avaient peut-être été carrossés en Grèce, mais c'est à vérifier ;
    – des trolleybus jaunes, dont des Alfa-Romeo 140AF (*) à trois essieux (et d'autres à deux essieux, peut-être des Lancia) et aussi des caisses assez brutes aperçues au Pirée : des Fiat 656F (**). Beaucoup de ces trolleys avaient pris de gros gnons et la tôle était rouillée dans les parties abimées ;
    – ces autobus Chausson en crème et vert foncé, probablement dans la zone du Pirée.
Il y en avait peut-être d'autres. Tous ceux que j'ai vus étaient exploités avec deux agents (je le suppose aussi pour les Chausson, mais c'est très vraisemblable).

Ça vaut le coup de regarder cette photo tirée de Wikipedia (https://it.wikipedia.org/wiki/ILPAP). Son auteur est Aled Betts (Bettsy sur Flickr).
Qu'y voit-on ? D'abord un trolleybus Fiat 656F, mais aussi, plus loin à gauche, un Chausson crème et vert. La photo a été prise au Pirée, en 1981, semble-t'il :

Image

Je me souviens de trajets dans les bus gris et bleus : la conduite était très sportive, en pleine ville on se couchait ferme pour virer dans les carrefours et les voyageurs debout devaient se cramponner dur aux poignées. Dans les bus et autocars grecs il y avait, dans le voussoir au-dessus du pare-brise, comme un petit sanctuaire avec des images pieuses (et des photos d'équipes de foot), des croix et chapelets, et aussi des petites ampoules de couleur qui brillaient. Les chauffeurs se sentant ainsi protégés conduisaient comme des dingues, même en montagne : dans les virages serrés des routes de corniche bordées d'une paroi rocheuse ils dépassaient sans visibilité. Ou bien, roulant au milieu et klaxonnant, ils découvraient soudain en face une charrette tirée par un âne, qu'il fallait croiser. Curieusement ces animaux ne semblaient pas paniquer. Dans les routes en épingle à cheveux les roues du car mordaient la berme au raz du précipice, nous offrant une vue plongeante sur une vallée profonde, mais nous n'en demandions pas tant.

Dans le Péloponèse je m'étais trouvé dans un car, un Magirus Deutz, qui en ligne droite avait croisé un camion chargé d'énormes blocs de pierre. C'était sur une route de moins de six mètres de large, dont la chaussée faisait une forte marche sur l'accotement assez bas. Aucun des deux chauffeurs n'avait molli — c'étaient des mâles alpha, sévèrement burnés — et les deux véhicules, roulant à vitesse moyenne, s'étaient cognés par l'avant gauche. Notre car, dévié, avait descendu la marche du bitume et avait fait un tonneau complet sur ses quatre faces, sur un terrain en pente assez forte, jonché de gros rochers. Le car était du côté de la pente descendante. Au début, quand il se coucha sur le flanc droit, le mouvement fut lent et mou, mais ensuite, à chaque rebond, le mouvement s'accéléra avec une forte progression, amplifiée par la pente. Heureusement, comme par miracle, un vieux poteau télégraphique en bois se trouvait là, il bloqua le car retombé sur ses roues, arrêtant à la fois la course et le tonneau. Il n'y eut que des blessés légers grâce aux vitres latérales qui avaient quasiment toutes tenu le coup (mais les pare-brise avant et arrière avaient explosé). Ainsi le toit ne s'était pas affaissé lors de la 2e phase du tonneau, ce qui a dû nous sauver car sinon il est vraisemblable qu'il y aurait eu des morts : le terrain était une longue pente assez forte et de gros rochers se trouvaient sur la trajectoire. Et le poteau télégraphique aurait pu se coucher ou se briser… Vous avez vraiment eu de la chance : j'ai failli ne pas être là pour vous raconter des souvenirs de Chausson et de trolleybus hellènes…

Sans compter que sept ans plus tard, en 1979 entre Chester et Londres, dans un car Bristol de la National Bus Company — où nous n'étions que sept et qui roulait bien à 130 ou 140 sur une autoroute vide — nous sommes rentrés tous freins bloqués dans un bouchon aperçu trop tard ; il était causé par des travaux. Sur une voiture de police garée à gauche un écran clignotait pour l'annoncer, le conducteur et moi le vîmes avec surprise au dernier moment, peut-être 200 mètres avant l'impact ; cette autoroute presque vide un dimanche après midi était un peu soporifique, la vigilance était en pause. Mon épouse et moi étions aux deux premières places à l'avant, elle se tenait debout dans le couloir, affairée avec un bagage, je l'ai rattrapée et agrippée de toutes mes forces pour qu'elle ne soit pas éjectée à travers le pare-brise. Ouf, pas de mal dans le bus, mais au moins un sérieux coup du lapin dans une des trois voitures carambolées. Arrivés à Londres à l'énorme gare routière de Victoria — un autre bus National venant d'ailleurs et bloqué par l'accident nous avait accueillis — nous méritions bien un whisky ou deux dans un pub, pour le réconfort. Pas de bol ! C'était un dimanche, 23 heures étaient passées, la cloche avait sonné, on ne servait plus d'alcool… C'était au cours d'un périple en 1979, un tour de la Grande-Bretagne, via le Pays de Galles, l'Écosse et Londres, que nous fîmes sans voiture, par des trains hors de prix et des cars 50 % moins chers, comme en France aujourd'hui.

Mais revenons à nos réseaux : il y a eu aussi à Athènes des trolleybus Biamax F600 en 1962. Je viens de découvrir ce type de trolleys que j'ignorais jusqu'à aujourd'hui ; sa livrée en deux tons fait penser qu'il appartenait au même parc que les autobus gris et bleus :

Les bus gris clair et bleu, et aussi les trolleys jaunes, figurent dans le film Le Casse, d'Henri Verneuil, en 1971, avec Belmondo et Omar Sharif :
— Belmondo et les bus :
— Belmondo et les trolleys Alfa-Romeo :

La célèbre course-poursuite en bagnole dans les rues d'Athènes, avec Belmondo et Omar Sharif :

Je ne dis pas ça pour plastronner, mais, lors de notre périple en car par le Péloponèse, nous n'avions pas été doublés pour les cascades. Finalement, Belmondo n'avait pas fait mieux.
Pour ma part, debout dans le fond, je m'étais agrippé d'une main au siège devant moi et j'avais fait un tonneau dans le vide du car, qui faisait lui-même son propre tonneau. Cramponner la poignée du siège était devenu intenable, l'ayant lâchée je m'étais retrouvé projeté de tout mon long, le dos sur les nez des marches de l'allée.
Le car arrêté, il y eut un long silence et pas trop de cris, nous étions heureusement retombés sur nos roues. Il n'y avait heureusement pas de blessés graves, au pire des tassements de vertèbres, mais pas de fractures. Mais par la fenêtre brisée près de la porte avant, une jeune fille avait été éjectée et avait vu le car manquer de l'écraser sous son flanc droit. Elle n'eut sans doute que des contusions et des griffures. Heureusement, le poteau télégraphique était juste là…
Que les nombreux inventeurs du télégraphe et du téléphone soient remerciés à jamais ! Grâce à eux il a fallu planter des poteaux en bois parfois providentiels.

____________________
(*) trolleybus Alfa-Romeo :
(**) trolleybus Fiat :
Voir également ce site sur les trolleybus italiens :
https://it.wikipedia.org/wiki/Modelli_di_filobus_italiani#Fiat
Dernière édition par Terminus le 07 Oct 2018 7:31, édité 14 fois.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1526
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 07 Oct 2018 3:38

Post-scriptum sur les « Bus Verts » d'Athènes, qui ont possédé des Chausson.

Voir ce site plein de renseignements importants (mais en grec) : http://mlp-blo-g-spot.blogspot.com/2016/04/prasina.html.
On y voit quatre photos très intéressantes de bus Chausson, mais aucun ne présente cette grille supplémentaire pour le radiateur, sous le pare-brise. Au contraire, le logo Chausson est normalement placé.
Sur la photo de 3/4 avant droit on croit bien voir un receveur à l'arrière du Chausson.

Il s'agit d'un historique des « Bus Verts » (EAS/ISAP), dans la zone du Pirée, qui ont possédé des bus Chausson, l'exploitation par autobus a semble-t'il commencé avec eux. On y voit plusieurs photos très intéressantes de ces bus Chausson.

Traduction automatique :

« Les bus verts de l'EAS / ISAP

[Nota : dans cette première partie il est question des autobus Chausson livrés au réseau EAS d'Athènes-Le Pirée]

L'histoire des autobus «verts» commence en 1954, lorsque le gouvernement du stratège Alexandros Papagou a ratifié la convention HHS. Hellenic Electric Railways) avec HEM (Electric Transport Company) et sur la base de l'accord susmentionné, le Hellenic Railways (EHM) a entrepris l'exploitation de la ligne de bus Zappeion-Piraeus via l'avenue Syngrou, qui était ensuite exploitée par des bus privés. C'est pourquoi l'année suivante (1955) a reçu 24 autobus "verts" commandés par la Société des usines Chausson (Chausson) en France et le 11 juin de la même année (1955), l'exploitation des lignes de bus du HHS sur les routes Pirée-Zappeio, Pirée-Perama et Douane-Poste de Larissa.

Sur la photo noir et blanc suivante, le processus de déchargement de l’un des 24 premiers bus du NHS, de la marque Chausson, dans le port du Pirée. Les plus observateurs peuvent distinguer à l'arrière-plan le bâtiment de la gare de Larissis sur le port du port du Pirée - Drapetsona.

Les autobus ci-dessus, identiques aux autobus urbains qui circulaient à Paris en France à cette époque, ont été lancés sur les itinéraires susmentionnés et visaient le transport de passagers vers les centrales électriques. L'année suivante (1956) commençait la construction du nouveau dépôt de chemin de fer et de bus sur la place Hippodameia (achevée en 1958) et 12 bus supplémentaires ont été reçus.

L'année suivante (1956) commençait la construction du nouveau dépôt de chemin de fer et de bus sur la place Hippodameia (achevée en 1958) et 12 bus supplémentaires ont été reçus.

Une vision moderne du dépôt abandonné de la place Hippodameia au Pirée :

Sur la photographie noir et blanc suivante, un bus Chausson HH opérait sur l'itinéraire "32" Athènes-Le Pirée (qui devint plus tard "70/165" et enfin "040") contre la porte d'Andrian :
Dès les premiers mois de leur exploitation, les bus du NHS différencié des autres bus Athènes-Le Pirée. Il est également caractéristique que même dans le cas de collisions avec des autobus urbains ou interurbains, des communiqués de presse de l’époque aient été annoncés selon lesquels «les chariots actuels [comprendre : trolleybus], les bus jaunes, les tramways HEM, les chemins de fer électriques et les bus fonctionneront normalement» de l'EES ". Au milieu des années 50, bien entendu, les grèves du personnel du NHS ne manquèrent pas. (comme ce qui s’est passé en août 1958 suite au renversement de l’autobus sur la liaison Pirée-Perama) ou aux blessures des piétons (comme celles d’août 1958 dues au renversement du bus sur la liaison Pirée-Perama) ou aux blessures des piétons dérive des bus du HHS (par exemple dans le nouveau Faliro ou à la hauteur des Tzitzifies).
Selon les données officielles, en 1958, 15 790 620 personnes ont été transportées dans les bus du NHS. qui étaient un moyen de transport populaire pour de nombreux habitants du Pirée et d’Athènes. À l'été de 1959, en raison de la reconstruction de Vassilissis Olgas et de l'avenue Amalias, le départ des gares routières du NHS fut modifié. de l'itinéraire "Athènes-Le Pirée".

Le point de départ de la ligne "5" Pirée - Perama en dehors du métro d’Athènes (Électrique) :

En 1960, suite à l'abolition de la jetée "rouge" du port du Pirée, les services de bus du NHS Dans la station des douanes de Larissa, la ligne s'étend aux deux extrémités, à savoir le pavillon royal et les engrais, tandis qu'en juin 1962, la fourniture de 24 autres bus "verts" Chausson-Saviem renforçait les services de bus existants de l'EH. dans. (Omonoia-Pirée, Zappeio-Pirée, Pirée-Perama, Xaveri-Engrais).

Chausson-Saviem Bus (Société Anonyme de Véhicules Industriels et d'Équipements Mécaniques - filiale de Renault depuis 1959, soutient Chausson dans la production de bus / camions) effectuant l'itinéraire "65" Athènes-Le Pirée :

[Nota : à partir d'ici il est question des successeurs des bus Chausson : des Mercedes et des Volvo, probablement carrossés en Grèce.]

En 1968, le premier bus (25 commandes) de l'usine VIAMAX (sur-type) de Mercedes-Benz a été mis en service. Les deux images suivantes de la fin des années 1960 montrent les autobus Mercedes susmentionnés se trouvant à la frontière avec la ligne 70/165 "Athinai-Piraeus" :
    • PHOTO (deux bus Mercedes, noir et blanc)
    • PHOTO (bus Mercedes, noir et blanc)
A cette époque, le bus "vert" avait un point de départ (au Pirée) dans la rue Filonos, à côté du Megaron Spyrakis et des jardins Tiananou et se terminait (au Pirée) dans la rue Sachtouris en direction de l'intersection avec l'avenue J. Hadjikyriakos. devant les 22e et 24e écoles élémentaires d’aujourd’hui (district de Vryoni). À Athènes, le point de départ de ce bus était Omonia et l’arrivée à Fillellon Street.

Sur la photo suivante, les points de départ susmentionnés de la rue Philonos :

    • PHOTO (file de 6 bus à la tête de ligne, noir et blanc)
Sur la prochaine photo de la saison, un pick-up Mercedes de 1968 dessine l'itinéraire de la ligne "040" (Athènes-Le Pirée), déjà renommée, au nœud du nouveau Faliro avec fond Kastella :
    • PHOTO (bus Mercedes de 1968, noir et blanc)
En 1981, l'ISAP appartenant à l'État (qui remplaçait le HHS depuis 1976) a reçu 60 nouveaux autobus de type plus grand de la part de VOLVO, en coopération avec les frères Sarakaki, qui importent et distribuent depuis 1950 exclusivement leurs voitures de tourisme, camions et autobus une société suédoise. Ces Volvo SB756 "vertes", avec 300 CV et boîte de vitesses manuelle, sont indélébiles dans les mémoires de nombreux Piraeusers qui les ont mis hors service à la fin des années 1990, à la fois pour leur vitesse et leur sur la fréquence de leurs voyages.
    • PHOTO (bus Volvo, noir et blanc, noir et blanc)
Pour l’histoire, les dernières lignes desservies par de tels bus verts étaient: "040" Pirée - Syntagma, "912" Kallithea - Harokopou, "859" Pirée - Chars, "843" Pirée - Le Pirée - Agios Georgios Keratsini et "874" Le Pirée - Ano Perama. Il est à noter que les itinéraires "843" et "844" ont essentiellement remplacé l'itinéraire de ferry supprimé (depuis 1977) de Perahoma.

Voici quelques photos des deux bus "verts" les plus populaires du Pirée, "040" (Piraeus-Syntagma) et "843" (Piraeus-Perama).

Sur la côte de Miaouli au Pirée (photos de Ton V.D. Burg & Cees Bos de http://www.bus-planet.com) ont mélangé deux générations d'autobus "verts" :

    • PHOTO (deux bus Mercedes, en couleurs)
    • PHOTO (deux bus Volvo, en couleurs)
    • PHOTO (deux bus Mercedes, en couleurs)
De la même source, une Volvo "verte" sur la rue Demosthenous Omiridos Skylitsis :
    • PHOTO (bus Volvo en couleurs)
Autobus Mercedes "vert" sur le boulevard Vasileos Constantinou, à ce carrefour avec la rue Filellinon :
    • PHOTO (bus Mercedes en couleurs)
Une composition illustrative de quatre photos (de Kim Loevenskjold et d'autres photographes non identifiés) montrant des bus Volvo «verts» du milieu des années 90 au départ de la baie Xavierou et vers le bâtiment ISAP :
    • 4 PHOTOS (bus Volvo, en couleurs)
_____________________________________________________________________________________

Le texte accompagnant les photos est original. Les données et informations proviennent des sources suivantes :
    • "130 years Athens Electric Piraeus Electric Railways", Athènes, 1999
    • "Chemins de fer électriques grecs 1869-1969", Athènes, 1970
    • Recherche personnelle - Presse quotidienne
Photos:
    • Les photos historiques (anciennes) sont répertoriées à des fins éducatives - tout droit légitime appartient à leurs propriétaires légitimes.
Publié le 3 avril 2016 par MLP PhotoBlog
Lieu: Le Pirée, Grèce
Labels: CHAUSSON SAVIEM MERCEDES VIAMAX HISTOIRE DE BUSSINES PIRAEUS VOLVO SARAKAKIS PRAISA BUSES »
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1526
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar luckyrando57 » 07 Oct 2018 20:04

Terminus a écrit:
Ce doit être difficile à situer, mais au cas où ces autocars Chausson des Rapides de Lorraine, à caisse d'autobus APV ou SC4, auraient été livrés en bleu foncé, puis repeints en crème, cela permettrait de situer leur période de mise en service.
Mais on peut supposer que, tous réseaux confondus, les changements de livrée avaient davantage lieu lors de la livraison d'une série de véhicules neufs. Repeindre tout un parc n'est pas une petite affaire.



Bonsoir à tous !

Les Chausson Durisotti des Rapides de Lorraine ont été mis en service en mars 1958 (série FP 54 pour Metz, au nombre de 5 plus une lacune pour un dernier n° de parc qui laisse supposer un 6°car ... sinistré ou accidenté ? avant de passer à la série des FZ 54) puis en janvier 1959 (série GE 54 pour Nancy au nombre de 6). L'ensemble du parc a été progressivement repeint du bleu foncé au jaune, puis à compter de l'année 1971 dans un jaune beige plus soutenu avec une double bande latérale rouge se rejoignant en oblique vers l'avant. Bien entendu, cette harmonisation s'étalait à chaque fois sur plusieurs années, au fil des grandes révisions des véhicules. Il était courant à l'époque de rénover les cars en milieu de vie. De nos jours, avec la règle des 15 ans de limite d'âge qui s'est généralisée, on investit plutôt dans un matériel que l'on laisse mourir à petit feu ...
luckyrando57
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 251
Inscription: 09 Avr 2012 18:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 09 Oct 2018 15:38

On voit un Apu53 vert-crème à l' arrivée de Tintin et Haddock avec leur Toison d' Or (film) au Pirée...

Pour les collectionneurs, après divers Chausson et l' Apu53 RATP récent et ses banquettes derrière la porte centrale (!), voici chez Hachette-IXO pour Noël (pardon, pour les fêtes de fin d' année...Désolé, c' est en fonction du calendrier grégorien, pardon...) un Ap47 RATP , avec pas mal de modif comparé au "VFD anonyme" "luxe" du début. Un semi-doublon, quoi...(rassurez-vous, il y en a encore 3 ou 4 d' annoncés, en plus des -trop- nombreux précédents...!)!
Pour rester H7, il est normal que le bandeau latéral du 297 soit rouge au lieu de bleu ciel, sinon...
Le tout avec un incongru Lohr de Gendarmerie... (???)

L' intérêt de l' Apu Hachette, à 20€, c' est que comparé au Norev de 50 à 90€, il n' expose pas un 31 foiré ou Barbès-Rochechoir sur (ou "dans"?) des bandeaux qui seraient des bacs à géraniums au 1/1.....
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 347
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 22 Oct 2018 10:20

Bonjour
Une très belle photo d'un SC3 des Transports Drouin de Nantes.Ce véhicule servait pour la formation des nouveaux chauffeurs dans l'entreprise.
Vers quelle période cette photo a été prise ? fin des années 60 début 70 ?
Drouin, une très grande entreprise qui a hélas disparue comme beaucoup d'autres malheureusement.
A+.
Bernard
Image
BBreteau
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 485
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 22 Oct 2018 18:15

Bonsoir Bernard et les autres,

Son immatriculation en 202 MT 44 date très probablement de 1964 :
    – dernier n° de 1963 : 506 LP 44 ;
    – dernier n° de 1964 : 737 MX 44).

Son numéro de parc est 1320 ou 1520.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1526
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 23 Oct 2018 0:16

Terminus a écrit:Bonsoir Bernard et les autres,

Son immatriculation en 202 MT 44 date très probablement de 1964 :
    – dernier n° de 1963 : 506 LP 44 ;
    – dernier n° de 1964 : 737 MX 44).

Son numéro de parc est 1320 ou 1520.


On dirait plutôt 1520.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1526
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 23 Oct 2018 8:42

Bonjour Terminus et tous les passionnés
Terminus a écrit:
On dirait plutôt 1520.

On dirait 1320 mais je peux me tromper.
Ces autocars Chausson :sur la première vue , on dirait que cet autocar a le coffre arrière muni d'une plaque pour mettre des publicités car la deuxième petite ceinture de caisse alu est en partie cachée par ce carré d'emplacement publicitaire ( Aucune idée de la ville) et le second autocar "nez de cochon" dans un magnifique paysage de montagne.
Bonne journée tout le monde.
Bernard
Image
Image
BBreteau
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 485
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar gede » 23 Oct 2018 9:57

BBreteau a écrit:Drouin, une très grande entreprise qui a hélas disparue comme beaucoup d'autres malheureusement.

Drouin a simplement changé de nom : Elle devenue TTO (Transorts et Tourisme de l'Ouest) puis Cariane Atlantique et enfin Keolis Atlantique en conservant pratiquement le même périmètre d'activités. (perte du réseau urbain de Saint Nazaire et développement en Mayenne). Les gares routières de centre ville (cours des 50 otages à Nantes, Place des victoires à la Baule...) on bien sûr disparu.
gede
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 363
Inscription: 21 Sep 2006 15:50

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar ben0212 » 24 Oct 2018 7:09

BBreteau a écrit:Bonjour
Une très belle photo d'un SC3 des Transports Drouin de Nantes.Ce véhicule servait pour la formation des nouveaux chauffeurs dans l'entreprise.
Vers quelle période cette photo a été prise ? fin des années 60 début 70 ?
Drouin, une très grande entreprise qui a hélas disparue comme beaucoup d'autres malheureusement.
A+.
Bernard
Image



Le numéro de parc est 1320. C'est l'avant dernier "Chausson" immatriculé chez Drouin en 1964, le dernier sera le 1321 (203-MT-44), Après, l'entreprise achètera une très grande quantité de S45 et s53, jusqu'en 1993 !
Partagez vos souvenirs sur les cars DROUIN Frères et Transports et Tourisme de l'Ouest de Nantes en rejoignant le groupe facebook :
https://www.facebook.com/groups/825616910864888/
Avatar de l’utilisateur
ben0212
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 67
Inscription: 18 Aoû 2007 9:26

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 24 Oct 2018 8:42

Bonjour
ben0212 a écrit:
C'est l'avant dernier "Chausson" immatriculé chez Drouin en 1964

L'entreprise Drouin achetait toujours du matériel neuf ou d'occasion?
Ce SC3 a fini sa carrière quand ,si quelqu'un le sait.
Un Chausson devant un bâtiment pas très joli !! :(
A+.
Bernard
Image
BBreteau
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 485
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar ben0212 » 24 Oct 2018 8:49

BBreteau a écrit:Bonjour
ben0212 a écrit:
C'est l'avant dernier "Chausson" immatriculé chez Drouin en 1964

L'entreprise Drouin achetait toujours du matériel neuf ou d'occasion?
Ce SC3 a fini sa carrière quand ,si quelqu'un le sait.
Un Chausson devant un bâtiment pas très joli !! :(
A+.
Bernard
Image


A l'époque Drouin et TTO, matériels neufs. L'occasion est arrivé avec l'ère Cariane...
Partagez vos souvenirs sur les cars DROUIN Frères et Transports et Tourisme de l'Ouest de Nantes en rejoignant le groupe facebook :
https://www.facebook.com/groups/825616910864888/
Avatar de l’utilisateur
ben0212
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 67
Inscription: 18 Aoû 2007 9:26

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar ben0212 » 24 Oct 2018 8:56

Je ne connais pas les dates de réformes. Probablement fin des années 70/début 80

Je sais simplement qu'en 1983 il n'y avait plus de Chausson en service chez Drouin, sauf le 1304 (528-LN-44) transformé en bus info.
Partagez vos souvenirs sur les cars DROUIN Frères et Transports et Tourisme de l'Ouest de Nantes en rejoignant le groupe facebook :
https://www.facebook.com/groups/825616910864888/
Avatar de l’utilisateur
ben0212
Rang : Passéoz 24 heures
Rang : Passéoz 24 heures
 
Messages: 67
Inscription: 18 Aoû 2007 9:26

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar BBreteau » 07 Nov 2018 0:27

Bonjour
La gare routière de Lorient avec différents modèles d'autocars et autobus.
Au premier plan,un autocar Renault 4200,l'avant d'un Verney,un SC3,un Chausson et plus haut un Chausson urbain? (avec toutes ses pubs) et un autre Chausson devant.
C'est quand même Chausson qui domine. :)
A+.
Bernard
Image
BBreteau
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 485
Inscription: 04 Mar 2013 16:03

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar PHEBUS-171 » 07 Nov 2018 22:09

Lorient : le Chausson "à pubs" est en effet en couleurs "urbaines", mais est-ce bien du bleu et ivoire ?
De plus, sf erreur, la CTL avait alors beaucoup de Renault R4210 (doute pour sc2) et assimilés, des Berliet Ph aussi je crois (souvenir d' une vue de dépôt) des minibus gruau, et aussi de rares M-Benz 0322 (ou 0317). Il y a eu aussi un bon paquet de Saviem Sc5/6, et les qqs Leyland LV45.
Mais je ne me souviens pas d' avoir vu en photos de Chausson urbain (ici 202 ?).

En effet, à part le malheureux Verney, et le R4190 (Cf ou Tws du Morbihan ?), que du Chausson ! Et il s' en cache même un derrière le chef-d' oeuvre d' architecture en gestation...!
Celui qui nous intéresserait, outre sa livrée et ses pubs, a un bandeau latéral: ligne suburbaine du réseau pt-être, si vraiment CTL ?
La galerie ne prêche pas pour un bus de réseau urbain, mais la CNTC n' a-t-elle pas eu le culot de lancer des Apu53 avec galerie, sur le Z je crois ???
(bon, ok, des galeries, il y en avait jusqu' aux s105, avant les premiers sc10, à Colmar, mais c' était plus pour accueillir les pubs de toiture, typiques des TC d' Alsace...)
PHEBUS-171
Rang : Passéoz 3 Jours
Rang : Passéoz 3 Jours
 
Messages: 347
Inscription: 14 Avr 2009 21:31

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar capelanbrest » 08 Nov 2018 5:31

la couleur des bus de la CTL était si j'ai bonne mémoire un vert soutenu(bouteille) et créme :!: ....
Avatar de l’utilisateur
capelanbrest
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1833
Inscription: 03 Juil 2011 12:29

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 09 Nov 2018 0:45

Bonsoir à tous,

1° Livrée des autobus de Lorient.
Capelanbrest nous dit que la livrée des bus lorientais, ceux qui ont suivi la suppression des tramways, était de deux tons : crème pour le haut, vert foncé pour le bas.

À l’époque, avant les années 70, les bus en France étaient pour la plupart dans une de ces livrées :
    – haut crème/bas bleu foncé ;
    – haut crème/bas rouge ;
    – haut crème/bas vert foncé.
Bien sûr ce n’étaient pas les seules, mais seulement les plus répandues.

Jusqu’à aujourd’hui je croyais que la livrée lorientaise était crème/bleu foncé, comme dans quasiment toutes les autres villes de l’Ouest qui, à cette époque, étaient dotées d’un réseau urbain : Brest, Nantes, Angers, Tours, Caen, Saint-Malo, Cherbourg et peut-être (mais je n’en suis pas certain) Le Mans et Rennes avant que ces deux villes ne passent au crème clair/bleu moyen/crème clair. Pour la plupart ces réseaux faisaient partie, sauf erreur, du groupe des Exploitations Électriques (tramways d’Angers, Brest, Caen, Cherbourg, Lorient, Le Mans, Rennes, Tours). Seuls les réseaux de Nantes et Saint-Malo n’y appartenaient pas. La Cie de l’Ouest Électrique (Le Mans et Rennes) avait intégré en 1911 le groupe des Exploitations Électriques.

C’est pourquoi cette livrée crème/vert foncé pour Lorient m’étonne un peu. Capelanbrest en est-il absolument certain, ou bien est-ce une supposition ? A-t’il des éléments le confirmant ? Pour ma part je n’en ai aucun, à part cette présomption de crème/bleu foncé des réseaux des Exploitations Électriques.

2° Cars et bus Chausson à Lorient.
Je ne pense pas que ce car Chausson, figurant sur la photo de la gare routière de Lorient montrée par Bernard, ait fait partie du parc de la CTL (Cie des Tramways de Lorient) car j’ai trouvé une liste (non définitive) des bus lorientais réformés avant 1975. Voir le site Bus An'Oriant (forum dédié au réseau de transports en commun de Lorient).
http://archive.is/bbtBP

Voici les types d’autobus utilisés à Lorient par la CTL (ces types d'autobus sont classés par ordre alphabétique et non par ordre d'ancienneté) :

1° BUS URBAINS :
    – Berliet PH ;
    – Berliet PLH ;
    – Mercedes-Benz O ;
    – Renault 215 D ;
    – Renault SXB ;
    – Renault YFAB ;
    – Renault YFAC ;
    – Renault ADJDA ;
    – Renault-Amiot ;
    – Renault R4151 ;
    – Renault R 4190 ;
    – Renault R 41… ;
    – Renault R 4192 ;
    – Renault R4211 ;
    – Saviem-Chausson SC1 ;
    – Saviem SC5 ;
    – marque et modèle à identifier (sans doute Renault-Gruau ?).

2° CARS DE TOURISME DE LA CTL :
    – Mercedes-Benz O 321 H ;
    – Mercedes-Benz O 302.

En principe on ne trouve pas de Chausson, bus ou car, dans le parc de la CTL.

Toutefois il y avait d’autres transporteurs à Lorient, dont les Taxis et Autobus Lorientais. Et cette gare routière servait de tête de ligne à deux lignes suburbaines de la CTL de Lorient (ligne 1 vers Hennebont et ligne 2 vers Guidel). Des cartes postales attestent la présence de 215D dans cette gare, ils ont deux portes en 44 et (apparemment) un receveur est assis à l'arrière.

Mais ce Chausson était visible sur la photo de la gare routière. La liste des transporteurs la desservant est trouvable dans le site « Histoire des Transports en Commun de Lorient », https://www.facebook.com/histoTCLorient/posts/952550201592143

Apparemment en 1963 cette liste énumérait ces entreprises (1° le nom de l'entreprise, 2° probablement le lieu du siège) :
    – Le Bail, Plouhinec ;
    
– Boezet, Gourin ;

    – Beller, Pontivy ;
    
– Bellec, Quimperlé/Pont-Scorff ;
    
– Bourlet, Larmor-Plage ;
    
– Bruchec, Guilligomarch ;
    
– Carriguel, Les Plages ;
    
– Calvar, Arzano ;

    – Carreric, Plouay ;
    
– Chemin de Fer du Morbihan, Gourin - Pontivy ;
    
– Compagnie de Transports du Finistère, Quimper ;
    
– Compagnie Armoricaine de Transports, Saint-Brieuc ;
    
– Demnat, Kernascleden ;
    – Drouin, Vannes ;

    – Duparc, Lochrist ;
    
– Dessert, Port-Louis ;
    
– Divenah, Pluvigner ;
    
– Ezanno, La Trinité ;

    – Faude, Lanester ;
    
– Galliot, Quistinic ;

    – Helou, Guiscriff ;
    
– Lavenant, Larmor-Plage ;

    – Le Fur, Baud ;

    – Quinio, Ploerdut ;

    – Le Roux, Bubry ;
    
– Le Paih, Pluvigner ;

    – Le Mestre, Lanvenegen ;
    
– Meillour, Lanvaudan ;
    
– Moellic, Plouay ;
    
– Querec, Le Croisty ;
    
– Richard, Quimperlé ;
    
– Thierry, Guidel ;
    
– Veuve Palabe, Pont-Scorff ;
    
– Quentel, Tremeven ;

    – Tutour, Languidic ;
    
– Compagnie des Transports de Lorient, Hennebont ;

    – Ezanno, Belz ;

    – Le Boulch, Rédéné.

Il est donc vraisemblable que ce Chausson, à la livrée haut clair/bas sombre et avec panneaux publicitaires, ait appartenu à une des entreprises précitées, mais pas aux CM (Cie des Chemins de fer d’Intérêt Local du Morbihan), dont la livrée était entièrement vert foncé avec une bande de ceinture jaune vif, les CM exploitaient des Renault R4190 ou R4191. On peut aussi éliminer Drouin (massivement Chausson mais d'une autre livrée) et les filiales de Verney (probablement la Compagnie de Transports du Finistère et la Compagnie Armoricaine de Transports — mais c’est à vérifier — à cause du matériel en principe Verney).

____________________

Voir aussi ce blog très intéressant sur l'historique des transports en communs de Lorient (tramways et autobus) :
https://twitter.com/HistTCLorient/status/1022539700018589697

On y trouve beaucoup de renseignements, photos et plans.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1526
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar capelanbrest » 09 Nov 2018 6:13

C’est pourquoi cette livrée crème/vert foncé pour Lorient m’étonne un peu. Capelanbrest en est-il absolument certain, ou bien est-ce une supposition ? A-t’il des éléments le confirmant ? Pour ma part je n’en ai aucun, à part cette présomption de crème/bleu foncé des réseaux des Exploitations Électriques.


Sauf à ce que ma mémoire me joue des tours on va dire 45 ans après les bus des CTL était bien verts (enfin ceux qui desservaient la côte nous habitions alors Plœmeur).
Alors du bleu pour le réseau ville et du vert pour le réseau périphérique ?
Lorsque les Chausson ont commencé à être évincés les bus qui les ont remplacé en périphérique étaient d'un vert plus clair et d'un beigne plus soutenu.... :?:
faudrait retrouver des photos couleurs....car au final je doute.
Pourtant ces sacrés cars je les ai pris "des paires de fois".....entre 1964 et 1970 ? pour aller de Kerroch en Ploemeur à Ploemeur, Lorient notamment aux enterrements...ou à la gare.
Avatar de l’utilisateur
capelanbrest
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1833
Inscription: 03 Juil 2011 12:29

Re: Hommage aux bus et cars Chausson

Messagepar Terminus » 10 Nov 2018 17:16

capelanbrest a écrit:
C’est pourquoi cette livrée crème/vert foncé pour Lorient m’étonne un peu. Capelanbrest en est-il absolument certain, ou bien est-ce une supposition ? A-t’il des éléments le confirmant ? Pour ma part je n’en ai aucun, à part cette présomption de crème/bleu foncé des réseaux des Exploitations Électriques.


Sauf à ce que ma mémoire me joue des tours on va dire 45 ans après les bus des CTL était bien verts (enfin ceux qui desservaient la côte nous habitions alors Plœmeur).
Alors du bleu pour le réseau ville et du vert pour le réseau périphérique ?
Lorsque les Chausson ont commencé à être évincés les bus qui les ont remplacé en périphérique étaient d'un vert plus clair et d'un beigne plus soutenu.... :?:
faudrait retrouver des photos couleurs....car au final je doute.
Pourtant ces sacrés cars je les ai pris "des paires de fois".....entre 1964 et 1970 ? pour aller de Kerroch en Ploemeur à Ploemeur, Lorient notamment aux enterrements...ou à la gare.


Bonjour à tous,

Capelanbrest, nous a rapporté ses souvenirs au sujet de la livrée des autobus de Lorient-CTL (Cie des Tramways), qu’il pense avoir été crème et verte.

Pour ma part, malgré de nombreux séjours en Morbihan, du côté de Vannes, jusqu’à la fin des années 60, je n’étais jamais allé à Lorient avant, sans doute, les années 80. La livrée d’alors était blanche avec du jaune et du violet à l’avant, et des montants de fenêtres violets, c’était l’époque des PR100. Je n’ai donc aucun souvenir plus ancien de Lorient, je n’ai même pas connu la livrée bleu ciel/bleu moyen/bleu ciel.

Je m’étais mis en tête que la livrée était crème/bleu foncé pour ces deux raisons :
    – une carte postale montrant un R4211 en portes 033, peint en crème et bleu foncé ; mais c’était un leurre car il s’agissait d’une photo en noir et blanc mais aquarellée en couleurs, ce qui ne garantissait aucune authenticité ;
    – la plupart des réseaux urbains de l’Ouest de la France étaient en livrée crème et bleu foncé (Brest, Angers, Tours, Nantes, Saint-Malo, probablement aussi Rennes et Le Mans mais c’est à confirmer pour ces deux villes. Dans les années 50-60 les villes de Quimper, Saint-Nazaire, Cholet, Vannes, Morlaix, etc. ne possédaient pas ou pas vraiment de réseau urbain. Toutefois Laval et Saint-Brieuc étaient déjà desservis par la CFT (Cie Française de Transports qui exploitait aussi d’autres réseaux français). La livrée CFT était crème et rouge.

Je ne dispose donc d’aucun élément pour décrire la livrée lorientaise des tramways et des bus d’après guerre.

Dans son souvenir Capelanbrest les voit en crème et vert foncé (vert bouteille).

Cherchant un complément d’information, je viens de consulter le site Vivabreizh sur les réseaux urbains bretons (http://vivabreizh.1fr1.net/forum).

Il y a une section sur Lorient qui comporte un fil « Il était une fois le réseau » (http://vivabreizh.1fr1.net/t1012-histoire-il-etait-une-fois-le-reseau). Voir particulièrement les interventions d’Etienne56, du 13/03/2016, qui a fait des recherches très intéressantes. Il a notamment retrouvé un extrait du journal Le Nouvelliste du Morbihan relatif au remplacement des tramways par des autobus, en 1932, sur la ligne suburbaine Lorient – Hennebont.

Il y a trois coupures de presse (dans Le Nouvelliste du Morbihan du mercredi 30 novembre 1932) dont deux donnent les horaires des autobus, la troisième donnant des recommandations générales. Sur celle-ci on lit que :
    • sur la ligne d’Hennebont – reliant Lorient (place Bisson) à Hennebont (route de Port-Louis) – les autobus ont remplacé les tramways à partir du samedi 26 novembre1932 ;
    • le service semble être à un seul agent (sauf en cas de receveur ambulant), l’entrée se faisant par la porte avant, la sortie par la porte arrière ;
    • il est question d’une livrée bleue, ce qui n’exclut pas par principe une livrée de deux tons (haut clair, bas bleu, ou vice versa), selon un style courant à cette époque.

Dans le forum Vivabreizh de Lorient on lit aussi le lundi 7 mars 2016 à 10:27’, par Etienne56 :
    « Je rajoute à mon dernier post sur les bus de 1938 de la CTL, les informations suivantes, provenant toujours du Nouvelliste du Morbihan :

    Ils sont d'abord avec un seul agent à bord, et le conducteur fait aussi receveur, ce qui rend les arrêts plus longs lors de forte affluence de passagers !

    Ces bus sont de 25 places.

    Ces bus ne plaisent à personne !

    Ni aux passagers, qui se plaignent que les cars ne soient pas assez spacieux, ni rapides, ni réguliers !

    Ni au syndicat du personnel des Tramways, qui déclare que les autocars utilisés dans le réseau ne répondent pas à leur destination et qu'il est indispensable de revenir au service à deux agents par voiture" D'ailleurs le personnel fait une grève de 24 h le 3 février et réclame le retour d' un receveur ! Il obtiendront gain de cause puisqu'à la fin du mois un deuxième agent est présent dans le car. »

Et ici (dimanche 13/03/2016 à 10:58’, par Etienne56) nous avons une indication assez évasive sur la livrée de ces autobus :
    « L’édition du Nouvelliste du Morbihan, du 25 novembre, nous informe que les "autocars de la Compagnie des Tramways de Lorient… sont arrivés." Le journaliste a pu "constater qu’ils présentent toutes les qualités de confort désirables." L’édition du même journal, du 27 novembre nous précise, au sujet des bus qu’ils sont "spacieux, de couleur bleue, qui portent sur leur bandeaux jaunes : Compagnie des Tramways." Dans l’édition du 30 novembre, la CTL les appelle "cars bleus Renault" car ce sont des autobus de marque Renault et la Compagnie précise "qu’ils sont munis de glaces de sécurité." »

Nous pouvons donc en déduire qu'il y avait une livrée avec du bleu et que les autobus Renault ont fonctionné avec deux agents, même si l'exploitation a démarré avec un seul agent conducteur-receveur. Ce que l'on peut raccorder avec une carte postale (il y en a plusieurs) de la gare routière de Lorient montrant un Renault 215D en deux tons (clair/foncé) avec un probable receveur adossé à l'arrière (porte arrière ouverte, porte avant fermée, disposition de portes 44).

Cela n'exclut pas par principe une livrée crème/vert bouteille sur d'autres lignes, dont parle Capelanbrest. Mais il y avait plusieurs entreprises de transport qui se concurrençaient sur les mêmes destinations (dont la Cie des Tramways de Lorient et les Taxis et Autobus Lorientais).

Et puis la mémoire de faits lointains peut vaciller : pour ma part mon avatar sur ce site (la plaque d'arrêt TA) est une photo en noir et blanc que j'avais prise jadis place Imbach sur la façade où était l'ancien Courrier de l'Ouest. Je mémoire je l'ai colorisée en vert, mais d'autres éléments et témoignages, me font penser qu'elle aurait peut-être été bleue car ces plaques étaient fixées sur un poteau gris sur lequel trois anneaux étaient peints : un blanc étroit, un bleu large, un blanc étroit, auquel cas la couleur bleue aurait été utilisée tant pour la plaque que pour l'anneau du poteau. Mais je suis certain d'avoir vu ailleurs à Angers, rue Saumuroise, à l'angle du chemin du Colombier, sur la ligne de Trélazé, une plaque différente, mais verte, avec des inscriptions blanches.

____________________

Nota :

Par la suite la ligne d’Hennebont a été raccourcie par le report de sa tête de ligne de la place Bisson à la gare routière du cours de Chazelles, près de la gare SNCF.

Sur cette photo trouvée sur Vivabreizh (http://avenioweb.lorient.fr/4DCGI/Web_D ... ILUMP26140) d’un autobus ou autocar Renault (livrée de deux tons) on voit un conducteur en blouse claire et un probable receveur avec sa sacoche (faisaient-ils équipe ensemble ?). La girouette indique « Lorient Place Buisson » mais le bandeau d’itinéraire est illisible.

Voir aussi ces pages où l’on parle des Taxis et Autobus Lorientais, concurrents de la Cie des Tramways de Lorient, sur certaines destinations, on peut supposer que les itinéraires fussent différents (http://larmor-plage.fr/index.php/moyens ... rt/autobus).

____________________

P.-S. : Casimages est en panne pour l’instant, je ne peux joindre d’images.
Terminus
Avatar de l’utilisateur
Terminus
Rang : Passéoz Mensuel
Rang : Passéoz Mensuel
 
Messages: 1526
Inscription: 02 Mar 2007 16:51

PrécédenteSuivante

Retourner vers ANGERS - Les transports de l'agglomération angevine

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], CressonVoyages89, Google [Bot], Hashmal, lorenzo256, Majestic-12 [Bot], parisse, romagnanimatteo, vivix71


Lineoz.net Tous Droits Réservés 2001-2008 :: Création & DeSiGn by ArNaUd OUDARD
Ce site est enregistré à la CNIL sous le numéro 1072137 conformément à l'article 16 de la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978

Sites partenaires : Grenoble Snotag | Nancy blogOstan | Angers SnoIrigo | Clermont Ferrand TransClermont | Valence SnoCtav | Marseille MarseilleTransports.com | Dijon SnoDivia